Localisation(s)
Photo

 TKE de l'Orée des Pistes

Les Deux Alpes

IDM - Axet

T2 ES
Description rapide :
La réimplantation des téléskis à enrouleurs du Rif Nel (L'Alpe d'Huez) a permis de remplacer le téléski de l'Orée des Pistes. La nouvelle installation permet de poursuivre la rénovation du front de neige des Deux-Alpes. Cet investissement est doublé du remplacement des téléskis Coolidges par un tapis avec galerie.

Année de construction : 2023

Appareil réimplanté
Réimplantation de :
    Suivre la discussion sur le forum



     
    Auteur de cette partie : Clément05
    Section écrite le 27/04/2024
    (Mise en cache le 27/04/2024)

    Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

    Image

    Au sommaire :


    • Les Deux-Alpes
    • Le téléski de l’Orée des Pistes : l’espace débutants central de la station
    • Caractéristiques
    • La gare aval
    • La ligne
    • La gare amont
    • Perches et pinces
    • Autres vues
    • Conclusion


    Les Deux-Alpes

    Les Deux-Alpes est située dans le massif de l’Oisans, à proximité des Hautes-Alpes. Il s’agit d’un massif des Alpes internes placé juste au nord-ouest des Ecrins et au sud des Grandes Rousses. La station est située sur un plateau partagé entre les communes de l’Alpe de Vénosc (désormais Vénosc) et de l’Alpe de Mont de Lans (à présent Mont de Lans), d’où son nom. L’espace a une orientation nord-sud assez ouverte ce qui lui confère un ensoleillement très correct durant la journée. Les Deux-Alpes est accessible par la D1091, route qui relie Vizille (N85 jusqu’à Grenoble) à Briançon. Depuis le lac du Chambon, une route en lacets permet de monter à 1650 mètres d’altitude, hauteur d’implantation de la station. Notons qu’un accès est aussi possible par Vénosc : une télécabine avec un parking à son pied arrive à l’extrémité sud du plateau. Globalement, Les Deux-Alpes se trouve à 1h15 de Grenoble et à 1h30 de Briançon environ.

    Le domaine skiable représente une part importante de l’activité : il s’étale de 1650 m à 3520 m (Dôme de la Lauze) et se compose de deux versants principaux. Le premier, la Vallée Blanche, est exposé à l’est. Composé de 3 appareils, il est constitué de pistes bleues essentiellement. Le second, le principal, est orienté vers le glacier et s’articule autour du DMC, installation principale des Deux-Alpes. On retrouve les principaux secteurs autour de 4 altitudes phares : 1650 m, 2100 m, 2600 m et 3200 m. En bas se trouvent les infrastructures pour les débutants, dispersées sur toute la longueur de la station. Ensuite, quatre installations permettent d’accéder aux Crêtes, à 2100 m d’altitude. Là-haut sont tracées encore de larges pistes pour les débutants. L’altitude 2600 m correspond à la Toura, plateau où ont été installées les zones ludiques. On y trouve un important snowpark ainsi que la gare intermédiaire du DMC. Les secteurs du Diable, de Bellecombes et de la Fée complètent le tout en proposant des pistes variées, bien qu’orientées vers la facilité. Enfin, à 3200 m débute le glacier de Mantel vers le sommet du domaine skiable. Il a longtemps été utilisé pour le ski d’été et d’automne mais sa fonte accélérée en raison de son exploitation et du réchauffement climatique remet en question la pratique du ski dessus en dehors de la saison hivernale. Si l’on s’intéresse plus en détails aux statistiques du domaine, la majorité des pistes sont destinées aux skieurs peu expérimentés et débutants (58,4 % de pistes vertes et bleues). Au niveau des dates phares de l’histoire de la station, on retient 1938 pour le premier téléski (côté Vallée Blanche) mais aussi 1972 avec l’ouverture du glacier. Ensuite, en 1985 ont été construits les DMC du Jandri Express complétés quatre années plus tard par le funiculaire du Dôme Express qui passe sous le glacier de Mantel.

    L’été, la station est orientée vers le VTT de descente avec un domaine réputé. L’organisation de la célèbre course Mountain of Hell, avec des pratiquants du monde entier, participe à sa renommée. Il s’agit d’une épreuve de VTT de descente du glacier jusqu’à Vénosc, soit environ 2500 m de dénivelé négatif. La proximité du parc national des Ecrins et de la sublime vallée du Vénéon permet aussi de réaliser de très belles randonnées.

    Image
    Les Deux-Alpes depuis la piste du Diable 1.

    Le téléski de l’Orée des Pistes : l’espace débutants central de la station

    Ce court appareil est situé à proximité du DMC du Jandri Express et du futur 3S, alors en chantier au moment de la visite. Il remplace sur un tracé raccourci un téléski à perches débrayables de 1973. Lors des années 60 et 70, de nombreux téléskis à perches débrayables ont été construits sur le front de neige des Deux-Alpes, de l’Alpe de Venosc jusqu’aux Deux-Alpes 1800. L’objectif était d’offrir un espace débutants sur le front de neige, du temps où la neige était garantie tout au long de l’hiver à ces endroits. Avec les années qui passent, les téléskis étaient moins adaptés aux nouvelles exigences des skieurs débutants (départs toujours plus progressifs, confort à la montée, volonté de minimiser les chutes, …), la SATA Deux-Alpes a entrepris de remplacer progressivement l’ensemble des appareils par des remontées à enrouleurs ou des tapis galerie. Ces réaménagements sont couplés au développement du plateau de la Séa comme un espace débutants d’altitude. L’aménagement du tapis des Petites Crêtes, téléski des Ancontres et télésiège 8 places des Crêtes ont donné une vraie alternative au front de neige. Cet espace est accessible à la montée comme à la descente avec les appareils mixtes du Diable et de Belle Etoile.

    Vous pouvez consulter la fiche LiftWorld sur l’ancien téléski : https://www.lift-world.info/fr/lifts/7446/datas.htm

    Après le remplacement des téléskis des Rivets, des Gentianes, des Vikings et du Petit et Grand Bosquet, les regards se sont tournés vers le centre du front de neige. Le téléski de l’Orée des Pistes est un recyclage des deux appareils du Rif Nel de L’Alpe d’Huez. Construits en 2012 avec le téléporté du Rif Nel Express, ils ont été remplacés par des tapis avec des galeries. Comme ils étaient récents, l’exploitant en a profité pour les réinstaller aux Deux-Alpes. Le nouveau tracé reprend l’ancien mais raccourci de 270 m pour éviter la forte pente finale, sous la piste du Jandri 1. Celle-ci n’était plus ouverte car inadaptée aux débutants. La construction de ce téléski s’est accompagnée du remodelage des alentours avec le remplacement des téléskis Coolidges 1 et 2 par un tapis galerie ainsi que du tapis ESF par le même type d’appareil.

    Le nouvel appareil conserve les rôles de l’ancien, à savoir desservir une piste pour les skieurs débutants proche du centre de la station. Il complète bien le tapis des Coolidges, destiné aux skieurs qui découvrent le ski. Un petit chemin est accessible depuis la gare amont du téléski pour rejoindre le téléski des Lutins et le DMC du Jandri Express (futur 3S).

    Situation sur le plan des pistes :

    Image
    Vue globale sur le plan des Deux-Alpes

    Image
    Situation du téléski sur le plan spécifique au bas de la station côté Jandri.

    Caractéristiques

    Voici les caractéristiques de l’appareil :

    - Caractéristiques Administratives

    TKE – Téléski à enrouleurs : OREE DES PISTES
    Maître d’ouvrage : SATA Deux-Alpes
    Maître d’œuvre : Cabinet ERIC
    Montage / génie civil : SMOP
    Exploitant : SATA Deux-Alpes
    Constructeur : IDM (matériel Axet)
    Année de construction : 2023
    Montant de l’investissement : 300 000 €

    - Caractéristiques d’Exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 1 personne
    Débit : 700 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 2 m/s

    - Caractéristiques Géométriques

    Altitude aval : 1652 m
    Altitude amont : 1712 m
    Dénivelé : 60 m
    Longueur développée : 341 m
    Pente maximale : 30 %
    Pente moyenne : 22,5 %
    Temps de trajet : 2 min 50 s

    - Caractéristiques Techniques

    Emplacement tension : Aval
    Type de tension : A ressorts
    Emplacement motrice : Aval
    Type de motorisation : Asynchrone
    Puissance développée : 15 kW
    Sens de montée : Droit
    Embarquement : A plat
    Nombre de pylônes : 4
    Largeur de la voie : 2 m
    Dispositif d’accouplement : Pinces fixes
    Nombre de perches : 65
    Espacement : 10,3 m

    - Caractéristiques du Câble

    Constructeur : Redaelli
    Diamètre du câble : 14,5 mm
    Type d’âme : Compacte
    Composition : 6*7 fils
    Année de pose : 2023

    La gare aval

    La station de départ assure la mise en mouvement et la tension du câble. La chaîne cinématique est constituée d’un groupe motoréducteur sous la poulie motrice et tension. Cette dernière fonction est assurée par un empilement de rondelles ressort. La gare se trouve sur le front de neige, près des tapis ESF et Coolidges. Elle est située au même endroit que celle de l’ancien téléski.

    Image
    La zone de départ du téléski.

    Image
    La gare aval.

    Image
    De côté.

    Image
    La gare de trois quarts.

    Image
    Le moteur, surmonté du réducteur et de la poulie motrice-tension.

    La ligne

    Le tracé se compose de 4 pylônes tubulaires.

    Il longe la piste desservie et sa pente augmente progressivement. Un lâcher intermédiaire est possible au niveau du croisement avec le chemin en provenance de la piste du Jandri 1 et du téléski des Lutins.

    Caractéristiques de la ligne :
    P1 : 2S/2S
    P2 : 2S-2C/2S-2C
    P3 : 2S-2C/2S-2C
    P4 : 4S/4S

    S : balancier support
    S-C : balancier support suivi d’un balancier compression


    Image
    La ligne depuis l’embarquement.

    Image
    Le P1.

    Image
    La portée vers le P2. En arrière-plan, on peut voir le DMC du Jandri Express avec les pylônes du futur 3S en parallèle.

    Image
    Le P2.

    Image
    Le P1 du DMC domine le téléski à gauche.

    Image
    Le P3.

    Image
    La portée vers le P4, la plus pentue.

    Image
    Le dernier pylône.

    La gare amont

    La station amont assure le retour du câble et des perches. Elle est située au sommet de la piste verte desservie, à proximité d’un réservoir d’eau potable de la station.

    Image
    Le débarquement avec le P1 du DMC et le versant de Vallée Blanche au fond. Les tâches de neige de culture permettent de situer la piste verte Accès Super Venosc.

    Image
    La poulie retour de loin.

    Image
    Zoom.

    Image
    De trois quarts.

    Image

    Perches et pinces

    65 perches à enrouleurs récupérées des anciens téléskis du Rif Nel équipent cet appareil. Elles sont reliées au câble par des pinces fixes.

    Image
    Une perche.

    Image
    L’enrouleur, la suspente et la pince fixe.

    Autres vues

    Pour finir, voici quelques images supplémentaires prises depuis la piste :

    Image
    La ligne presque au complet.

    Image
    Les pylônes 3 et 4.

    Image
    Le croisement avec le chemin en provenance du téléski des Lutins et de la piste du Jandri 1.

    Image
    La moitié aval de la ligne.

    Image
    Un regard vers l’amont avec le DMC.

    Image
    Les deux premières portées.

    Image
    La gare aval et le P1.

    Image
    La ligne presque au complet depuis la gare aval avec le tapis couvert ESF à gauche.

    Conclusion

    Le téléski de l’Orée des Pistes permet de desservir un tracé facile supplémentaire en bas des pistes. Il a permis de reconditionner deux appareils démontés de l’Alpe d’Huez mais encore récents. La rénovation progressive des remontées du front de neige permet d’offrir aux débutants des conditions très agréables d’apprentissage du ski, sur cet espace baigné de soleil, notamment l’après-midi. Cependant, c’est aussi le premier espace soumis à la fonte de la neige et il n’est pas rare de voir les pentes peu enneigées et une partie des téléskis fermés. La relocalisation progressive de l’espace débutants aux Crêtes permettra, à terme, de fiabiliser les conditions. Dans le cas spécifique de l’Orée des Pistes, le remplacement de l’ancien téléski a permis de remettre en valeur la zone avec la suppression de la partie de ligne inutile au regard de la clientèle visée. On peut cependant noter que le croisement du téléski et de la piste en provenance de la Jandri 1 et du téléski des Lutins est peu signalé. Les enrouleurs font que l’on voit moins le téléski et l’absence de signalisation peut rendre la zone accidentogène (priorité aux skieurs sur le téléski).

    Texte & bannière : Clément05
    Photos : Clément05 (le 3 février 2024)

    A bientôt.

    © - 2024 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



    Suivre la discussion sur le forum


    Appareils en relation :