Localisation(s)
Photo

 TKE2 de Kastelegg

Rothwald

Küpfer - Borer

T2 ES
Description rapide :
Court téléski utilisant des éléments de différents constructeurs et desservant plusieurs belles pistes rouges.

Année de construction : 1983

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Nico05
Section écrite le 15/04/2021 et mise à jour le 22/06/2021
(Mise en cache le 22/06/2021)

Je vous présente le :

Image


Sommaire


  1. Rothwald
  2. Histoire du téléski de Kastelegg
  3. Situation du TKE2 Kastelegg
  4. Infrastructure et rôle du TKE2 Kastelegg
  5. Caractéristiques
  6. La remontée en images
  7. Conclusion et liens utiles

Rothwald

Rothwald est une petite station située dans le Haut-Valais, sur la commune de Ried-Brig, à proximité de la route internationale du col du Simplon reliant la Suisse à l'Italie. Il s'agit d'un petit hameau perché en forêt à quelque 1850 mètres d'altitude.
Durant la saison estivale, la randonnée en moyenne et haute montagne ainsi que le trail sont les activités principales de la région.
En hiver, la pratique du ski alpin est possible grâce à deux téléskis desservant six longues pistes totalisant une dizaine de kilomètres de descentes pour tous les niveaux. Plusieurs kilomètres de promenades pour piétons sont damés entre Rothwald et Bodmen et de nombreux itinéraires en raquettes à neige sont balisés.
La luge est aussi l'une des activités à la carte avec deux pistes de luges damées de plusieurs kilomètres chacune.
De plus, la région se prête particulièrement bien au ski de randonnée avec des courses de différents niveaux telles que le Mäderlicka, le Bortelhorn, le Monte Leone, le Breithorn ou encore la traversée sur le Simplon.
Enfin, les possibilités de descentes hors-pistes sont très nombreuses et variées notamment dans la forêt de mélèzes ou en direction de la Wasenalp.

Image
^^ Cliquez sur le logo pour accéder à une présentation détaillée et imagée de Rothwald


Histoire du téléski de Kastelegg

C'est vers la fin des années 1960 qu'est né le projet d'un domaine skiable au Simplon. On parle alors de plusieurs téléportés qui conduiraient de Rothwald et du Simplon jusqu'au Mäderlücke, au Breithorn ou même au Monte Leone. Grâce à l'altitude du domaine envisagé, la pratique du ski serait possible tout au long de l'année notamment sur le Kaltwassergletscher.
La société Simplon Seilbahnen AG dispose d'un important soutien financier de la part des communes et de diverses sociétés ou entrepreneurs privés. La première étape de la réalisation consiste en une télécabine en deux sections reliant Rothwald à Bodmen puis Bodmen au Mäderlücke.
Cependant, la concession pour de telles installations met du temps à être délivrée. La société des remontées mécaniques est victime des lenteurs administratives. Elle décide donc de construire en premier lieu un téléski conduisant de Rothwald à Bodmen : l'octroi de la concession se fait bien plus rapide et la société se voit ainsi équipée d'une première installation qui devra par la suite être complétée par d'autres remontées.
En 1975 le premier téléski ouvre donc au public.
Pourtant, divers problèmes viendront rendre de plus en plus précaire la situation des Simplon Seilbahnen AG : des querelles éclatent, la commune ne veut pas financer la construction de chalets touristiques à Rothwald et, de plus, le succès du domaine skiable n'est pas vraiment au rendez-vous.

Image
^^Archives du Nouvelliste, 14 février 1984


En lieu et place de télécabines et autres téléphériques, la société se contentera en 1983 de construire un petit téléski bon marché : le skilift Kastelegg.
Si la remontée n'est pas très longue, elle permet en revanche d'accéder à plusieurs pistes inaccessibles auparavant.
Lors de l'inauguration durant la saison d'hiver 1983-1984, les Italiens comme les Suisses sont présents pour fêter l'ouverture de la nouvelle installation.
Cependant, cette réalisation ne sauvera pas la société d'exploitation.
Le manque de lits touristiques à proximité des pistes, l'inconfort des deux uniques téléskis ainsi que quelques hivers sans neige sonneront définitivement le glas de la Simplon Seilbahnen AG qui part en faillite en 1990.
Les installations sont mises en vente et l'avenir du domaine skiable est extrêmement incertain.
Une société nouvellement constituée, les Skilifte Rothwald/Wasenalp, rachète les deux téléskis pour en poursuivre l'exploitation.
Le domaine est donc sauvé et c'est aujourd'hui la même entreprise familiale qui gère la petite station.
Si tous les grands projets des années 1960 ne verront jamais le jour, le domaine skiable convivial au charme discret continue chaque hiver d'emmener les skieurs sur les champs de neige de la Wasenalp.

Situation du TKE2 Kastelegg

Le téléski de Kastelegg se trouve en contrebas de l'arrivée du téléski de Bodmen. Plus précisément, il se situe à l'extrémité nord du plateau de Bodmen, au lieu-dit Moos (mot haut-valaisan désignant un marécage). Sa gare amont est flanquée à mi-hauteur d'un petit sommet du nom de Kastelegg, ou Chastelegga en dialecte haut-valaisan. Si cette remontée est courte et ne dessert directement qu'une insignifiante piste bleue, elle permet en revanche l'accès aux plus longues et belles pistes du domaine.

Image
Situation du TKE2 sur le plan des pistes de Rothwald (à noter que la petite installation démontable de Wasen n'est plus exploitée)

Image
Situation du TKE2 sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)

Image
Situation du TKE2 sur la carte OpenStreetMap (image tirée de Opensnowmap)


Infrastructure et rôle du TKE2 Kastelegg

Ce téléski, situé au nord de Bodmen (nom haut-valaisan signifiant le plateau), est accessible depuis le sommet du remonte-pente de Rothwald - Bodmen via une piste bleue. Sa ligne évolue en pente douce à travers les marécages recouverts de neige pour aboutir, après une petite montée plus raide, à mi-hauteur du belvédère de Kastelegg (ou Chastelegga). Ce petit sommet perché à quelque 2270 mètres d'altitude et dominant le vaste plateau enneigé offre une vue superbe sur le Simplon ainsi que sur les sommets de la rive droite du Rhône tels que le Wilerhorn, le Bietschhorn, le Breithorn, le Nesthorn ou encore l'Aletschhorn. Le lieu, très sauvage, est dominé par le Wasenhorn (ou Punta Terrarossa en italien) et le Mäderhorn.
Ce téléski a permis en 1983 d'agrandir considérablement le domaine skiable. En effet, s'il ne dessert directement qu'une piste bleue très peu pentue évoluant sur sa droite, le téléski donne en revanche accès à plusieurs longues descentes rouges. L'une croise le téléski pour ensuite descendre dans une petite combe rejoignant la piste bleue redescendant à Rothwald. La seconde nécessite une petite ascension jusqu'au sommet du belvédère de Kastelegg, puis descend sur une crête offrant une vue panoramique pour aboutir aux mayens de Bärufalla et rejoindre la piste bleue principale. La troisième et la plus longue descend dans un petit vallon sauvage et pittoresque à l'est de l'arrivée du téléski. La pente, raide au début, s'adoucit peu à peu en passant à côté du petit lac de Wasen puis retrouve finalement la piste bleue de Rothwald.

D'un point de vue plus technique, cette installation est un mixte de plusieurs constructeurs. Construite par Küpfer en 1983, constructeur ayant réalisé en son temps une grande quantité d'installations en Haut-Valais, elle réutilise cependant plusieurs éléments Borer sans doute d'occasion.
La gare aval, qui assure l'entraînement de l'installation, provient de Borer bien qu'elle soit ornée d'une plaque Küpfer. Les pylônes 2 et 3 sont signés Borer alors que les ouvrages 1, 4, 5, 6 et 7 ont été fourni par Küpfer. Cependant, les galets des pylônes proviennent de Städeli.
La gare amont, elle, assure la tension de l'appareil grâce à un système de contrepoids et vient de chez Küpfer.
Habegger quant à lui s'est chargé de fournir les agrès biplaces.
Notons que, bien que deux cabanes de contrôle se trouvent aux deux extrémités du téléski, le remontée fonctionne en self-service et est contrôlée à distance depuis le station amont du TKE2 Bodmen.

Caractéristiques

Administratives

Nom : Kastelegg
Année de construction : 1983
Constructeur principal : L+P Küpfer Maschinenfabrik, Steffisburg
Constructeur secondaire : Borer Maschinenbau, Büsserach
Exploitant : Skilifte Rothwald-Wasenalp

Géométriques

Altitude aval : 2168 m
Altitude amont : 2260 m
Dénivellation : 92 m
Longueur : 557 m
Pente moyenne : ~17%

Techniques

Motrice : aval
Tension : amont (contrepoids)
Nombre de pylônes : 7
Sens de montée : gauche
Enrouleurs : Habegger

D'exploitation

Débit horaire : 720 personnes
Durée du trajet : ~3min

La remontée en images

Gare aval

La gare aval, bien que sertie d'une plaque Küpfer, provient de Borer. Elle assure l'entraînement de l'appareil et se situe dans un creux appelé Moos.

Image
La gare aval et le P1

Image
La gare devant le Bietschhorn

Image
La poulie, le moteur et le réducteur

Image
Vue de trois quarts. Le cabanon sur la gauche abrite les commandes de l'appareil et sert de poste de vigie.

Image
Idem de l'autre côté

Image
La plaque Küpfer sur la station Borer

Image
Gros plan sur la poulie motrice

Image
La gare vue de devant

Image
Les commandes électriques dans la cabane


Ligne

La pente de cette courte ligne est faible sur la première partie pour ensuite s'accentuer avant le sommet. Deux types de pylônes composent cette ligne : des ouvrages Borer sur la première partie puis des structures Küpfer sur la seconde.

Composition de la ligne
Image

Image
Le P1, ouvrage Küpfer

Image
Le P2, provenant de chez Borer

Image
Coup d'œil en arrière sur le P2

Image
Portée jusqu'au troisième pylône

Image
Le P3

Image
Portée quasiment plate jusqu'au pylône suivant

Image
Le P4, pylône fourni par Küpfer

Image
Tête du P4

Image
Croisement avec la piste rouge

Image
Le P5, la pente augmente

Image
Le P6

Image
Le P7, dernier pylône

Image
La zone de débarquement avec la cabane de vigie sur la gauche


Gare amont

La gare amont se trouve sur un promontoire rocheux, juste en dessous d'un petit sommet du nom de Kastelegg. Elle assure la tension du téléski grâce à un contrepoids et a été fournie par Küpfer.

Image
La station amont vue de trois quarts

Image
La gare amont vue de l'autre côté

Image
L'avant de la gare et la poulie de renvoi

Image
Zoom sur les galets de support en entrée et sortie de gare

Image
Gros plan sur la poulie

Image
Le système de tension et l'imposant contrepoids

Image
La station sur son vertigineux promontoire

Image
Zoom sur la gare

Image
D'un autre angle


Agrès

Les agrès aux assises biplaces de cette installation proviennent entièrement de chez Habegger.

Image
Un agrès Habegger devant le Bietschhorn

Image
Deux arbalètes devant la piste rouge

Image
Un enrouleur en ligne

Image
Enrouleur Habegger

Image
L'enrouleur et la suspente

Image
L'enrouleur et sa pince

Image
Jointure entre le cordon et l'archet


Vues diverses

Image
Le P7 et la cabane de contrôle

Image
La ligne et le grand plateau de Bodmen

Image
Le dernier pylône

Image
La tête du P7 avec les galets Städeli

Image
Zoom sur la gare amont du TKE2 de Bodmen au loin

Image
Le P6

Image
Le P5

Image
La tête du P4

Image
Le P3 avec deux sympathiques skieurs. En arrière-plan, les pistes de Belalp avec l'Unnerbächhorn et, à l'extrémité droite, l'Aletschhorn.

Image
La tête du P2, un mixte Borer/Städeli

Image
La station aval depuis la piste

Image
La piste bleue sous le Wasenhorn, avec le sommet du Bortelhorn tout à gauche

Image
La ligne du téléski


Conclusion et liens utiles

Rothwald, discrète mais charmante, est restée un domaine skiable à petite échelle mais offre cependant de longues et belles pistes dans un petit coin préservé du Haut-Valais.
Le téléski de Kastelegg, s'il ne dessert directement qu'une courte piste bleue, permet en revanche d'accéder à de belles descentes rejoignant Rothwald.

Textes : Nico05
Photos : Nico05, le 20 février 2021
Bannière : Artsinol

Liens utiles

Vidéos
Installations du domaine skiable par Basis104
Installations du domaine skiable par Stahlseil
Téléski de Kastelegg par Skilift Planet

Informations
Rothwald.ch
Simplon.ch
Bulletin d'enneigement
Page Facebook



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :