En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 18/01/2018 et mise à jour le 18/02/2018
(Mise en cache le 18/02/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valmorel
  2. Historique : le développement du ski aux Avanchers
  3. Rocher, le premier ascenseur de la vallée du Morel
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Rocher
  5. Rocher, un téléski historique


Valmorel

Valmorel est une station de ski située en vallée de Tarentaise, entre 1218 mètres d'altitude à la Charmette et 2400 mètres d'altitude au col du Mottet, au sommet du télésiège éponyme.
On y trouve 33 remontées mécaniques qui desservent 56 pistes dont 5 noires, 11 rouges, 26 bleues et 14 vertes. Grâce au Grand Domaine, il est possible de rejoindre skis aux pieds Saint-François-Longchamp, totalisant ainsi 90 pistes desservies par 56 remontées mécaniques. La station s’intègre très bien dans son environnement, grâce à une architecture très soignée et réglementée.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le développement du ski aux Avanchers

Les Avanchers est une commune située au-dessus d'Aigueblanche et dont le chef-lieu se trouve à 1000 mètres d'altitude. Entre les deux guerres mondiales, les activités sportives hivernales ont repris. Le maire de l'époque, Adrien Rey Golliet a modernisé le village avec l'électrification, la mise à niveau des routes, la mise en place d'un service de car avec la vallée, ect...
Parallèlement, le tourisme dans la vallée du Morel s'est développé : des auberges de jeunesse et des hôtels ont vu le jour sur la commune des Avanchers, à l'image de l'hôtel de Rocheblanche ouvert en 1938. De nombreux concours de ski ont également été organisés. A l'époque, les gens skiaient sur Beaudin, les Charmettes, sous Crève-Tête ainsi qu'à proximité du cimetière du village des Avanchers. L'accès à ces pentes se faisait à pied ou en skis de randonnée. Dès 1939, les Avancherins désiraient la création d'une remontée mécanique sur la commune.

Après la fin de la guerre, des projets de remonte-pentes ont été envisagés aux Avanchers afin de faciliter le ski sur la commune. En 1946, la Société pour l'Équipement Sportif des Avanchers a été créée. En novembre 1946, le profil en long d'un remonte-pente a été envisagé entre le hameau de la Vernaz (situé juste au-dessus du chef-lieu des Avanchers) et le lieu-dit de l'Empyrée. Le tracé du "Grand Remonte Pente" était long de 900 mètres pour 300 mètres de dénivellation.
Finalement, le projet a été annulé à cause de son coût trop important. Le projet a été déplacé sur la pente du cimetière. Construit en 1947, le remonte-pente du Cimetière mesurait 350 mètres de longueur et remontait 85 mètres de dénivelé. Le 24 décembre 1947, la première rotation complète du câble a été exécutée. Néanmoins, une des sellettes s'était enroulée autour du câble tracteur, entraînant ainsi le déraillement de la poulie motrice. Dès le lendemain, le remonte-pente du Cimetière a été ouvert au public. Au bout des trois premiers hivers, l'exploitation du téléski était déficitaire.
Dès 1952, l'exploitation du remonte-pente du Cimetière a été arrêtée définitivement et l'installation a été mise en vente. Le remonte-pente du Cimetière aurait été démonté dans les années 1960.
De cet appareil pionnier ne reste aujourd’hui que la poulie motrice qui est exposée à l'entrée du village depuis le démontage de l'appareil. Cette dernière a été déplacée en 2015 au plus près de l'ancien départ du remonte-pente.

Image
Le village des Avanchers à la fin des années 1940. On remarque à gauche de l'image le tracé du remonte-pente du Cimetière (D.R).

Image
Vue aérienne du départ du remonte-pente (D.R).

Image
La gare aval du remonte-pente au milieu d'une foule assistant à une simulation de secourisme, à priori au début des années 1960.

Image
Deux skieurs sur les pentes des Avanchers. On remarque juste derrière le câble du remonte-pente.

Image
Plaque commémorative de l'ancien remonte-pente du Cimetière mise en place en 2015.

Image
La poulie motrice du remonte-pente du Cimetière en 2016.


Malgré une première tentative qui a été finalement infructueuse, les habitants des Avanchers ont décidés de rebondir quelques années plus tard. En octobre 1962, Michel VORGER, Antoine JAQUEMARD (qui tenait l'hôtel de la Rocheblanche) ainsi qu'un bon nombre d'actionnaires ont décidé de relancer un projet de remonte-pente sur la commune des Avanchers. Leur projet se concrétise l'année suivante avec la mise en service du téléski débrayable du Rocher installé entre les hameaux de la Charmette, du Pré et du Crey. Cet appareil, construit par l'entreprise Montaz-Mautino desservait deux pistes d'une longueur d'environ 800 mètres pour moins de 200 mètres de dénivelé.

Image
La gare aval du téléski du Rocher (D.R).

Image
La gare aval vue de l'autre côté (D.R).

Image
Le départ du téléski vu depuis la piste du Rocher. On remarque l'hôtel de la Rocheblanche (le bâtiment noir et blanc) en arrière-plan (D.R).

Image
Des skieurs sur l'actuelle piste du Rocher avec juste derrière le premier pylône du téléski du même nom (D.R).


En 1968, le téléski de l'Empyrée a été construit sur les hauteurs du hameau des Charmettes sur la volonté de la commune. Inauguré par les autorités locales et le Sous-Préfet, Empyrée partait de 1350 mètres d'altitude et rejoignait la cote 1600 sur 1150 mètres de longueur développée.

En 1970, le téléski du Blanchot a été construit sur la droite du départ du téléski du Rocher pour desservir une courte piste peu pentue, idéale pour l'initiation des skieurs débutants. L'année suivante, la mairie des Avanchers a repris l'exploitation des trois téléskis installés sur la commune : Rocher, Blanchot et Empyrée.

Image
Vue aérienne du front de neige du Pré dans les années 1970 (D.R).

Image
Le départ du téléski du Rocher avec une longue file d'attente. On remarque derrière la gare aval du téléski du Blanchot (D.R).

Image
Le téléski du Rocher vue depuis la route d'accès au hameau de la Charmette. On distingue la fin de la ligne du téléski du Blanchot juste derrière (D.R).


En 1973, le téléski de Plan Chevron a été mis en service. Installé à proximité immédiate du hameau de la Charmette et facilement accessible depuis le téléski du Rocher, Plan Chevron permettait ainsi de faire la liaison entre le Rocher et l'Empyrée. Il mesurait 600 mètres de longueur et remontait un dénivelé de 173 mètres.

Image
Vue aérienne de la piste du Rocher en 1976-1977 avec au centre le téléski du même nom, sur sa droite celui du Blanchot et enfin tout à gauche le départ du téléski du Plan Chevron (D.R).

Image
Plan de la commune des Avanchers avec les tracés de tous les téléskis de la petite station des Avanchers.


La station de Valmorel a ouvert sur les alpages de Planchamp pour l'hiver 1976-1977 avec la construction du télésiège de Beaudin et de deux résidences de tourisme à son départ. Dès l'ouverture de la station, les domaines skiables de Valmorel et de Doucy-Combelouvière étaient reliés skis aux pieds.

Image
Le télésiège de Beaudin lors de sa première saison d'exploitation (D.R).


En 1977, la SRMV (Société des Remontées Mécaniques de Valmorel) a repris l’exploitation des remontées mécaniques du secteur des Avanchers. L'année suivante, le SRMV a décidé d'aménager une liaison skis aux pieds entre le téléski du Rocher et le domaine de Valmorel : le téléski de la Côte Soleil était né !
Trop excentrés, les téléskis de Plan Chevron et de l'Empyrée ont été démontés sans remplacement. La partie haute du secteur des Avanchers était alors abandonnée au profit du développement rapide du domaine de Valmorel en direction des cols du Gollet, du Mottet et plus tard celui de la Madeleine.

Image
La gare aval du téléski de la Côte Soleil (cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


Dans les années 1980, la gare aval du téléski du Rocher a été remplacée par une infrastructure plus grande afin d'augmenter le débit de l'appareil.

Image
Le départ du téléski du Rocher après le remplacement de la gare aval (D.R).



Rocher, le premier ascenseur de la vallée du Morel

Le téléski du Rocher est situé sur le bas du secteur des Avanchers. Il dessert les deux plus longues pistes vertes : les pistes du Rocher et du Praz du Pré. Ces pistes sont très agréables et peu fréquentées.
Rocher assure également les départs-station des hameaux du Crey, de la Charmette et du Pré situés à proximité. Il est également l'ascenseur pour les skieurs à la journée qui peuvent se garer le long des routes d'accès aux hameaux du Crey et de la Charmette. Le service de navettes gratuites "Valmobus" permet également aux personnes résidant dans les hameaux en contrebas du village des Avanchers de commencer la journée de ski par le téléski du Rocher.
Ce téléski permet donc de prendre de la hauteur pour rejoindre le téléski débrayable de la Côte Soleil qui assure la liaison avec la station de Valmorel et ses appareils qui permettent de gagner le domaine skiable d'altitude.

Au sommet du téléski du Rocher, 3 pistes sont accessibles :

  • La piste verte du Rocher qui longe le téléski éponyme sur sa gauche. Il s'agit d'une piste assez facile et large.
  • La piste verte du Praz du Pré qui longe le téléski du Rocher sur sa droite. Cette piste est moins large que sa voisine du Rocher.
  • La piste bleue Rocher-Côte Soleil. Piste de liaison assez peu pentue qui croise sur la fin de son parcours la piste bleue de la Fully et le tracé du téléski de la Côte Soleil. Le retour au téléski du Rocher est possible par la piste bleue de la Fully.

Image
Situation du téléski du Rocher sur le plan des pistes de Valmorel.


Le téléski du Rocher est un appareil utilisant des infrastructures classiques de Montaz-Mautino. Notons que seule la gare aval n'est pas d'origine. En effet, la gare D.20 d'origine a été remplacée dans les années 1980 par une station D.40 D.A qui a permis d'augmenter le débit de l'appareil.


Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : ROCHER
Maître d'ouvrage : COMMUNE D'AIGUEBLANCHE
Exploitant : DSV (Domaine Skiable de Valmorel)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1963

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 575 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1210 m
Altitude amont : 1385 m
Dénivelé : 175 m
Longueur développée : 785 m
Pente maximale : 40 %
Temps de trajet : 3 minutes 44 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : D.40 D.A
Emplacement motrice : Aval
Diamètre poulie motrice : 1200 mm
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 29 kW
Type de gare amont : Poulie flottante
Diamètre poulie retour : 1600 mm
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Tension nominale : 3500 daN
Masse du contrepoids : 1760 kg
Nombre de pylônes : 8

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 74
Espacement : 6,3 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante Montaz-Mautino


Ligne et infrastructures du téléski du Rocher

La gare aval

La gare aval du téléski du Rocher est située à 1210 mètres d’altitude, sur le front de neige de la Charmette, juste au-dessus du restaurant des Clarines et d'une caisse des remontées mécaniques. Le départ de ce téléski est accessible depuis les villages situés aux alentours des Avanchers par le service des Valmobus, la navette gratuite desservant toute la vallée du Morel.
On retrouve une gare motrice fixe D.40 D.A fournie par Montaz-Mautino.

Image
Zoom sur la gare aval du téléski du Rocher vue de la route menant à Valmorel.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste verte du Praz du Pré.

Image
Vue rapprochée.

Image
La gare aval avec sur la gauche le chalet de l'ESF.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue depuis l'entrée de la file d'attente.

Image
La gare aval vue depuis la piste verte du Rocher.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
La gare aval en février 2015 après le remplacement du chalet des commandes.

Image
Vue de côté.


Au niveau technique, la gare aval assure la mise en mouvement du câble grâce à un moteur asynchrone de 29 kW. Le moteur est directement monté sur le réducteur. Celui-ci permet de réduire la vitesse de rotation donnée par le moteur pour la transmettre à la poulie motrice, placée juste en dessous.

Image
La partie motrice de la gare avec le moteur électrique en vert.


En plus de mettre en mouvement le câble, la gare aval assure aussi le stockage des perches dans une glissière. Les perches sont désaccouplées du câble en entrée de glissière et viennent se ranger les unes derrière les autres.
En fin de glissière, on retrouve classiquement un double déclencheur qui permet de ne sélectionner qu'une seule perche à la fois. Malgré la présence d'un départ automatique, le conducteur est très souvent présent au moment du départ pour assister la prise de la perche par les clients.

Image
La glissière.

Image
Les manettes du double déclencheur.

Image
Le double déclencheur.

Image
La sortie de la glissière.

Image
Gare aval depuis la ligne.



La ligne

La ligne du téléski du Rocher est longue de 785 mètres. La montée se décompose en 3 grandes parties : entre la gare aval et le pylône 3, la pente est relativement faible et régulière. Entre les pylônes 3 et 5, la pente est assez forte mais a tendance à décroitre à partir du quatrième ouvrage. Entre le pylône 5 et l'arrivée, la pente est de nouveau plus faible et constante. Notons que la ligne croise entre les pylônes 6 et 7 un chemin piétonnier.

Montaz-Mautio a équipé la ligne de 8 pylônes :

  • P1 : S/S+Dispositif d'aide à la réduction de la largeur de la voie
  • P2 : SC/-
  • P3 : SC/-
  • P4 : S/S
  • P5 : S/-
  • P6 : SC/SC
  • P7 : SC/SC
  • P8 : SC/S incliné+Dispositif d'aide à la réduction de la largeur de la voie

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Courte portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Longue portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.



La gare amont

La gare amont est située à 1385 mètres d’altitude, au sommet des pistes du Rocher et du Praz du Pré. De ce point, il est possible de rejoindre le téléski de la Côte Soleil par une piste bleue de la liaison.
On retrouve une poulie flottante tendue par un câble dévié par un poussard tubulaire et faisant une boucle au niveau du contrepoids en béton. Notons aussi que le poussard est maintenu par des haubans.

Image
La gare amont depuis l'aire de lâcher de la perche.

Image
Vue d'un peu plus large de l'implantation de la gare amont.



Véhicules et pinces

Le téléski de Rocher est équipé de 74 perches télescopiques fournies par Montaz-Mautino. Elles sont reliées au câble par des douilles auto-coinçantes.

Image
Une perche en ligne.



Vues depuis les pistes

Image
La fin de la ligne vue de l'arrivée.

Image
La ligne vue du sommet de la piste verte du Rocher.

Image
Le pylône 7.

Image
La fin de la ligne à partir du pylône 7.

Image
Vue opposée depuis la piste verte du Praz du Pré.

Image
La ligne entre les pylônes 4 et 6.

Image
Les pylônes 4 et 5 vus de la fin de la piste bleue de la Fully.

Image
Le bas de la ligne jusqu'au pylône 4.

Image
Les pylônes 4 et 5.

Image
Vue sur le début de la ligne.

Image
Les pylônes 4 et 5 vus de contre-plongée.

Image
Le pylône 3.

Image
La ligne à partir du pylône 2 vue depuis la piste verte du Praz du Pré.

Image
Les premiers mètres de la ligne.

Image
Le téléski du Rocher vu à partir du pylône 1.



Rocher, un téléski historique

Après plus de 50 années de bons et loyaux services, le téléski du Rocher assure toujours la desserte de la partie basse du secteur des Avanchers. Malgré son faible débit, il est relativement rare d'avoir de l'attente au départ de cet appareil. En effet, mis à part les personnes se servant de cet appareil pour accéder à Valmorel, peu de clients viennent skier sur ce secteur. De plus, ce secteur n'étant pas équipé de canons à neige, il est le premier à fermer lors de périodes de manque de neige et est donc peu mis en valeur.
Le téléski du Rocher est relativement adapté à sa tâche. Un projet de réaménagement du secteur des Avanchers avait été envisagé durant un temps mais il y a pour le moment d'autres priorités pour le domaine skiable. Tant mieux car ce téléski fait partie intégrante de l'histoire de la commune des Avanchers...

Image
Rocher, le premier téléski des Avanchers/Valmorel !


Bannière : Alspace
Texte, photos et mise en page : Alspace
Date des photos (hors historique) : 5, 7, 8, 9 mars 2014 et 8, 13 février 2015, 18 décembre 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :