En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TKE2 du Mont-Rouge

Evolène (Espace Dent Blanche)

Von Roll

T2 ES
Description rapide :
Installation sommitale du domaine skiable, desservant plusieurs pistes variées.

Année de construction : 1981

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Nico05
Section écrite le 09/03/2021 et mise à jour le 13/04/2021
(Mise en cache le 13/04/2021)

Partez à la découverte du :

Image


Sommaire


  1. Evolène, Espace Dent Blanche
  2. Historique
  3. Le téléski du Mont-Rouge
  4. Caractéristiques
  5. La remontée en images
  6. Conclusion


1. Evolène, Espace Dent Blanche

Evolène est une commune du Valais central, au coeur du Val d'Hérens. Le village est situé à une altitude d'environ 1370 mètres, dans un cadre splendide couronné par la célèbre reine des Alpes, la Dent Blanche qui caractérise le paysage et la région. Le Val d'Hérens et Evolène en particulier est une destination alpine réputée, surtout en été, où les possibilités d'excursions dans cette vallée au charme encore intact sont presque illimitées.
En hiver, la renommée d'Evolène est moins grande, mais la station accueille tout de même plusieurs grandes manifestations sportives.
Le domaine skiable d'Evolène s'étend entre les 1404 mètres du hameau de Lana, situé à une dizaine de minutes du village, d'où partent les remontées mécaniques, et les 2632 mètres de la station amont du téléski du Mont Rouge.
À ce jour, la région offre une trentaine de kilomètres de pistes pour tous niveaux, avec une bonne exposition et de bonnes conditions d'enneigement, le tout dans un cadre simple et naturel, face à un panorama d'exception. Evolène fait partie de l'association "Espace Dent-Blanche", qui regroupe les stations d'Arolla, Evolène et La Forclaz, qui offrent ensemble environ 80 kilomètres de pistes et font partie de l'abonnement Magic Pass.

Image
^^ Accédez à Evolène dans la BDD


2. Historique

C'est en 1954 que le premier remonte-pente vit le jour sur la commune d'Evolène. Située au lieu-dit "Lautrec" (en face du village d'Evolène), cette installation fut rapidement doublée par un second téléski. Les deux remontées furent successivement remplacées dans les années 1960. Un autre téléski entra en service dans les mêmes années aux abords du village d'Evolène, au lieu-dit "Les Flantzes".
En 1961, on parla d'un projet consistant en une télécabine partant du hameau de Lana (situé en face d'Evolène, sur la rive gauche) et allant jusqu'à l'alpage de La Meina ainsi qu'un téléphérique conduisant au Pic d'Artsinol. La concession fut octroyée mais les installations ne virent jamais je jour.
Dix ans plus tard, un autre projet fut mis sur la table : il s'agissait d'une télécabine Evolène - Arbey puis Arbey - Vernec, avec divers autres variantes à l'étude. La réalisation ne fut jamais menée à bien.
Finalement, c'est en 1979 qu'une idée concluante fut amenée : il s'agissait d'un TSF2 Lana - La Meina (dit aussi Lana - Chemeuille) ainsi que deux TKE2.

Image
Image
^^Droits réservés Archives du Nouvelliste, 12 septembre 1980

Finalement, un troisième téléski dut être construit : le téléski du Pont. En effet, les autorités n'octroyèrent pas les autorisations pour la construction de places de parc à Lana, ce téléski servirait donc à amener les skieurs depuis le bas du village d'Evolène en un point haut depuis lequel ils pourraient rejoindre le départ du télésiège.
Le financement fut trouvé, en partie grâce à la société de la Télécabine Sion-Hérémence-Thyon qui souscrivit au capital-actions dans l'espoir d'une liaison Thyon - Evolène.
On construisit les remontées durant l'été 1981, et le samedi 19 décembre de la même année les installations ouvrirent officiellement au public. Evolène avait enfin son propre domaine skiable digne de ce nom, certes un peu en retard sur ses voisines valaisannes.

Image
^^Droits réservés Archives du Nouvelliste, 21 décembre 1981

Cependant, un élément vint perturber la joie de la mise en service du nouveau domaine skiable.
Il avait été envisagé, dès la conception du domaine, une liaison entre Evolène et les 4 Vallées en passant par les alpages de Mandelon sur la commune d'Hérémence. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle la société exploitant les remontées mécaniques de Thyon/Les Collons avait financé le projet et c'est grâce à cet espoir de liaison que le domaine de Télé-Evolène avait pu voir le jour. Les autorisations avaient été accordées pour des remontées mécaniques allant jusqu'à la crête séparant les vals d'Hérens et des Dix, à 2760 mètres d'altitude. Ainsi, depuis le sommet du téléski du Mont-Rouge, il aurait été possible de descendre à ski par les pentes de Mandelon jusqu'au fond du Val des Dix.
Mais les associations de protection de l'environnement, en particulier le WWF, firent opposition afin de préserver le paysage. Le téléski ne put être élevé que jusqu'à la cote 2630, de telle sorte qu'une liaison avec les 4 Vallées était impossible en l'état.
Cependant, l'espoir de pouvoir construire la seconde section du téléski persistait. Cet espoir fut balayé en 1983, lorsque le Conseil Fédéral donna raison au WWF et n'autorisa pas la réalisation du second segment de l'installation sommitale.

Image
^^Droits réservés Archives du Nouvelliste, 1er octobre 1983

Le domaine skiable de Télé-Evolène se développa quelque peu par la suite, avec la réalisation du réseau d'enneigement artificiel et, en 1991, l'inauguration du téléski des Arpilles. Les téléskis de Lautrec et celui du Pont furent démontés dans les années 2000.
Au début des années 2010, tout espoir de liaison avec les 4 Vallées s'envola, Télé-Evolène gardera pour toujours sa taille modeste.

3. Le téléski du Mont-Rouge

Situation

Image
Situation du TKE2 (en vert) sur le plan du val d'Hérens

Image
Situation du TKE2 (en vert) sur le plan d'Evolène

Image
Situation du TKE2 (en vert) sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)

Image
Situation du TKE2 (en vert) sur la carte 3D (image tirée de Swisstopo)


Infrastructure du TKE2 du Mont-Rouge

Ce téléski à enrouleurs biplaces, baptisé Mont-Rouge du nom du sommet le dominant, a été construit par Von Roll en 1981. Long de plus de 1300 mètres et accusant un dénivelé de 300 mètres, il est le second téléski le plus long du domaine juste derrière celui des Arpilles.
Sa ligne, composée de 15 pylônes tubulaires typiques du savoir-faire Bühler repris par Von Roll, évolue dans un environnement très alpin. Elle subit plusieurs variations de pente, tantôt négative et tantôt très raide.
La gare aval, située sur la droite de l'arrivée du TKE2 de La Nouva, est parfaitement d'origine. Elle assure la motricité de l'installation ainsi que sa tension grâce à un vérin hydraulique.
Quant à la station amont, qui se trouve au pied des parois rocheuses du Mont-Rouge et du Pic d'Artsinol, il s'agit d'une poulie de retour fixe.
La vitesse de l'installation est élevée est les agrès sont peu espacés afin d'obtenir un débit de près de 1200 personnes par heures.

Rôle et pistes desservies

Le téléski du Mont-Rouge fait partie des trois installation principales du domaine, le téléski des Arpilles étant plutôt secondaire. Il s'agit de l'installation sommitale du domaine skiable, culminant à plus de 2630 mètres d'altitude. Par ailleurs les derniers mètres de la ligne se situent sur la commune voisine de Saint-Martin (le reste du domaine étant sur celle d'Evolène).
La remontée est accessible directement depuis le sommet du téléski de La Nouva. Il dessert la grande majorité des pistes du domaines, très variées et de différents niveaux. En effet, avec seulement deux installations (La Nouva et Le Mont-Rouge), il est possible d'accéder à 8 pistes différentes situées de part et d'autre du domaine.
Depuis le sommet du remonte-pente sommital, le panorama sur les Alpes bernoises, sur le Weisshorn, le Zinalrothorn, le Cervin ou encore la Dent-Blanche est somptueux.

Les pistes desservies :
  • Le Mont-Rouge (4) : piste principale desservie par la remontée du même nom, d'un niveau relativement facile et évoluant à proximité du téléski. Elle est enneigée artificiellement sur sa partie inférieure.
  • Le concours (8) : piste exposée au soleil et subissant de nombreuses variations de pente, enneigée artificiellement et également accessible à sa moitié par le téléski de La Nouva.
  • Les journalistes (5) : descente au sud du domaine, accessible par un long chemin. La neige est souvent bonne en raison de l'exposition nord de la piste.
  • Artzinol (9) : première des deux pistes noires de "l'épaule" sur la crête au nord du domaine. Commençant par une longue route qui débouche sur la vertigineuse crête, elle descend ensuite en forte pente ensoleillée pour rejoindre le bas de la piste du "concours".
  • Vendes (10) : Seconde piste noire de "l'épaule", elle suit le même chemin que la piste "Artzinol" pour ensuite bifurquer et descendre à revers à l'extrémité nord du domaine.

4. Caractéristiques

Administratives

Nom : Le Mont-Rouge
Type : Téléski à enrouleurs biplaces
Constructeur : Von Roll
Année de construction : 1981
Exploitant : Télé-Evolène SA, Remontées Mécaniques du Pic d'Artsinol

Géographiques

Altitude aval : 2332 m
Altitude amont : 2632 m
Dénivellation : 300 m
Longueur : 1330 m
Pente moyenne : ~23%

Techniques

Nombre de pylônes : 15
Tension : Gare aval (vérin hydraulique)
Motrice : Gare aval
Côté de la montée : A gauche
Enrouleurs : Röhrs

D'exploitation

Durée du trajet : ~ 6 min
Débit horaire : 1200 personnes
Vitesse : 3.2 m/s

5. La remontée en images

Gare aval

La gare aval se situe sur la droite de l'arrivée du TKE2 de La Nouva. Elle assure à la fois l'entraînement et la tension de l'appareil.

Image
La gare aval depuis l'arrivée du TKE2 de La Nouva

Image
Le poste de vigie, les panneaux directionnels et le début de la ligne

Image
La station aval et l'accès à l'installation

Image
Vue de trois quarts

Image
Vue de côté

Image
Les galets de compression et le vérin hydraulique

Image
Le moteur, le réducteur et la poulie motrice

Image
La gare vue de derrière

Image
En contre-plongée

Image
La poulie motrice

Image
La gare dans sa longueur avec le début de la ligne

Image
Vue du nord

Image
Gros plan sur l'entrainement et la tension

Image
Vue éloignée de la gare, avec le départ de la piste du concours


Ligne

La ligne, composée de 15 pylônes tubulaires, évolue dans un environnement alpin et possède deux pylônes de déviation légère (P8 et 10). La pente est très variée, très douce voire négative par endroit et très raide sur certains tronçons. La vue sur le sud est panoramique et, face à la ligne, on peut contempler le Pic d'Artsinol et le Mont-Rouge.

Composition de la ligne
Image
S = support ; C =compression ; SD = support et légère déviation

Image
Le début de la ligne

Image
Les deux P1, l'un pour le brin montant l'autre pour le brin descendant

Image
Portée jusqu'au second pylône

Image
Regard en arrière sur le P1 et la station aval, avec la Dent Blanche tout à droite

Image
Le P2...

Image
...De plus proche

Image
Portée jusqu'au P3

Image
On se rapproche du troisième pylône

Image
Le P3

Image
Regard au sud sur la gare amont du TKE2 de La Nouva et, en second plan, la piste du Mont-Rouge, le tout dominé par la Vouasson

Image
Portée jusqu'au P4

Image
Le P4

Image
Portée jusqu'aux P5 et 6

Image
Croisement avec la piste du Mont-Rouge

Image
Regard sur la piste

Image
On s'approche des deux pylônes compression

Image
Le P5

Image
Le P6

Image
Portée jusqu'au P7, partie de la ligne spécialement raide

Image
Notre rapide ascension continue...

Image
...Encore

Image
Puis la pente s'adoucit avant le septième pylône

Image
Le P7

Image
Courte portée jusqu'au huitième pylône

Image
Le P8, premier pylône de déviation

Image
Portée jusqu'au P9

Image
Croisement avec la piste principale

Image
Le P9

Image
Vue en contre-plongée

Image
Portée jusqu'au dixième pylône

Image
Coup d'œil au sud

Image
La pente est très faible

Image
Le P10, effectuant une très légère déviation

Image
Le fût et la tête du pylône

Image
Portée jusqu'au P11

Image
La pente diminue encore

Image
Pour la troisième fois, on croise la piste du Mont-Rouge

Image
Le P11

Image
Portée négative jusqu'au P12

Image
On redescend...

Image
...Avant de remonter

Image
Le P12

Image
Portée jusqu'au P13

Image
On avance...

Image
...En direction du treizième pylône

Image
Le P13

Image
Portée plus raide jusqu'au P14

Image
On approche des deux derniers pylônes

Image
Le P14

Image
Le P15, dernier pylône

Image
L'aire d'arrivée


Gare amont

La gare amont est une simple poulie de retour fixe. Elle se trouve sur un replat dominé par le Mont-Rouge et le Pic d'Artsinol.

Image
La gare amont depuis l'aire d'arrivée

Image
Idem de plus proche

Image
La station amont vue de trois-quarts

Image
Zoom sur les galets de support et la poulie de renvoi


Agrès

Il s'agit d'enrouleurs Röhrs équipés d'archets biplaces. Certaines assises ont été changées par Garaventa.

Image
Deux arbalètes devant le Mont-Rouge (à gauche équipé d'une assise Röhrs et à droite d'une assise Garaventa)

Image
Un agrès devant la paroi rocheuse

Image
Deux archets se croisant

Image
L'enrouleur et sa supsente

Image
L'enrouleur et la pince

Image
Le cordon joignant l'archet


Vues diverses et pylônes

Image
Les P14 et 15

Image
La tête des deux derniers pylônes

Image
Le P14 devant le roi et la reine des Alpes, la Dent Blanche et le Cervin

Image
La tête du P13

Image
La tête du P12

Image
Le P11

Image
La tête du P10, où l'on remarque la très légère déviation

Image
La piste et la ligne

Image
Le P8, déviation plus prononcée que sur le P10

Image
Le P7...

Image
...Et sa tête

Image
P6 compression

Image
Partie la plus raide de la montée

Image
La tête du P2, avec en arrière-plan de raides couloirs à avalanches


6. Conclusion

Le téléski du Mont-Rouge, installation sommitale et faisant partie des trois remontées principales, a été réalisé en 1981 lors de la création du domaine skiable. Il dessert de nombreuses pistes variées de plusieurs niveaux différents et culmine à 2632 mètres d'altitude. Il remplit encore parfaitement son rôle grâce à son débit élevé et, bien qu'un peu de confort supplémentaire plairait à certains skieurs, aucun projet de remplacement à court terme n'est prévu, la société de concentrant actuellement sur le remplacement du télésiège par une télécabine.

Textes : Nico05
Photos : Nico05, 17 février 2021
Bannière : Artsinol

Pour aller plus loin

Evolène-Région : evolene-region.ch
Espace Dent Blanche : espacedentblanche.ch
Télé-Evolène : espacedentblanche-evolene.ch
Vidéo des installations du domaine réalisée par Stahlseil : vidéo YouTube



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :