En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 05/01/2018 et mise à jour le 06/01/2018
(Mise en cache le 09/01/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Saint-François-Longchamp
  2. Rocher Blanc, un appareil issu de la récupération du téléski de la Lune
  3. Rocher Blanc, desserte de la partie haute du secteur de Cote 2305
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Rocher Blanc
  5. Rocher Blanc, un téléski très important


Saint-François-Longchamp

Saint-François-Longchamp est une station-village située à 1450 mètres d’altitude, aux portes de la vallée de la Maurienne. La station est décomposée en trois hameaux, dont les stations de 1450 et de 1550 qui sont de taille modeste, et un autre ensemble touristique situé à 1650 mètres d’altitude. C'est dans cette dernière qu'est situé le cœur touristique de la station et où l’on retrouve la plupart des commerces et des vacanciers logeant à Saint-François.

Il est possible d’y skier sur 60 kilomètres de pistes desservies par 16 remontées mécaniques. Le domaine étant exposé au sud, il propose des pistes variées qui sont baignées par un ensoleillement assez conséquent sur l'ensemble de la saison hivernale.
Reliée à la station voisine de Valmorel, les deux stations forment l’entité "le Grand Domaine" qui propose un forfait unique permettant de profiter de 160 kilomètres de pistes accessibles grâce à 64 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Rocher Blanc, un appareil issu de la récupération du téléski de la Lune

La station de Saint-François 1650 a ouvert pour la saison 1954-1955 avec le téléski du Lac Bleu et l'hôtel du même nom. Quelques années plus tard, le téléski de la Lune est venu doubler Lac Bleu sur un tracé plus court afin de desservir un espace dédié aux débutants.
En 1963, le téléski du Lac Bleu a été remplacé par un téléski débrayable sur un tracé plus long pour desservir les pentes situées sous le plan d’eau éponyme. En 1968, le téléski de la Lune a été remplacé par un téléski débrayable sur une longueur plus importante. En 1978, le téléski de la Cote 2305 a été construit sur les hauteurs du Lac Bleu. Ce nouvel appareil a fait augmenter la fréquentation du Lac Bleu car Cote 2305 n'était alors accessible que par celui-ci.

Image
Les départs des téléskis du Lac Bleu et de la Lune.

Image
Les lignes sortant de la station (D.R).

Image
La fin de la ligne du téléski du Lac Bleu (D.R).


En 1981, les téléskis du Lac Bleu et de la Lune ont été rejoints par un téléporté sur la gauche de la station de 1650, afin de créer un nouvel ascenseur pour les futures résidences du Plan Mollaret : le télésiège du Mollaret. Quatre ans plus tard, le téléski du Frêne a permis d'ouvrir la liaison entre relier Saint-François-Longchamp et Valmorel via le col de la Madeleine. Les téléskis du Lac Bleu et de la Lune étaient alors très fréquentés car ils étaient les seuls qui permettaient de remonter vers les téléskis du Frêne et de la Cote 2305 pour rejoindre Valmorel depuis le secteur du Roc Noir.

Rémy Loisirs a repris l’exploitation du domaine skiable en 1996 et a entrepris cette année-là le remplacement des téléskis du Lac Bleu et de la Lune par un télésiège fixe sur un tracé similaire à celui de la Lune : le télésiège de la Lune Bleue. Cependant, l’accès à la Cote 2305 était devenu impossible car la gare amont du télésiège de la Lune Bleue n’était pas placée assez haute pour rejoindre par gravité le départ du téléski de la Cote 2305.

Image
La ligne du télésiège de la Lune Bleue (D.R).


C’est dans cette optique que le téléski du Rocher Blanc a été construit : relier le télésiège de la Lune Bleue et le téléski de la Cote 2305. Rocher Blanc est issu de la récupération d’une partie des éléments qui constituaient les téléskis du Lac Bleu et de la Lune.


Rocher Blanc, desserte de la partie haute du secteur de Cote 2305

Le téléski du Rocher Blanc est situé sur le secteur de la Cote 2305, facilement accessible depuis la station grâce aux télésièges de la Lune Bleue et du Mollaret. Il est en quelque sorte le second tronçon de ces deux appareils permettant de desservir du ski propre facile et l’un des BoarderCross en plein cœur d’une zone intermédiaire du domaine skiable. Il est très apprécié, d’autant plus qu’il dessert assez rapidement le téléski de la Cote 2305. Cet appareil est donc très fréquenté, voire même saturé en période de vacances scolaires. Mais depuis l’installation du télésiège du Soleil Rouge un peu plus bas sur le secteur, le temps d’attente s'est réduit car ce nouveau télésiège permet de le doubler même si son temps de montée est plus long.

Le téléski du Rocher Blanc dessert quelques pistes faciles d'où il est possible d’allonger la descente via la piste bleue de la Plattière depuis laquelle l’on peut emprunter le télésiège du Frêne pour monter sur Valmorel ou alors descendre jusqu’au Plan Mollaret via la piste bleue de Longchamp à partir du départ du Frêne et ensuite emprunter soit le télésiège de la Lune Bleue soit le télésiège fixe du Mollaret pour enchaîner les rotations sur le secteur.
Rocher Blanc permet aussi de basculer sur la Cote 2305, où est accessible une splendide piste rouge évoluant dans une magnifique combe, ou d’éviter le télésiège du Frêne pour se rendre à Valmorel ou sur le secteur de la Lauzière via la piste du Mur.

Résumons l’offre de ski propre desservie par le téléski du Rocher Blanc :

  • La piste bleue de la Bartavelle qui longe le téléski du Rocher Blanc sur sa gauche.
  • La partie intermédiaire de la piste bleue de la Shogun, qui rejoint le départ du télésiège du Soleil Rouge.
  • La piste bleue du Lac Bleu, qui permet d’accéder au téléski de la Cote 2305.
  • Le BoarderCross du Rocher Blanc, situé sur la droite du tracé du téléski. On y accède par la piste bleue de la Shogun sur quelques dizaines de mètres.

Image
Situation du téléski du Rocher Blanc sur le plan des pistes de Saint-François-Longchamp.


Le téléski du Rocher Blanc est donc issu, tout comme l’ancien téléski débrayable du Frêne 2 des éléments démontés des téléskis débrayables du Lac Bleu et de la Lune. Notons toutefois que certains pylônes (pylône 3, 8, 10 et 12) sont neufs. Aussi, de nombreuses têtes et leurs potences sont neuves.


Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : ROCHER BLANC
Maître d'œuvre : MDP
Maître d'ouvrage : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1996

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,1 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1949 m
Altitude amont : 2131 m
Dénivelé : 182 m
Longueur développée : 984 m
Longueur horizontale : 927 m
Pente moyenne : 19,63 %
Pente maximale: 31 %
Temps de trajet : 5 minutes 17 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : H210
Emplacement motrice : Aval
Diamètre poulie motrice : 1700 mm
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 185 kW
Type de gare amont : Poulie Flottante
Diamètre poulie retour : 2000 mm
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 5840 daN
Masse du contrepoids : 5840 kg
Nombre de pylônes : 12

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 146
Espacement : 4,51 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante Pomagalski

Caractéristiques du câble (1996)

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 18 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Textile
Composition : 6x7 fils
Résistance à la rupture : 23 020 daN


Ligne et infrastructures du téléski du Rocher Blanc

La gare aval

La gare aval du téléski du Rocher Blanc est située à 1949 mètres d’altitude, au cœur de la partie intermédiaire du secteur de la Cote 2305, et non loin de l’arrivée du télésiège fixe du Mollaret. Notons que suite aux remodelages pour l'implantation du télésiège du Mollaret en 2006, cette gare a été avancée de 25 mètres vers l'amont.
On retrouve une gare motrice-fixe H210, l’un des plus grands modèles de la gamme de téléskis H Pomagalski.

Image
La gare aval et le premier pylône, depuis la piste bleue de la Bartavelle.

Image
Vue rapprochée.

Image
De l’autre côté.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Le moteur électrique et les courroies de distribution vers le réducteur.

Image
La glissière.



La ligne

La ligne du téléski du Rocher Blanc, qui alterne petites côtes et replats, n'est pas difficile. La pente n’est pas très importante, mais est assez irrégulière. La portée la plus pentue est située entre les pylônes 5 et 6, où l’inclinaison atteint 31 %.

Pomagalski a équipé la ligne de 12 pylônes :
  • P1 : C/-
  • P2 : S/S+Dispositif d’aide à la réduction de la largeur de la voie
  • P3 : SC/SC
  • P4 : SC/-
  • P5 : C/-
  • P6 : S/S
  • P7 : S/S
  • P8 : SC/SC
  • P9 : SC/SC
  • P10 : SC/SC
  • P11 : SC/-
  • P12 : S+ Dispositif de modification de la largeur de voie/S+ Dispositif de modification de la largeur de voie

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Vue de profil de ce même pylône.



La gare amont

La gare amont est située à 2131 mètres d’altitude, non loin de la piste bleue de la Shogun et à proximité du Lac Bleu. Depuis ce point, nous pouvons rejoindre le BoarderCross du Rocher Blanc, la piste bleue de la Bartavelle ainsi que le téléski de la Cote 2305 via la piste du Lac Bleu.
On retrouve une poulie flottante tendue par un câble dévié par un poussard tubulaire et faisant une boucle au niveau du contrepoids en béton. Notons aussi que le poussard est maintenu par des haubans. Fait assez rare, le poussard est dans l’axe de la ligne, imposant des dispositifs de modification de la largeur de la voie sur les deux brins du pylône 12.

Image
Vue de trois quarts avant depuis l’aire de lâcher de la perche.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de profil. En arrière-plan, la gare amont du télésiège du Frêne et la ligne du téléski de la Cote 2305.



Véhicules et pinces

Le téléski du Rocher Blanc est équipé de 146 perches télescopiques. Elles sont reliées au câble par des douilles auto-coinçantes Pomagalski.

Image
Une perche en ligne.



Vues depuis les pistes

Image
La fin de la ligne depuis la gare amont, avec la mer de nuages en arrière-plan.

Image
Depuis la piste bleue de la Shogun.

Image
La ligne, en direction de la gare aval.

Image
Une partie de la ligne, à partir du pylône 5.



Rocher Blanc, un téléski très important

Le téléski du Rocher Blanc est un appareil très utilisé en parallèle du télésiège du Soleil Rouge car il dessert en partie les mêmes pistes. Il est très utile pour skier sur les pistes de la partie intermédiaire du secteur de la Cote 2305, preuve en est du nombre important d'écoles de ski qui l'empruntent pour profiter des ses pentes plus prononcées que sous le télésiège de la Lune Bleue.
Le téléski du Rocher Blanc n’est pas censé être démonté dans les années à venir, car avec son faible débit, il évite de saturer les pistes et le BoarderCross.

Image
Rocher Blanc, un téléski central au sein du domaine skiable de Saint-François-Longchamp.


Bannière : Alspace
Texte, photos et mise en page : Alspace
Date des photos (hors historique) : 10 mars 2014 et 8 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :