En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 14/05/2016 et mise à jour le 27/05/2016
(Mise en cache le 03/05/2020)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Historique : le téléski débrayable des Stades
  3. Stades : l'apprentissage du ski à Aime 2000
  4. Ligne et infrastructures du téléski des Stades
  5. Stades, un appareil idéal pour le ski débutant



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le téléski débrayable des Stades

En 1971, le développement d'Aime 2000 s'étend jusqu'au sommet du Fornelet grâce à la construction du téléski des Adrets et du téléski du Fornelet 1, construit sur le versant de Montalbert. Il est important de savoir que Montalbert n'est pas encore une station mais qu'un petit village. Afin de pouvoir revenir du secteur du Fornelet et de ses nombreuses pistes rouges de ski propre, les clients doivent revenir au niveau du hameau de la Roche emprunter les téléskis doubles des Bouclets pour remonter jusqu’à Aime 2000. Pendant ce temps, la commune de Longefoy se bat pour construire le projet d'une nouvelle station de basse altitude, une nouvelle porte d'entrée facile d'accès depuis le village d'Aime : Plagne Montalbert. Après l'équipement progressif des pentes du Fornelet, la station ouvre en 1980.

À la fin de l'été 1966, la SAP lance la construction de la deuxième station de la Plagne : Aime-La Plagne. Cette nouvelle station est marquée par un bâtiment emblématique encore aujourd'hui de la Grande Plagne : « le Paquebot des Neiges ». Ce gigantesque immeuble abrite le plus grand nombre de logements possible ainsi que des galeries commerçantes afin d'optimiser les taux de remplissage pendant les vacances et accueillir toute la clientèle.
Depuis novembre 2012, le nom de la station a changé : on dit désormais « Aime 2000 », en référence à l'altitude du lieu.

Image
Plan des pistes du secteur d'Aime 2000 avant la construction du télésiège des Coqs (D.R. collection François05).

Le téléski débrayable des Stades avait été construit en 1971 afin de desservir les stades d'Aime 2000, à savoir ceux de slalom, ski de vitesse ainsi que les trois tremplins de saut. Ayant un départ similaire à l'actuel téléski à enrouleurs, il avait cependant une ligne bien plus escarpée sur les flancs du Biolley avec une pente maximale de 50% avant d'arriver sous la gare amont du télésiège fixe des Coqs.
Pendant la première moitié des années 1990, le téléski des Stades et le télésiège des Coqs ont desservi un stade de ski de vitesse sur les pentes de l'actuelle piste de Palsembleu.

Notons que la ligne du téléski des Stades avait été modifiée lors de la construction du télésiège fixe des Coqs en 1990.

TKD – Téléski débrayable : STADES
Maître d’œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SAP
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1971
Année de démontage : 2002
Débit : 780 personnes/heure
Altitude gare aval : 2000 m
Altitude gare amont : 2139 m
Longueur développée : 499 m
Vitesse d'exploitation : 3,66 m/s
Temps de montée : 2 minutes 17 secondes
Pente maximale : 50 %
Nombre de pylônes : 8
Nombre de perches : 60

Voici quelques photos de l'appareil, qui présentait une ligne assez unique avec au moins trois virages et une ligne de descente droite :

Image
Le bas de la ligne avec la gare aval (D.R., collection monchu).

Image
Virage au niveau du front de neige supérieur d'Aime 2000 (D.R., collection monchu).

Image
Vue en plongée des deux premiers virages (D.R., collection monchu).

Image
La ligne du téléski des Stades avec son impressionnant virage à presque 90° (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Les lignes aller et retour du téléski des Stades (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Vue en été de la ligne avec ses virages depuis Plagne Centre (D.R., collection monchu).

Aujourd'hui, Aime 2000 est toujours en mutation. En 2001, il a été décidé de construire un court téléski le long du « Paquebot des neiges » afin de desservir un deuxième stade débutant. Plus récemment, en 2012, le télésiège du Biolley assurant la desserte des pistes du secteur du Bécoin a été démonté, laissant place au télésiège du Bécoin à Plagne Centre pour jouer ce rôle seul. Pendant l'été 2013, le télésiège des Coqs a également été supprimé du domaine, obligeant à emprunter le télésiège de la Roche pour revenir vers Aime 2000. De manière générale, la tendance est à transformer ce secteur en lieu de passage pour les liaisons plus qu'un vrai domaine de ski propre.

Image
Le téléski à enrouleurs des Stades en 2012 avec le télésiège fixe 4 places du Biolley encore en place.



Stades : l'apprentissage du ski à Aime 2000

Initialement, le téléski des Stades avait pour objectif de desservir les hauteurs d'Aime 2000 où se trouvaient des petits stades de compétition.
Sur son nouveau tracé, le téléski à enrouleurs des Stades a plutôt pour but de desservir un espace d'apprentissage du ski le long du « Paquebot des Neiges », l'immense immeuble phare de la station. Il est donc nettement plus accessible pour les skieurs et vise à drainer une nouvelle clientèle.
Il peut néanmoins être utile pour le retour vers le sommet des remontées mécaniques d'Aime 2000, puis vers Plagne 1800 et Montalbert en arrivant depuis la piste bleue du Mont-Saint-Sauveur ou de la piste rouge Samba via un petit chemin de liaison de cotation bleue.

Le téléski des Stades dessert donc quatre pistes autant côté stations d'altitude que versant Plagne Montalbert/La Roche :

  • Le bas de la piste bleue de la Pavane, qui longe l'espace débutant desservi par le téléski des Stades, le long du « Paquebot des neiges ». Elle permet de rejoindre Plagne Centre, mais aussi la zone débutante du téléski de l'École Aime 2000, ou encore Plagne 1800 en continuant sous le téléphérique Télémétro par les pistes bleues Jean-Marie et Lovatière.
  • La piste bleue de la Cornegidouille, évoluant d'abord sur le plateau d'altitude débutant desservi par le téléski du Dromadaire et le télésiège du Golf. Elle se prolonge ensuite vers le télésiège des Adrets pour le retour vers Plagne Montalbert, ou revient jusqu'en bas du télésiège de la Roche. Il est également possible depuis l'arrivée du télésiège de 1800 sur le plateau d'altitude d'Aime 2000 de basculer vers Plagne 1800 par la piste noire du Crête-Côte, ou de descendre à la Roche par la piste rouge André Martzolf.
  • La piste rouge Émile Allais, démarrant comme un stade régulièrement réservé par les écoles de ski le long du téléski du Dromadaire. Elle rejoint ensuite la piste bleue de la Cornegidouille avant de plonger vers le hameau de la Roche et son télésiège débrayable éponyme.
  • La piste noire Palsembleu, raide mur entre deux bois rejoignant le télésiège des Adrets permettant la liaison avec Plagne Montalbert, puis la piste bleue de la Cornegidouille vers la Roche.


Image
Situation du téléski des Stades sur le plan des pistes de la Plagne.

Le téléski à enrouleurs des Stades fait partie des premiers appareils du type construits par Doppelmayr en France. Après la gamme des gares à piliers obliques, Doppelmayr inaugure la gamme MTDS à pieds droits : en aval, le lorry se déplace d'avant en arrière sur le pilier afin de tendre le câble, tandis que le moteur et son réducteur sont directement fixés sous la poulie motrice.
Juste avant la gare amont, on retrouve le pylône caractéristique de la gamme remontant les enrouleurs après le lâcher sous poulie sur le brin descente afin de faciliter l'enroulement des agrès.

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :


Caractéristiques Administratives

TKE – Téléski à enrouleurs : STADES
Maître d'ouvrage : SAP
Exploitant : SAP
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 2001
Montant de l'investissement : 229 000 €

Caractéristiques d'exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 750 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 2080 m
Altitude gare amont : 2121 m
Dénivelé : 41 m
Longueur développée : 237 m
Pente moyenne : 17,3 %
Pente maximale : 50 %
Temps de trajet : 1 minute 35 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : MTDS
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 3248 daN
Pression nominale : 93,82 bars
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 95 kW
Sens de montée : Droite
Type d'embarquement : À plat
Nombre de pylônes : 3
Nombre de véhicules : 41
Espacement : 4,8 s

Caractéristiques du câble (2012)

Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre : 16 mm
Composition : 6×7 fils
Âme : Textile
Section du toron : 17 mm²
Section du câble : 106 mm


Ligne et infrastructures du téléski des Stades


La gare aval

La gare aval du téléski des Stades est située à 2080 mètres d'altitude en contrebas de l'arrivée des remontées mécaniques d'Aime 2000, en aval du « Paquebot des neiges », non loin du départ de l'ex-télésiège fixe du Biolley et du téléski débrayable de l'École Aime 2000. Elle est donc située en bordure de nombreuses pistes fréquentées, dont l'accès à Plagne Centre par la piste bleue de la Pavane.
On retrouve une station motrice-tension issue des premières versions de la gare MTDS développée par Doppelmayr pour ses gares de téléskis à enrouleurs.

Image
Vue rapprochée de la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de côté depuis la piste bleue de la Pavane.

Image
Vue de trois-quarts zoomée.

Image
Vue générale de la gare aval avec l'ensemble du développement de la ligne.

Image
La poulie motrice avec le réducteur et le moteur.



La ligne

La ligne du téléski des Stades est peu difficile et très régulière. Après une première longue portée jusqu'au pylône 1 peu pentue, la montée se fait davantage sentir progressivement sous l'impulsion des deux pylônes supports-compressions successifs. On atteint alors la pente maximale juste avant d'atteindre le pylône 3 qui remet le câble dans le plan horizontal pour arriver à la zone de lâcher, sous la poulie retour montée sur la gare amont.
La montée est donc parfaitement adaptée aux débutants et ne présente aucune réelle difficulté.

Doppelmayr a donc équipé la ligne de 3 pylônes dont 1 support et 2 supports-compressions :

  • P1 : C+2S+C/C+2S+C
  • P2 : C+2S+C/C+2S+C
  • P3 : 2S/4S


Image
Vue d'ensemble de la ligne.

Image
Portée vers le pylône 1.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Vue rapprochée de la tête du pylône 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 2121 mètres d'altitude au sommet des remontées mécaniques d'Aime 2000, non loin de l'arrivée des télésièges de la Roche et du Golf. Cette situation en surplomb permet un accès facile par gravité à l'ensemble des pistes du secteur, ainsi que de revenir au « Paquebot des neiges », qui abrite également le téléphérique Télémétro pour la liaison avec Plagne Centre.
On retrouve un simple retour fixe monté sur un pied oblique. On ne trouve pas de balanciers en sortie côté descendant afin de laisser les agrès pouvoir s'enrouler sans encombres. Un dispositif composé d'une barrière textile permet de rediriger les enrouleurs vers la ligne, évitant ainsi les collisions avec les skieurs descendant par le petit chemin au-dessus de la gare amont.

Image
Vue de la gare amont depuis la ligne.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue d'ensemble de l'aire d'arrivée.

Image
Vue en plongée de la gare amont depuis la fin de la branche permettant l'accès à Aime 2000 depuis la piste bleue Mont-Saint-Sauveur. On aperçoit également l'arrivée du télésiège de la Roche.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue arrière avec le sommet de la Grande Rochette en arrière-plan sur la droite.


Véhicules et pinces

Le téléski des Stades est équipé d'agrès à enrouleurs fournis par Doppelmayr. La liaison avec le câble est réalisée à l'aide d'une pince fixe.

Image
Un enrouleur en ligne, livré par Doppelmayr.

Image
La structure métallique reliant l'enrouleur à la pince fixe.


Depuis les pistes…

Image
Vue en plongée depuis le chemin de liaison entre la piste bleue Mont-Saint-Sauveur et Aime 2000.

Image
Vue en plongée de la ligne depuis le même chemin.

Image
Vue d'ensemble de la ligne depuis l'amont.

Image
Vue en contre-plongée de la fin de la ligne depuis la piste bleue de la Pavane.

Image
Le bas de la ligne face aux sommets de la Grande Rochette et du Roc des Verdons.



Stades, un appareil idéal pour le ski débutant

Le téléski à enrouleurs des Stades a donc permis de renouveler le difficile téléski débrayable de Montaz-Mautino en offrant un nouvel espace débutant à proximité directe du « Paquebot des neiges ». Il est donc particulièrement prisé par les débutants y logeant puisqu'ils n'ont quasiment pas à se déplacer et y accèdent skis aux pieds par gravité. Il offre un certain confort d'embarquement et de montée ainsi qu'un débit en adéquation avec son rôle. Les bons skieurs peuvent également l'emprunter lorsqu'ils arrivent depuis le télésiège du Bécoin par les pistes Mont-Saint-Sauveur et Samba afin de rejoindre les pistes de liaison au départ d'Aime 2000.

Le démontage du télésiège du Biolley semble avoir accru le caractère « boulevard » du bas de la piste bleue de la Pavane, tout en augmentant légèrement la fréquentation du téléski des Stades dans son rôle de retour vers le plateau d'Aime 2000. Même s'il est prévu à plus ou moins court terme de remplacer le téléski débrayable de l'École Aime 2000, le téléski à enrouleurs des Stades a encore toute son utilité sur le secteur et devrait subsister encore de nombreuses années.

Je tiens à remercier le webmaster du site http://www.perso-laplagne.fr ainsi que monchu pour la mise à disposition des clichés historiques.

Image
Stades, un téléski débutant essentiel pour la desserte de ski débutant à proximité directe des résidences d'Aime 2000.


Bannière : Bovinant
Texte, photos et mise en page : remontees
Date des photos : 25 avril 2012 et 26 février 2016.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :