En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TKE du Pont Noir

Val Cenis

Doppelmayr

T2 ES
Année de construction : 2010

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : valcelouis
Section écrite le 07/10/2017 et mise à jour le 07/10/2017
(Mise en cache le 07/10/2017)

TKE du Pont Noir – Val Cenis
Doppelmayr – 2010


Image


Au sommaire de ce reportage :

1 → Bienvenue à Val Cenis !
2 → Historique
3 → Situation sur le domaine skiable
4 → Infrastructures et ligne
5 → Conclusion


1 → Bienvenue à Val Cenis !

Val Cenis est une station de ski alpin située dans la vallée de Haute-Maurienne en Savoie (73). Ce domaine est constitué à la base de deux villages : Lanslebourg qui est le chef-lieu du canton et Lanslevillard. Ils sont distants d’à peu près 2 kilomètres et au milieu se trouve un hameau qui s’agrandit d’années en années et qui s’appelle Val Cenis les Champs. Depuis 2008, un troisième village, toujours dans la vallée de la Haute-Maurienne mais en dessous de Lanslebourg, s’est attaché au domaine de Val Cenis grâce à une chaîne de remontées mécaniques et de pistes : il s’agit de Termignon-la-Vanoise. Le point Culminant du domaine est la Met à 2800 mètres d’altitude et à 2100 mètres se trouve le col du Mont Cenis et son lac, très fréquentés en été grâce à une route, la D1006, qui y monte depuis Lanslebourg.
Côté remontées mécaniques, le domaine dispose de 28 remontées mécaniques desservant 125 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^

2 → Historique

En 1960, le premier téléski de Lanslevillard est construit sur les pentes des Terres Grasses, aujourd’hui plus connu sur le nom de Val Cenis le Haut. Il permettait quasiment de rejoindre la zone de Plan Champ, c’est-à-dire le lieu actuel d’arrivée des appareils de la Colomba et de Val Cenis le Haut. Mais rapidement, et avec les débuts du développement du ski de piste, un autre téléski plus abordable pour les skieurs apprentis voit le jour, en 1964, sur le front de neige de la Colomba, le même que nous connaissons aujourd’hui avec le télésiège éponyme. Le premier téléski du Pont Noir est ainsi né, en permettant de desservir quelques pistes faciles mais sans donner la possibilité de rejoindre par gravité le téléski de l’Arcelle Neuve. De plus, ce téléski est très court et ne permet pas de pratiquer du ski sans avoir à reprendre l’appareil fréquemment. Arcelle Neuve était ainsi largement plus utilisé, sachant qu’à l’époque le front de neige de la Colomba était quasi-vierge de toute habitation, les logements étant plus développé aux Terres Grasses.
Côté technique, Montaz-Mautino avait livré un appareil assez pionnier dans son genre : il possédait pratiquement la première gare motrice avec un fût tubulaire, et non avec une structure en treillis. Egalement, les perches avaient la particularité d’être plus courtes que celles habituellement utilisées par les autres téléskis.
Voici les principales caractéristiques techniques de cet appareil défunt depuis 2010 :

TKD du PONT NOIR
Type d'installation : Téléski débrayable 1 place
Constructeur : Montaz-Mautino
Année de construction : 1964
Débit : 610 p/h
Vitesse d'exploitation : 1,9 m/s
Dénivelé : 42 m
Longueur développée : 207 m

Voici quelques clichés de cette ancienne installation :

Image
Le téléski du Pont Noir lors de ses premières années d'exploitation (D.R).

Image
Le téléski du Pont Noir rejoint par son voisin de gauche le télésiège du Saint-Génix (D.R).

Image
L’ancienne gare amont (© www.ski-valcenis.net).

→ Reportage du téléski du Pont Noir sur le site : TKD du Pont Noir – Val Cenis

En 2010, l’exploitant du domaine skiable décide de faire place nette de tous les appareils du front de neige de la Colomba de Lanslevillard. Il faut dire que le secteur était devenu vétuste avec une majorité de télésièges fixes lents, peu agréables et qui ne débitaient pas assez, et un bon nombre de téléskis débrayables en fin de vie. Ainsi, 4 appareils sont démontés (télésièges fixes du Saint-Génix et du Clot et téléskis débrayables du Pont Noir et du Saint-Pierre) et 3 appareils sont construits (télésiège débrayable de la Colomba et téléskis à enrouleurs du Pont Noir et du Saint-Pierre). Le secteur est ainsi complètement renouvelé et donne une bien meilleure image de la station.
L’appareil présenté dans ce reportage concerne celui qui a remplacé le téléski débrayable du Pont Noir. Il permet de reprendre intégralement le rôle de l’ancien appareil tout en changeant légèrement de tracé : le nouveau téléski est situé légèrement plus à gauche depuis le village de Lanslevillard, ce qui permet de laisser la place à l’arrivée de la grande piste verte du Mollard venant du secteur de Plan Champ et desservie dans sa partie finale par le téléski du Pont Noir.
→ Revue en entier du chantier sur le forum : Construction TSD6 Colomba & TKE Buffa & Madeleine (2010)

Techniquement, l’exploitant du domaine skiable, la SEM du Mont-Cenis, a fait confiance au constructeur de la vallée, Doppelmayr, pour la réalisation des trois appareils construits durant l’été 2010.
Le téléski du Pont Noir est ainsi issu de la gamme des appareils à enrouleurs standards de Doppelmayr, identique à ceux construits sur le domaine l’année passée en 2009 (téléskis de la Buffa & de la Madeleine).

3 → Situation sur le domaine skiable

Le téléski du Pont Noir n’a d’autre but que de desservir le front de neige de la Colomba à Lanslevillard, et ne donne accès à aucune autre remontée mécanique ou autre secteur du domaine skiable. En dehors de la desserte de l’espace débutant du front de neige, il permet de rapatrier les skieurs logeant un peu plus en hauteur à Lanslevillard sur la gauche du téléski pour rejoindre leurs habitations par gravité en évitant ainsi la marche à pied ou de pousser sur les bâtons.
Le téléski du Pont Noir dessert :
- la piste verte « Mollard » qui redescend au pied du front de neige.
Et voici la représentation du plan des pistes :

Image
Plan Atelier Pierre Novat.

4 → Infrastructures et ligne

Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives

TKE – Téléski à enrouleurs : PONT NOIR
Maître d’œuvre : DCSA
Maître d’ouvrage : SEM du Mont Cenis (SE2MC)
Exploitant : SEM du Mont Cenis (SE2MC)
Installation électrique : SEIREL Automatismes
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 2010
Mise en service : 10 décembre 2010

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 650 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1473 m
Altitude gare amont : 1516 m
Dénivelé : 43 m
Longueur développée : 215 m
Longueur horizontale : 211 m
Pente moyenne : 20,57 %
Pente maximale : 35 %
Temps de trajet : 1 min 47 sec

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : MTDS
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 18 kW
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 3400 N
Pression nominale : 99 bars
Diamètre de poulie motrice-tension : 1700 mm

Type de gare amont : Lâcher à distance
Diamètre de poulie retour : 2000 mm

Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : Axe de la ligne
Nombre de pylônes : 2
Type de véhicules : Sellettes à enrouleur
Dispositifs d'accouplement : Pinces fixes
Nombre de véhicules : 40

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : Arcelor Mittal
Date de pose : 2010
Diamètre du câble : 16 mm
Type de câblage : Lang
Composition : 6×7 fils
Résistance à la rupture : 19 770 daN

La gare aval

La gare aval est située en plein sur le front de neige de la Colomba, devant les locaux de l’Ecole du Ski Français et juste à côté du jardin d’enfant. Elle est située légèrement plus à gauche en comparaison avec l’ancien téléski, permettant de rendre l’accès à l’embarquement plus facile depuis le village.
Classiquement, la gare est issue du modèle standardisé MTDS, regroupant les fonctions de mise en mouvement du câble et de tension de ce dernier. Le moteur est très silencieux et ne gêne ainsi nullement les riverains aux alentours.
La cabane d’exploitation est située juste derrière la gare. L’opérateur dispose d’une télécommande sur le lieu d’embarquement pour pouvoir agir sur l’installation depuis la zone de prise de l’agrès.

Image
Vue sur la zone de la gare aval depuis le télésiège de la Colomba.

Image
La gare aval sur fond de Dent Parrachée.

Image
La gare aval sur le front de neige de Lanslevillard.

Image
La gare aval vue de profil.

Image
La gare aval au pied des pistes débutantes.

Image
La gare aval vue de derrière.

Image
Contournement de la gare pour accéder à l'embarquement.

Image
Détail sur la partie haute de la gare aval avec une échelle d'accès.

Image
La poulie motrice.

Image
Détail sur les balanciers de la gare aval et le vérin de tension hydraulique.

La ligne

La ligne de ce téléski réservé aux débutants n’est pas régulière. Elle commence en longeant le jardin d’enfant et la zone accessible aux piétons du front de neige sur une pente faible. Elle se raidie ensuite légèrement jusqu’à atteindre la zone de lâcher intermédiaire. Cette zone de débarquement est notamment utilisée par les écoles de ski. La montée se poursuit ensuite sur une pente de nouveau douce, avant de se raidir sensiblement. Le plus fort de la montée se trouve juste avant la gare d’arrivée et avant le pylône 2 qui redonne au câble une direction horizontale.
Il est à noter que la ligne croise le télésiège de la Colomba peut après le pylône 1. Aucun pylône en commun entre les deux appareils n’a été réalisé, certainement parce-que les profils de ligne ne s’y prêtaient pas, et que les fûts larges du télésiège de la Colomba n’étaient pas adaptés à la largeur de la ligne du téléski.
La ligne croisant celle du télésiège de la Colomba à mi-parcours environ, la ligne de sécurité du téléski (permettant de détecter un déraillement sur un pylône notamment) est reliée avec celle du télésiège. Ainsi, lors d'un déraillement du télésiège de la Colomba, le téléski s'arrêtera également.

Doppelmayr a équipé la ligne de 2 pylônes supports comme ceci (montée à gauche et descente à droite) :
P1 : Support | Support
P2 : Support | Support

Image
La ligne vue depuis le village de Lanslevillard.

Image
L'ensemble de la ligne vu depuis la gare aval.

Image
Croisement avec le télésiège de la Colomba.

Image
Vue sur les différentes zones de lâcher.

Image
Sortie de gare.

Image
En regardant derrière...

Image
P1 : Support.

Image
Arrivée en gare intermédiaire.

Image
Le lâcher intermédiaire vu depuis le télésiège de la Colomba.

Image
Portée P1-P2.

Image
Au plus fort de la montée...

Image
P2 : Support.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
L'ensemble de la ligne vu depuis la gare amont.

Image
Le dernier pylône avant la zone de lâcher.

La gare amont

La gare amont est située au lieu de croisement entre la piste verte du Mollard venant de l’arrivée du télésiège de la Colomba et le tracé du téléski.
Le débarquement s’effectue juste après le dépassement du pylône 2. La sortie s’effectue vers la droite pour rejoindre le front de neige de la Colomba, ou vers la gauche pour rejoindre la partie gauche du front de neige et quelques logements.
Il est à noter que le téléski ne permet pas de donner accès au téléski du Saint-Pierre, ni au téléski des Essarts par gravité.
Techniquement, il s’agit d’une gare type lâcher à distance où la structure de retournement des agrès est située au plus proche de la piste du Mollard pour permettre aux agrès à enrouleurs de se rembobiner avant de faire demi-tour.

Image
La zone d'arrivée vue depuis la ligne du télésiège de la Colomba.

Image
La zone de lâcher et l'accès à la pise desservie.

Image
La gare amont vue depuis la zone de lâcher de l'enrouleur.

Image
La zone de lâcher de l'enrouleur.

Image
La gare amont vue depuis la sortie de la zone d'arrivée.

Image
Passage de la piste du Mollard devant la gare amont.

Les véhicules et pinces

Les véhicules sont de classiques sellettes construites par Doppelmayr et disposant d’enrouleurs magnétiques permettant une remontée de l’agrès en douceur.
Les pinces sont fixes.

Image
Croisement de deux sellettes à enrouleurs.

5 → Conclusion

Le téléski du Pont Noir n’a jamais changé de vocation depuis le premier appareil de 1964 : desservir le front de neige de la Colomba à Lanslevillard pour les apprenti-skieurs. Il permet d’enchaîner les rotations sur une pente malgré tout importante pour une zone débutante, mais où l’on peut choisir sa longueur grâce au lâcher intermédiaire.
Si en période de vacances scolaires on peut y faire un peu d’attente, il est régulièrement tranquille et permet d’apprendre le ski dans des conditions idéales grâce notamment au personnel d’exploitation attentif à l’embarquement.
Egalement, le téléski est régulièrement utilisé pour les descentes aux flambeaux des enfants.
Pont Noir est un téléski tout à fait adapté au rôle qui lui est confié. Aucune évolution n’est à attendre pour les prochaines années pour cet appareil qui a repris les rênes de son prédécesseur.

Image
Pont Noir, de l'ancien au nouveau.

Je tiens à remercier le personnel d’exploitation du téléski pour son accueil et sa gentillesse.

Bannière : Bovinant
Photos : valcelouis
Texte et mise en page : valcelouis
Date des photos : 11 février 2017 et 16 février 2017

© valcelouis 2017 – Tous droits réservés



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :