Localisation(s)
Photo

 TKD du Ruibon

Abriès (Haut-Guil)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Très long et difficile téléski sur le haut du domaine skiable d'Abriès, desservant de très belles pistes assez engagées.

Année de construction : 1972

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 08/06/2020 et mise à jour le 26/09/2020
(Mise en cache le 26/09/2020)

LE TELESKI DU RUIBON
Abriès
Montaz-Mautino - 1972


Image



Bienvenue à Abriès !


Abriès-Ristolas est une commune des Hautes-Alpes, située dans la vallée du Guil, au fin fond du massif du Queyras. La commune qui compte environ 400 âmes, est issue de la fusion en 2019 entre les communes d'Abriès et de Ristolas.
C'est la commune la plus orientale des Hautes-Alpes (elle se trouve par ailleurs tout près de la frontière franco-italienne), et se trouve à environ une heure de Briançon, 40 minutes de Guillestre, 1h30 de Gap et 3 heures 15 de Marseille.
La commune d'Abriès-Ristolas propose deux domaines skiables : celui de Ristolas et celui d'Abriès. Ce dernier se trouve au-dessus du chef-lieu de la commune, Abriès, sur les flancs occidentaux du Gilly, sommet culminant à 2469 mètres et surplombant le village. Le domaine skiable est composé d'une quinzaine de pistes étalées entre 1550 et 2400 mètres d'altitude, desservies par cinq remontées mécaniques.

Le front de neige d'Abriès depuis le domaine skiable (cliquez sur ce cliché pour consulter une présentation détaillée de la station) :
Image



Ruibon : le plus long téléski de la station


Le téléski du Ruibon fut construit en 1972, un an après le remplacement du premier téléski de la Colette. Il tire son nom du flanc de montagne sur lequel il se trouve, appelé Coste de Ruibon.
Il fait partie des trois longs téléskis que compte le haut du domaine d'Abriès, et parmi ces trois appareils, il est non seulement le plus long mais aussi le plus redoutable. En effet : avec une pente maximale supérieure à 60%, une pente moyenne de près de 36%, une ligne quasi-intégralement en forêt et un dénivelé de 515 mètres, il se hisse immédiatement dans la catégorie des "téléskis difficiles".

Tout comme le téléski de la Colette sur le même domaine, le téléski du Ruibon n'a qu'une fonction sur le domaine, mais celle-ci est de taille : il s'agit pour lui de desservir deux espaces de ski propre, tous deux d'excellente qualité. Le premier se trouve sur le même versant que celui sur lequel se trouve le téléski du Rubion, et propose des pistes rouges : les pistes de la Draye, du Ruibon, de la Ponsole et du Raccord, longues, larges et dotées d'un panorama ouvert sur la vallée du Guil. Le deuxième espace de ski propre, quant à lui, se trouve de l'autre côté de la Colette de Gilly et du sommet de Gilly, et est composé de deux pistes : la très longue piste rouge de Valpréveyre, plongeant dans la vallée du même nom jusqu'au hameau éponyme, ainsi que la piste de la Brune, qui rejoint quant à elle le hameau du Roux. Aucune remontée n'étant implantée dans cette vallée, les skieurs de ces deux pistes doivent se laisser glisser jusqu'à la chapelle Saint Barthélemy, au pied du hameau du Roux, où une navette ramène les skieurs jusqu'au front de neige d'Abriès avec une cadence à la demi-heure.

Côté technique, le téléski du Ruibon ne présente pas de particularité notable. Il s'agit d'un téléski classique, fourni par Montaz-Mautino, avec une disposition très classique de motrice en aval et tension en amont. La principale particularité du téléski réside toutefois dans les 515 mètres de dénivelé rachetés par la ligne, ce qui fait de cet appareil le troisième téléski de France en termes de dénivelé, derrière le téléski de Gers à Flaine avec ses 677 mètres et le téléski des Seigneurs à Flumet et ses 550 mètres.


Situation sur le plan des pistes d'Abriès :
Image

Situation sur la carte topographique des lieux :

Image



Caractéristiques de l'appareil


Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : RDP – Téléski à perches débrayables
  • Nom de la remontée : RUIBON
  • Exploitant : REGIE DES STATIONS DU QUEYRAS
  • Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
  • Année de construction : 1972

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit à la montée : 650 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 3,69 m/s
  • Sens de montée : Gauche

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1882 m
  • Altitude amont : 2397 m
  • Dénivelé : 515 m
  • Longueur développée : 1487 m
  • Longueur horizontale : 1410 m
  • Pente moyenne : 36,52 %
  • Pente maximale : 61 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Nombre de pylônes : 15
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre de suspentes : 147
  • Puissance développée : 110 kW
  • Diamètre poulie motrice : 1750 mm
  • Diamètre poulie retour : 2050 mm

Caractéristiques du câble :

  • Année de pose : 2014
  • Fabricant : C.Y.A.E.S.A.
  • Composition : 6*7 fils
  • Diamètre : 18 mm
  • Type de câble : Lang à droite
  • Revêtement : Clair
  • Résistance à la rupture : 2250 daN
  • Masse linéique : 1,21 kg/m
  • Pas de câblage : 133 mm
  • Pas de toronage : 57 mm



Ligne et infrastructures du téléski du Ruibon


La gare aval


La gare aval du téléski du Rubion se trouve à 1882 mètres d'altitude, non loin du lieu-dit Pré de Chorgnes, au niveau du principal virage de la piste Roger Miegge. On trouve ici une gare plutôt imposante de type T150, assurant le stockage des perches en attente de skieurs, ainsi que la mise en mouvement du câble grâce à un moteur d'une puissance de 110 kW.


Premier aperçu de la gare aval depuis le mur final de la piste du Ruibon :
Image

En se rapprochant, avec le Pic de Clausis en arrière-plan (2915 mètres) :
Image

Lorsqu'on se trouve à l'intersection entre la piste du Ruibon et la piste Roger Miegge, on aperçoit la gare aval de profil, avec le Bric Froid (3302 mètres) en toile de fond :
Image

Vue de trois quarts de la gare :
Image

Vue opposée, depuis le mur final de la piste de la Draye cette fois-ci :
Image

Vue de profil :
Image

De trois quarts depuis la file d'attente :
Image

Vue en contre-plongée de la poulie motrice, de la poulie d'entrée de gare, de l'entrée de la glissière et du bloc moteur :
Image

Les informations relatives au téléski se trouvent à côté du portillon de validation des forfaits :
Image

Le chalet de commandes :
Image

On distingue à travers la passerelle de maintenance le double-déclencheur, chargé d'envoyer les perches en ligne :
Image

Dernier coup d'œil sur la gare depuis le début de la ligne :
Image



La ligne


Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : C / -
  • P2 : S / S-C
  • P3 : S-C / S-C
  • P4 : S-C / S-C
  • P5 : S / S-C
  • P6 : S-C / S-C
  • P7 : S / S
  • P8 : C / -
  • P9 : S / S
  • P10 : C / -
  • P11 : S-C / S-C
  • P12 : S / S
  • P13 : S / S
  • P14 : S-C / S-C
  • P15 : S / S

S = poulie support
C = poulie compression
S-C = balancier support-compression



Dès la file d'attente, on bénéficie d'un bon aperçu de la forte pente, qui ne nous quittera pas du tracé :
Image

En avant sur la ligne avec la portée vers le premier pylône :
Image

Le premier pylône imprime au câble une première forte montée :
Image

Portée P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Portée vers le troisième pylône :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4, la pente reste prononcée :
Image

Le quatrième pylône. On remarque sur le brin descendant les poulies peintes en noir caractéristiques des vieilles remontées du Queyras :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6. On évolue toujours au cœur des mélèzes :
Image

Raide portée P6-P7 :
Image

Le P7 marque une petite pause dans l'ascension puisqu'il précède une courte portion un peu moins pentue :
Image

Portée P7-P8 :
Image

Le huitième pylône :
Image

Gros plan sur la tête du pylône et la poulie compression :
Image

La portée P8-P9 fait partie des plus raides de la ligne :
Image

Petit coup d'œil en arrière :
Image

Le P9 marque la fin de cette deuxième forte montée :
Image

Portée P9-P10. Sur la droite, la piste du Ruibon :
Image

Le P10 précède une troisième phase montante :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Portée P11-P12. Cette forte pente quasi-permanente depuis le départ commence à devenir éprouvante !
Image

Le douzième pylône abaisse un peu le pourcentage de la pente :
Image

Portée P12-P13 :
Image

P13 :
Image

Portée P13-P14. On commence à apercevoir l'arrivée :
Image

P14 :
Image

Ultime portée de la ligne entre les quatorzième et quinzième pylônes :
Image

P15, dernier pylône de la ligne :
Image

Gros plan sur le haut du pylône et les poulies de ce dernier :
Image




La gare amont


La gare amont du téléski du Ruibon se dresse à 2397 mètres d'altitude, en contrebas du sommet de la montagne de Gilly, qui culmine à 2467 mètres. On retrouve ici une classique poulie flottante, reliée à un contrepoids situé derrière un poussard tubulaire, assurant ainsi la tension du câble. Ce contrepoids a toutefois ceci de particulier qu'il est abrité dans une cabane en bois, afin de le protéger des intempéries et d'éviter au personnel de la station un déneigement trop fastidieux lors de trop fortes chutes de neige.


Vue globale de l'arrivée, avec en arrière-plan, de gauche à droite, le Pic de l'Agrenier (2793 mètres), le Pic de Rochebrune (3321 mètres), le Petit Rochebrune (3078 mètres) et le Grand Glaiza (3293 mètres) :
Image

Vue de la gare amont depuis la zone de débarquement :
Image

Vue de trois quarts de la gare :
Image

Vue de profil :
Image

Vue rapprochée de la poulie flottante :
Image

Derrière le poussard se trouve le contrepoids, abrité dans une petite cabane en bois :
Image

En s'éloignant, on obtient une vue d'ensemble de la zone d'arrivée, avec le Bric Froid (3302 mètres) en toile de fond :
Image

Vue opposée depuis le début de la piste de la Draye :
Image

A l'arrivée, un panneau indique les pistes accessibles depuis l'arrivée :
Image



Quelques vues supplémentaires de la ligne depuis les pistes


Les derniers mètres de la ligne depuis l'arrivée :
Image

Le haut de la ligne longe la piste du Ruibon :
Image

Le douzième pylône depuis cette même piste :
Image



Ruibon : un téléski adapté à sa tâche


Malgré son âge, le téléski du Ruibon est un téléski idéal pour desservir les pistes accessibles depuis son sommet. Sa difficulté ne pose pas de problème particulier puisque les pistes qu'il dessert sont toutes rouges ou noire, et sa vitesse relativement élevée permet d'enchaîner les descentes relativement rapidement. Aucun projet de remplacement n'est à l'ordre du jour pour l'instant, puisque le seul projet d'aménagement dont il est parfois question à Abriès est la construction d'un téléski dans le Bois de la Brune, pour remonter directement de Valpréveyre sans avoir à prendre la navette. Cela entraînerait toutefois une fréquentation plus élevée du téléski du Ruibon...


Image



------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Septembre 2020 – l'alexois & collonges74 - Tous droits réservés – Modification ou reproduction interdites sans l’accord des auteurs.

Photos : l'alexois
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises le 1er janvier 2020



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :