En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKE du Nieblais I - II - III

Le Corbier (Les Sybelles)

Leitner - Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Les téléskis du Nieblais comportent un profil très particulier : implantés sur une crête, ils permettent les liaisons Sybelles entre l'Ouillon et Le Corbier / Saint Jean d'Arves.

Options techniques :
  • Gare intermédiaire
  • Desserte 2 versants
Année de construction : 2003 - 2007

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 13/05/2019 et mise à jour le 14/05/2019
(Mise en cache le 14/05/2019)

Bonjour, je vous présente un reportage sur les…

Image

Au sommaire :


  • Le Corbier
  • Les téléskis du Nieblais
  • La naissance du domaine des Sybelles
    Des téléskis particuliers au rôle important
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • Du Corbier vers l’Ouillon
    De l’Ouillon vers Le Corbier
    Véhicules et pinces
  • Conclusion


Le Corbier

Le Corbier est une station de sports d’hiver et d’été de Savoie, située dans la vallée de la Maurienne. Elle fait partie depuis 2003 du domaine skiable des Sybelles, ensemble regroupant six stations : La Toussuire, Le Corbier, Saint Jean d’Arves, Saint Sorlin d’Arves, Saint Colomban des Villards et Les Bottières. Le Corbier est facilement accessible depuis Saint Jean de Maurienne (sortie n°27 de l’autoroute A43) par la D78 qui passe notamment par Villarembert, commune sur laquelle est implantée la station. Par le train, la gare de Saint Jean de Maurienne (TER et TGV en saison) est la plus proche tandis que l’aéroport de Chambéry Savoie (CMF) permet la desserte du domaine par avion (liaison finale par bus).
Le Corbier est une station bâtie de toutes pièces, comme sa voisine La Toussuire, de 3ème génération. Elle a ouvert en 1967 et s’est ensuite développée autour du Mont Corbier qui domine la station. Les grandes étapes de l’histoire du domaine sont la liaison avec Saint Jean d’Arves en 1980 puis avec La Toussuire 4 ans après, sans oublier l’ouverture des liaisons Sybelles en 2003. Le domaine du Corbier est essentiellement en altitude hors de la forêt, sur des alpages au relief assez homogène. Depuis le Mont Corbier, l’accès aux liaisons Sybelles (l’Ouillon ou Saint Jean d’Arves) se fait aisément.
La station en elle-même se compose d’un ensemble de tours visibles de loin avec plusieurs ensembles d’appartements et d’hôtels. La station comporte également un centre aqualudique et est reliée par des bus réguliers à La Toussuire tout au long de la journée.

Image
Le Corbier depuis la piste des Racourts.

Les téléskis du Nieblais

La naissance du domaine des Sybelles

Avant 2003, l’actuel domaine des Sybelles était divisé en quatre domaines skiables : Saint Sorlin d’Arves, Saint Colomban des Villards, La Toussuire / Les Bottières et Le Corbier / Saint Jean d’Arves. Les deux derniers sont reliés depuis 1984 grâce aux télésièges des Envers et de la Liaison. Les domaines de Saint Sorlin et de Saint Colomban sont alors isolés et se développent de leur côté. Dans les années 2000, décision est prise de relier tous ces domaines afin de concurrencer les autres grands domaines de Savoie et de devenir le principal espace skiable de Maurienne. Le seul endroit qui permet la liaison de toutes les stations skis aux pieds est la pointe de l’Ouillon. Le constructeur italien Leitner a remporté un appel d’offre pharaonique qui a consisté en la construction de 7 remontées mécaniques :
- Sur La Toussuire : les téléskis à enrouleurs du Chamois, du Plan de la Combe et de l’Ouillon 1
- Sur Le Corbier : les téléskis du Nieblais et du Torret
- Sur Saint Sorlin d’Arves : les télésièges du Petit Perron et de l’Eau d’Olle
La réalisation de la liaison a été complétée sur plusieurs années, notamment entre 2004 et 2005 (télésièges des Choseaux, du Rouet sur Saint Sorlin, de la Médaille d’Or et de la Pierre du Turc sur La Toussuire et des Sybelles Express sur Le Corbier).

L’accès à l’Ouillon depuis Le Corbier n’est pas des plus simple à aménager : la crête est constituée d’une succession de petites montées et de courtes descentes, le tout sans être rectiligne. Par l’opposition d’associations écologistes et le vent pouvant être présent sur la crête, la solution d’un télésiège direct est écartée. Des téléskis sont alors choisis, satisfaisant les écologistes et les contraintes météorologiques. Le profil particulier de la crête ne se prêtait cependant pas à l’implantation d’un unique appareil. En installer de multiples ferait grandir le coût de façon trop importante tout en augmentant le risque de congestion à chaque embarquement.

Image
Vue sur la crête reliant la Pointe du Corbier à l’Ouillon, que l’on distingue au fond. On peut également voir les téléskis du Torret avec la partie plus tortueuse de la crête. Au premier plan, la partie montante puis descendante de la crête est occupée par les téléskis du Nieblais.

Il est alors décidé d’installer deux appareils : un téléski à perches débrayables pour la partie non rectiligne de la crête (facilité pour l’installation d’angles) et un téléski à enrouleurs sur plusieurs versants pour l’autre partie. Cet appareil, dénommé Le Nieblais, a un profil très particulier, pour ne pas dire unique : l’appareil possède deux gares intermédiaires et s’emprunte dans les deux sens. Dans le détail : de la station motrice au Plan de l’Oullaz (on vient alors de l’Ouillon), les skieurs empruntent un premier tronçon jusqu’à une gare intermédiaire où ils lâchent leur perche. Mais les skieurs redescendent alors pour arriver à la seconde gare intermédiaire ! Ils reprennent alors une seconde fois le téléski pour rejoindre Le Corbier. Le chemin inverse se fait donc en empruntant une unique fois le téléski. Voici le profil de l’appareil :

Image
1 : gare motrice (Plan de l’Oullaz)
2 : première gare intermédiaire (lâcher de perche dans les 2 sens)
3 : deuxième gare intermédiaire (prise d’une perche dans les 2 sens)
4 : gare retour (Le Corbier)
© Géoportail


Le téléski du Torret relie le point 1 à l’Ouillon grâce à deux angles. A son arrivée, les skieurs peuvent rejoindre toutes les stations des Sybelles.
La rénovation des domaines avec l’installation de télésièges débrayables 6 places et l’augmentation de la fréquentation de la liaison a imposé la restructuration de son accès sur les domaines de La Toussuire et du Corbier. En particulier, la saison 2006/2007 s’est révélée trop pauvre en neige pour ouvrir la liaison par la Vallée Perdue, entraînant des files d’attente trop importantes aux téléskis du Torret et du Nieblais. Pour y remédier, il est décidé de doubler les téléskis par des appareils identiques. Poma installe un téléski débrayable identique à celui présent pour doubler la ligne du Torret (Leitner avait installé un téléski Poma en 2003 déjà). Doppelmayr est retenu pour doubler les appareils du Nieblais sur toutes leurs parties. Cependant, il est alors impossible d’installer un téléski à double sens comme celui construit en 2003, en effet la largeur demandée serait trop importante sans empiéter de trop sur la piste ou la crête. Trois téléskis sont alors venus doubler les différentes parties du téléski Leitner du Nieblais. Les téléskis ont alors été appelé comme suit : l’appareil fourni par Leitner est le Nieblais 0. Le téléski Doppelmayr doublant la première partie du Nieblais 0 (gare motrice tension → 1ère gare intermédiaire) est le Nieblais 1. Entre les deux gares intermédiaires, les skieurs venant du Corbier ont le choix entre le Nieblais 0 et le téléski Doppelmayr du Nieblais 2. Le dernier, que les skieurs empruntent pour accéder au Corbier depuis la seconde gare intermédiaire, est nommé Nieblais 3 (toujours en parallèle du Nieblais 0). Voici une image aérienne Géoportail (©) pour synthétiser ces dénominations :

Image
Le téléski du Nieblais 0 est en orange. Toutes les flèches désignant des remontées mécaniques vont vers l’amont.

Des téléskis particuliers au rôle important

Les téléskis du Nieblais sont donc situés entre les Pointes du Corbier et de l’Ouillon. Ils occupent un rôle de la plus haute importance en permettant l’accès à toutes les stations des Sybelles depuis les domaines du Corbier et Saint Jean d’Arves. En cas de fermeture dues à de mauvaises conditions météorologiques (vent, manque de visibilité, …), la liaison avec La Toussuire / Les Bottières reste possible par la Vallée Perdue (télésiège des Envers et de la Liaison), ce qui permet aux skieurs de basculer sur une partie du reste du domaine alors que l’Ouillon n’est pas accessible.

Depuis l’Ouillon, les téléskis sont accessibles par la piste bleue de l’Ouillon 2. Le long des téléskis du Torret et de cette piste bleue a été créé le snowpark des Sybelles avec différentes zones pour offrir un accès des débutants aux plus confirmés. On arrive alors sur un replat où l’on trouve les départs des téléskis du Nieblais 0 (gare motrice tension) et 1 ainsi que ceux du Torret 1 et 2.
Depuis Le Corbier, les télésièges des Sybelles Express et du Mont Corbier permettent d’accéder à la liaison. La piste du Plan de la Guerre prend en effet son départ au sommet du télésiège des Sybelles Express.

Il faut noter que les téléskis Doppelmayr sont ouverts en fonction de l’affluence : l’appareil Leitner effectue la liaison dans la majorité des cas. Les autres téléskis peuvent ouvrir ou fermer à tout moment de la journée, ce qui permet à l’exploitant de gérer l’ouverture de ses remontées plus souplement.

La piste verte du Plan de la Guerre qui longe les téléskis sur toute la longueur a uniquement un rôle de liaison : elle ne sert qu’à lier les différentes gares des téléskis du Nieblais et plus généralement la Pointe du Corbier aux téléskis du Torret. Notons tout de même que l’ensemble du secteur du Corbier / Saint Jean d’Arves est accessible depuis les gares amont des téléskis Nieblais 0 et 3.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale.

Image
Vue zoomée : l’appareil 8 est le télésiège des Sybelles Express (Le Corbier). Les 26 (ou 18) sont les téléskis du Torret 1 et 2. Le 17 est le télésiège de l’Eau d’Olle (Saint Sorlin d’Arves), les 23 (ou 19) sont les téléskis des Deux Croix (La Toussuire), le 8 est le télésiège du Bellard (Saint Colomban des Villards).

Caractéristiques

Les caractéristiques sont rangées dans l’ordre suivant : Nieblais 0 / Nieblais 1 / Nieblais 2 / Nieblais 3. Les caractéristiques marquées (*) sont communes à tous les téléskis, celles marquées (**) sont communes aux Nieblais 1, 2 et 3.

- Caractéristiques Administratives

TKE – Téléskis à enrouleurs : NIEBLAIS 0 / NIEBLAIS 1 / NIEBLAIS 2 / NIEBLAIS 3
Maître d’ouvrage : SATVAC (*)
Maître d’œuvre : MDP (*)
Exploitant : SATVAC (*)
Constructeur : Leitner / Doppelmayr (**)
Année de construction : 2003 / 2007 (**)

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver (*)
Capacité : 1 personne (*)
Débit : 900 personnes/heure / 850 personnes/heure (**)
Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s / 2,5 m/s (**)

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2179 m / 2179 m / 2178 m / 2179 m
Altitude gare intermédiaire 1 : 2204 m / - (**)
Altitude gare intermédiaire 2 : 2181 m / - (**)
Altitude amont : 2213 m / 2203 m / 2203 m / 2211 m
Dénivelé total : 34 m / 25 m / 25 m / 32 m
Longueur développée : 873 m / 320 m / 200 m / 270 m
Pente maximale : 23 % / 18 % / 12,8 % / 12,08 %
Pente moyenne : 3,9 % / 7,86 % / 12,63 % / 11,99 %

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Lotus / MTDS (**)
Emplacement tension : Aval (*)
Type de tension : Hydraulique (*)
Emplacement motrice : Aval (*)
Type de motorisation : Continu / Asynchrone (**)
Puissance développée : 59 kW
Sens de montée : Gauche / Droit (**)
Embarquement : A plat (*)
Nombre de pylônes : 12 / 3 / 3 / 4
Dispositif d’accouplement : Pinces fixes (*)
Nombre de perches : 125 / 62 / 62 / 53
Espacement : 14 m / 10,6 m / 10,5 m / 10,5 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : C.Y.A.E.S.A. / Trefileurope / C.Y.A.E.S.A. / Trefileurope
Diamètre du câble : 16 mm (*)
Type d’âme : Autre / Compacte / Textile / Compacte
Composition : 6*7 fils (*)
Année de pose : 2013 / 2007 / 2014 / 2007
Revêtement : Zingue (*)

Ligne et infrastructures

En raison de leur profil très particulier, je vous présente les téléskis dans les deux sens et selon le parcours naturel du skieur. Vous ne verrez donc pas les classiques dispositions « gare aval, ligne, gare amont, photos depuis les pistes » pour des raisons de cohérence mais une présentation du cheminement dans un sens puis dans l’autre.

Du Corbier vers l’Ouillon


  • Les téléskis Nieblais 0 et Nieblais 3 depuis la piste du Plan de la Guerre


En arrivant des télésièges des Sybelles Express et du Mont Corbier, les skieurs empruntent d’abord la première partie de la piste verte du Plan de la Guerre pour rejoindre la deuxième gare intermédiaire.

Image
Le dernier pylône du Nieblais 0 et la gare amont du Nieblais 3.

Image
Vue sur les lignes avec la petite montée. Au fond, on peut voir la piste du Plan de la Guerre dans sa seconde partie, encadrant les téléskis Nieblais 0 et 2.

Image
Vue depuis les abords de la deuxième gare intermédiaire.

Image
Depuis l’embarquement.


  • La deuxième gare intermédiaire : départ du téléski Nieblais 2 et de la deuxième section du Nieblais 0


Cet endroit se situe dans un petit creux. Les skieurs arrivent sur les téléskis et peuvent emprunter soit le Doppelmayr, soit le Leitner. Une cabane située à gauche du téléski du Nieblais 2 héberge les conducteurs ainsi que les commandes du téléski du Nieblais 2. Les gares motrice et tension des téléskis Nieblais 2 et 3 sont situées à cet endroit.

Image
L’arrivée sur la station. De gauche à droite : les appareils Nieblais 2, 0 puis 3.

Image
Vue plus rapprochée.

Image
L’embarquement sur le Nieblais 0 entre les pylônes 7 et 8. Au fond, un skieur s’apprête à emprunter le téléski sur sa dernière partie (vers Le Corbier).

Image
La gare aval du Nieblais 2.

Image
Vue de côté : sous le cache blanc se trouve le moteur électrique. Au-dessus, un réducteur (en bleu) réduit la vitesse et augmente le couple pour le délivrer à la poulie motrice. On peut voir aussi le vérin de tension à droite ainsi que les balanciers intégrés à la gare.

Image
L’embarquement sous le pylône 7 du Nieblais 0.


  • La ligne des téléskis du Nieblais 2 et Nieblais 0 (deuxième section)


Le tracé est peu pentu mais avec une inclinaison constante. Long de 200 m, cette partie des téléskis permet de remonter sur une petite butte afin d’accéder par gravité aux téléskis du Torret 1 et 2. Les téléskis du Nieblais 0 et 2 sont parallèles et leurs lignes sont symétriques.

Caractéristiques de la ligne (Nieblais 0 / Nieblais 2) :
P7 : 6C/6C
P6 : 2S/2S / P1 : 4S/4S
P5 : : 1S-2C/2S-1C / P2 : 1C-2S-1C/1C-2S-1C
P4 : 2S/2S / P3 : 2S/4S

S : balancier support
C : balancier compression
S – C – S : enchaînement de galets support, compression puis support


Image
La première portée qui est la plus pentue.

Image
Le P6 du Nieblais 0 et le P1 du Nieblais 2.

Image
La ligne s’est redressée. A gauche, on peut voir la Pointe de l’Ouillon.

Image
Le P5 du Nieblais 0 et le P2 du Nieblais 2.

Image
La fin des lignes avec les arrivées au fond.

Image
Le P3 du Nieblais 2.

Image
La gare amont du Nieblais 2 à gauche et le lâcher du Nieblais 0 devant.

Image
Le P4 du Nieblais 0, nous lâchons notre perche.


  • La première gare intermédiaire : arrivées du téléski du Nieblais 2 et du téléski Nieblais 0 (deuxième section)


Les skieurs arrivent en haut de la butte et lâchent leur perche. Sur le téléski Doppelmayr, on retrouve un lâcher sous poulie avec un filet pour contenir les enrouleurs dans leur phase de rembobinage. Sur l’appareil Leitner, des rangées de jalons permettent à l’enrouleur de remonter sans risquer de heurter les skieurs montant dans l’autre sens. Depuis le débarquement, les skieurs retrouvent la piste du Plan de la Guerre (vers l’Ouillon ou vers le téléski du Nieblais 2).

Image
La gare amont du téléski du Nieblais 2.

Image
Les pylônes 4 et 3 du téléski du Nieblais 0 avec les filets et les jalons de protection.

Image
Vue plus globale sur les deux arrivées.

Image
Vue générale sur la gare amont du Nieblais 2 avec le filet de protection.


  • Les téléskis Nieblais 0 et Nieblais 1 depuis la piste du Plan de la Guerre


On longe ensuite ces deux appareils pour arriver aux gares aval des téléskis du Torret (vers l’Ouillon) ou reprendre les appareils du Nieblais (vers Le Corbier / Saint Jean d’Arves).

Image
Vue globale sur les lignes.

Image
En descendant un peu. En arrière-plan, les téléskis du Torret avec au fond les appareils de liaison venant de la Toussuire (on voit la gare amont du télésiège de la Pierre du Turc à droite).

Image
Vue vers la première gare intermédiaire.

Image
Les deux tiers supérieurs de cette partie de la ligne du Nieblais.

Image
Le bas du tracé.

De l’Ouillon vers Le Corbier


  • Les gares aval des téléskis Nieblais 0 et 1


En arrivant de l’Ouillon, les skieurs arrivent à un petit col où se trouvent les départs des téléskis du Torret 1 et 2 ainsi que ceux du Nieblais. La gare motrice tension du téléski du Nieblais 0 est une Lotus fournie par Pomagalski assurant la mise en mouvement et la tension du câble. A noter que la poulie n’est pas à la largeur de la voie ce qui a obligé l’installation de galets horizontaux pour modifier la distance entre les brins montant et descendant. La gare de départ du téléski du Nieblais 1 est identique à celles du Nieblais 2 et 3.

Image
L’arrivée sur les deux départs par la piste du Plan de la Guerre.

Image
Vues rapprochées de la gare Lotus.

Image
On peut voir le bloc motoréducteur sous la poulie motrice ainsi qu’un galet de réglage de la largeur de la voie.

Image
Le départ du Nieblais 0 à droite et celui du Nieblais 1 à gauche.

Image
La station motrice tension et le début des lignes.

Image
Vue rapprochée aux abords de la zone d’embarquement.

Image
Vue lointaine de la gare MTDS du téléski du Nieblais 1.

Image
De plus près.


  • Les lignes des téléskis du Nieblais 1 et 0 (première partie)


Les tracés sont peu pentus et ne comportent aucune difficulté. Au bout du tracé se trouve la première gare intermédiaire où les skieurs lâchent leur agrès pour glisser vers la seconde station intermédiaire.

Caractéristiques de la ligne (Nieblais 0 / Nieblais 1) :
P1 : 2S/2S / P1 : 4S/4S
P2 : 1S-2C-1S/1S-2C-1S / P2 : 1C-2S-1C/1C-2S-1C
P3 : 2S/2S / P3 : 2S/4S

S : balancier support
S-C-S : enchaînement de galets support, compression puis support


Image
Les débuts de ligne, presque plats, avec la piste du Plan de la Guerre à droite.

Image
Les deux P1.

Image
La portée entre les pylônes 2 et 3, avec la première gare intermédiaire au fond, sur une petite butte.

Image
Les pylônes 2.

Image
Les fins de ligne, légèrement plus pentues.

Image
Le P3 du téléski du Nieblais 1.

Image
En approche de la première gare intermédiaire : on peut voir les gares amont des téléskis du Nieblais 1 (à gauche) et 2 (à droite).

Image
Le P3 du téléski du Nieblais 0.

Image
Le P4, nous lâchons notre perche.


  • La première gare intermédiaire : arrivées des téléskis du Nieblais 1 et 0 (première partie)


Sur cette butte, symétriquement par rapport au sens du Corbier vers l’Ouillon, se trouvent les débarquements des téléskis du Nieblais 0 (le premier des deux) et 1.

Image
La gare amont du téléski du Nieblais 1, un lâcher sous poulie avec un filet pour contrôler le rembobinage des enrouleurs.

Image
Vue globale sur les zones de débarquement et la gare amont du Nieblais 1.


  • Les téléskis du Nieblais 2 et 0 (deuxième partie) depuis la piste du Plan de la Guerre


Le skieur descend ensuite vers la deuxième gare intermédiaire pour poursuivre sa progression vers Le Corbier.

Image
Vue globale sur les lignes avec la Pointe du Corbier au fond.

Image
En descendant, vue arrière.

Image
L’arrivée sur la deuxième gare intermédiaire


  • La deuxième gare intermédiaire : départ des téléskis du Nieblais 0 (troisième partie) et 3


Les skieurs reprennent alors une perche pour terminer leur cheminement vers Le Corbier. L’embarquement sur le téléski du Nieblais 0 s’effectue sous les pylônes 7 et 8. La gare aval du téléski du Nieblais 3 est identique à celle des deux autres Doppelmayr, à savoir une station MTDS portant le bloc motoréducteur et le vérin de tension.

Image
Vue globale sur la gare intermédiaire.

Image
Les pylônes 7 et 8 du téléski du Nieblais 0 où se situe l’embarquement.

Image
Les lignes depuis la zone d’embarquement.

Image
Vue sur la station MTDS du Nieblais 3.

Image
De côté.

Image
Vue arrière sur cette gare intermédiaire.


  • Les lignes des téléskis du Nieblais 0 (troisième section) et 3


Les tracés sont plus vallonnés que les autres parties mais ne comportent malgré tout aucune difficulté notable. Les lignes rejoignent l’arrivée du télésiège des Sybelles Express pour accéder facilement au domaine du Corbier / Saint Jean d’Arves.

Caractéristiques de la ligne (Nieblais 0 / Nieblais 3) :
P8 : 6C/6C
P9 : 4S/4S / P1 : 4S/4S
P10 : 4C/- / P2 : 4C/-
P11 : 4S/4S / P3 : 4S/4S
P12 : 4S/4S / P4 : 2S/4S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
Le P9 du Nieblais 0 et le premier ouvrage du Nieblais 3.

Image
La portée qui suit, quasiment plate.

Image
Les pylônes 10 (Nieblais 0) et 2 (Nieblais 3).

Image
La montée qui permet d’atteindre les pylônes suivants.

Image
Le P11 du Nieblais 0.

Image
Le P3 du Nieblais 3.

Image
On aperçoit la gare amont du télésiège des Sybelles Express au fond.

Image
Le P4 du Nieblais 3, dernier de la ligne.

Image
Le P12 du Nieblais 0 avec la gare amont au fond.


  • Les gares amont des téléskis Nieblais 0 et Nieblais 3


La gare amont du téléski du Nieblais 0 est une poulie retour placée à distance du lâcher de perche, ce qui permet aux enrouleurs de se rembobiner correctement avant de passer la poulie. Elle effectue le simple retour du câble et des perches, tout comme la gare d’arrivée du Nieblais 3. Identique aux stations d’arrivée des Nieblais 1 et 2, elle est constituée d’un lâcher sous poulie avec un filet pour protéger les skieurs des perches.

Image
La gare amont du téléski du Nieblais 3 depuis la ligne.

Image
Les zones de débarquement.

Image
Vue sur la poulie retour du Nieblais 3.

Image
Les arrivées en s’éloignant vers Le Corbier.

Image
La poulie retour du téléski du Nieblais 0 en arrivant du télésiège des Sybelles Express.

Image
Vue globale sur la gare, avec ses deux appuis.

Image
Avec le télésiège des Sybelles Express derrière.

Véhicules et pinces

Le téléski du Nieblais 0 est équipé de 125 enrouleurs monoplaces. Ils sont reliés par des pinces fixes au câble. Les appareils Doppelmayr sont munis au total de 177 enrouleurs Doppelmayr classiques reliés également par des pinces fixes.

Image
Un enrouleur du téléski du Nieblais 0.

Image
La réserve de câblette, la suspente et la pince fixe.

Image
Le croisement de deux enrouleurs Doppelmayr.

Conclusion

Les téléskis du Nieblais sont des appareils très importants au sein du domaine des Sybelles : ils permettent une liaison d’altitude entre Le Corbier / Saint Jean d’Arves et les autres stations des Sybelles. Leur accessibilité depuis la Pointe du Corbier les rend très fréquentés, au détriment des télésièges de la Liaison et des Envers, situés au fond de la Vallée Perdue. Les files d’attente peuvent donc se former rapidement bien que les téléskis arrivent globalement à absorber les flux, notamment depuis le doublement du téléski Leitner. La construction du télésiège fixe des Deux Croix sur La Toussuire pour l’accès à l’Ouillon laisse songeur sur l’avenir des téléskis du Nieblais et du Torret : seront-ils remplacés par deux télésièges pour augmenter le débit (la difficulté de la piste de montée n’est pas un problème ici), quitte à avoir la liaison fermée plus souvent à cause du vent ? Où resteront-ils en l’état et la liaison par la Vallée Perdue sera fiabilisée (enneigement artificiel et remplacement des deux télésièges) ? L’avenir nous le dira…

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément (le 6 janvier 2018)

A bientôt.

© - 2019 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :