Localisation(s)
Photo



 
Introduction - Velkommen til copenhill : la montagne à Copenhague !
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 24/10/2022 et mise à jour le 13/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

Je vous présente un reportage sur le téléski à enrouleurs Copenhill :

Image


Au sommaire :

  • Velkommen til copenhill : la montagne à Copenhague !
  • Rôles et situation du téléski Copenhill
  • Les caractéristiques de l'installation
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Panorama depuis le sommet de Copenhill
  • Véhicules et pinces
  • L'appareil, vu depuis les pistes et autres vues
  • Conclusion
  • Crédits et remerciements

Velkommen til copenhill : la montagne à Copenhague !

Copenhill est un pôle urbain de loisirs d’activités de montagne situé à Copenhague, au Danemark, ouvert en 2019. Ce site est aménagé sur l’enveloppe extérieure de l’usine de revalorisation énergétique des déchets d’Amager Bakke permettant de produire de la chaleur et de l’électricité pour les bâtiments et foyers de Copenhague et sa banlieue à partir de l’incinération des déchets ménagers. La principale activité proposée à Copenhill est le ski et le snowboard sur un domaine skiable constitué d’une succession de pistes artificielles recouvertes d’un revêtement spécial en plastique, totalisant 78 mètres de dénivelé pour 450 mètres de longueur. Ce domaine se décompose en trois parties de niveaux différents. La partie inférieure regroupe l’enchainement de deux pistes vertes, peu pentues, desservies par deux tapis. La partie intermédiaire comprend une piste bleue, moyennement pentue, desservie par un troisième tapis. Enfin, la partie supérieure, la plus raide, permet de profiter d’une piste noire, desservie par un téléski à enrouleurs. Cette piste accueille également un stade de slalom. De plus, des modules freestyle sont installés le long des pistes vertes et bleue et une piste pour luges bouées est implanté le long du premier tapis.

Copenhill permet également la pratique de nombreux autres sports. Il est ainsi possible de courir ou randonner sur un parcours spécialement aménagé pour reproduire l’expérience d’un chemin de montagne. Enfin, la station Danoise propose un mur d’escalade, le plus haut du monde avec 85 mètres de hauteur ! De plus, son sommet accessible à pied via des escaliers ou un ascenseur permet de profiter d’une vue panoramique sur Copenhague et la Suède.

Image

^^Cliquez sur le logo pour accéder à une présentation de Copenhill plus détaillée.^^

 
Rôles et situation du téléski Copenhill - Les caractéristiques de l'installation
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022 et mise à jour le 13/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

Rôles et situation du téléski Copenhill

Le téléski Copenhill a été construit par LST devenu aujourd’hui MND Ropeways, soit un an après la fin des travaux de l’usine d’Amager Bakke sur laquelle il est implanté. Contrairement aux trois autres remontées mécaniques du domaine skiable, le choix s’est porté sur un téléski à enrouleurs et non un tapis en raison de la pente importante. L’aménagement du domaine skiable de Copenhill sur le toit de l’usine a été effectué entre 2017 et 2019 pour ouvrir au public le 4 octobre 2019.

Le rôle du téléski Copenhill est de desservir la partie supérieure du domaine skiable, la plus pentue, la plus longue, la plus large et avec le dénivelé le plus important. Ainsi depuis son sommet, les skieurs peuvent profiter de la piste noire et du stade de slalom de la station de la capitale Danoise. Il s’agit donc d’une installation adaptée aux skieurs les plus expérimentés. Ils peuvent l’emprunter après avoir découvert la pratique du ski ou s’être habitué au revêtement artificiel en plastique, procurant des sensations différentes de la neige naturelle, sur les pistes vertes et bleue desservies par les tapis. Dernier maillon d’une chaine de remontées mécaniques constituée de trois tapis et de cet appareil, le téléski Copenhill permet ainsi d’enchainer la piste noire puis la piste bleue et enfin les deux pistes vertes. Les skieurs peuvent ainsi profiter de la plus longue descente du domaine, de 450 mètres et du dénivelé négatif le plus important de 78 mètres.

Il est également possible de rejoindre la terrasse du sommet de Copenhill depuis son arrivée où sont situés des tables et un café. Après quelques marches à gravir depuis cette plateforme, le sommet de Copenhill est atteignable et offre une vue imprenable sur Copenhague et ses monuments ainsi que le détroit de l’Øresund séparant la Suède du Danemark.


Image
La situation du téléski Copenhill sur une vue Google Maps ainsi que la piste noire et le stade de slalom qu’il dessert.


Les caractéristiques de l’installation

Caractéristiques administratives

  • TKE –Téléski à enrouleurs : Copenhill
  • Exploitant : Copenhill
  • Constructeur : LST
  • Année de construction : 2018
Caractéristiques d’exploitation

  • Saison d'exploitation : Toute l’année
  • Capacité : 1 place
  • Débit maximal théorique à la montée : 480 p/h
  • Vitesse d'exploitation maximale théorique : Environ 2 m/s
  • Sens de montée : Droite
Caractéristiques géométriques

  • Altitude aval : 33 m
  • Altitude amont : 78 m
  • Dénivelée : 45 m
  • Longueur développée : 184 m
  • Longueur horizontale : 178 m
  • Portée maximale : 58 m
  • Pente moyenne : Environ 25 %
  • Pente maximale : Environ 30 %
  • Temps de trajet : Environ 1 min 43 s
Caractéristiques des gares

  • Emplacement motrice : Aval
  • Type de motorisation : Asynchrone
  • Puissance développée : 22 kW
  • Emplacement tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Nombre de vérin : 1
Caractéristiques de la ligne

  • Nombre de pylônes : 3
  • Type de véhicule : Agrès à enrouleurs
  • [*]Dispositif d'accouplement : Pince fixe

 
La gare aval
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

La gare aval

La gare aval est implantée à 33 mètres par rapport au niveau du sol, à l’extérieur du second tournant du domaine skiable de Copenhill. Elle est ainsi directement accessible depuis l’arrivée du tapis Copenhill 3.

Il s’agit de la station motrice et tension de l’installation. Le câble est mis en mouvement via un moteur asynchrone développant une puissance de 22 kW. De plus, l’effort de tension sur le câble est appliqué à l’aide d’un vérin hydraulique. Afin que la tension en gare soit constante quelles que soient les variations de charge sur la ligne, la poulie motrice et les galets de la gare sont placés sur un tube métallique, coulissant par rapport à la structure fixe de la gare et mis en mouvement via ce vérin.


Image
La gare aval dans son environnement vue depuis l’arrivée du tapis Copenhill 3.

Image
Gros plan en plongée sur la gare aval depuis la piste noire desservie par le téléski Copenhill.

Image
La gare aval vue depuis le départ de la piste bleue desservie par le tapis Copenhill 3. Sur la gauche, au niveau de l’arrivée de ce tapis, on peut voir un siège à bulle quatre places provenant d’un télésiège débrayable du domaine skiable Autrichien Saalbach.

Image
Vue générale sur la gare aval, le premier pylône de la ligne et la cabane d’exploitation.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts sur l’arrière de la gare depuis la file d’attente.

Image
Vue de trois quarts sur l’avant de la gare mais depuis le côté opposé, en descendant les escaliers longeant les pistes de ski sur la gauche

Image
Vue de trois quarts sur l’arrière de la gare depuis plus bas sur ces escaliers.

Image
Vue sur l’arrière de la gare après avoir descendu quelques marches supplémentaires de ces escaliers, visibles sur la gauche.

Image
Gros plan sur le moteur électrique et le réducteur depuis ces escaliers.

Image
Gros plan sur le vérin hydraulique de tension du câble depuis le même emplacement.

Image
L’accès à l’appareil depuis la file d’attente. La cheminée de la centrale domine le domaine skiable.

Image
La borne de contrôle des forfaits.

Image
La cabane exploitation.

Image
Le pupitre déporté, permettant notamment l’arrêt de l’appareil par l’opérateur lorsqu’il n’est pas dans la cabane d’exploitation.

Image
La poulie motrice.

Image
Les quatre galets compressions sur chaque brin de câble, directement intégrés à la structure métallique coulissante de la gare aval du téléski.

Image
Autre vue sur ces galets depuis le côté opposé et les escaliers logeant les pistes de ski sur la gauche.

 
La ligne
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

La ligne

La ligne du téléski Copenhill parcourt 184 mètres de longueur pour 45 mètres de dénivelée afin de rallier le sommet du domaine skiable de Copenhill à 78 mètres de hauteur depuis le bas de la partie supérieure des pistes à 33 mètres de haut. Elle est relativement courte, régulière et pentue avec une pente plus prononcée avant le pylône 3 et la gare amont. La ligne longe sur sa droite un des deux escaliers permettant d’atteindre le sommet de Copenhill et sur sa gauche la piste noire que ce téléski dessert, séparée par une rangée d’arbustes.

Cette installation comporte une paire de balanciers compressions [C] en gare aval et une paire supports [S] en station amont ainsi que 3 pylônes dont 2 supports [S] et 1 support compression [S/C] équipés ainsi :

  • Gare aval : 4C/4C
  • P1 : 4S/2S
  • P2 : 4SC/4SC
  • P3 : 4S/2S
  • Gare amont :4S/4S


Image
Vue sur la ligne depuis les environs de la gare aval. La cheminée de la centrale de cogénération d’Amager Bakke est bien visible avec sa fumée blanche.

Image
La portée vers le pylône 1. En avant sur la ligne !

Image
Vue arrière sur la gare aval.

Image
Le P1. On longe la fin de la piste noire.

Image
La portée vers le pylône 2. Le téléski longe un des deux les escaliers menant au sommet de Copenhill sur la gauche.

Image
Vue arrière sur le pylône 1 et le début de la ligne.

Image
Le P2. Sur la gauche, on peut voir le nuage de vapeur d’eau condensée issu d’un des deux condenseurs du circuit de l’usine permettant de produire de l’électricité.

Image
Portée vers le pylône 3. La ligne du téléski monte alors davantage que l’escalier qui se situe ensuite de plus en plus bas par rapport au téléski jusqu’à l’arrivée en gare amont.

Image
Vue arrière sur le pylône 2 et la première partie de la ligne.

Image
Le P3.

Image
La portée vers la gare amont.

Image
Vue arrière sur le pylône 3.

 
La gare amont
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022 et mise à jour le 12/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

La gare amont


Image
La dernière montée, la plus raide de la ligne avant l’arrivée en gare amont.


La gare amont du téléski Copenhill est implantée à 78 mètres par rapport au niveau du sol. Elle se situe ainsi au même niveau que la terrasse du sommet de Copenhill avec ses tables, son café et ses toilettes, 7 mètres en dessous du véritable sommet du bâtiment de la centrale d’Amager Bakke.


Image
Les quatre galets supports permettant de repositionner le câble à l’horizontale avant la poulie retour de la gare amont.

Image
Vue zoomé sur la gare amont depuis le parking de Copenhill avec le parement caractéristique constitué de pavés en aluminium du bâtiment de la centrale.

Image
La gare amont dans son environnement vue depuis la plateforme du sommet de Copenhill avec la terrasse du rooftop café de Copenhill au premier-plan. A l’arrière-plan, on peut voir les cuves de pétrole blanches de l’île artificiel de Prøvestenen puis le champs d’éoliennes en mer de Copenhague.

Image
Gros plan sur la gare amont depuis le même emplacement.

Image
Vue arrière depuis la terrasse du café.

Image
Vue en contre plongée en descendant un des deux escaliers permettant de gravir le bâtiment de la centrale.

Image
Vue de côté depuis l’aire de départ de la piste noire.

 
Panorama depuis le sommet de Copenhill
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

Panorama depuis le sommet de Copenhill

Après avoir profité d’une agréable session de ski sur les pistes de Copenhill, allons découvrir la magnifique vue offerte sur Copenhague et la Suède depuis son sommet. Pour ce faire, empruntons l’ascenseur depuis le bas du bâtiment jusqu’à sa terrasse et gravissons enfin quelques marches afin de parvenir au véritable sommet de Copenhill, à 85 mètres par rapport au niveau du sol, dominés par la cheminée de la centrale culminant à 123 mètres de hauteur.


Image
Le sommet de Copenhill. Approchons des vitres pour admirer la vue sur Copenhague.

Image
Panorama sur le sud-est de Copenhague et l’île de Christiana sur la gauche avec son église de Notre Sauveur.

Image
Autre panorama avec les monuments célèbres de la capitale Danoise tels que La Petite Sirène.

Image
Dernier panorama sur le nord-ouest de Copenhague avec son port de plaisance au premier-plan.

Image
Vue à l’est avec sur la gauche, l’arrivée du téléski Copenhill et l’ile artificielle de Prøvestenen accueillant des cuves de pétrole blanches.

Image
Gros plan sur le pont de l’Øresund permettant de relier le Danemark et sa capitale à la Suède et la ville de Malmö. Dans le ciel on peut voir un avion après avoir décollé de Kastrup, l’aéroport de Copenhague, également situé sur l’île d’Amager.

Image
Gros plan sur la Suède et Malmö avec le fameux gratte-ciel Turning Torso d’une hauteur de 190 mètres. Au premier-plan, on peut voir une des éoliennes du parc offshore de Copenhague implantés dans le détroit de l’Øresund.

Image
Vue sur la cheminée de la centrale d’Amager crachant une fumée blanche et dominant le bâtiment avec une hauteur de 123 mètres.

 
Véhicules et pinces
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022 et mise à jour le 13/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

Véhicules et pinces

Le téléski Copenhill est équipé d’agrès à enrouleurs LST reliés au câble par des pinces fixes.


Image
Croisement de deux agrès avec les éoliennes en mer du détroit de l’Øresund séparant le Danemark de la Suède en toile de fond.

Image
Un agrès avec le pont de l’Øresund, reliant Copenhague au Danemark à Malmö en Suède à l’arrière-plan.

Image
Gros plan sur une pince fixe.

 
L'appareil, vu depuis les pistes et autres vues
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

L'appareil, vu depuis les pistes et autres vues


Image
Vue sur la dernière portée avec la centrale de cogénération à biomasse d’Amagerværket à l’arrière-plan avec l’Øresund et ses éoliennes offshores en toile de fond

Image
La dernière portée entre le pylône 3 et la gare amont depuis le début du stade de slalom de Copenhill.

Image
Autre vue en contre-plongée sous le soleil bas Danois d’un milieu d’après-midi d’octobre.

Image
Le troisième ouvrage de la ligne vu depuis la piste noire.

Image
Vue en contre-plongée sur ce pylône et la portée vers la gare amont depuis les escaliers de gauche.

Image
Vue d’ensemble sur la largeur de la piste desservie par le téléski Copenhill avec un des deux échangeurs de chaleur permettant de refroidir l’eau du circuit de production d’électricité.

Image
La portée vers le pylône 3 et la deuxième moitié de la ligne du téléski Copenhill, vues depuis les escaliers longeant l’espace de ski sur la gauche.

Image
Le pylône 2 vu depuis le stade de slalom de Copenhill.

Image
Les deux tiers supérieurs de la ligne du téléski vus depuis ce stade de slalom.

Image
Autre vue plus lointaine sous le soleil déjà bas d’un milieu d’après-midi d’octobre avec la cheminée de la centrale sur la droite.

Image
Le pylône 2 vu depuis la piste noire.

Image
Cet ouvrage vu depuis les escaliers de gauche avec, à l’arrière-plan, la centrale de cogénération d’Amagerværket de production d’électricité et de chaleur pour Copenhague et sa région.

Image
Autre vue sur ce pylône depuis ces escaliers mais en contre-plongée

Image
Vue en plongée sur le pylône 1 et le début de la ligne depuis la piste noire de Copenhill.

Image
Autre vue en plongée sur cet ouvrage mais depuis les escaliers de gauche du bâtiment de la centrale.

Image
Ce même pylône, vu de côté depuis la piste noire.

Image
Vue en contre-plongée sur le pylône 1 depuis la fin de la piste noire.

Image
Autre vue en contre-plongée sur cet ouvrage mais depuis les escaliers de gauche.

Image
La gare aval et la première portée depuis le début de la piste bleue de Copenhill.

 
Conclusion - Crédits et remerciements
Auteur de cette partie : Bovinant
Section écrite le 11/11/2022 et mise à jour le 11/11/2022
(Mise en cache le 13/11/2022)

Conclusion

Le téléski Copenhill est la dernière remontée mécanique d’une chaine d’appareils permettant de gravir le toit de la centrale d’Amager Bakke sur lequel sont implantées les pistes artificielles du domaine skiable de Copenhill à Copenhague au Danemark. Il permet ainsi de desservir la partie supérieure du domaine, la plus raide, la plus longue et avec le plus de dénivelé. Cette installation est ainsi parfaitement adaptée aux skieurs les plus expérimentés.


Image
Le début de la ligne du téléski Copenhill, implanté sur un domaine skiable si particulier dans un cadre industriel, le toit d’une usine de Copenhague.


Crédits et remerciements



Photographies : Bovinant
Date des prises de vues : 20 octobre 2022
Graphisme et bannière : Bovinant
Texte : Bovinant



2022 - Bovinant - www.remontees-mecaniques.net



Suivre la discussion sur le forum