En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : Gusgus3000
Section écrite le 23/12/2020 et mise à jour le 23/12/2020
(Mise en cache le 30/12/2020)

Bonjour, aujourd'hui je vous présente un reportage sur les :

Image


Au sommaire de ce reportage :

  • Serre Chevalier Vallée, station des Hautes-Alpes
  • Pré Ratier, récupération avant tout !
  • Pré Ratier III, le petit-frère éphémère
  • Lignes et infrastructures des téléskis
  • Caractéristiques
  • Les gares aval
  • Les lignes
  • Les gares amont
  • Pinces
  • Autres vues
  • Pré Ratier I&II, deux téléskis de l'espace débutants


Bienvenue à Sere Chevalier Vallée !

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains, et d'une ville, Briançon. Le domaine s'étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant aux nouveaux télésièges du Monétier. Le domaine compte d'ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 6 tapis et télécordes, de 25 téléskis, de 8 télésièges à pinces fixes, de 12 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d'un DMC et un téléphérique.

L'histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l'inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu'il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l'Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s'est accéléré jusqu'à l'incendie du téléphérique en 1983. En cette année, la décision est prise d'ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l'installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l'ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d'éléments du premier appareil. 1983 restera l'une des dates importantes dans la création de Serre Chevalier.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l'installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n'a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Les derniers investissements sont en date de 2019 avec le remplacement du télésiège du Col et l'Eychauda et du télésiège de Cibouït et la construction du téléski de Chanteloube 2 et de deux tapis roulants.

Image
>> Cliquez sur le logo pour accéder à la fiche de la station <<



Pré Ratier, récupération avant tout !

Tous les téléskis « Pré Ratier » de Chantemerle proviennent d'autres appareils. En effet, en 1977, le téléski « École » qui longeait le téléphérique de Serre-Chevalier est déplacé et remplacé par un nouvel appareil. Le téléski de Pré Ratier originel est doublé par le téléski du Stade la même année.

Image
Le plan des pistes de 1992/1993 issu de "70 ans de ski à Serre-Chevalier"


Légende :
En rouge : le téléski Exercice
En marron : le téléski du Stade
En jaune : le téléski de Pré Ratier

Image
Le téléski Exercice de 1977. Source : "70 ans de ski à Serre-Chevalier"

En 1994, lors de la construction du télésiège de l'Orée du Bois, le téléski Exercice est déposé ainsi que ceux du Stade et de Pré Ratier. Pour l'anecdote, lors de la construction du télésiège, l'hélicoptère réalisant le coulage des massifs de la ligne a percuté les câbles du téléphérique. L'ancien téléski de l'École est réutilisé pour la construction du téléski du Pré Ratier qui sera doublé la même année. En 2005, un troisième téléski est construit mais sera en fonction seulement deux courtes années. On notera également la disparition des deux pistes rouges desservies par les téléskis en 1994.

Pré Ratier III, le petit-frère éphémère

Petite parenthèse dans le reportage pour parler du petit-frère éphémère ! Comme mentionné plus haut, entre les saisons 2005/2006 et 2006/2007, les téléski de Pré Ratier I & II sont accompagnés dans leur tâche par le téléski de Pré Ratier III. Lors de la construction du télésiège du Grand Serre en 2005, le téléski École qui longeait le TSF2 du Grand Serre est démonté. Il est ensuite ramené à Serre-Ratier et implanté le long de la bretelle de la piste des Vallons menant vers l'ancienne gare intermédiaire de la télécabine de Grand-Alpe afin de permettre une nouvelle pente pour les débutants. Cependant, lors de la construction du télésiège des Combes, le téléski doit être démonté.

Image
Plan des pistes de la saison 2006/2007
En rouge, le téléski de Pré Ratier III. Atelier Pierre Novat

Image
Plan des pistes de la saison 1992/1993.
Le téléski Exercice du plateau du Grand-Alpe est indiqué par le trait rouge.



Lignes et infrastructures des téléskis :

Les téléskis de Pré Ratier I & II sont situés sur le plateau de Serre-Ratier.

Image
Localisation sur le plan des pistes. Atelier Pierre Novat


Ils sont utilisés pour desservir l'espace débutants et deux pistes :
- Exercice Ratier I : courte piste verte partant de la gare amont du téléski de Pré Ratier I et arrivant à sa gare aval, elle développe une pente relativement faible.
- Exercice Ratier II : courte piste verte partant de la gare amont du téléski de Pré Ratier II et arrivant à sa gare aval, elle développe une pente relativement faible. Elle permet également l'accès au tapis de Ratier.

Caractéristiques :

À présent, voici les caractéristiques des installations. Elles sont présentés comme ceci : Pré Ratier I | Pré Ratier 2

- Caractéristiques Administratives

TKF - Téléskis à perches fixes : PRE RATIER I & II
Maître d'œuvre : ERIC
Exploitant : SCV Domaine Skiable
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1994 (éléments récupérés de 1977)

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 400 personnes/heure (600 personnes/heure*)
Vitesse d'exploitation : 1,59 m/s (2,38 m/s*) | 1,56 m/s (2,34 m/s*)

- Caractéristiques Géométriques


Altitude aval : 1880 m
Altitude amont : 1899 m
Dénivelé : 19 m
Longueur développée : 119 m
Pente maximale : 20,00 %
Pente moyenne : 16,52 %
Temps de trajet : 1 min 15 s (45 s*)

- Caractéristiques Techniques


Emplacement tension : Amont
Type de tension : Par contrepoids
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée :11 kW
Sens de montée : Gauche | Droite
Embarquement : A plat
Nombre de pylônes : 1
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes
Nombre de perches : 17
Espacement : 14,3 m

(*) : valeur à débit maximal

--> Les photos des deux lignes sont mélangées dans les rubriques ci-dessous. On retrouvera d'abord celles de Pré Ratier I et donc par la suite, Pré Ratier II.

Les gares aval

Les gares aval des téléskis, situées à 1880 mètres d'altitude, sont les stations motrices des deux installations.

Image
Panneau d'information de Pré Ratier I.

Image
La gare aval vue de dos.

Image
Le chalet d'exploitation commun aux deux téléskis.

Image
La file d'attente.

Image
Panneau d'information de Pré Ratier II.

Image
La gare aval.

Image
La poulie motrice.

Image
Zoom sur le moteur asynchrone.

Image
Les commandes du téléski.



Les lignes

Les lignes sont très courtes, seulement 119 mètres, et leur pente très douce. Pomalgaski a équipé les téléskis d'un seul pylône tubulaire par ligne.

Voici de détail des balanciers :
Pré Ratier I | Pré Ratier II
P1 : 2S-1C/2S-1C | 2S-1C/2S-1C

Image
Le début de la ligne

Image
La fin de la ligne.

Image
L'unique pylône. Comme sur Pré Ratier II, il assure le rétrécissement de la voie.

Image
Vue depuis la plateforme de débarquement .

Image
Le début le la ligne.

Image
Le P1.

Image
Vue arrière sur le P1.



Les gares amont

Les gares amont, situées à 1899 mètres d'altitude, sont les stations tension des installations. Le retour des perches de chaque appareil s'effectue par une poulie flottante et la tension est assurée par un contrepoids.

Image
La gare amont.

Image
Idem mais à l'opposé.



Pinces

Les perches sont reliées au câble par des pinces fixes :

Image



Autres vues :

Image
Les lignes depuis la station amont de Pré Ratier I.

Image
Idem mais depuis la station amont de Pré Ratier II.

Image
La ligne depuis la piste Exercice Ratier II.



Pré Ratier I & II, deux téléskis de l'espace débutants :

Les téléskis de Pré Ratier I & II sont donc de courts appareils qui ont pour but de desservir l'espace débutants du plateau de Serre-Ratier. Ces courtes remontées sont parfaitement adaptées à leur but bien que, sans l'ESF, les téléskis seraient déserts. Depuis 2013, un projet de transformation de l'espace débutants est envisagé : démontage de Pré Ratier I & II avec réimplantation d'un des téléskis, construction d'un nouveau téléski, construction de deux tapis roulants, d'une piste de "Snow tubing" et de divers équipements. À ce jour, la date du projet est inconnue. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la discussion du projet sur le forum de la station ou consulter le projet sur le site de la DREAL.

Image
Pré Ratier I & II, principaux téléskis de l'espace débutants de Serre-Ratier


À bientôt !

Texte et bannière : Gusgus3000
Photos : Gusgus3000
Relecture : louislp

© - 2020 - Gusgus3000 - www.remontees-mecaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :