Localisation(s)
Photo

 TKE2 de Fleschen

Bellwald

Habegger

T2 ES
Description rapide :
Le téléski de Fleschen est la dernière installation construite sous le nom Habegger. Il dessert quelques courtes pistes intéressantes un peu à l'écart du reste du domaine.

Année de construction : 1988

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Nico05
Section écrite le 04/01/2023 et mise à jour le 09/01/2023
(Mise en cache le 10/01/2023)

Découvrez le :

Image


Sommaire


  1. Bellwald
  2. Situation du téléski de Fleschen
  3. Rapide historique
  4. Rôle et infrastructure du téléski de Fleschen
  5. Caractéristiques
  6. La remontée en images
  7. Conclusion, liens et informations utiles


Bellwald

Bellwald est perché sur la rive droite du Rhône à une altitude de 1600 mètres sur un plateau ensoleillé parsemé de forêts. Plus précisément, le village se situe dans la vallée de Conches, en Haut-Valais, au-dessus du village de Fiesch. On y accède via un petit téléphérique reliant Bellwald au hameau de Fürgangen. A Fürgangen se trouve une halte du chemin de fer Matterhorn-Gothard Bahn reliant Zermatt à Disentis en passant par Viège, Brigue et Andermatt. De plus, une route monte également à Bellwald depuis Fürgangen. Par ailleurs, notons qu'un projet ayant de bonnes chances d'aboutir prévoit le remplacement du téléphérique par une télécabine reliant directement Fiesch à Bellwald.
Bellwald était à l'origine un petit village comme on en trouve beaucoup dans la vallée de Conches, avec des chalets en madriers brunis et une église pittoresque. Néanmoins, dès les années 1960, le village a commencé à se développer notamment avec la construction du premier téléski. Les chalets touristiques ont poussé tout autour du vieux village, si bien qu'aujourd'hui Bellwald est une station touristique de taille importante et comptant plusieurs commerces et hôtels. A l'époque, le surnom de Bellwald était d'ailleurs "le petit Verbier du Haut-Valais".

L'été, les touristes viennent à Bellwald pour profiter du soleil, du paysage et des balades dans les forêts aux alentours du village et dans la vallée. Certains préfèrent les sentiers escarpés et seront comblés : dans la région de Furggulti, du Risihorn et du Honeggerhorn, de nombreux chemins de montagne balisés offrent une vue imprenable sur des sommets mythiques des Alpes ainsi que sur l'impressionnant glacier de Fiesch, dominé par le Finsteraarhorn.
Les deux télésièges sont par ailleurs ouverts en été et proposent entre autres un bikepark.

L'hiver, Bellwald ressemble souvent à l'image typique du village de montagne : chalets blottis sous la neige, arbres blancs et rues enneigées où l'on peut faire de la luge. Les touristes viennent donc profiter de ce cadre idyllique ainsi que de quelques activités telles que la marche sur neige ou la raquette à neige grâce à plusieurs itinéraires. Une piste de luge est également proposée depuis le sommet du premier télésiège. Côté ski de fond, la fameuse piste de la vallée de Conches reliant Niederwald à Oberwald est facilement accessible grâce au téléphérique et au train.
De plus, Bellwald compte bien sûr un domaine skiable. Depuis la fermeture des domaines d'Oberwald-Hungerberg et de Mühlebach-Ernergalen à la fin des années 2000, Bellwald est le dernier domaine skiable important de la vallée de Conches en dehors de l'Aletsch Arena. On y trouve deux télésièges débrayables, deux téléskis et un espace débutants desservant un ensemble d'une vingtaine de kilomètres de pistes. Des descentes pour tous les niveaux sont proposées, allant de la large piste bleue en forêt à la descente noire dans un environnement alpin. Le domaine évolue entre 1600 et 2550 mètres d'altitude et offre un panorama exceptionnel sur la vallée de Conches et les Alpes bernoises.

Image


Situation du téléski de Fleschen

Le téléski de Fleschen se situe à l'extrémité est du domaine skiable.
Sa gare aval, érigée à la lisière de la forêt de Schlettere au lieu-dit Stafla, se situe à une altitude de 1892 mètres. On y accède depuis la station amont du télésiège Bellwald - Richinen ainsi que depuis le sommet du téléski de Matten via une piste bleue.
La ligne évolue sur l'alpage de Richinen et passe à droite d'un petit lac, pour finalement aboutir au lieu-dit Fleschen.
La gare amont, elle, se dresse à 2105 mètres d'altitude au pied de la raide pente montant jusqu'à la Steibenkreuz.

Image
Situation sur le plan des pistes

Image
Zoom sur le téléski de Fleschen. J'y ai rajouté le nom des pistes desservies.

Image
Situation sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)


Historique du domaine skiable

La première remontée mécanique de Bellwald est construite en 1956 : il s'agit du téléphérique "Fürgangen - Bellwald", fourni par Habegger et encore en service de nos jours. Cette installation a pour but de relier le chemin de fer Furka-Oberalp (aujourd'hui appelé Matterhorn-Gothard Bahn) au village de montagne. D'ailleurs, à cette époque, la route conduisant au petit village de Bellwald est encore très chaotique et le téléphérique apporte aux habitants un confort indéniable.
C'est deux ans plus tard, en 1958, qu'une première installation destinée aux sports d'hiver est mise en service. Il s'agit d'un simple télécorde situé au cœur du village et destiné aux débutants. Notons qu'en plus de ce baby-lift, le téléphérique "Fürgangen - Bellwald" est couramment utilisé par les skieurs, ces derniers descendant à travers champs. Une course est même organisée chaque année par le ski-club.
Cependant, ce n'est qu'en 1966 que la première installation importante exclusivement destinée au ski alpin est construite. La remontée, grimpant depuis le village de Bellwald (lieu-dit Gassen, à côté du télécorde déjà existant) jusqu'au plateau d'altitude de Richinen, est un téléski à enrouleurs fourni par la maison Willy Bühler. Une ratrac sera acquise par la suite pour préparer les pistes.
Un an plus tard, en 1967, le fil-neige du village est remplacé par un court téléski Bühler conduisant du lieu-dit Rufene à Gassen.
En 1971, la société "Sportanlagen Bellwald AG", propriétaire des téléskis, fusionne avec l'entité "Pro Unter- Und Mittelgoms AG" (possédant d'autres petits téléskis dans la vallée de Conches).
Un an plus tard, en 1972, le domaine skiable s'étend avec la construction du téléski à enrouleurs biplace "Fleschen". Ce nouveau skilift signé Habegger se situe sur le plateau de Richinen et permet la desserte de larges pistes bien enneigées.
Puis c'est en 1976 que le domaine skiable de Bellwald connaît un tournant majeur avec le remplacement du téléski "Gassen - Richinen" par un télésiège fixe biplace Habegger sur un tracé quasiment identique. La même année, le téléski de village "Rufene - Gassen" est démonté et remonté au lieu-dit Matten, sous l'arrivée du nouveau télésiège. La saison d'hiver pourra désormais être assurée, le problème du manque de neige sur la partie basse des pistes étant ainsi réglé.
En 1982, le domaine skiable s'agrandit considérablement avec des pistes d'altitude, desservies par deux nouvelles installations, à savoir un télésiège fixe biplace Von Roll "Richinen - Steibenkreuz" et un téléski à enrouleurs biplace "Steibenkreuz - Furggulti" (en partie récupéré de l'ancien téléski "Gassen - Richinen").
Ensuite, en 1988, le téléski de "Fleschen" prend le nom de "Fleschen 1"et est doublé par un nouveau téléski, "Fleschen 2", objet du présent reportage. Le nouveau téléski, fourni par Habegger lui aussi, est un peu plus long que "Fleschen 1" et évolue sur sa droite. Si l'exploitant a choisi de doubler la ligne de Fleschen, c'est principalement pour fluidifier les rotations sur le secteur de Richinen. En effet, il arrive souvent que le secteur d'altitude de Steibenkreuz-Furggulti soit peu praticable en raison de forts vents ou de mauvaises conditions nivologiques. En ce sens, il était nécessaire d'améliorer le secteur de Richinen-Fleschen qui bénéficie de conditions météorologiques plus clémentes.
Cinq ans plus tard, c'est au tour du télésiège "Gassen - Richinen" d'être modernisé. L'installation est presque entièrement remplacée par Von Roll et devient dès lors un télésiège débrayable biplace.
En 1996, la raison sociale de la société passe de "Pro Unter- Und Mittelgoms AG" à "Sportbahnen Bellwald Goms AG" (en raison notamment de l'abandon des petits téléskis ailleurs dans la vallée).
En 1998, le téléski de "Matten" est remplacé par une installation Doppelmayr du même type. Cette même année est construit le réseau d'enneigement artificiel.
Peu avant 2005, le téléski "Fleschen 1" de 1972 est démonté. En effet, des travaux de mise en conformité auraient été nécessaires et ne valaient pas la peine, le téléski "Fleschen 2" de 1988 ayant un débit suffisamment élevé. Cela est notamment dû au fait que l'enneigement mécanique avait entretemps été installé sur la piste de descente en station, ce qui a eu pour effet de délester la ligne de Fleschen. De plus, la société fait à ce moment-là face d'autres priorités, notamment le remplacement de la ligne de Furggulti.
C'est donc en 2009 que le télésiège "Richinen - Steibenkreuz" et le téléski "Steibenkreuz - Furggulti" sont tous deux remplacés par un télésiège débrayable quadriplace de chez Garaventa.
En 2022 enfin, le télésiège débrayable "Gassen - Richinen" est remplacé sur le même tracé par un télésiège débrayable six places Doppelmayr-Garaventa.
Et l'histoire continue, avec le remplacement du téléphérique "Fürgangen - Bellwald" qui aura lieu d'ici quelques années.

Image
Situation sur la carte nationale de 2004 (Swisstopo). En rouge Fleschen 1 et en vert Fleschen 2.

Image
La construction du téléski Fleschen 1 touche à sa fin, Nouvelliste du 6 décembre 1972.


Rôle et infrastructure du téléski de Fleschen

Le téléski à enrouleurs biplaces de Fleschen, anciennement appelé Fleschen 2, a été construit en 1988 par le manufacturier bernois Habegger. Cependant, l'entreprise thounoise Willy Habegger à proprement parler n'existait plus depuis 1980, date à laquelle elle avait été rachetée par Von Roll. Le téléski de Fleschen, bien que composé exclusivement d'éléments Habegger et badgé Habegger, a donc en fait été construit sous la direction de la société bernoise Von Roll. C'est un cas assez rare, puisque dès le milieu des années 1980 Von Roll avait plutôt pour habitude de construire son propre modèle de téléski, issu du savoir-faire de Bühler. Le remonte-pente de Fleschen est même la dernière installation de Suisse, et probablement du monde, à avoir été construite sous le nom Habegger. On peut expliquer cette particularité par le fait que le téléski Fleschen 2, objet du présent reportage, a doublé un autre téléski Habegger du même type datant de 1972 : Fleschen 1, démonté peu avant 2005. De ce fait, il était probablement plus simple pour l'exploitant d'avoir en parallèle deux téléskis identiques afin de simplifier l'exploitation et l'entretien.
Toujours est-il que l'actuel téléski de Fleschen, bien que construit en 1988, est issu d'une gamme développée par Habegger à la fin des années 1960 et remplaçant les fameux téléskis à pylônes portiques "type glacier". Le système électronique provient quant à lui de chez Sisag. Les agrès, eux, sont issus du modèle de chez Habegger mais badgés "Von Roll - Habegger".
La gare aval du téléski se situe à la lisière de la forêt, à 1892 mètres d'altitude. La structure métallique sur laquelle est fixée la poulie de retour fixe repose sur un imposant socle en béton. Notons qu'un second socle se trouve sur la gauche de la gare : il s'agit d'un reste de l'ancien TKE2 Fleschen 1 (qui évoluait donc à gauche du TKE2 Fleschen 2). De plus, à proximité de la station aval se trouve un poste de contrôle ainsi que des bornes de contrôle Skidata.
La ligne, longue de 669 mètres, suit une pente relativement constante et évolue sur l'alpage de Richinen, le long de la piste. Elle se compose de six pylônes permettant de gravir les 213 mètres de dénivelé positif. Notons que les supports numéros 1 et 6 sont tubulaires alors que les quatre autres sont en treillis. Chacune des têtes de pylônes est par ailleurs dotée d'une potence de décablage ainsi que de passerelles pour les opérations de maintenance. Grâce à sa vitesse plutôt élevée et aux agrès biplaces, le téléski fournit un important débit de 1000 personnes par heure.
La gare amont, dressée à 2105 mètres d'altitude, effectue la tension de l'appareil grâce à un vérin hydraulique. De plus, c'est aussi là que se trouve le moteur du téléski. La structure repose en partie sur un imposant socle en béton dont l'angle amont est pointu pour permettre de briser les avalanches.

Après toutes ces considérations techniques, je vous propose maintenant de découvrir le rôle du téléski de Fleschen au sein du domaine skiable.
Le remonte-pente était autrefois double pour absorber les nombreux skieurs empruntant les pistes du secteur Richinen-Fleschen. Néanmoins, le premier téléski a été abandonné et démonté peu avant 2005, probablement car des travaux auraient été nécessaires. La société avait d'autres priorités financières et il s'était également avéré qu'un seul remonte-pente suffisait la majorité du temps sur cet axe. En tous les cas, aujourd'hui, l'attente au bas de ce téléski est très rarement excessive et le débit de 1000 personnes par heure suffit amplement.
La station aval du skilift Fleschen est accessible depuis le sommet du télésiège six places débrayable reliant Bellwald à Richinen. Pour se faire, les skieurs ont le choix entre emprunter le chemin damé nommé "Strasse" sur sa première partie, ou bien utiliser la large piste bleue "Fleschen - Gassen" sur sa première section. Notons par ailleurs que le téléski de Fleschen est également accessible depuis le sommet du court téléski de Matten via la piste bleue.
Depuis la gare amont du remonte-pente de Fleschen, de nombreuses possibilités s'offrent aux skieurs. Premièrement, ils peuvent se rendre au bas du télésiège débrayable quadriplace "Richinen - Furggulti" grimpant au sommet du domaine skiable. De plus, ils peuvent glisser jusqu'au pied du téléski de Matten via la piste bleue "Matten 1". Le restaurant d'altitude situé à l'arrivée du premier télésiège est évidemment aussi accessible, ainsi que la buvette du ski-club. En ce qui concerne la desserte directe de pistes, le skilift de Fleschen en dessert quatre :
  • la piste "Strasse", qui est en fait une route damée (d'où son nom) débutant à Richinen et se terminant à Bellwald et permettant au passage de rejoindre le bas du téléski de Fleschen.
  • la piste "Fleschen - Gassen", conduisant elle aussi de Richinen à Bellwald et desservant au passage la gare aval du téléski de Fleschen. Cette large piste bleue relativement peu pentue débute au sommet du téléski, passe près du restaurant d'altitude et de la buvette du ski-club, puis descend à travers champs. Après avoir rencontré la piste bleue "Matten 1", elle oblique et rejoint la gare aval du téléski de Fleschen. Une bifurcation permet ensuite de descendre jusqu'au village de Bellwald via plusieurs variantes, ou encore de rejoindre le chemin damé "Strasse".
  • la piste "Fleschen" qui évolue le long du téléski sur sa droite et est souvent utilisée pour les entraînements du ski-club. C'est la descente la plus intéressante desservie par le téléski, mais aussi la plus courte puisque très directe. Peu avant la fin, elle se scinde en deux pour donner accès à un court tronçon noir. Elle aboutit à la station inférieure du skilift et permet ensuite de descendre sur Bellwald via la piste "Fleschen - Gassen".
  • la piste "Hasennest", qui descend sur la gauche du téléski, passe devant le petit hameau de Richinen et sa chapelle et rejoint la bleue "Fleschen - Gassen". Cette piste rouge évolue entre le téléski et le snowpark.
  • le snowpark "Hasennest", qui se trouve entre la piste rouge du même nom et la piste bleue "Fleschen-Gassen", est composé de plusieurs bosses conséquentes.
Le téléski de Fleschen donne donc accès à plusieurs pistes pour tous les niveaux ainsi qu'à un snowpark. La plupart d'entre elles sont enneigées artificiellement (excepté la bleue "Strasse"). Ce remonte-pente, plutôt court, permet donc de skier même lorsque les conditions d'enneigement sont peu favorables ou lorsque la météo est mauvaise sur le sommet du domaine. Il permet aussi de délester les installations principales en proposant du ski un peu à l'écart, et est régulièrement utilisé pour des entraînements du ski club. Les moyens-débutants l'apprécient aussi car il est plus ardu que le petit skilift de Matten mais n'est pas aussi difficile que le télésiège de Furggulti.

Caractéristiques

Administratives

Nom : FLESCHEN 2
Type : TKE2 - téléski à enrouleurs biplaces
Constructeur : Willy Habegger
Année de construction : 1988
Exploitant : Sportbahnen Bellwald Goms AG (anciennement Pro Unter- Und Mittelgoms AG)
Territoire communal : Bellwald

Géométriques

Altitude aval : 1892 m
Altitude amont : 2105 m
Dénivellation : 213 m
Pente moyenne : ~33 %
Longueur réelle : 669 m

Techniques

Système électronique : Sisag
Nombre de pylônes : 6
Motrice : amont
Tension : amont (vérin hydraulique)
Agrès : Von Roll-Habegger

D'exploitation

Débit horaire : 1000 personnes
Côté de la montée : à droite
Durée du trajet : ~3 min

La remontée en images

Gare aval

La gare aval, située à 1892 mètres d'altitude, est une simple poulie de retour fixe dont la structure métallique est supportée par un imposant socle en béton. On y trouve un poste de contrôle et, sur la gauche, le socle de l'ancien téléski Fleschen 1.

Image
Zoom sur l'ensemble de la station aval depuis la piste rouge Fleschen.

Image
Nous nous rapprochons de la gare.

Image
La gare vue de côté.

Image
Les balanciers en entrée et sortie de gare.

Image
La structure vue de trois quarts, avec les bornes Skidata.

Image
Le brin montant.

Image
L'ensemble vu du côté opposé, depuis la piste bleue Fleschen-Gassen.

Image
Le poste de commande.

Image
Nom du téléski et heures d'ouverture.

Image
De trois quarts avec le socle de l'ancien téléski.

Image
Consigne de sécurité.

Image
Les restes de l'ancien TKE2 Fleschen 1.

Image
On accède à la gare aval, bornes de contrôle Skidata.

Image
Panneau vintage, à l'image du remonte-pente.

Image
La poulie de retour et les galets en entrée et sortie de gare.


Ligne

La ligne est longue de 669 mètres et possède une pente moyenne d'environ 33%. Elle est composée de 6 pylônes et évolue sur la gauche de la piste rouge Fleschen.

Image
Le P1, uniquement sur le brin montant.

Image
Regard en arrière sur le P1 et la gare aval.

Image
Idem de plus loin.

Image
On avance en direction du second pylône.

Image
Le P2.

Image
Croisement avec le chemin damé "Strasse".

Image
Le P3, selon toute vraisemblance un départ intermédiaire pouvait être aménagé ici (d'où la cabine). Cependant cela n'est plus utilisé.

Image
Vue sur la cabine.

Image
Coup d'œil en arrière sur le troisième pylône.

Image
Sur notre droite se trouve la piste rouge de Fleschen.

Image
Portée jusqu'au quatrième ouvrage de ligne.

Image
Le P4.

Image
Le quatrième pylône vu de devant.

Image
Portée jusqu'au cinquième support.

Image
Le P5.

Image
Vue sur la gauche, avec au fond le restaurant d'altitude et les deux télésièges. A gauche de l'image, la petite cabane était le poste de contrôle de l'ancien TKE2 Fleschen 1 qui se terminait à côté du petit lac recouvert de neige.

Image
Portée jusqu'au dernier pylône.

Image
Le P6.

Image
Consigne sur le fût du pylône.

Image
Terminus.


Gare amont

La station amont, assurant l'entraînement de l'appareil ainsi que sa tension grâce à un vérin hydraulique, est perchée à 2105 mètres d'altitude.

Image
Zoom sur la gare amont depuis la ligne du téléski.

Image
Idem de trois quarts avec le TSD4 Richinen - Furggulti en arrière-plan.

Image
La gare vue de plus proche.

Image
Galets en entrée et sortie de gare.

Image
La poulie motrice-tension.

Image
La structure vue de côté

Image
Le socle vu de derrière. On remarque l'angle pointu en béton permettant de briser les avalanches.

Image
La poulie, le vérin hydraulique et les balanciers.

Image
La station vue de trois quarts.

Image
Vue depuis la piste de Furggulti.


Agrès

L'ensemble des agrès proviennent de chez Von Roll-Habegger (suivant le modèle d'enrouleurs de chez Habegger). Les assises sont biplaces et certaines ont été remplacées par Garaventa.

Image
Une arbalète devant l'ancien domaine skiable d'Ernergalen.

Image
Un archet devant la crête de l'Ernergalen et les sommets du Binntal au loin.

Image
Deux arbalètes en ligne.

Image
Un enrouleur et sa suspente en ligne.

Image
Idem.

Image
Un enrouleur en ligne.

Image
Idem du côté opposé.

Image
Jointure entre le cordon et le manche.


Image
Le chariot de service en gare aval.

Image
Sa pince.


Vues diverses du téléski

Voici quelques vues des pylônes et de la ligne depuis des angles différents.

Image
La tête du P6.

Image
Le haut de la ligne.

Image
Le P6.

Image
La tête du P6.

Image
Le P6.

Image
Le P5.

Image
Sa tête devant le Hillehorn, le Bortelhorn et le Monte Leone.

Image
Le P4.

Image
Sa tête.

Image
Le P3.

Image
Sa tête.

Image
Le P2.

Image
Sa tête.

Image
Zoom sur le P3.

Image
Zoom sur les P2 et 3.

Image
Idem du côté opposé, avec les paravalanches de la Steibenkreuz en second plan.


Vues diverses du paysage et des pistes

Pour mieux vous représenter l'environnement de cette installation, je vous propose quelques vues du panorama et des pistes desservies par ce téléski.

Image
Panorama depuis le sommet du téléski sur la vallée de Conches enneigée. On aperçoit sur la droite l'arrivée du TSD2 de Richinen, remplacé à l'été 2022 par un TSD6.

Image
Le haut de la vallée de Conches, avec ses impressionnants couloirs à avalanches. Devant nous la piste rouge de Fleschen.

Image
La vue porte jusqu'aux sommets les plus à l'est du Valais, tels que le Gross Muttenhorn et le Pizzo Rotondo.

Image
La piste bleue Strasse.

Image
La vallée de Conches est réputée pour ses nombreuses petites chapelles. Ici celle de Richinen.

Image
La piste de Fleschen.

Image
A nouveau la piste bleue Strasse.

Image
Court tronçon noir de la piste de Fleschen.

Image
Le Bättlihorn au-dessus de Bister.

Image
La fin de la variante rouge de la piste Fleschen permettant d'éviter le tronçon noir.

Image
Vue sur le vallée avec les pâturages de Houere proche de Niederwald.

Image
De retour vers la gare amont du téléski, bâtiment de l'ESS et entrée du snowpark.

Image
A gauche du snowpark, la piste bleue Fleschen-Gassen.

Image
Buvette du ski-club.

Image
Chapelle de Richinen.

Image
Entre le snowpark et le téléski, la piste rouge Hasennest.

Image
Accès au téléski par la piste bleue Fleschen-Gassen.

Image
La neige est souvent généreuse dans la région.


Conclusion, liens et informations utiles

Fleschen fût en 1972 la seconde installation d'altitude de Bellwald après le téléski de Richinen en 1966. En 1988, l'actuel téléski vint doubler le premier remonte-pente. Au début des années 2000, le premier téléski de Fleschen fût démonté et seul celui de 1988 subsista.
L'actuel téléski de Fleschen est la dernière installation à avoir été construite sous le nom Habegger. Il dessert des pistes pour tous les niveaux, pour la plupart enneigées artificiellement, ainsi qu'un snowpark. Il permet de délester les autres installations et de proposer du ski à moyenne altitude (par exemple lors de mauvaises conditions météorologiques sur le haut du domaine). Le skilift de Fleschen tel qu'on le connaît aujourd'hui a probablement encore de beaux jours devant lui.

Photos : Nico05, le 26 février 2022
Textes : Nico05
Bannière : Nico05

Liens et informations utiles

Bellwald Tourismus
Téléphérique Fürgangen - Bellwald
Vidéo du téléski par Stahlseil
Accès : chemin de fer MGB ou car postal jusqu'à Fürgangen, puis téléphérique LFB, puis bus-navette jusqu'au télésiège
Ouverture : domaine skiable ouvert généralement de fin décembre à début avril (horaires du Fleschenlift parfois restreints hors-saison)



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :