En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKE du Plan de la Combe

La Toussuire (Les Sybelles)

Leitner

T2 ES
Description rapide :
Le téléski du Plan de la Combe permet, en parallèle de deux autres téléskis, de relier le domaine des Sybelles à celui de La Toussuire, depuis l'Ouillon. Il est le seul du secteur à ne pas avoir été déplacé ou modifié depuis sa création.

Année de construction : 2003

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Le Risoulien
Section écrite le 16/05/2020 et mise à jour le 08/09/2020
(Mise en cache le 08/09/2020)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • La Toussuire
  • Le téléski du Plan de la Combe : premier appareil de retour vers La Toussuire depuis le Plan de la Guerre
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Véhicules et pinces
  • Conclusion


La Toussuire

La Toussuire est une station savoyarde de la vallée de la Maurienne, perchée à 1750 m d’altitude. Elle est située au-dessus de Saint Jean de Maurienne, à 30 min de route de cette ville et à 1h de Chambéry. La station est accessible assez facilement depuis l’ouest grâce à l’autoroute A43 qui vient de Lyon et Chambéry (sortie n°27) puis à l’enchaînement de 2 routes départementales (les D926 et 78) qui montent en lacets. A noter que ces routes desservent également l’ensemble de la vallée d’Arvan jusqu’au col de la Croix de Fer (communication avec l’Oisans). En train, La Toussuire est accessible en bus au départ de la gare de Saint Jean Maurienne : hors saison des TER s’y arrêtent alors qu’en période de forte affluence, on peut y aller également en TGV, Thalys et Eurostar (Thalys et Eurostar jusqu’à Chambéry puis bus). En avion, l’aéroport de Chambéry – Savoie (CMF) est le plus proche.

La station de la Toussuire est reliée au domaine des Sybelles, fondé en 2003, qui comporte également Le Corbier, Saint Jean d’Arves, Saint Sorlin d’Arves, Saint Colomban des Villards et Les Bottières. Les six domaines skiables se sont reliés au sommet de l’Ouillon par la construction de pas moins de 7 remontées mécaniques afin de former un espace composé de 142 pistes et de 70 appareils. Le domaine s’étale de 1100 m (front de neige de Saint Colomban des Villards) à 2620 m (les Perrons sur Saint Sorlin). On y retrouve des ambiances différentes, entre forêts à Saint Colomban ou aux Bottières et espaces d’altitude entre les hauteurs du Corbier, de la Toussuire et de Saint Sorlin. Entre villages ayant gardé leur discrétion à Saint Colomban ou Saint Jean d’Arves et stations plus modernes (La Toussuire et le Corbier), le domaine fait la part belle à la diversité. Les pistes sont destinées en majorité aux skieurs moyens, avec 61 pistes bleues, les pistes rouges et noires représentant 38% de l’ensemble.
Le domaine skiable de La Toussuire se compose de 2 secteurs principaux : un situé entre la Grande Verdette (2110 m) et la Tête de Bellard (2225 m) et un second autour du Grand Truc (2209 m). Le premier secteur comporte des pistes de tous niveaux mais essentiellement bleues et rouges. L’espace débutants (téléskis Musique et Petite Verdette) y est également présent en front de neige tandis que la liaison vers les autres stations Sybelles s’effectue en deux endroits : soit par l’Ouillon (télésiège de la Pierre du Turc puis téléskis des 2 Croix) soit par Le Corbier et le télésiège fixe des Envers (accès par la piste rouge du Renard). Les skieurs trouveront en haut du télésiège de la Tête de Bellard un restaurant ainsi qu’une belle vue sur la Maurienne, les premiers sommets de l’Oisans, des Hautes-Alpes ainsi que vers la Vanoise. Du côté du Grand Truc, on retrouve des pistes dans des prairies bien ensoleillées desservies par trois télésiège fixes. A partir du Grand Truc, on peut accéder à la station voisine des Bottières par les splendides pistes du Grand Truc et de la Lauze.

La Toussuire propose également des activités hors ski : patinoire, bowling, bars, restaurants, cinéma mais également depuis 2018 une tyrolienne (près du télésiège du Chaput). En été, la station propose les activités classiques d’une station de montagne : randonnée, VTT, remontées mécaniques pour les piétons, parapente, cyclisme… La station a été 3 fois le théâtre d’une arrivée du Tour de France (donnée 2018), au terme de la montée jusqu’à la station, longue de 18 kms avec une pente moyenne de 6,1% (classée en 1ère catégorie au Tour de France).

Image
Vue sur La Toussuire depuis la piste rouge de la Grande Verdette.

Le téléski du Plan de la Combe : premier appareil de retour vers La Toussuire depuis le Plan de la Guerre

Le téléski du Plan de la Combe a été construit en 2003 lors de la réalisation de la liaison skis aux pieds entre les stations qui forment aujourd’hui le domaine des Sybelles. Lieu de jonction de toutes les liaisons, c’est l’Ouillon qui permet de réunir toutes les remontées mécaniques de liaison venant du Corbier, de Saint-Sorlin d’Arves, et de La Toussuire. Du côté de La Toussuire, trois remontées mécaniques ont été construites afin de relier le domaine skiable existant à l’Ouillon : il s’agit de trois téléskis à enrouleurs nommés Chamois, Plan de la Combe, et Ouillon 1. Alors que l’enchainement des téléskis du Chamois puis de l’Ouillon 1 permettait de relier le sommet du téléski de la Tête de Bellard à l’Ouillon, le téléski du Plan de la Combe permet de se diriger vers La Toussuire depuis l’Ouillon : il est le seul appareil à jouer ce rôle très important de retour à la station de La Toussuire depuis les autres stations des Sybelles, excepté depuis Le Corbier où l’on peut emprunter le télésiège de la Liaison.
Pendant la saison 2006/2007, seule la liaison entre Le Corbier et La Toussuire par l’Ouillon pu ouvrir en raison du manque de neige rendant impraticable la liaison par la vallée Perdue. En 2007 afin de résoudre le problème du débit, la décision de doubler l’appareil est prise. Le téléski des Chamois devenu peu utile en 2004 suite à la construction du télésiège de la Pierre du Turc, puis inutile en 2007 avec la construction du télésiège de la Tête de Bellard, et déplacé et réimplanté pour aider le téléski du Plan de la Combe. Si l’arrivée est placée quasiment au même endroit, son départ est implanté plus en amont de la piste venant de l’Ouillon, si bien qu’il est plus emprunté que le téléski du Plan de la Combe.
En 2019, toujours dans une optique de fiabiliser la liaison et le retour station, le téléski des Chamois devient Chamois 1 et est doublé par un nouveau téléski des Chamois 2 de récupération.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale du domaine de La Toussuire.

Image
Zoom sur le secteur de l’Ouillon.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TKE – Téléski à enrouleurs : PLAN DE LA COMBE
Maître d’ouvrage : SOREMET
Maître d’œuvre : MDP
Exploitant : SOREMET
Constructeur : Leitner
Année de construction : 2003

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2227 m
Altitude amont : 2279 m
Dénivelé : 52 m
Longueur développée : 330 m
Pente maximale : 26,4 %
Pente moyenne : 16,25 %
Temps de trajet : 1 min 50 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Lotus
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 22 kW
Sens de montée : Droite
Embarquement : A plat
Nombre de pylônes : 3
Dispositif d’accouplement : Pinces fixes
Nombre de perches : 55
Espacement : 12 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Arcelor Mittal
Diamètre du câble : 16 mm
Type d’âme : Textile
Composition : 6*7 fils
Année de pose : 2016

La gare aval

La gare aval est située non-loin dans l’ancien départ du téléski de l’Ouillon 1, sur le lieu-dit du Plan de la Guerre. C’est ici que se trouve la chaîne cinématique assurant la mise en mouvement du câble de l’appareil ainsi que sa tension. La gare est du modèle Lotus et est issue de chez Poma.

Image
La zone d’implantation de la gare aval en cul de sac avec les Aiguilles d’Arves en arrière-plan.

Image
L’accès à l’embarquement se fait en ayant contourné la gare.

Image
Vue de profil de la gare Lotus.

Image
La gare aval et le début de la ligne.

Image
Vue proche de la gare.

Image
Le bloc moteur est capoté.

Image
La poulie motrice.

Image
Le balancier support/compression en sortie de gare et le galet de guidage horizontal du câble.

Image
La centrale de tension est de taille modeste.

La ligne

La ligne de l’appareil est courte et ne présente pas de difficultés. La partie la plus raide se trouve juste avant la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 2SC/2SC
P2 : 2S/2S
P3 : -/2SC

S : balancier support
SC : balancier support-compression


Image
La quasi-entièreté de la ligne vue depuis la zone de départ.

Image
C’est parti.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

Image
Le P1 maintient la ligne sur la même pente.

Image
En direction du P2.

Image
Le P2.

Image
Partie la plus plate de la ligne.

Image
Le P3 ne touche qu’au brin montant et amorce une forte pente jusqu’au sommet.

Image
Au plus fort de la montée.

Image
Vue arrière sur la première partie de la ligne.

Image
La gare amont est en vue.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Vue sur la ligne depuis le sommet.

La gare amont

La gare amont est implantée au bord de la piste de l’Abbesse. Il s’agit d’un LSP (Lâcher Sous Poulie) permettant d’économiser un maximum de place pour fluidifier le secteur.

Image
Vue sur la gare depuis la zone de débarquement.

Image
Vue de profil qui montre bien la forte pente avant la gare.

Image
Les balanciers qui remettent le câble à l’horizontal.

Image
La poulie retour.

Image
Vue sur la poulie dans l’axe de la ligne.

Image
La gare amont vue depuis celle du téléski des Chamois 2.

Image
Autre vue de profil.

Image
La gare amont vue cette fois-ci depuis celle du téléski des Chamois 1.

Véhicules et pinces

Les véhicules sont de classiques sellettes construites par Leitner et disposant d’enrouleurs hydrauliques permettant une remontée de l’agrès en douceur.
Les pinces sont fixes.

Image
L’enrouleur, la suspente, et la pince fixe d’un agrès.

Image
Un agrès complet vu sur le brin descendant.

Autres vues

Quelques photos de ce téléski vu depuis la piste qu’il dessert.

Image
Vue de la majorité de la ligne depuis les pistes descendant au Plan de la Guerre.

Image
La partie la plus raide de la ligne entre le troisième pylônes et la gare amont.

Image
La partie plus plate de la ligne entre la gare aval et le troisième pylône.

Image
Vue sur la deuxième partie de la ligne.

Conclusion

Le téléski du Plan de la Combe est un des appareils précurseurs de la liaison des Sybelles en 2003. Il est le seul à ne pas avoir été déplacé sur le domaine depuis sa construction, au contraire de ses frères les téléskis des Chamois 1 & 2 et des Deux Croix. N’étant pas le premier appareil que l’on rencontre en venant depuis l’Ouillon pour rallier la station de La Toussuire, il est naturellement un peu moins fréquenté que les téléskis du Chamois 1 & 2 mais se révèle fort utile lors des périodes de forte fréquentation. Il ne fait pas l’objet d’un projet de modification pour l’instant.

Image
La gare aval dans son cul de sac.

Texte & bannière : valcelouis & Clément05
Photos : valcelouis (le 8 février 2020)

A bientôt.

© - 2020 – valcelouis, Clément05 & Le Risoulien – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :