En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKD du Puy du Rocher 1 & 2

Le Lioran

Transcâble - GMM

T2 ES
Description rapide :
Téléskis du versant sud du domaine du Lioran desservant une large piste facile et maillon de la liaison entre le domaine du Lioran et le centre de ski de Prat-de-Bouc.

Année de construction : 1967 / 2003

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 18/02/2016 et mise à jour le 29/03/2017
(Mise en cache le 29/03/2017)

Image


Dans le Cantal, au cœur du plus important stratovolcan d'Europe, Le Lioran dispose d'un des plus vastes domaines du Massif central. Les soixante kilomètres de pistes sont tracés tantôt en forêt, sur les pentes cerclant la prairie des Sagnes et Font d'Alagnon, tantôt sur les alpages dégagés de l'adret du Plomb du Cantal. C'est sur ce versant que sont situés les téléskis du Puy du Rocher, des appareils qui desservent une large piste facile et constituent un maillon essentiel de la liaison entre le domaine et sa porte d'entrée sud de Prat-de-Bouc.


Sommaire
  • Situation
  • Historique et évolutions
  • Stations aval
  • Lignes et stations amont
  • Et demain ?

Situation

Les téléskis du Puy du Rocher sont implantés sur le versant sud du domaine du Lioran, sur des prés d'altitude s'ouvrant en cirque où se développe un réseau de remontées et de pistes variées. Ces vastes champs de neige étagés entre le sommet du domaine (1820 mètres) et le col de Prat-de-Bouc (1.396 mètres) bénéficient d'une altitude garantissant généralement un bon enneigement sur la partie supérieure et profitent d'un bel ensoleillement les jours de météo favorable.

Image
Situation des téléskis sur un plan général des pistes (Spot).


Image
Situation des téléskis sur un plan des pistes du versant sud (Spot).


Ces deux téléskis desservent la pente douce de l'adret de Puy du Rocher, deuxième point culminant du massif du Cantal, où est tracé un large boulevard vert, apprécié des familles pour sa facilité et son exposition sud.

Ces appareils constituent en outre le maillon central de la chaîne de remontées mécaniques (en amont du téléski de la Jambe et en aval du télésiège débrayable du Plomb du Cantal ou téléski du Refuge) qui permet de rejoindre la crête et basculer sur le versant du Lioran. Ils sont donc un un passage obligé pour les skieurs débutant la journée à Prat-de-Bouc voulant rejoindre les autres secteurs du domaine.


Image
Le relief doux et ensoleillé du versant sud du Puy du Rocher et la ligne des téléskis.



Historique et évolutions

Puy du Rocher 1

La ligne du Puy du Rocher marque les débuts de l'aménagement du versant sud du Plomb. Le téléski du Puy du Rocher (n°1) a été mis en service avec l'ouverture du téléphérique en 1967, comme le téléski du Plomb du Cantal.

Il a été livré par Transcâble, un ancien constructeur implanté à Sevrier sur les rives du lac d'Annecy. L'entreprise créée par Pierre de Pingon (ingénieur bien connu pour ses grues) gagna quelques beaux marchés dans les années 1960 et 1970 avec la réalisation de plusieurs téléskis débrayables sous licence Poma, et notamment au Lioran, ou elle remporta en 1966 le contrat pour la construction d'une salve de remonte-pentes : ceux du Puy du Rocher, du Plomb du Cantal, des Débutants et des Gardes.

La ligne de ce téléski aboutissait initialement à proximité du sommet du Puy du Rocher, ce qui permettait aux skieurs de basculer de façon directe sur versant nord du Lioran. Mais l'exposition au givre et au vent rendait l'exploitation contraignante et hypothéquait la disponibilité de l’équipement. De ce fait, à la fin des années 1970, la ligne a été raccourcie de 300 mètres par le haut.

Image
Plan des pistes de 1970 : on note la présence du petit bout de piste assurant la liaison
directe vers le pas des alpins depuis le haut du téléski (Coll. Laurent Berne).



Puy du Rocher 2

En 2001, le Lioran a équipé son point culminant du télésiège débrayable du Plomb du Cantal en remplacement du téléski du même nom de 1967 et du téléski de la Cascade qui avait été construit en 1982. Assurant des rotations rapides et confortables entre 1.550 et 1.820 mètres, cette remontée a permis de renforcer l'attractivité du secteur.

Pour faire face à la hausse de la fréquentation, le téléski du Puy du Rocher a donc été doublé en 2003 par un autre téléski débrayable, construit avec du matériel Montaz Mautino de récupération. La station de départ Transcâble du premier téléski a également été remplacée à cette occasion par un modèle Montaz Mautino. Avec une ligne plus courte que celle de son homologue, ce téléski du Puy du Rocher n°2 assume avant tout un rôle de liaison avec le télésiège débrayable, soulageant le téléski n°1 durant les périodes d'affluence.


Image
Le téléski du Puy du Rocher 2 (en bleu) a permis de soulager l'appareil historique dans son rôle de liaison avec le télésiège du Plomb du Cantal.
Le raccourcissement du téléski du Puy du Rocher 1 (en rouge) ne permet plus la bascule directe sur le versant nord du Lioran, mais autorise toujours
la liaison avec le téléski du Refuge qui dessert la ligne de crête, et permet une bien meilleure disponibilité du fait d'une exposition au givre moindre.



Caractéristiques principales

  • Nom : Puy du Rocher 1 / Puy du Rocher 2
  • Type : RDP - remonte-pentes à perches débrayables
  • Constructeurs : Transcâble / GMM
  • Année de mise en service : 1967
  • Dernière Modification : 2003 - doublement

  • Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s / 3,52 m/s
  • Débit maximum : 730 skieurs/heure / 700 skieurs/heure
  • Temps de trajet : 6 min 46 s / 5 min 22

  • Altitude aval : 1.465 mètres / 1.465 mètres
  • Altitude amont : 1.705 mètres / 1.649 mètres
  • Dénivelée : 240 mètres / 184 mètres
  • Longueur développée suivant la pente : 1.421 mètres / 1.136,5 mètres
  • Pente moyenne: 16,4 % / 16,4 %

  • Sens de rotation : horaire / antihoraire
  • Nombre de pylônes : 13 / 11
  • Diamètre du câble : 16 mm / 16 mm

  • Type de station aval : motrice Montaz Mautino T.100 à départ automatique / motrice Montaz Mautino T.50 à départ automatique
  • Moteur : moteur électrique
  • Type de station amont : poulie flottante retour-tension
  • Tension : contrepoids de 2 tonnes / contrepoids de 2,6 tonnes

  • Agrès : perches télescopiques GMM
  • Attaches : attaches à douille débrayables GMM
  • Nombre d'agrès : 160 / 125



Stations aval

Situation

Les stations aval des téléskis se dressent à 1465 mètres d'altitude, au creux du vallon du Lagnon, une centaine de mètre en contrebas du télésiège débrayable, et à un kilomètre du centre de ski de Prat-de-Bouc. Le départ est accessible gravitairement par les différentes pistes rouges, bleues et vertes partant du sommet du versant, mais également, pour les skieurs venant de Prat-de-Bouc, par le téléski de la Jambe puis la piste bleue Voie Romaine.


Image
Départ des téléskis vu depuis le télésiège du Plomb, avec le centre de ski de Prat-de-Bouc en arrière plan.


Image
Les gares aval sont situées au creux du vallon du ruisseau du Lagnon, 91 mètres plus bas que celle du télésiège du Plomb.


Image
Vue zoomée sur les gares de départ depuis la piste bleue Voie Romaine.




Description

Les stations aval sont des modèles Montaz Mautino débrayables avec départ automatique de la gamme T trapézoïdale. La station du téléski n°1 (à droite vue de l'aval) est de type T.100, tandis que celle du téléski n°2, dont la ligne est plus courte, est de type T.50.

Image
Vue d'ensemble de la zone de départ avec le chalet technique abritant le transformateur électrique sur la gauche.


Image
Les deux stations Montaz Mautino T100 et T50 vues de trois-quart.


Image
Les deux stations vue latéralement.


Image
Vue arrière sur les deux stations.


Image
Vue arrière sur les deux stations.


Image
Poulie motrice du téléski n°1.


Image
Poulie motrice du téléski n°2.


Image
Vue de détail des deux sélecteurs des perches du téléski n°1.



Lignes et stations amont

Profil

Les deux tracés sont parallèles et évoluent sur une pente douce et relativement constante. A gauche côté montée, la ligne du téléski du Puy du Rocher 2 est équipée de 11 pylônes et rachète 184 mètres de dénivelé pour une longueur suivant la pente de 1.136,5 mètres. Celle du Puy du Rocher 1, plus longue, possède 13 pylônes, et rachète pour sa part 240 mètres de dénivelé pour une longueur suivant la pente de 1.421 mètres.

Image



La ligne double

Les deux lignes reçoivent des ouvrages symétriques en terme de type de potence sur la partie qui leur est commune (de G1 à P10), à l'exception des pylônes n°7 et n°9 (ceux du Puy du Rocher 1 ne possèdent pas d'équipement pour le brin descendant).

Image
Piste de montée entre G1 et P1.


Image
Vue de détail de la douille accouplée au câble.


La ligne du Puy du Rocher 2 (à gauche) est entièrement équipée de matériel Montaz Mautino, tandis que celle du téléski n°1 (à droite) conserve ses pylônes Transcâble d'origine, repérables à leur configuration typique avec leur potence de décablage au sommet du fût et leurs poulies montées sur un tube fixé à la potence par deux colliers de serrage.

Image
Les P1, de type S/C - S/C incl.


Image
Vue de détail de l'équipement support-compression Transcâble avec galet incliné de réduction de voie.


Une autre particularité des pylônes Transcâble est leur absence de fondation en béton. Les ouvrages sont boulonnés à une embase métallique directement enfouie dans le sol, technique offrant l'avantage de limiter les coulages de massifs bétons aux seules stations terminales. Une jambe de force fixée à l'avant vient soutenir le pylône dans le sens de l'inclinaison.


Image
Vue de détail de la base du pylône Transcâble sans fondation béton et sa jambe de force.


Image
Les P2, de type S/C sur le brin montant uniquement.


Image
Coup d’œil à gauche pour apercevoir le ruisseau du Lagnon et le Plomb du Cantal avec son télésiège débrayable.


Image
Les P3, de type S - S.


Image
Les P4, de type S/C sur le brin montant uniquement.


Image
Les P5, de type S/C - S/C.


Image
Les P6, de type S - S.


Image
Les P7, rares pylônes non symétriques : de type S/C-S/C pour le téléski n°2 et S/C sur brin montant uniquement pour le téléski n°1.


Image
Les P8, de type S - S


Image
Vue de détail de la tête du P8 Transcâble avec ses détails typiques : la potence de décablage sommitale, et ses poulies montées sur un tube fixé à la potence par deux colliers de serrage.


Image
Vue arrière sur les P8 et la ligne.


Image
Les P9, comme les P7, ne sont pas symétriques : de type S/C-S/C pour le téléski n°2 et S/C sur brin montant uniquement pour le téléski n°1.


Image
Les P10, de type S/C - S/C.



Lâcher et station amont du Puy du Rocher 2


La fin de la piste de montée du téléski du Puy du Rocher 2 est située au niveau d'une bute réalisée au pylône 11. La station amont de l'appareil se dresse à 1.649 mètres d'altitude. Il s'agit d'un poussard avec contrepoids assurant la tension d'une poulie retour flottante.


Image
Le P11 du téléski n°2, de type S/C incl.- S, et la bute de fin de piste de l'appareil.


Image
Station amont du téléski n°2, de type poussard avec contrepoids assurant la tension d'une poulie retour flottante.


Image
Station amont du téléski n°2.


Image
Vue arrière sur la station amont du téléski n°2.



Ligne supérieure du Puy du Rocher 1


La ligne du Puy du Rocher 1 se poursuit quant à elle sur 284 mètres, pour permettre la jonction gravitaire avec le téléski du Refuge.

Image
Le P11 du téléski n°1, de type S/C - S/C.


Image
Le P12 du téléski n°1, de type S/C - S/C.


Image
Le P13 du téléski n°1, de type S/C incl.- S, en aval de la fin de la piste de montée.


Image
Vue arrière sur l'ensemble de la ligne.



Lâcher et station amont du Puy du Rocher 1


La fin de la piste de montée du téléski du Puy du Rocher 1 est située après le pylône 13. La station amont de l'appareil se dresse à 1.705 mètres d'altitude. Il s'agit également d'un poussard avec contrepoids assurant la tension d'une poulie retour flottante.

Image
Vue d'ensemble de la zone d'arrivée du téléski n°1.


Image
Station amont du téléski n°1, également de type poulie flottante avec tension par contrepoids en béton suspendu à un pylône poussard.


Image
Vue latéral de la station amont du téléski n°1.


Et demain ?

La station du Lioran mène une réflexion sur la réorganisation du versant sur le long terme avec la construction d'une remontée mécanique permettant de rejoindre directement le télésiège débrayable du Plomb du Cantal depuis le centre de ski de Prat-de-Bouc. La ligne du Puy du Rocher deviendrait à priori moins essentielle en terme de liaison.

Pour autant, l'exploitant n'envisage pas de la supprimer ni même de la remplacer par un télésiège. Outre le fait qu'elle dessert un large boulevard familial bien exposé, Le Lioran conservera à minima la remontée Transcâble d'origine (la plus longue) pour garantir la desserte du téléski du Refuge et le retour des skieurs sur le versant du Lioran lorsque les vents violents viennent à empêcher le fonctionnement du télésiège en cours de journée.


Image
Le téléski et le large boulevard vert du Puy du Rocher dominant la mer de nuages.
.

Image
Départ de la piste verte du Puy du Rocher.


Mes remerciements à :
- Olivier Couture pour son accueil et ses informations ;
- L'Alexois pour ses photos.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :