Localisation(s)
Photo

 TKE Otzilift

Bispingen - Snow Dome

Doppelmayr

T1 ES
Description rapide :
Téléski en intérieur.

Année de construction : 2006




 
Partie 1
Auteur de cette partie : Sébastien
Section écrite le 21/02/2010
(Mise en cache le 22/01/2024)

Je vous présente le reportage du ...

Image


Présentation :

Hambourg est la deuxième plus grande ville d'Allemagne et le premier port du pays. Situé à 110km de l'embouchure de l'Elbe dans la mer du Nord, ce qui permet à Hambourg de posséder l’un des plus grands ports du monde.
La ville s'étend sur 755km2, soit exactement la surface de Paris et de sa petite couronne, et compte prêt de 2 millions d'habitants (les célèbres Hamburgers lol). C'est une ville très touristique possédant un grand charme, dont l'Alster, un lac artificiel situé en plein centre ville qui permet des activités nautique. Mais la raison qui nous y amène, est la présence de deux skis indoors dans les environs de la ville : le Snow-Dôme de Bispengen ainsi que l’Alpin-Center de Wittenberg.
Hambourg est également célèbre pour sa vie culturelle, on trouve de très nombreux théâtres et musées. Le quartier de Saint-Paulis est entièrement dédié à la vie nocturne de la ville.

Situation d’Hambourg en Allemagne :
Image

Plus d’informations sur la ville : http://www.hamburg.de/

Le Snow-Dôme de Bispengen a été construit en 2006, lors d’un vaste projet de développement économique. Il est situé à proximité de l’autoroute A7 et permet un accès rapide depuis les agglomérations des environs d’Hambourg, Hanovre et Brême (soit 6,5 millions d’habitants). L’ouverture officielle du 21 octobre 2006 a créé une centaine d’emplois grâce à la présence d’un hôtel, de nombreux restaurants, d’un magasin de sports, plus des emploies direct de l’activité du Snow-Dôme.
Stratégiquement, ce ski-indoor c’est jumelé avec la célèbre station Autrichienne de Sölden. Ce qui permet à la station alpine de présenter son domaine, via de nombreuses publicités. De plus, l’implantation du premier TSD6 dans un centre indoor au monde, et la qualité des services du Snow-Dôme ont permis une réussite commerciale rapide : 480 000 visiteurs les 12 premiers mois d’activités.

La construction est située dans un champ et édifié sur pilotis. Les caractéristiques du bâtiment sont :
- une superficie de 23500m2.
- une longueur de 300m.
- une largeur de 100m.
- un dénivelé de 37m.
- une pente moyenne de 20%.
.
La salle de ski est à température constante d’environ -4°C. Elle est composée d’une zone débutante équipée d’un tapis roulant, et d’une piste bleue/verte idéale pour l’apprentissage de la glisse. Afin de garantir un service continue toute l’année, le Snow-Dôme est équipé de 2 remontées mécaniques situées le long des extrémités du bâtiment (un TKE1 et un TSD6).
Les enneigeurs sont situés sur le front de neige débutant. La neige ici produite est ensuite acheminée sur l’ensemble du domaine à l’aide des dameuses.

Tout comme les autres ski-indoors, les utilisateurs du Snow-Dôme arrivent habillés en civil et ce changent en skieurs. A cet effet sont disponible des vestiaires, des douches. Une partie des utilisateurs se présentent sans équipements adaptés : tout le matériel nécessaire est ouvert à la location : blousons, skis, snowboards (absence de monoskis !), chaussures, casques (pour enfants) ...

Le forfait se présente sur un support magnétique, et permet une vaste offre commerciale. Voici les tarifs (2010) :
- 1h = 18€
- 3h = 23€
- journée = 29€
- saison (6 mois) = 299€

Le temps du forfait est décompté à partir de l’entrée dans la zone de ski.

Pour plus d’informations sur le centre de ski : http://www.snow-dome.de/

Les photos du ski-dôme :

Le bâtiment :
Image

L’entrée du ski-indoor :
Image

Hall d’accueil :
Image

Informations directes sur Sölden :
Image

Un restaurant :
Image

Magasin de sport :
Image

Les vestiaires :
Image

La piste :
Image

La piste :
Image

Image publicitaire de Sölden :
Image

Vu sur l’extérieur depuis le sommet des pistes :
Image

Canon à neige :
Image

La remontée :

Ce téléski à enrouleur d’une place de Doppelmayr a été construit pour seconder le télésiège principal du ski-indoor. Lors de maintenance de celui-ci, ou de grosse affluence, le téléski est ouvert.
La motrice tension est en aval (tension hydraulique).
Tout le domaine est accessible depuis le sommet du téléski.

Les caractéristiques techniques :

- Type de remontée : TKE1
- Constructeur : Doppelmayr
- Année de mise en service : 2006
- Saison d'exploitation : annuelle
- Capacité : 1p
- Débit : 710p/h
- Dénivelée : 40m
- Longueur développée : 265m
- Vitesse d'exploitation : 2m/s
- Station motrice : aval
- Station tension : aval
- Sens de montée : gauche
- Type de tension : hydraulique

Les photos de la remontée :

Zone de la gare aval :
Image

La gare aval :
Image

La gare aval :
Image

La gare aval :
Image

L’embarquement :
Image

La gare aval :
Image

Départ de la ligne :
Image

Au niveau du virage :
Image

La ligne :
Image

La ligne :
Image

La ligne :
Image

Balancier 2 :
Image

La ligne :
Image

La ligne :
Image

Dernier balancier de la ligne :
Image

Les derniers balanciers des deux brins :
Image

La gare amont :
Image

La gare amont :
Image

Haut de la ligne zoomée depuis le bas :
Image

Fin du reportage.

 
Orelle-Caron
Auteur de cette partie : Rodo_Af
Section écrite le 06/09/2021 et mise à jour le 22/01/2024
(Mise en cache le 22/01/2024)

Image

La télécabine d'Orelle-Caron est équipée du système de « récupération intégrée » développé par Doppelmayr. Cette configuration particulière implique une redondance des équipements, des treuils, permettant de pallier toutes pannes, en provenance de toutes origines. Pour simplifier le schéma, cette télécabine dispose d'une motorisation principale, qui peut être secondée par une motorisation de secours (comme sur toute installation), qui pourra également être remplacée ici par une motorisation d'ultime secours. Chaque système indépendant dispose également d'une motorisation secondaire. Les deux poulies peuvent être motrices et disposent également de couronne dentée. Ainsi, hormis une rupture de câble, de pylône ou de balancier, rien ne peut empêcher l'appareil de fonctionner.

La gare aval :

Dans cette configuration particulière, la mise en mouvement de l'appareil, qui s'effectue depuis la gare amont, peut également, en cas de second secours, être réalisée depuis la gare aval. Ainsi, à l'intérieur de la gare, qui n'est pas la motrice principale, nous trouvons essentiellement une motorisation de secours additionnelle.


L’accès à la gare aval de la télécabine Orelle-Caron :
Image

Les commandes de quai :
Image

L’accès à l’étage de la gare via un cheminement au centre de l’appareil :
Image

Sur le pilier central, la commande manuelle de déclenchement du frein d’urgence :
Image

La poulie (motrice en ultime secours) et la couronne dentée :
Image

Trois freins sont présents sur cette poulie :
Image

L’allée de circulation dans la gare. On remarque les coffrages typique de la gamme D-Line :
Image

Vues sur le treuil d’ultime urgence présent en gare aval :
Image

Image

Vue du côté opposé :
Image

Le bloc secours standard D-Line :
Image

Gros plan sur la centrale hydraulique des freins, et les commandes du moteur thermique :
Image

???
Image

L’armoire électrique de la gare :
Image

???
Image



La gare amont :

La gare amont est la station motrice principale de l'installation. La mise en mouvement du câble en marche normale est effectuée via un impressionnant treuil composé de trois moteurs électrique apportant une puissance cumulée de 1420 kW.
En cas de défaillance l'installation peut continuer a être exploitée grâce à une motorisation de secours.

Dans le poste de conduite de la gare amont le pupitre de commandes :
Image

Les armoires de contrôle et de conduite :
Image

Les armoires de puissance électrique :
Image

L’étage de la gare et accessible via deux entrées :
Image

Vue sur le contour à pneus de la gare D-Line :
Image

L’allée de circulation dans la gare amont :
Image

Le treuil de la gare amont vue de face :
Image

La motorisation principale de la télécabine est assurée...
Image

… par une chaîne de trois moteurs électriques :
Image

Image

Image

???
Image

La liaison avec le réducteur (cardan + un disque de frein) :
Image

Zoom sur un frein :
Image

???
Image

???
Image

Le système de refroidissement : ???
Image

???
Image

Le moteur hydraulique de secours alimenté par le moteur thermique :
Image

Gros plan sur le massif réducteur :
Image

Image

Le bloc secours standard D-Line :
Image

En jaune on devine le moteur thermique de secours :
Image

Vue sur le moteur thermique de secours :
Image

Autre vue dans l’allée de circulation :
Image

Descente par la trappe d’accès au centre de la gare :
Image



Remerciements :

  • Merci à Doppelmayr France pour la visite de l'installation.





Appareil en relation :