Localisation(s)
Photo

 TKD Télécarroz

Les Carroz d'Arâches (Le Grand Massif)

Poma

T2 HS
Année de construction : 1947
Fin de service en : 2015




 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 17/02/2017 et mise à jour le 10/04/2017
(Mise en cache le 10/04/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Les Carroz d’Arâches
  2. Les débuts du ski aux Carroz d’Arâches et le développement du front de neige de la station
  3. Télécarroz, desserte du premier espace débutant de la station
  4. Ligne et infrastructures du téléski Télécarroz
  5. Télécarroz, un monument du ski aux Carroz


Les Carroz d’Arâches

Les Carroz d’Arâches est une station de ski située en vallée de l’Arve, à 1200 mètres d’altitude. Elle dispose d’un domaine skiable composé de 15 remontées mécaniques desservant environ 34 pistes de tous niveaux.
Relié au groupement de stations « Le Grand Massif », il est possible de skier sur 147 pistes dont 20 vertes, 64 bleues, 50 rouges et 13 pistes noires qui sont desservies par 69 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo.^^


Les débuts du ski aux Carroz d’Arâches et le développement du front de neige de la station

La station des Carroz d’Arâches a été créée en 1930 sur la commune d’Arâches-la Frasse avec la formation du ski club le 1er octobre 1930. En 1936, la construction d'un téléski entre la station des Carroz et le plateau de la Kédezue a été commencée mais n'a pas abouti. Il faudra attendre 2 ans pour que la construction du téléski à enrouleurs de la Kédeuzaz soit réellement lancée. Construit par Constam, le téléski a été mis en service le 29 janvier 1939. Cet appareil, classé durant 10 ans comme le plus long téléski de France avec ses 1600 mètres de longueur développée, permettait de racheter les 600 mètres de dénivelé qui séparaient la station des Carroz et le plateau de la Kédeuzaz, situé à 1750 mètres d’altitude.
Ce téléski à enrouleurs 2 places offrait un débit de 200 personnes/heure à la vitesse de 2,22 m/s. Le temps de montée était alors de 12 minutes.

Image
La gare aval et la montée principale du téléski de la Kédeuzaz (D.R).

Image
Le départ du téléski de la Kédeuzaz (D.R).


Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un projet de construction d'un téléski reliant la station des Carroz et le départ du téléski de la Kédeuzaz est lancé par les frères Fernand et Hubert Moret. Leur objectif était de relier le départ du téléski de la Kédeuze, mais aussi de proposer du ski aux enfants débutants et skieurs moyens pour qui le grand téléski n'était pas adapté en raison de la longueur et de la pente importante. Ils voulaient suivre l'exemple du téléski de la Boule de Gomme installé en 1936 aux Gets. Hubert et Fernand Moret se sont associés à René Pastore, un carrossier d’Annemasse passionné de ski, qui les a mis en relation avec Jean Pomagalski.
En 1947, le téléski à perches découplables du Figaro a été mis en service. Le téléski du Figaro était un modèle à pinces à douilles et à pinces rigides non télescopiques. Il s'agissait d'un des premiers modèles de gare T à pylônes treillis de Jean Pomagalski, utilisés avant l'introduction des pylônes tubulaires en 1953.

Après l'ouverture du téléski du Figaro en 1947, la famille Moret poursuivit l’exploitation de l'appareil tandis que René Pastore créa la Société d’Équipement du Plateau des Saix à Samoëns, et installa les téléskis de Chariande, de la Croix, et du Soleil.

Image
La gare aval et le début de la ligne du téléski du Figaro (D.R).

Image
La gare aval vue de côté (cliché issu de la brochure « 60 ans de ski aux Carroz »).

Image
Le bas de la ligne vu depuis la fin de la première montée du téléski (D.R).


Plus tard, les pinces à douilles et les perches rigides ont été remplacées par des perches télescopiques reliées au câble par des douilles auto-coinçantes. Par la même occasion, le débit du téléski a été augmenté par un nombre plus important de véhicules.

Image
Retour sur le début de la ligne du téléski du Figaro après le remplacement des véhicules d'origine par des perches télescopiques (D.R).

Image
La même vue quelques années plus tard, le développement immobilier sur la station est très important (D.R).


Le téléski de la Kédeuzaz a été remplacé en 1954 par une télécabine 4 places Applevage sur le même tracé. Cette nouvelle installation rendait le trajet vers le plateau de la Kédeuzaz plus rapide et plus confortable.

Image
Le départ de la télécabine de la Kédeuze (cliché issu de la brochure « 60 ans de ski aux Carroz »).

Image
La fin de la ligne de la télécabine 4 places de la Kédeuze (D.R).


En 1963, le front de neige des Carroz d’Arâches, composé jusqu’alors du téléski du Figaro et de la télécabine de la Kédeuze, a été complété vers le sud par le téléski à perches découplables du Plan Moulin.
3 ans plus tard, un espace débutant a été créé en contrebas du départ du Figaro avec l’installation du téléski de l’École par les frères Moret. Construit par Montagner, ce téléski desservait une courte piste verte le longeant sur sa gauche qui était plus adaptée pour l’initiation des jeunes skieurs que celle accessible par le téléski du Figaro. École a été complété en 1970 par le téléski des Moulins qui le doublait et facilitait l’accès au départ du téléski débrayable du Figaro depuis le bas de la piste verte de la Bartavelle.

Image
Les départs des téléskis de l’École et des Moulins en 2014 (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié au téléski de l’École).


En 1975, la télécabine de la Kédeuze, vieillissante et peu débitante, a été remplacée par une télécabine 6 places fournie par Poma. Cette télécabine a été doublée dès 1982 par le télésiège des Moulins sur une distance plus courte, ce qui avait permis de la réduire les files d’attentes qui se créaient à son départ.

Image
Les départs de la télécabine de la Kédeuze et du télésiège des Moulins (D.R).


Plus tard, en 1984, la commune des Carroz confia les principales remontées en affermage à la SOREMAC. Mais le téléski du Figaro resta privé, tout comme les téléskis de l'École et des Moulins. Une convention fut établie entre la famille Moret et la SOREMAC afin de permettre un accès gratuit aux trois téléskis qu'elle exploitait. L’exploitation était financée par une redevance annuelle versée par la SOREMAC proportionnellement au chiffre d’affaire global du domaine skiable des Carroz.

La famille propriétaire a souhaité arrêter l’exploitation en 2010, car l’appareil était devenu obsolète, et la redevance annuelle de 75 000 euros n'était pas suffisante pour financer un remplacement. Pour la commune, le rachat du téléski était essentiel pour faciliter l’accès à la télécabine, poursuivre l’exploitation du secteur débutants, et assurer la pérennité du jardin des neiges situé dans la partie supérieure de la ligne, sans lequel le label « Famille Plus » dont bénéficie la station aurait été menacé.
La famille Moret a donc vendu les trois téléskis et les terrains à la commune via la SOREMAC. C’est ainsi que l’exploitation a été reprise par la SOREMAC en 2011, et que le remplacement de la gare aval du téléski du Figaro par un modèle d’occasion a pu être effectué. Le but de cette modernisation était de continuer encore quelques saisons l'exploitation du téléski du Figaro avant de lancer un projet de réorganisation plus global du secteur débutant.


Télécarroz, desserte du premier espace débutant de la station

Le téléski du Télécarroz (ou du Figaro) était un appareil dédié à l’apprentissage de la glisse à la suite des téléskis École et Moulins situés une cinquantaine de mètres plus bas que le départ du Télécarroz. Ainsi, les débutants pouvaient s’entraîner d’abord sur la piste verte de la Bardelle desservie par les téléskis des Moulins et de l'École, puis sur la piste bleue du Figaro qui était accessible depuis le Télécarroz.
De plus, le téléski du Télécarroz avait aussi un rôle très important à jouer au sein du front de neige de la station, en donnant accès au front de neige de la Kédeuze depuis de nombreuses résidences des Carroz. Ainsi, la fréquentation au téléski du Télécarroz pouvait être assez importante durant les périodes de vacances scolaires.

Le téléski Télécarroz desservait donc une seule piste : la bleue du Figaro. Elle le longeait sur toute sa longueur. Cette piste était coupée en son milieu par le chemin de liaison permettant de rejoindre le départ de la télécabine de la Kédeuze depuis le téléski du Plan Moulin.
Notons qu’un itinéraire de liaison était tracé pour rejoindre le front de neige de la Kédeuze depuis la gare amont du téléski du Télécarroz.

Image
Situation du téléski Télécarroz sur le plan des pistes des Carroz d’Arâches.


Télécarroz était un téléski fourni par Pomagalski à la fin des années 1940. Ainsi, nous retrouvions des éléments d’époque comme les pylônes en treillis. Ceci rendait cet appareil plutôt atypique car c’était l’un des derniers téléskis débrayables de France à posséder des pylônes en treillis, à l’image de celui des Chavannes à Romme-sur-Cluses ou encore celui du Marquis à Courchevel.
Notons que la gare aval a été remplacée en 2012 par une station motrice T.60 fournie par GMM. Ce remplacement a été effectué lors d’un raccourcissement du câble de 10 mètres à cause d’une longueur d’épissure non conforme à la réglementation française. Par la même occasion, le pylône 1 a été démonté.


Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

TKD-Téléski à perches découplables : TÉLÉCARROZ (dit aussi FIGARO)
Maitre d'ouvrage : SDF TÉLÉ-ÉCOLE
Exploitant : SOREMAC
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1947
Année de raccourcissement/modernisation : 2012
Année de démontage : 2015

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 400 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 2,8 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1122 m
Altitude amont : 1214 m
Dénivelé : 92 m
Longueur développée : 396 m
Longueur horizontale : 385 m
Pente moyenne : 23,9 %
Pente maximale: 33 %
Temps de trajet : 2 minutes 22 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : T60 D.A
Diamètre de la poulie motrice : 2000 mm
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 22 kW
Type de gare retour : Poulie flottante
Diamètre de la poulie retour : 2000 mm
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 900 kg
Nombre de pylônes : 5 (6 jusqu'en 2012)

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules/suspentes : 50
Espacement : 9 secondes
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante Pomagalski

Caractéristiques du câble (2012)

Fabricant : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 12 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Textile
Composition : 6x7 fils
Pas de câblage : 86 mm
Pas de toronage : 40 mm
Section du câble : 56 mm²
Section du toron : 9 mm²
Résistance à la rupture : 9200 daN


Ligne et infrastructures du téléski du Télécarroz

La gare aval

La gare aval du téléski du Télécarroz était situé à 1122 mètres d’altitude, à une cinquantaine de mètres au-dessus de l’arrivée du téléski des Moulins.
Depuis 2012, la gare aval était une station motrice-fixe T.60 fournie par GMM.

Image
Vue éloignée de la gare aval.

Image
La poulie motrice.

Image
La glissière et le double déclencheur des perches.



La ligne

La ligne du téléski Télécarroz était longue de 396 mètres. La montée se résumait en 4 parties : entre la gare aval et le pylône 2, la pente était nulle. Entre le pylônes 2 et 3, la première pente du tracé était traversée. Entre les ouvrages n°4 et 5, la pente est de nouveau à plat et la ligne croisait la piste Raccord TC. Enfin, le pylône 5 imprimait la montée finale du tracé, et était renforcée juste avant l'arrivée par le pylône 6.

Notons qu'un lâcher intermédiaire était mis en place dans la portée entre les pylônes 4 et 5 pour permettre aux skieurs de basculer sur le départ de la télécabine de la Kédeuze par la piste bleue Raccord TC. Le lâcher de la perche était alors autorisé au niveau d'un panneau annonçant l'arrêt intermédiaire et un autre panneau était apposé sur le pylône qui interdisait le lâcher de la perche pour éviter que les skieurs fassent dérailler la ligne au niveau du pylône 4.

Poma avait équipé la ligne du téléski du Télécarroz de 5 pylônes en treillis, dont 2 compressions, 1 support-compression et 2 supports :
  • P2 : C/-
  • P3 : S/S+Dispositif d’aide à la réduction de la voie
  • P4 : S/S
  • P5 : SC/-
  • P6 : C/SC

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
Vue éloignée du pylône 3.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.



La gare amont

La gare amont était située à 1214 mètres d’altitude, dans la forêt qui borde la station.
C’était une poulie flottante qui assurait la tension du câble par le biais d’un contrepoids en béton. Ces derniers étaient reliés par un câble de tension, qui était dévié par un poussard en treillis. Notons que le contrepoids était placé dans le poussard, comme classiquement dans les années 1940.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts.



Véhicules et pinces

Le téléski du Télécarroz était équipé de 50 perches télescopiques. Elles étaient reliées au câble par des douilles auto-coinçantes.

Image
Une perche en ligne.



Télécarroz, un monument du ski aux Carroz

Le téléski du Télécarroz a servi durant 65 ans à desservir une piste de ski pour les débutants. Depuis sa construction, il permettait aussi de servir de lien entre les nombreuses résidences situées au cœur de la station des Carroz et le front de neige de la Kédeuze. Très emprunté durant les vacances scolaires, l’appareil était donc très pratique et avait même parfois du mal à résorber ses files d'attentes.
Mais en 2016, l’exploitant de la station a décidé de le remplacer par un tapis roulant sur un tracé différent afin d’améliorer l’accès au départ de la télécabine de la Kédeuze depuis les résidences de la station des Carroz. Au passage, la desserte de la piste bleue du Figaro a été abandonnée, au profit de deux nouvelles pistes le long du tracé du tapis roulant. Avec l'abandon de la partie haute de la piste bleue du Figaro, les écoles de ski des Carroz ont pu agrandir leur jardin des neiges avec l'installation d'un télécorde.

Image
Télécarroz était un téléski historique du Grand Massif avec ses 65 années de bons et loyaux services, l’un des records de longévité en France !


Je tiens à remercier l’alexois pour les photos, monchu pour ses nombreuses informations et Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Photos : l’alexois
Texte et mise en page : Alspace
Date des photos : 9 mars 2014.





Appareils en relation :