Localisation(s)
Photo

 TKD du Quézet

Praz-sur-Arly (Espace Diamant)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le téléski du Quézet est un appareil permettant la desserte d'un espace de ski propre sur les pentes du Crêt du Midi. Découvrez cet appareil qui a marqué l'avancée du domaine pralin à travers ce reportage.

Année de construction : 1986

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Pra'z Ropeways
Section écrite le 03/05/2021 et mise à jour le 23/06/2021
(Mise en cache le 23/06/2021)

Image


Au sommaire de ce reportage :


  1. Bienvenue à Praz-sur-Arly
  2. Le secteur du Crêt du Midi : du lieu inaccessible au point central du domaine
  3. Le téléski du Quézet, un téléski dédié au ski propre
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Quézet
  5. Le téléski du Quézet, la petite révolution du domaine pralin qui assure encore pleinement sa tâche


1. Bienvenue à Praz-sur-Arly

Située dans le haut Val d'Arly, Praz-sur-Arly est une station de sports d'hiver et d'été qui regroupe 65 km de pistes de ski alpin. La station, gérée par Labellemontagne, est intégrée depuis 2005 au domaine skiable de l'Espace Diamant, qui regroupe également Flumet, Notre-Dame de Bellecombe, Crest-Voland/Cohennoz, Les Saisies et Hauteluce.

Image
La station de Praz-sur-Arly (découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur l'image).


2. Le secteur du Crêt du Midi : du lieu inaccessible au point central du domaine

Loin d'être un appareil particulier ou d'avoir une position stratégique dans le domaine pralin, le téléski du Quézet possède néanmoins une histoire chargée. Pour la connaître, il faut faire un bond de 50 ans en arrière depuis la construction de cet appareil en 1986.

A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, le petit village de Praz-sur-Arly installe sa première remontée mécanique : le télécorde "Combe Noire". L'appareil est totalement artisanal : en effet, on y trouve un moteur Renault 4 cylindres et un câble avec un système de treuil permettant le transport de maximum 5 skieurs.

Image
Le télécorde.


10 ans plus tard, le télécorde est remplacé par un téléski avec des pylônes en bois. Toujours nommé Combe Noire, il possède un départ dans une grande bâtisse afin d'abriter le moteur à essence (à noter qu'une partie de ce bâtiment est toujours présente de nos jours et qu'elle se nomme le BB Lodge, anciennement Le Darbelo). Il montait jusqu'aux fermes de Combe Noire.

Image
La gare aval ainsi que le premier pylône de ce téléski.

Image
Vue sur l'ensemble de la ligne.


En 1958, le téléski de Combe Noire laisse place à un appareil bien plus moderne, puisque possédant des pylônes métalliques. Nommé Varins, son départ se situe bien plus bas (au niveau de son départ actuel).

Image

Image
Le téléski des Varins avec son ancienne gare aval.

Image
Vue sur l'ensemble de la ligne sans les téléskis de la Combe Noire et des Chars.


Dès lors, Praz-sur-Arly décide de partir à l'assaut du Crêt du Midi, devenu célèbre pour avoir été un haut lieu de contrebande jusqu'à la fin du XIXème siècle. C'est dans cette perspective que le téléski des Chars voit le jour dans les années 60. Le téléski partait alors au niveau de l'ancien emplacement de la gare amont du téléski des Varins et arrivait au niveau du départ de la piste bleue Du Soir. De nos jours, il est encore possible d'apercevoir son tracé très pentu en forêt.

Image
Le tracé du téléski en rouge.


Cependant, la station se heurte vite à un obstacle naturel : la falaise des Tendues. Le projet de partir à l'assaut du Crêt du Midi n'ira pour le moment pas plus loin. Pendant ce temps, le téléski de la Combe Noire voit le jour en 1964 avec un tracé parallèle à celui des Varins. Il était alors à l'époque l'unique appareil pour les débutants.

Image
La gare aval.

Image
Vue d'ensemble des deux gares aval. On aperçoit au loin le téléski du Soleil.

Image
Derrière la gare aval du téléski des Varins, on aperçoit celle de Combe Noire.


En raison de ce blocage, la station décide d'investir en direction du Lac des Evettes, pour à terme être reliée à Flumet et Notre-Dame-de-Bellecombe. C'est dans cette perspective que sont construits le télésiège de la Rosière et le téléski des Bernards, permettant alors l'ouverture du domaine du Val d'Arly en 1973.
Cependant, la station n'oublie pas son projet d'extension vers le Crêt du Midi. Les capacités financières et techniques de la station ayant évolué en 20 ans, cette dernière procède à la construction du télésiège de la Varoche en 1981, permettant à la station de faire monter en altitude son point culminant et de desservir de nouvelles pistes. Le téléski du Mans est également mis en service durant cette même année, doublant sur la partie haute le télésiège de la Varoche. Le téléski des Chars, devenu inutile et bien trop difficile, est démonté.

Image
Le télésiège de la Varoche.


Le projet est mis en pause jusqu'en 1986. Cette année marque la victoire de Praz-sur-Arly face à la falaise des Tendues réputée infranchissable. Pour ce faire, une bonne partie de la falaise a été dynamitée et le télésiège des Tendues a été installé. La même année, le téléski du Quézet est construit dans la continuité du télésiège des Tendues. En effet, si ce dernier n'a pas un important rôle de ski propre, le téléski du Quézet en a un très important. Il est durant les premières années de son exploitation très chargé.

Image
Le télésiège des Tendues, avec à droite le télésiège du Crêt du Midi.


Il faudra attendre 1989 pour que le téléski de la Pierre soit construit, puis 1990 pour voir le télésiège du Ban Rouge réalisé, marquant une nouvelle fois un tournant pour l'avenir de la station, dont le point culminant est désormais à environ 1950 mètres d'altitude.
L'année 2007 voit le remplacement du télésiège de la Varoche et du téléski du Mans par un télésiège débrayable 6 places permettant de monter les skieurs vers le Crêt du Midi en un temps record. Le télésiège des Tendues subsistera jusqu'en 2011, alors qu'il n'est que très peu ouvert.
Enfin, le téléski des Trois Coins fut installé en 2009 afin de relier le domaine pralin à l'Espace Diamant de manière plus sereine, la liaison par le téléski des Bernards étant très souvent sujette à un manque d'enneigement en fin de saison.


3. Le téléski du Quézet, un téléski dédié au ski propre

Le téléski du Quézet est un appareil situé sur le secteur du Crêt du Midi. Construit en 1986 par Poma, le téléski a été conçu dans le but de réaliser un espace de ski propre en altitude, alors que la falaise des Tendues a été franchie la même année par le télésiège du même nom. A partir de 1989, le téléski du Quézet pouvait également être utilisé dans un rôle de liaison pour rejoindre le téléski de la Pierre via la piste rouge de la Pierre. Cependant, peu de personnes passaient par le téléski du Quézet, préférant directement aller en direction du téléski de la Pierre depuis le télésiège des Tendues via la piste bleue du Serasson. De nos jours, le téléski du Quézet a perdu toute importance en terme de liaison. En effet, le télésiège du Crêt du Midi arrive au niveau de la gare amont du téléski de la Pierre. Le téléski du Quézet reste néanmoins très utilisé pour son espace de ski propre, qui de plus profite d'une vaste vue sur Megève ou encore sur Notre-Dame-de-Bellecombe 1350. Il est à noter que le téléski est classé difficile, empêchant alors une trop grosse affluence sur ce téléski.

Enfin, le téléski du Quézet dessert les pistes suivantes :
  • La piste bleue du Petit Tétras : Ne démarrant pas directement au niveau de la gare amont, cette piste possède deux rôles. Premièrement, elle permet aux skieurs les moins aguerris d'éviter une bonne partie des deux pistes rouges longeant le téléski du Quézet. Deuxièmement, elle permet d'accéder à la piste bleue du Serasson, et donc de directement accéder aux téléskis de la Pierre et de Ban Rouge. A noter la présence d'une piste parallèle à celle-ci (mais situé plus en amont) qui n'a pas de nom. Cette piste permet d'accéder à la gare amont du télésiège du Crêt du Midi, même s'il faut pousser un peu à la fin. De ce fait, elle n'est que très peu utilisée. Son utilisation est le plus souvent dédiée aux motoneiges.
  • La piste rouge du Crêt du Midi : Longeant le téléski du Quézet sur sa gauche, elle est dédiée au ski propre. La piste reste assez difficile, en particulier sur sa partie supérieure. A noter que cette piste permet l'accès à la piste bleue du Petit Tétras.
  • La piste rouge du Quézet : Egalement dédiée au ski propre, elle longe le téléski du Quézet sur sa droite. Elle est assez difficile, en particulier sur la partie basse de la piste. Néanmoins, il est possible de profiter d'une magnifique vue sur Notre-Dame-de-Bellecombe 1350 ainsi que sur Megvève. A noter qu'il est possible de rejoindre la piste rouge du Crêt du Midi à l'aide d'un chemin traversant le téléski du Quézet juste après son virage.



Situation sur le plan des pistes (tracé du télésiège en rouge)

Image

Image
De plus près.


Côté technique, on retrouve ici un appareil classique de chez Poma possédant une gare aval de la gamme H Tubulaire et une gare amont LSP classique de l'époque.

Les caractéristiques de l’installation

Caractéristiques administratives
  • TKD-Téléski à perches découpables : Quézet
  • Exploitant : Labellemontagne
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 1986
Caractéristiques d’exploitation
  • Saison d'exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit : 900 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 3.53 m/s
  • Temps de trajet : 2 min 26
Caractéristiques géographiques
  • Altitude gare aval : 1639 m
  • Altitude amont : 1803 m
  • Dénivelée : 164 m
  • Longueur : 537 m
  • Pente moyenne : 30.54 %
  • Pente maximale : 42 %
Caractéristiques techniques
  • Type de gare aval : H Tubulaire
  • Type de gare amont : LSP
  • Gare motrice : Amont
  • Gare tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Type de motorisation : Asynchrone
  • Sens de montée : Droite
  • Nombre de pylônes : 7


4. Ligne et infrastructures du téléski du Quézet

La gare aval

Image
La gare aval dans son environnement.


Située au bord de la falaise des Tendues, nous trouvons une gare de type H Tubulaire assurant la mise en mouvement du câble. A noter que l'embarquement est cadencé à l'aide d'un feu bicolore.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval.

Image
Vue de plus près.

Image
Vue de profil.

Image
La gare aval vue depuis la fin de la piste rouge du Quézet.

Image
Le haut de la gare.

Image
La borne de contrôle des forfaits.

Image
Accès à l'embarquement.



La ligne

La ligne, longue d'environ 500 mètres, est assez régulière. Possédant 7 pylônes, la ligne suit une pente sans grande difficulté qui s'adoucit, et ce jusqu'au pylône 5 où le tracé effectue un virage vers la gauche. Par la suite, la ligne atteint sa plus forte pente du pylône 6 au pylône 7, avant d'arriver au niveau de la station amont.

Caractéristiques de la ligne

  • P1 : SC/-
  • P2 : SC/SC
  • P3 : S/S
  • P4 : SC/S
  • P5 : SS (Virage à l'endroit)/SC (Virage à l'envers)
  • P6 : C/-
  • P7 : S/S


Image
Le début de la ligne.

Image
Le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2...

Image
... que voici.

Image
On continue en direction...

Image
... du pylône 3.

Image
Portée avant...

Image
... le pylône 4...

Image
... que voici.

Image
On s'approche...

Image
... du pylône 5.

Image
Détail du virage.

Image
Le pylône 6.

Image
On continue en direction...

Image
... du pylône 7.

Image
Arrivée en gare amont.



La gare amont

Image
La gare amont dans son environnement.


Située sur une crête à proximité du sommet du Crêt du Midi, nous trouvons une gare LSP classique de l'époque assurant la tension de l'appareil. Depuis l'arrivée, il est possible d'accéder au télésiège du Ban Rouge et au téléski du Quézet à l'aide d'une piste rouge suivi d'une piste bleue, mais nous pouvons également accéder au front de neige de Praz-sur-Arly par gravité. L'arrivée offre notamment une vue sur Notre-Dame-de-Bellecombe, Megève, ainsi que sur les sommets des Aravis.

Image
Vue de trois quarts.

Image
Vue de profil.

Image
Autre vue de la gare amont.



Le téléski du Quézet vu depuis les pistes

Image
Le dernier pylône vu depuis la piste rouge du Quézet.

Image
Vue sur la fin de la ligne.

Image
Vue sur le début de la ligne.

Image
Vue sur cette même portion depuis la piste rouge du Crêt du Midi.



5. Le téléski du Quézet, la petite révolution du domaine pralin qui assure encore pleinement sa tâche

Le téléski du Quézet, lors de son ouverture, était, avec le télésiège des Tendues, le symbole du développement du domaine skiable. En effet, c'était la première fois que les skieurs pralins avaient la possibilité de skier à une telle altitude sans à avoir à aller vers Notre-Dame-de-Bellecombe. De nos jours, le téléski du Quézet est loin de souffrir de longues files d'attente, le télésiège du Ban Rouge ayant fait son apparition entre temps. De plus, cet appareil est loin d'être le plus ancien de la station. Labellemontagne n'a donc pour le moment pas prévu de remplacement, même à long terme.

Image
Le téléski du Quézet un appareil simplement dédié au ski propre qui fait largement ses preuves.


Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l'avoir lu et à bientôt.

Je tiens à remercier Kenzo pour la bannière ainsi que collonges74 pour ses photos. Un grand merci au maire de Praz-sur-Arly Yann JACCAZ pour l'autorisation de la réutilisation d'anciennes photos.

© – Juin 2020 – Pra'z Ropeways - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Bannière : Kenzo
Photos : 91@g, collonges74, guigui67 et Pra'z Ropeways
Texte et mise en page : Pra'z Ropeways (avec l'aide de 91@g)
Date des photos : 15 février 2008 (guigui67), 19 janvier 2019 (91@g), 16 janvier 2020 (collonges74) et 20 février 2020 (Pra'z Ropeways)
Page Facebook "Histoire et patrimoine de Praz-sur-Arly" : https://www.facebook.com/Histoire-et-patrimoine-de-Praz-sur-Arly-223510477726034/?ref=page_internal



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :