En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 03/04/2018 et mise à jour le 16/11/2018
(Mise en cache le 17/11/2018)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Montchavin - La Plagne
  2. L'aménagement du plateau de Plan Bois
  3. Écureuils : desserte d'un grand espace débutant d'altitude
  4. Ligne et infrastructures du téléski des Écureuils
  5. Écureuils : développement d'une offre de ski débutant d'altitude



Montchavin - La Plagne

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.
Montchavin - La Plagne est au cœur du domaine de Paradiski, à l'interface entre Peisey-Vallandry et le reste des stations d'altitude. Composé des stations de Montchavin (1250 m) et des Coches (1450 m), cette station abrite autant de très belles pistes en forêt que d'autres en altitude souvent bien enneigées.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L'aménagement du plateau de Plan Bois

La station-village de Montchavin ouvre en 1972 avec la construction d'un télésiège fixe 2 places couplé au petit téléski débrayable débutant de l'École Montchavin. Sur les hauteurs, il est également construit le téléski des Pierres Blanches sur un tracé à virage reprenant le départ et l'arrivée de l'actuel télésiège débrayable. Ces deux remontées mécaniques permettent de desservir près de 1000 mètres de dénivelé de ski propre en forêt.
Dès l'année suivante, le téléski du Dos Rond est construit afin de permettre la liaison par gravité avec le téléski à enrouleurs de la Salla construit la même année et permettant l'accès au point de liaison de la tête des Arpettes. Depuis l'autre versant, le télésiège 2 places de l'Arpette assure le retour : Montchavin-les Coches intègre alors le domaine skiable de la Grande Plagne.

Cette liaison a tellement de succès que le téléski de la Salla est doublé en 1978, en même temps que la construction de l'axe Bauches-Carroley, offrant alors un vaste espace de ski propre d'altitude à la convergence entre les domaines d'altitude de la Plagne et la station-village de Montchavin-les Coches. Carroley offre alors aussi un meilleur retour par gravité vers Montchavin-les Coches en remontant les skieurs en provenance de la tête des Arpettes jusqu'au sommet du Dos Rond.

Le Dos Rond ayant assis sa vocation de point de passage structurant du domaine d'altitude de Montchavin-les Coches, la SAP double en 1979 le téléski du Dos Rond par un second appareil du même type mais beaucoup plus court, ne desservant que le plateau jusqu'au sommet du téléski des Pierres Blanches, et ne permettant que l'accès aux télésièges des Bauches et du Carroley.

Dans le même temps, la station des Coches se développe et installe le télésiège fixe 2 places de Plan Bois en 1981. 8 ans après, il est décidé de construire un court téléski fixe sur les pentes douces de Plan Bois, dans la clairière s'étendant à l'ouest à proximité directe de l'arrivée du télésiège fixe de Plan Bois. Ce téléski fixe Poma était réservé aux skieurs débutants et aux écoles de ski, ce qui était d'autant plus respecté qu'il était placé le long d'une piste bleue assez peu fréquentée, surtout en comparaison de celle qui mène au télésiège du Bijolin.

→ Quelques photos du téléski fixe de Plan Bois :

Image
Gare aval du téléski fixe de Plan Bois (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Ligne du téléski fixe de Plan Bois (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Gare amont du téléski fixe de Plan Bois (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Ce téléski, bien que peu connu du grand public et assez isolé par rapport aux pistes fréquentées de Montchavin-Les Coches, assurait assez bien son rôle de desserte de pentes douces adaptées aux cours des écoles de ski.

Néanmoins, il commençait à se faire vieux, c'est pourquoi la SAP en a profité pour réutiliser le téléski à enrouleurs de l'École Montchavin, très peu exploité en raison du récurrent faible enneigement du front de neige de Montchavin et du fait qu'il servait principalement aux entraînements des écoles de ski. Cet appareil, a été reconditionné par Ingélo afin d'être remonté sur le plateau de Plan Bois sur un nouveau tracé plus long pour remplacer le téléski fixe de Plan Bois qui était plus vieux. Le nouvel appareil dessert ainsi l'ensemble de la clairière du plateau de Plan Bois.

→ Quelques photos de l'ancien téléski de l'École Montchavin, déplacé en tant que nouveau téléski de Plan Bois :

Image
La gare aval du téléski de l'École Montchavin (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Vue d'ensemble de la ligne du téléski de l'École Montchavin (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
La gare amont du téléski de l'École Montchavin (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

C'est donc ce téléski Doppelmayr, au demeurant peu utilisé, que la SAP a reconditionné sous l'égide d'Ingélo pour moderniser et agrandir l'espace débutant de Plan Bois, mieux enneigé que le front de neige de Montchavin, et très bien desservi par la télécabine du Lac Noir et le télésiège débrayable de Plan Bois.


Écureuils : desserte d'un grand espace débutant d'altitude

Le téléski des Écureuils a pour but de desservir l'ensemble de l'espace débutant de Plan Bois en complément d'un tapis roulant Ficap construit également en 2017 sur le secteur. Ce nouveau téléski à enrouleurs part du bas de la clairière du plateau pour arriver en lisière de la forêt qui monte ensuite jusque sous le sommet du Dos Rond.

Image
Le nouvel espace débutant de Plan Bois vu depuis le télésiège débrayable du Bijolin.

L'accès à l'espace débutant est très facile depuis le front de neige des Coches par la télécabine du Lac Noir ou le télésiège débrayable de Plan Bois
La situation de la gare amont permet au téléski de desservir, en plus de l'espace débutant de Plan Bois, un retour gravitaire skis aux pieds jusqu'en gare amont de la télécabine du Lac Noir et du télésiège de Plan Bois, appareils exploités à la descente pour faciliter le retour station aux débutants (éviter des pistes trop difficiles pour eux ou un éventuel manque de neige).

Le téléski des Écureuils dessert deux pistes :

  • La piste bleue du Mont-Blanc, permettant de revenir vers le sommet du télésiège de Plan Bois et la télécabine du Lac Noir avant de rejoindre les stations de Montchavin et des Coches. Au sommet du télésiège de Plan Bois et de la télécabine du Lac Noir, il est possible de rejoindre le télésiège du Bijolin pour accéder au domaine d'altitude.
  • La piste bleue de Plan Bois, piste débutante le long du téléski éponyme.


Image
Situation du téléski des Écureuils sur le plan des pistes de la Plagne.

Ce téléski à enrouleurs est un modèle de Doppelmayr développé au début des années 2000, avant la mise en place de la gamme standardisée MTDS. On notera qu'il était nommé « Plan Bois » durant sa première année d'exploitation.

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKE-Téléski à enrouleurs : ÉCUREUILS (Plan Bois jusqu'en 2018)
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SAP
Constructeur : DOPPELMAYR/INGÉLO
Année de construction : 2000
Année de réimplantation : 2017
Montant de l’investissement : 60 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 545 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,17 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1825 m
Altitude amont : 1898 m
Dénivelée : 73 m
Longueur développée : 446 m
Longueur horizontale : 439 m
Pente maximale : 29 %
Pente moyenne : 16,63 %
Temps de trajet : 3 minutes 26 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 22 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 2 795 daN
Pression nominale : 81,3 bars
Nombre de pylônes : 6
Nombre de véhicules : 63
Espacement : 6,6 s

Caractéristiques du câble (2017)

Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre du câble : 16,5 mm
Âme : Compacte
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6×7 fils
Résistance à la rupture : 19 900 daN
Section du câble : 102 mm²
Pas de câblage : 114 mm
Pas de toronage : 53 mm


Ligne et infrastructures du téléski des Écureuils


La gare aval

La gare aval du téléski des Écureuils est située à 1825 mètres d'altitude, au pied de l'espace débutant de Plan Bois, non loin du Chalet du Plan Bois, un restaurant d'altitude. La gare est facilement accessible puisqu'en bordure d'un large virage de la piste bleue Mont-Blanc.

On retrouve une station motrice-tension peu commune pour les téléskis à enrouleurs Doppelmayr français avec un pied oblique sur lequel coulisse une longue traverse déplacée dans une glissière par un vérin hydraulique. La mise en mouvement est réalisée par un moteur électrique directement installé sur ce lorry, et entraîne un réducteur qui redirige le mouvement à angle droit pour mettre en mouvement la poulie motrice.

Image
La gare aval vue depuis les pistes.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue d'ensemble de la chaîne cinématique avec, de droite à gauche : la poulie motrice, le réducteur, le moteur et le vérin hydraulique de tension.

Image
L'ensemble moteur-réducteur.

Image
Le vérin de tension, fixe par rapport au montant de la gare. On aperçoit bien que la structure motrice est montée sur une grande barre montée en glissière avec le montant de la gare.


La ligne

La ligne du téléski des Écureuils est assez régulière et suit la pente des pistes qui le longent. On notera que la pente augmente une première fois légèrement au niveau du pylône 3, puis de manière plus conséquente après le pylône 5, juste avant l'arrivée.

Ingélo a équipé la ligne de 6 pylônes dont 3 supports-compressions et 3 supports :

  • P1 : 4S/4S
  • P2 : C+2S+C/C+2S+C
  • P3 : C+2S+C/C+2S+C
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : C+2S+C/C+2S+C
  • P6 : 4S/4S


Image
La ligne depuis l'aval.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Longue portée vers le pylône 4.

Image
Fin de la portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Longue portée vers le pylône 5.

Image
Fin de la portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Le lâcher des enrouleurs s'effectue au niveau du pylône 6.



La gare amont

La gare amont est située à 1898 mètres d'altitude en surplomb de la zone de lâcher des perches située juste derrière le pylône 6. C'est une station retour fixe équipée d'un pied et d'une jambe de force. On y trouve des balanciers 4S de part-et-d'autre de la poulie au niveau des brins montant et descendant.

Image
Vue d'ensemble de la gare amont.

Image
Zoom sur la gare amont.



Depuis les pistes…

Image
Vue en plongée de la ligne depuis le télésiège débrayable du Bijolin.

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis la gare amont.

Image
La première moitié de la ligne.

Image
Le début de la ligne.

Image
Arrivée en gare aval.



Écureuils : développement d'une offre de ski débutant d'altitude

Le téléski à enrouleurs des Écureuils a permis de dynamiser la zone débutante de Plan Bois en l'agrandissant par rapport à l'ancien téléski fixe de Plan Bois, très court, et n'offrant accès qu'à une seule piste, plus proche du jardin d'enfants que d'une piste débutante. Cela a permis de conforter le positionnement de Plan Bois comme le secteur de ski débutant d'altitude des Coches, directement accessible à la montée comme à la descente par le télésiège de Plan Bois et la télécabine du Lac Noir.
Cette réutilisation est d'autant plus réussie qu'elle a permis de réemployer un téléski à enrouleurs assez récent mais qui était très rarement ouvert au public car situé à basse altitude : la piste de montée était rarement bien enneigée.

Image
Plan Bois, nouvelle pièce maîtresse de l'espace débutant d'altitude de Montchavin-Les Coches.

Je tiens à remercier l'alexois pour ses photos du téléski sans lesquelles le reportage n'aurait pas pu être réalisé.

Bannière : Bovinant
Photos (sauf mention contraire) : l'alexois et remontees.
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 23 décembre 2012, 24 février 2016 et 30 janvier 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :