Localisation(s)
Photo

 TKE de La Forclaz

La Forclaz (Espace Dent Blanche)

Duport - Garaventa

T2 ES
Description rapide :
Le téléski de La Forclaz, dernière installation Duport de Suisse, a été rénové par Garaventa à la fin des années 1980. Il dessert une piste pour débutants et joue un rôle de porte d'accès.

Année de construction : 1973

Suivre la discussion sur le forum

 

Vidéos de l'appareil










 
Auteur de ce reportage : Nico05
Section écrite le 24/01/2021 et mise à jour le 04/03/2021
(Mise en cache le 04/03/2021)

Bonjour à tous, je vous propose de partir à la découverte du :

Image


Au sommaire de ce reportage


  1. La Forclaz, Espace Dent Blanche
  2. L'histoire des téléskis de village à La Forclaz
  3. Le téléski de La Forclaz aujourd'hui
  4. Caractéristiques
  5. Gares et ligne
  6. Conclusion

1. La Forclaz, Espace Dent Blanche

La Forclaz est un petit village valaisan perché à 1'730 mètres d'altitude dans le haut Val d'Hérens, l'une des vallées latérales du Valais central.
C'est un petit village chaleureux et typique, comptant un peu plus d'une centaine d'habitants. On y retrouve de splendides chalets centenaires brunis par le soleil, des rues étroites parcourant le village à flanc de coteau et, plus haut, des mayens rustiques au milieu des pâturages.
En été, La Forclaz est particulièrement courue des randonneurs qui viennent profiter d'une région simple et authentique face à la mythique Dent Blanche, montagne emblématique de la vallée.
Durant l'hiver, les touristes viennent faire de la raquette ou du ski de randonnée dans un cadre préservé, au milieu de grands espaces encore sauvages.

Le domaine skiable, quant à lui, est le plus modeste du regroupement "Espace Dent Blanche" (Arolla, Evolène, La Forclaz), avec ses trois téléskis et son baby-lift, totalisant ainsi une dizaine de kilomètres de pistes alpines.
Les pistes, d'une difficulté plutôt élevée, évoluent entre forêt, chalets et alpages d'altitude moyenne. L'installation principale, le téléski du Tsaté, vous emmène, depuis 1965, à 2204 mètres d'altitude.
Le domaine ouvre généralement moins de temps dans la saison que ses voisins en raison de son exposition plein sud et de l'absence d'enneigement artificiel.

Image
Cliquez sur le logo pour accéder à une présentation détaillée de la station


2. L'histoire des téléskis de village à La Forclaz

C'est en l'an 1965 que l'épopée des téléskis commença à La Forclaz, ceci avec deux installations : un petit fil-neige installé sur les hauts du village, ainsi que le téléski du Tsaté (plus longue remontée de la commune à cette époque-là). Dans ce chapitre, nous nous intéresserons tout particulièrement aux divers petits téléskis aux abords du village (pour un historique détaillé du téléski du Tsaté, je vous invite à lire le reportage qui lui est consacré).

Le premier baby-lift, nommé "La Forclaz 1", fut réalisé par M. Pierre Crettaz et consorts sur les pentes au levant du village lesquelles se prêtent merveilleusement bien à la pratique du ski. La remontée était idéale pour forger les débutants qui, une fois plus aguerris, pourraient se rendre au skilift du Tsaté.
Un autre petit remonte-pente du même type fut construit un peu plus loin, au lieu-dit "Bauchegnau".

Cependant peu à peu, les télécordes du village, principalement celui de La Forclaz 1, furent victimes d'une plus forte affluence, l'ouverture du téléski du Tsaté devenant de pus en plus précaire en raison du manque de liquidités de la société.
De ce fait, le débit du baby-lift La Forclaz 1 devint trop faible. Une seconde installation nommée "La Forclaz 2", fournie par Städeli, fut installée en 1971 en parallèle à la première.
La première installation était aisément démontable pour la belle saison, ce qui n'était pas le cas du nouveau fil-neige Städeli. Aussi fut-il décidé de le laisser toute l'année en surélevant le câble pour ne pas gêner les travaux de fenaison, mais tous les propriétaires des terrains ne l'entendirent pas de cette oreille. Des querelles éclatèrent, si bien que lorsque la neige arriva le téléski ne fut pas mis en service, au grand étonnement des touristes.
La station aval de l'installation fut donc légèrement déplacée afin d'éviter les obstacles placés pas les agriculteurs mécontents. Or le plaisir fut de courte durée, car les propriétaires des terrains, sitôt avertis, barricadèrent la piste de montée afin d'empêcher l'exploitation du remonte-pente.
Pour l'hiver suivant (1973-74), afin d'éviter les mésententes, un nouveau tracé fut choisi pour le skilift, ne passant que sur les parcelles des propriétaires d'accord avec le projet. Toutefois la pente du nouveau tracé était trop raide et irrégulière pour permettre l'installation d'un télécorde. Ce fut donc un vrai téléski (appelé "La Forclaz 3"), produit par la maison Duport, qui fut installé sur le tracé choisi.
Cependant, il était exigé de démonter le téléski chaque été, une tâche longue et fastidieuse.

Pendant ce temps, la Société Anonyme des Remontées Mécaniques d'Evolène exploitant le téléski du Tsaté, tomba en faillite et fut rachetée par la nouvelle entreprise Blanchalpe SA.
Or les téléskis de La Forclaz et Bauchegnau appartenaient chacun à une société différente et, de ce fait, il fallait trois abonnements différents pour skier sur trois téléskis différents. En 1978, un abonnement commun au téléski du Tsaté et à celui de La Forclaz fut proposé. Quelques années plus tard, les téléskis La Forclaz 1, La Forclaz 3 (La Forclaz 2 ayant été abandonné en raison des querelles citées plus haut) et Bauchegnau furent rachetés par Blanchalpe SA, ce qui permis d'uniformiser l'entier du domaine skiable de La Forclaz - Le Tsaté.

Vers la fin des années 1980, le tracé du téléski La Forclaz 3 fut modifié afin de ne plus devoir être démonté chaque été. C'est à ce moment-là, la ligne étant plus raide et plus longue, que les stations extrêmes furent remplacées par Garaventa et le TKF1 transformé en TKE1.
Il est à noter que l'exploitation du baby-lift de Bauchegnau cessa quelque temps après.

Aujourd'hui, après de nombreuses querelles et mésententes, le téléski de La Forclaz 3, renommé La Forclaz, permet chaque hiver aux plus jeunes d'apprendre le ski et, aux plus aguerris, d'accéder au skilift du Tsaté.

Image
^^ Pour cette partie historique, je tiens tout particulièrement à citer le livre "Sans perdre la mémoire, Evolène et ses villages" écrit en 2004 par le regretté Monsieur Pierre Crettaz, guide de haute-montagne et fervent partisan des remontées mécaniques dans son village d'origine. Cet ouvrage m'a permis de trouver de nombreuses informations et anecdotes pour écrire ce chapitre.

3. Le téléski de La Forclaz aujourd'hui

Situation

Image
Situation du TKE1 (en rouge) sur le plan des pistes du Val d'Hérens

Image
Situation du TKE1 (en rouge) sur le plan des pistes de La Forclaz

Image
Situation du téléski (ancien et nouveau tracé) sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)

Image
Situation du téléski (ancien et nouveau tracé) sur la carte 3D (image tirée de Swisstopo)


Type d'installation

Le téléski de la Forclaz est une installation très particulière; c'est en fait la dernière installation Duport encore en service sur le sol suisse. Cependant, ce téléski a été converti par Garaventa. Le fabricant suisse a transformé ce qui était autrefois un téléski à perches fixes en téléski à enrouleurs, remplaçant les gares inférieure et supérieure d'origine.

Ce qu'il reste du téléski Duport sont les 4 pylônes : il s'agit de pylônes d'un modèle classique du constructeur français, appelé YAC, qui se caractérise par une structure portique légère, avec des puits ancrés au sol au moyen de montants métalliques et soutenus par des tiges secondaires. Le modèle YAC a connu un grand succès grâce à la rapidité et à la simplicité de son montage et de son démontage, ce qui a permis de désinstaller le téléski chaque été puis de le réinstaller pour l'hiver.

Lorsqu'il a été décidé de ne plus démonter le téléski pendant l'été, Garaventa a fourni deux nouvelles gares. Une station aval motorisée et assurant la tension hydrauliquement et, en tant que station amont, une simple poulie fixe. Naturellement, les anciennes perches ont également été remplacées par de nouveaux enrouleurs à sellettes.

Rôle du téléski

Ce petit téléski, situé au sud-est du village, assure deux tâches principales : desserte de l'espace pour débutants et porte d'accès au domaine skiable.

En effet, le TKE1 de La Forclaz, après le télécorde présent au milieu du village, est la remontée la plus propice à l'apprentissage du ski. C'est pourquoi la vitesse d'exploitation du remonte-pente est faible. Par ailleurs, il est possible de lâcher l'assiette juste avant le P2 afin d'éviter la partie la plus raide du téléski et de la descente. La piste bleue desservie est d'un niveau relativement facile et évolue dans les prés au levant du village.

Par ailleurs, la remontée est la porte d'accès au domaine la plus aisée ; il est aussi possible de commencer sa journée de ski directement au téléski du Tsaté, mais l'accès au départ de l'installation est nettement moins pratique. Depuis le sommet du remonte-pente de La Forclaz, il est donc possible d'emprunter le skilift de La Terraz qui dessert une piste de niveau intermédiaire ou alors de se rendre directement au téléski du Tsaté, véritable colonne vertébrale du domaine, via un petit chemin damé.

4. Caractéristiques

Caractéristiques administratives

Nom : La Forclaz (anciennement Forclaz III)
Type : Téléski à enrouleurs monoplaces
Date de construction : 1973
Date de remplacement des gares et transformation en TKE1 : ~ 1987
Constructeur des pylônes : Duport (modèle YAC)
Constructeur des gares : Garaventa
Exploitant : Société des Téléskis Blanchalpe SA

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1734 m
Altitude amont : 1856 m
Dénivellation : 122 m
Longueur : 345 m

Caractéristiques techniques

Nombre de pylônes : 4
Motrice : Gare aval
Tension : Gare aval (vérin hydraulique)
Type d'enrouleurs : Doppelmayr
Côté de la montée : Gauche


Caractéristiques d'exploitation

Débit horaire : 500 personnes
Durée du trajet : 4 min

5. Gares et ligne

La gare aval

La gare aval se situe à côté de la caisse, qui est aussi le poste de vigie. Elle a été réalisée par Garaventa, et assure la tension de l'appareil (par un vérin hydraulique) ainsi que son entraînement.

Image
L'aire de départ vue depuis la route d'accès

Image
La gare aval et la caisse dominées par la Dent Blanche

Image
Zoom sur la plaque Garaventa, fournisseur des stations

Image
La gare aval vue du nord

Image
Le moteur et la poulie motrice

Image
Les galets de compression en sortie de gare. On remarque également le vérin hydraulique.

Image
La gare aval vue de trois quarts

Image
La gare aval vue du sud

Image
A nouveau le moteur et la poulie motrice

Image
L'avant de la gare, avec les galets de compression et le vérin hydraulique

Image
L'aire de départ, avec la gare et la caisse, devant le Mont de l'Etoile en arrière-plan


La ligne

La ligne est courte mais pentue sur certains tronçons. Elle évolue dans des pâturages, à proximité d'une petite cascade de glace. Sa particularité est d'être équipée de pylônes Duport démontables.

Composition de la ligne
Image
S = Support ; C = Compression ; D = Déviation légère
(Lettres indiquées dans le sens de marche du câble)

Image
Le début de la ligne, portée jusqu'au premier pylône

Image
On évolue en direction du P1

Image
Le P1

Image
Portée jusqu'au second pylône

Image
Regard en arrière sur le P1 et la station aval

Image
On se rapproche du P2. A noter qu'il est possible de lâcher avant ce dernier afin d'éviter la partie raide de la montée.

Image
Le P2

Image
La tête du deuxième pylône

Image
Portée jusqu'au troisième pylône

Image
La pente s'accentue. On distingue à gauche la petite cascade de glace.

Image
Notre ascension se poursuit...

Image
...Vers le P3

Image
Le P3

Image
Idem d'un peu plus proche

Image
Portée jusqu'au dernier pylône

Image
On avance lentement...

Image
...Vers le quatrième pylône

Image
Le P4 derrière les buissons

Image
Le P4

Image
L'aire d'arrivée


La gare amont

La gare amont, également fournie par Garaventa, se situe à l'orée de la forêt, passablement plus haut que l'aire d'arrivée. Il s'agit d'une poulie de retour fixe.

Image
La gare amont derrière les mélèzes

Image
La gare amont vue de trois quarts

Image
Zoom sur les galets de support en entrée et sortie de gare, ainsi que sur la poulie de renvoi.

Image
La station amont vue depuis l'aire d'arrivée


Les agrès

Les agrès sont équipés de sellettes et ont été fournis par Doppelmayr lors de la rénovation du téléski.
Il y a deux types d'agrès Doppelmayr légèrement différents l'un de l'autre sur ce téléski : des plus anciens (orange) et de plus récents (noirs).

Image
Un agrès noir et un autre orange se croisant

Image
Un agrès...

Image
...Au devant des mélèzes

Image
Idem

Image
Un enrouleur et une pince

Image
L'enrouleur et sa pince


Vues diverses des pylônes

Ces pylônes Duport étaient à l'origine démontables, mais ne sont plus démontés depuis la rénovation du téléski. Ils sont donc d'aspect léger et sont renforcés par des montant métalliques plantés dans le sol.

Image
Le P4

Image
La tête du P4

Image
Idem de plus proche

Image
Idem avec le passage d'un enrouleur

Image
Le P4 vu de l'autre côté

Image
Le P3 vu du sud. On voit bien les montants de renforcement du pylône.

Image
Le P2 vu du sud, un pylône particulier puisqu'il ne concerne que le brin montant.

Image
Le P1 vu du sud.

Image
La tête du premier pylône.


Autres vues

Image
La fin de la piste bleue

Image
Le début de la ligne et le P1

Image
Idem depuis l'autre côté

Image
Vers le milieu de la ligne, avec la petite cascade de glace en second plan

Image
La ligne vue de la station amont

Image
Le début de la piste bleue

Image
Le dernier pylône depuis la piste

Image
La piste avec le village de La Forclaz


6. Conclusion

Le téléski de La Forclaz est un témoin du développement des remonte-pentes à proximité du village. Il s'agit d'une installation spéciale, mi-Duport mi-Garaventa, unique en son genre et dernier Duport de Suisse.
En plus de desservir une large piste bleue propice à l'apprentissage du ski, le skilift joue un rôle important de porte d'accès au domaine.
Bien que cette remontée joue encore pleinement son rôle, un remplacement des pylônes pourrait être envisagé dans le futur principalement pour des raisons de normes et de sécurité.

Photos : Nico05, 24 janvier 2021
Textes : Nico05
Bannière : Artsinol

Pour aller plus loin...

Site internet des remontées mécaniques : www.espacedentblanche.ch
Site internet de l'office du tourisme : www.evolene-region.ch
Site internet partenaire : www.laforclaz.com
Vidéo des installations du domaine réalisée par Stahlseil : lien vidéo YouTube



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :