En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD du Plan Sec

Aussois (Haute Maurienne Vanoise)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le téléski du Plan Sec, autrefois très important, est aujourd'hui une installation secondaire desservant le plateau du Jeu. Raccourci en 2005 et accessible par le télésiège de l'Eterlou, il permet de seconder le télésiège de l'Armoise.

Année de construction : 1971

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : valcelouis
Section écrite le 01/04/2020 et mise à jour le 04/04/2020
(Mise en cache le 04/04/2020)

TKD du Plan Sec – Aussois
Poma – 1971


Image


Au sommaire de ce reportage :

1 → Bienvenue à Aussois !
2 → Historique
3 → Situation sur le domaine skiable
4 → Infrastructures et ligne
5 → Conclusion


1 → Bienvenue à Aussois !

Situé en Savoie (région Auvergne-Rhône-Alpes), le domaine skiable d’Aussois est géré par la société Parrachée-Vanoise qui s’occupe des 55 pistes balisées entre 1530 et 2675 mètres d'altitude et des 10 remontées mécaniques.
La station, exposée au sud, souffre parfois d'un manque d'enneigement, qui est néanmoins compensé par un bon équipement en neige de culture et la possibilité de skier à partir de la station intermédiaire, située à un peu plus de 2150 mètres d'altitude.
La station profite d'une évolution économique très positive par la construction de plusieurs ensembles résidentiels de tourisme de standing, à proximité immédiate des pistes.
Initiés en 2005, d’importants investissements ont été menés notamment pour remettre aux standards actuels les remontées mécaniques du domaine skiable via une nouvelle organisation des flux de skieurs, mais aussi équiper une partie du domaine skiable en neige de culture par des enneigeurs.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

2 → Historique

Troisième remontée mécaniques installée sur le domaine skiable d’altitude d’Aussois, le téléski du Plan Sec a été construit en 1971, juste après les télésièges des Côtes et des Sétives, afin de former le troisième tronçon de la chaîne formée par ces trois remontées mécaniques. Jusqu’à ce que le télésiège de la Fournache soit installé au-dessus en 1979, il permettait de monter au sommet du domaine skiable à 2700 mètres d’altitude. En 1982, face à la forte fréquentation que connaît le téléski étant donné qu’il était le seul à donner accès au télésiège de la Fournache, un nouveau téléski est construit afin de le seconder : du nom de Bellecôte, ce téléski démonté en 2005 et remplacé par le télésiège actuel de l’Armoise prenait son départ au niveau de la gare aval de ce dernier, et montait quasiment au plus haut du domaine skiable, à l’arrivée du télésiège de la Fournache.
Jusqu’en 2005, le téléski du Plan Sec arrivait au niveau de l’actuelle gare amont du télésiège de l’Armoise et avait une ligne particulièrement difficile avec notamment de bons murs de plus de 60 % et un virage sur la gauche : ce téléski était donc déconseillé aux débutants.
En 2005, le domaine skiable d’altitude est restructuré avec la construction du télésiège de l’Armoise : ce dernier va remplacer totalement le téléski de Bellecôte, et va raccourcir le téléski du Plan Sec en faisant notamment disparaître le virage. La partie la plus difficile de la ligne est ainsi supprimée et la gare amont constitué jusque-là d’une poulie flottante est par la même occasion remplacée par un lâcher sous poulie provenant du téléski de la Norma II alors en démontage à la station voisine de La Norma. A noter que la vitesse du téléski est à ce même moment abaissée de 4 m/s à 3,2 m/s.

3 → Situation sur le domaine skiable

Ce téléski se situe sur le plateau du Jeu. Il dessert des pistes de niveaux intermédiaires et difficiles non équipées de la neige de culture :
- la piste bleue « Léon » qui créé du ski propre et donne accès à la piste noire de la Roche revenant au départ du téléski.
- la piste bleue « Armoise » qui permet de revenir vers le sommet du Grand Jeu et le départ de l’Armoise.
- la piste rouge « Plan Sec » qui créé du ski propre et qui revient au départ du téléski.
A noter que le téléski ne permet pas d’accéder au télésiège de la Fournache. Il le permettait avant son raccourcissement de 2005, le télésiège de l’Armoise ayant depuis repris cette fonction.
Et voici la représentation du plan des pistes :

Image
Plan Atelier Pierre Novat.

4 → Infrastructures et ligne

Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TKD – Téléski à pinces débrayables : PLAN SEC
Maître d’œuvre : CETARM 73
Exploitant : SPL Parrachée-Vanoise
Installation électrique : Jacquard Electromécanique
Constructeur : Poma
Année de construction : 1971
Mise en service : 1 décembre 1971

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 950 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,2 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 2200 m
Altitude gare amont : 2504 m
Dénivelé : 304 m
Longueur développée : 1159 m
Longueur horizontale : 1113 m
Pente moyenne : 27,31 %
Pente maximale : 44,3 %
Temps de trajet : 6 min 2 sec

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : H
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 110 kW
Diamètre de poulie motrice : 1700 mm

Type de gare amont : LSP
Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 8100 daN
Diamètre de poulie retour-tension : 3500 mm

Sens de montée : Droite
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Nombre de pylônes : 14
Type de véhicules : Perches télescopiques
Dispositifs d'accouplement : Douilles auto-coincantes
Nombre de véhicules : 173

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : Trefileurope
Date de pose : 1977
Diamètre du câble : 18 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×7 fils
Résistance à la rupture : 20 588 daN

La gare aval

La gare aval est située dans un cul de sac formé par les pistes permettant de donner accès au téléski. Le téléski est accessible en ayant emprunté le télésiège de l’Armoise ou le télésiège de l’Eterlou depuis le sommet du Grand Jeu.
L’accès à l’embarquement se fait de manière perpendiculaire à la gare en direction de l’aval, ce qui permet un accès direct depuis les pistes en aval du téléski mais ce qui nécessite de contourner la gare pour la piste de la Roche venant de l’amont du téléski. La file d’attente passe entre la gare aval et la cabane d’exploitation, et le départ est cadencé par un portillon.
Techniquement, la gare aval est une classique gare H du constructeur Poma de taille surdimensionnée pour le rangement des perches depuis le raccourcissement de la ligne en 2005. Elle permet la mise en mouvement du câble grâce à un moteur électrique couplé à un réducteur via des courroies.

Image
La gare aval vue de l'arrivée du télésiège de l'Eterlou.

Image
La gare aval et le début de la ligne.

Image
La gare aval vue de profil.

Image
Vue globale de la zone d'implantation de la gare aval.

Image
La gare aval vue dans son ensemble.

Image
La gare aval et la cabane d'exploitation.

Image
La glissière.

Image
Le bloc moteur et la poulie motrice.

Image
Accès à la file d'attente.

Image
La file d'attente le long de la glissière.

Image
Le déclencheur des perches et la poulie de compression.

Image
Le portillon de cadencement.

La ligne

La ligne raccourcie par-rapport à sa version initiale mesure un peu plus d’un kilomètre pour un temps de montée acceptable d’environ 6 minutes. Elle n’est pas très régulière notamment sur sa première partie mais ne montre pas difficulté particulière, la pente maximale étant proche des 45 %.
Les pylônes sont de standards pylônes tubulaires de Poma classiques pour les années 1970 et équipés pour la plupart de petites passerelles de maintenance et de potences de décâblage.
Avant son raccourcissement de 2005, le virage était présent au pylône n°13, ainsi ce dernier a été modifié et le pylône n°14 a dû être déplacé.
La ligne ne comporte pas de lâcher intermédiaire, et, au niveau du pylône n°10, le téléski est survolé par la ligne du télésiège de l’Armoise. La ligne de sécurité du téléski passe ainsi par le pylône n°11 du télésiège de l’Armoise afin de stopper le téléski en cas de déraillement du télésiège.

Poma a équipé la ligne de 14 pylônes, dont 8 supports, 3 compressions et 3 supports/compressions comme ceci (montée à droite et descente à gauche) :
P1 : -- | Compression
P2 : Support | Support
P3 : -- | Support
P4 : -- | Compression
P5 : -- | Support/Compression
P6 : Support | Support
P7 : Support/Compression | Support/Compression
P8 : Support | Support
P9 : Support | Support
P10 : Support | Support
P11 : Compression | Compression
P12 : Support | Support
P13 : Support/Compression | Support/Compression
P14 : Support | Support

Image
Le début de la ligne vu depuis la gare aval.

Image
P1 : Compression.

Image
Vue de derrière après le P1.

Image
Portée P1-P2.

Image
P2 : Support.

Image
P3 : Support.

Image
Portée P3-P4.

Image
P4 : Compression.

Image
Portée P4-P5.

Image
P5 : Support / Compression.

Image
Portée P5-P6.

Image
Vue de derrière après la portée P5-P6.

Image
P6 : Support.

Image
Portée P6-P7.

Image
P7 : Support / Compression.

Image
Portée P7-P8.

Image
P8 : Support.

Image
Portée P8-P9.

Image
P9 : Support.

Image
Portée P9-P10.

Image
P10 : Support.

Image
Portée P10-P11.

Image
P11 : Compression.

Image
P12 : Support.

Image
Portée P12-P13.

Image
P13 : Support / Compression.

Image
Portée P13-P14.

Image
P14 : Support.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
La fin de la ligne vue depuis la gare amont.

La gare amont

La gare amont est la gare de tension du câble. Raccourci en 2005, il a été décidé de ne pas déplacer l’initiale poulie flottante du téléski mais d’implanter un lâcher sous poulie plus pratique pour les clients, plus simple de maintenance pour la station, et ayant le principal avantage de prendre beaucoup moins de place. La gare n’est pas neuve mais d’occasion : elle provient de l’ancien téléski de la Norma II de la station voisine de La Norma qui démontait alors son téléski.
La sortie pour les clients s’effectue soit à droite vers les pistes de l’Armoise et de Plan Sec, soit à gauche vers la piste Léon.
Techniquement, il s’agit d’un LSP 9T de Poma où la tension est assurée par un vérin hydraulique piloté par une petite centrale et qui agit sur le lorry sur lequel est monté la poulie retour.

Image
La corde d'arrêt automatique en cas de non-débarquement d'un skieur.

Image
La zone de lâcher.

Image
La gare amont et la zone de lâcher.

Image
La poulie de retour-tension.

Image
La gare amont vue dans son ensemble.

Image
La gare amont vue en contre-plongée.

Image
Détail sur la partie supérieure de la gare.

Image
La gare amont vue de profil.

Les véhicules et pinces

Les perches sont de standards perches télescopiques pour téléskis débrayables. Les pinces sont des douilles auto-coincantes permettant une accroche au câble et un rangement dans la glissière de stockage sans manœuvre.

Image
Partie haute d'une perche.

Image
Une perche sur le brin descendant vue en ligne.

Vues depuis les abords du téléski…

Quelques photos de ce téléski vu depuis les pistes qu’il dessert.

Image
Le croisement entre le télésiège de l'Armoise et le téléski du Plan Sec.

Image
La deuxième partie de la ligne vue depuis l'arrivée du télésiège de l'Eterlou.

Image
La partie centrale de la ligne vue depuis la piste de la Roche.

Image
La première partie de la ligne vue depuis la piste de la Roche.

Image
Le P3 vu de profil depuis la piste de la Roche.

5 → Conclusion

Initialement très important sur le domaine skiable, le téléski du Plan Sec a dû être secondé par le téléski de Bellecôte, avant de voir son importance se réduire en 2005 lors de son raccourcissement et de l’arrivée du télésiège de l’Armoise. Bien qu’ouvert dès que possible lorsque les conditions le permettent, le téléski du Plan Sec est aujourd’hui un appareil secondaire et rarement saturé : il permet le désengorgement du télésiège de l’Armoise pour la desserte du plateau du Jeu, partie centrale du domaine skiable. En outre, l’appareil est souvent utilisé pour les compétitions grâce au stade de slalom qu’il dessert sur sa partie basse, et permet ainsi un entraînement des compétiteurs à l’écart de la grosse fréquentation des autres remontées mécaniques.
Dans le futur, ce téléski est voué à être remplacé à moyen voir long terme sur un tracé différent par un possible téléski à enrouleurs neuf. En attendant, il rend bien des services aujourd’hui pour skier sous le soleil d’Aussois.

Image
Plan Sec, un téléski complémentaire.

Je tiens à remercier le personnel d’exploitation du téléski pour son accueil et sa gentillesse.

Photos : valcelouis
Texte et mise en page : valcelouis
Date des photos : 18 janvier 2020 et 25 janvier 2020

© valcelouis – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :