En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TPH 3S Prodains Express

Avoriaz (Morzine-Avoriaz)

Leitner - Poma

T3 ES
Mise en service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 20/04/2016 et mise à jour le 21/06/2016
(Mise en cache le 21/06/2016)

Image


Avoriaz : Cœur des Portes du Soleil

Image

>> Découvrez l’introduction à la station en cliquant sur le logo <<


Les Prodains : l'axe historique d'Avoriaz

La construction du téléphérique des Prodains et les débuts de la station :

Si le village de Morzine s’est lancé dès les années 1930 dans le tourisme hivernal avec la construction du téléphérique du Pleney en 1934, Avoriaz n’est née que bien plus tard. Le plateau d’Avoriaz appartenait autrefois à la famille de La Rovorée, dont le fief se situait près d’Yvoire, au bord du Lac Léman. Ce terrain fut plus tard cédé à la commune de Morzine. C’est précisément un Morzinois qui repéra les lieux et émit l’idée d’y implanter des infrastructures permettant la pratique du ski : Jean Vuarnet. Le site effrayait les Morzinois par les conditions parfois difficiles qu’on y rencontrait l’hiver et l’enneigement tout bonnement exceptionnel qu’on y trouvait. Il confie la planification de la construction de la station à Gérard Brémond qui s’entourera de plusieurs architectes.

La construction d’un téléphérique d’accès aux champs d’altitude est donc entreprise de 1961 à 1962. Fourni par le constructeur Applevage, sa gare aval est implantée dans la vallée des Ardoisières, au pied de la grande falaise d’Avoriaz, sommet d’où est installée la gare amont.
Le téléphérique des Prodains est on ne peut plus important, puisqu’il relie la vallée à Avoriaz en quelque minutes, épargnant ainsi aux voitures la longue montée en lacets par la montagne de Super-Morzine.
Lors de l’ouverture du téléphérique en 1962, le domaine skiable d’Avoriaz est encore peu développé. On n’y trouve que trois remontées : le télésiège des Foillys, et les téléskis du Plan Brasy et de la Combe. Tous trois se trouvaient sur la face nord des Hauts-Forts à 2466 mètres d’altitude, sommet surplombant la vallée des Ardoisières et la station d’Avoriaz.

La gare aval du téléphérique des Prodains :
Image

La gare amont du téléphérique des Prodains, vue en contre-plongée :
Image

Vue cette fois-ci depuis la place Jean Vuarnet :
Image



Le secteur des Prodains :

L'équipement du secteur des Prodains s'est poursuivi dans les années 1970 avec l'installation en 1972 du télésiège biplace du Crot aux Chiens. Celui-ci partait non loin de l’unique pylône du téléphérique des Prodains, en contrebas du hameau du Crot aux Chiens à 1479 mètres d’altitude, et arrivait un peu au-dessus de l’arrivée du télésiège des Foillys, à 1941 mètres d’altitude. D’une longueur de 1315 mètres, il permettait aux skieurs d’enchaîner les rotations sur le haut du secteur des Prodains sans avoir à systématiquement regagner le téléphérique éponyme pour emprunter à la fois celui-ci puis le télésiège des Foillys.

L’aménagement se poursuit en 1980 avec la construction du télésiège du Vérare. Avec une gare aval à proximité du départ du téléphérique des Prodains, celui-ci proposait 602 mètres de dénivelé sur 1555 mètres de longueur, et avait la particularité de posséder une gare intermédiaire à ses débuts. Il permettait aux skieurs d’enchaîner les rotations sur le bas du secteur des Grandes Combes, et, coupler au télésiège du Crot, il effectuait une liaison d’Avoriaz sans prendre le téléphérique des Prodains.

La gare aval du télésiège du Vérare à l’hiver 2014 :
Image

La gare amont :
Image


En 1986, le télésiège triplace du Lac-Intrets est remplacé par un télésiège débrayable quatre places. Toutefois, seuls les gares et les sièges sont démontés, puisque les pylônes sont conservés afin de réduire les coûts de construction. De ce fait, les gares du télésiège sont récupérées pour installer un nouveau téléporté dès 1987 : le télésiège de la Combe du Machon. D’une longueur de 1490 mètres et d’un dénivelé de 529 mètres, celui-ci gagne le sommet du télésiège du Lac-Intrets, avec un départ en contrebas de la gare amont du télésiège du Vérare.

Le secteur ne connaît aucune évolution jusqu’en 2007, date à laquelle les télésièges du Crot aux Chiens, des Foillys et de la Combe du Machon sont démontés au profit d’un unique télésiège débrayable six places : les Grandes Combes.

Enfin, à cheval sur les années 2012 et 2013 s’étalera le remplacement du téléphérique des Prodains par un téléphérique débrayable de type 3S.

Plan récapitulatif des différentes remontées s’étant succédées sur le secteur :
Image

Panneau annonçant la construction du 3S, en place pendant la saison 2011/2012 :

Image


Un chantier hors normes :

Le chantier du 3S des Prodains s'est étalé sur près d'un an. Commencé au printemps 2012, la mise en service officielle du 3S ne s'est finalement pas faite avant avril 2013, soit à quelques semaines de la fin de saison.

Image
^^^^ Cliquez sur l'image pour consulter le suivi du chantier^^^^



Le téléphérique 3S des Prodains Express :

Le téléphérique débrayable 3S des Prodains a été construit entre 2012 et 2013 par le groupement Leitner-Poma. C’est un appareil polyvalent puisqu’il est aussi bien utilisé pour le transport de skieurs que comme moyen de transports urbains.

Côté ski, il est en effet le seul moyen de remonter sur le domaine skiable et de rejoindre la station d’Avoriaz depuis les Prodains et le bas des pistes noires parcourant la face nord des Hauts Forts, si l’on ne souhaite pas emprunter le télésiège des Grandes Combes situé un peu plus haut. Il permet aux skieurs l’empruntant d’accéder à tous les secteurs de la station : les Hauts-Forts et Arare via les télésièges du Lac-Intrets ou des Grandes Combes ; Chavanette en enchaînant avec le télésiège du Stade, Super-Morzine grâce au télésiège du Plateau, ou les Lindarets en utilisant le télésiège du Tour. De ce fait, le 3S des Prodains fait office de porte d’entrée du domaine skiable, accessible directement par la route des Ardoisières venant de Morzine.
L’installation est également un moyen de transport urbain : certains vacanciers, afin d’éviter la longue montée de la route d’Avoriaz choisissent de laisser leur voiture aux Prodains pour la durée de leur séjour. Dès lors, ils empruntent ce 3S et poursuivent leur chemin jusqu’à leur logement à pieds ou en calèches.

Côté technique, c’est un appareil très rare en France puisqu’il s’agit de l’un des deux seuls téléphériques débrayables du pays. Plus de détails seront présentés dans la partie consacrée à la technique de l’appareil.

Le 3S des Prodains ne dessert qu’une seule piste, la bleue du Crot qui permet de redescendre au pied de l’appareil, ou bien d’accéder au secteur des Grandes Combes ou d’Arare en empruntant le télésiège des Grandes Combes. En revanche, le 3S des Prodains arrive en plein cœur du front de neige d’Avoriaz et permet de ce fait de rejoindre les télésièges du Plateau, du Tour, du Lac-Intrets ou du Stade, ainsi que le téléski du Surf, qui se trouvent tous à proximité.

Localisation de l’appareil sur le plan des pistes :

Image

Image


Caractéristiques de l'appareil

Caractéristiques administratives :

  • 3S - Téléphérique à pinces débrayables : Prodains Express
  • Exploitant & Maître d'ouvrage : SERMA
  • Constructeur : Groupement Leitner-Poma
  • Année de construction : 2013

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver et été
  • Débit d'exploitation : 2000 p/h (2400 p/h à terme)
  • Vitesse d’exploitation : 7 m/s
  • Temps de trajet : 4 minutes 30 secondes

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1182 m
  • Altitude amont : 1758 m
  • Dénivelé : 576 m
  • Longueur développée : 1571 m
  • Longueur horizontale : 1462 m
  • Pente moyenne : 39,40 %
  • Pente maximale : 70,60 %
  • Largeur de voie : 10 m


Caractéristiques techniques :

  • Gare motrice-tension : Amont
  • Puissance développée : 1060 kW
  • Type de motorisation : Continu
  • Type de tension : Hydraulique
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 2
  • Diamètre de la poulie motrice : 4550 mm
  • Diamètre de la poulie retour : 4900 mm

Caractéristiques des véhicules :

  • Constructeur : Sigma
  • Type de véhicules : Saphir 35
  • Nombre de véhicules : 12 (14 à terme)
  • Capacité : 35 personnes (Dont 24 assises)
  • Dispositif d'accouplement : 3S Leitner (2 x 4 galets et 2 pinces débrayables à 2 ressorts hélicoïdaux)
  • Masse à vide : 3550 kg

Caractéristiques des câbles :

  • Fabricant des câbles : Fatzer
  • Année de fabrication : 2012 - 2013
  • Diamètre des câbles porteurs (2) : 57 mm
  • Résistance à la rupture des câbles porteurs : 350 000 daN
  • Diamètre du câble tracteur : 45 mm
  • Résistance à la rupture du câble tracteur : 146 600 daN


La gare aval :

La gare aval du 3S des Prodains est située au fond de la vallée des Ardoisières, à proximité du hameau des Prodains. Elle se trouve à une altitude de 1182 mètres, à l’intérieur d’un imposant bâtiment arrondi. Le départ du 3S a été avancé de quelques dizaines de mètres par rapport à celui de l’ancien téléphérique. A noter que jusqu’en 2014, la G1 était à proximité immédiate de la gare aval du télésiège du Vérare, dont, rappelons-le, l’exploitation a cessé après la construction du 3S.

Différentes vues autour du bâtiment de la gare aval :
Image

Image

Image

Accès au garage :
Image

Vue d’ensemble du bâtiment de la gare aval :
Image

L’accès au bâtiment :
Image

Image

La billetterie :
Image

Les bornes de contrôle des forfaits :
Image

Image

Caractéristiques et horaires d’ouverture du téléphérique :
Image

Salle d’attente…
Image

…pour les voyageurs fortement chargés :
Image

Le poste de conduite aval :
Image

La gare aval : vue depuis le quai d’arrivée :
Image

Arrivée d’une cabine en gare :
Image

Cabines dans le contour de la gare aval :
Image

Image

Image

Au centre une affiche présentant de nombreuses caractéristiques de l’appareil :
Image

Image

Le quai de départ :
Image

Une cabine prête au départ :
Image

Départ :
Image

Image

Le sabot de gare aval :
Image

Image



La ligne :

La ligne du 3S des Prodains n’est pas très accidentée puisque la technologie choisie permet l’emploi de très longues portées entre les différents ouvrages de ligne. Ainsi, sitôt sortis de gare amont, nous nous élevons en direction d’Avoriaz en franchissant successivement le parking des Prodains puis une première falaise. C’est au sommet de cette première barre rocheuse que se trouve le premier pylône de la ligne, non loin de l’emplacement de l’ex-pylône de l’ancien téléphérique des Prodains. Une fois l’ouvrage passé, nous nous élançons en longeant les falaises d’Avoriaz vers la gare amont, incrustée dans la roche.

Survol des vastes parkings :
Image

Vue sur le début de ligne :
Image

Vue arrière sur la gare aval :
Image

Premier pylône :
Image

Tête du pylône :
Image

La longue portée entre le premier et le deuxième pylône :
Image

Image

Deuxième pylône :
Image

Vue arrière sur le franchissement du deuxième pylône :
Image

Portée entre le deuxième pylône et la gare amont :
Image

Image

Sur la gauche, l’ancienne gare amont du téléphérique des Prodains :
Image

La gare amont vue de face :
Image

Autres vues de l’entrée particulière en gare amont :
Image

Image



La gare amont :

La gare amont du 3S des Prodains se trouve sous la place Jean Vuarnet d’Avoriaz. Située à une altitude de 1758 mètres, elle est enfouie dans une énorme cavité creusée dans la roche d’environ douze mètres de profondeur. C’est la station motrice-tension de l’installation.

Arrivée…
Image

…d’une cabine…
Image

…en gare amont :
Image

Image

Le système mécanique d’ouverture des portes :
Image

Une cabine dans le contour de la gare :
Image

L’accès au quai de départ :
Image

Une signalétique a été installée au le sol afin d'orienter les voyageurs :
Image

Image

Différentes vues du quai de départ :
Image

Image

Le plancher est mobile...
Image

...afin de permettre l’isolement d’un véhicule :
Image

Vue inverse :
Image

Vue d’ensemble du quai de départ :
Image

Une cabine prête au départ :
Image

Le circuit arrivée :
Image

Un escalator mécanique permet de rejoindre la sortie du bâtiment :
Image

Image

Dans le petit hall à l’entrée du bâtiment se trouve un distributeur de forfaits :
Image

Informations et signalétique soignées :
Image

Image

Arrivée de l’ascenseur qui relie le quai du téléphérique :
Image

Sortie vers le village et les pistes d’Avoriaz :
Image

La sortie du bâtiment :
Image

La gare amont se trouve sur la place Jean Vuarnet :
Image

Différentes vues autour de la gare amont :
Image

Image

Au second plan, Avoriaz :
Image

Au second plan les pistes et remontées mécaniques du secteur Village :
Image

Autres vues extérieures de la gare amont :
Image

Image

Image

Vue nocturne du bâtiment d’accueil de la gare amont :
Image



Les véhicules :

Le groupement Leitner-Poma a utilisé au maximum les compétences des entreprises qui composent leurs groupes, et ainsi a fait équiper le 3S des Prodains Express par 12 véhicules de la gamme Saphir du constructeur Sigma.

La gamme Saphir s'appuie sur les matériaux employés et techniques d'assemblage initiés sur la célèbre gamme Diamond équipant largement les télécabines Leitner et Poma. Comme sur ces dernières, la structure est en aluminium et le dessin demeure très brut : ici les cabines ressemblent à un cube effilé aux extrémités hautes et basses. L'ensemble dispose de larges vitrages panoramiques en polycarbonate.

Tous ces équipements électriques fonctionnent grâce à une batterie. Celle-ci est rechargée en gare, hors exploitation.

Vues en ligne de cabines Saphir :
Image

Image

Gros plan sur une cabine Saphir en ligne :
Image

Une cabine en gare :
Image

Gros plan sur la façade de la cabine Saphir :
Image

Image

Les aérations de façade :
Image

Vue du côté intérieur :
Image

La prise de courant qui permet de recharger les batteries de la cabine :
Image

Au sommet : un capteur qui permet de vérifier la bonne fermeture des cabines en gare :
Image

Portes automatiques ouvertes :
Image

Intérieur d’une cabine :
Image

Avec de nombreuses banquettes :
Image

On trouve également des aérations au niveau du plancher :
Image

Les nombreuses barres d’appui qui permettent de ranger le matériel de ski :
Image

La plaque du cabinier Sigma :
Image

Eclairage LED :
Image



Le chariot 3S-Leitner :

Le chariot 3S équipant les cabines Saphir se compose de deux rangées de 2 x 2 galets entre lesquelles viennent prendre place deux pinces débrayables à deux ressorts hélicoïdaux. On peut y remarquer l'influence d'Agudio, notamment au niveau des balanciers typiques de la marque. Arrivé plus tard sur le marché du 3S, le groupe de Mickael Seeber a pu prendre le temps de mûrir la conception de son chariot 3S : seules 64 pièces composent au final l'ensemble qui pèse seulement 1200 kg. Une simplicité et un poids optimisés destinés à assurer une fiabilité dans le temps et des coûts d'entretien réduits.

La liaison entre le chariot et la suspente bénéficie d'un amortisseur longitudinal à double ciseaux.

Image

Gros plan sur la pince débrayable Leitner :
Image

Image

Image

Gros plan sur la suspente :
Image

Le système de fermeture et ouverture des portes :
Image

Deux cabines Saphir stockées dans la zone de garage :
Image



Autres photos :

Comme habituellement sur les téléphériques 3S, le câble tracteur est porté par la cabine durant le trajet ; il se retrouve donc désolidarisé des galets des pylônes ou des cavaliers au passage du véhicule, garantissant ainsi un confort de transport optimal.

Gros plan sur un cavalier de la ligne descendante :
Image

Départ d’une cabine de la gare amont :
Image

Vues de la ligne :
Image

Image

Image



Le 3S des Prodains : une réussite

Le vétuste téléphérique des Prodains n'est plus depuis l'été 2014. Aujourd’hui, seul le 3S assure le transfert de skieurs ou de voyageurs des Prodains vers Avoriaz. Il est désormais beaucoup plus pratique pour les touristes de se garer aux Prodains et de monter en 3S que d'affronter la longue route en lacets jusqu'à la station. Cet équipement est également une prouesse technique : deuxième 3S de France, après celui de l'Olympique à Val d'Isère, il impressionne par ses imposantes portées, la beauté du cadre dans lequel les cabines évoluent, et la vaste cavité dans laquelle la gare amont est logée.
On peut toutefois regretter la suppression du télésiège du Vérare, qui oblige désormais à enchaîner le 3S des Prodains puis le télésiège des Grandes Combes pour skier sur le secteur des Grandes Combes et descendre les longues pistes d'une traite.
Néanmoins, le 3S ne devrait pas rester tel quel pour toujours : il est en effet prévu de construire un second tronçon entre les Prodains et Morzine, afin de faciliter le transport urbain entre les deux stations, ainsi que les liaisons entre le domaine des Gets-Morzine et celui d'Avoriaz. A l'heure actuelle, le projet est au point mort, mais pas abandonné : affaire à suivre...

***********

Ainsi se termine ce reportage. Merci de l'avoir lu et à bientôt !

Pour plus d’informations : Avoriaz
Photos : kilano18, Lyokostart, Cookie & Rodo_Af
Texte (partie technique) : Lyokostart
Texte (présentation 3S & historique) : collonges74
Mise en page : Rodo_Af & collonges74
Schéma : Leitner
Banière : Artsinol

Partie 2
Auteur de ce reportage : Rodo_Af
Section écrite le 21/04/2016 et mise à jour le 21/06/2016
(Mise en cache le 21/06/2016)

Au cœur du téléphérique 3S du Prodains Express :

Bienvenue pour la visite technique du téléphérique 3S du Prodains Express. L’originalité de cette remontée mécanique est le principe développé par le groupement Leitner-Poma de récupération intégrée. Ainsi, quoi qu’il arrive techniquement, l’exploitant sera capable de rapatrier toutes les cabines en gare. Il n’y a donc pas d’évacuation verticale de prévue sur cet appareil.

La gare amont, située à l’entrée du village d’Avoriaz est le cœur du Prodains Express. La visite débutera par ce bâtiment spectaculaire construit dans une cavité de 12 mètres à flanc de roche.

Descente vers la gare amont…
Image

…nous distinguons le local de commandes, divisé en deux parties distinctes :
Image

Vous remarquez les bornes de contrôles des forfaits et les portiques adaptés aux bagages volumineux :
Image

Sur la gauche le poste de secours ultime, complètement indépendant, et sur la droite…
Image

…le poste de conduite de la gare motrice :

Image



Visite des postes de conduite :

A l'intérieur : les armoires de commande :
Image

…fournies par SEMER :

Image

Image



Le fonctionnement normal de l’appareil est assuré par des treuils indépendants et autonomes (un ensemble de moteurs et réducteurs : L1 et L2) qui se trouvent chacun au-dessus de l’une des deux poulies d’entrainement. Ces deux ensembles qui habituellement fonctionnent en simultané, peuvent également être mis en œuvre indépendamment sans que cela soit perçu comme une gêne pour le téléphérique.

L'écran proposant les nombreux modes de marche possibles de l’appareil :
Image



A noter qu’en marche normale, le téléphérique des Prodains fonctionne en hiver en mode « Continu 12 cabines sans trous », et en exploitation estivale, nocturne, ainsi qu’en exploitation hors public en mode « Pulse 3 cabines + 3 cabines ».

L'écran de commande en mode de marche normale : mode habituel :
Image



En cas de panne sur l’un des deux treuils, l’exploitation est possible avec un seul des deux treuils en désaccouplant de la poulie le treuil en panne et en sélectionnant, depuis le poste de commande, le treuil que l’on souhaite utiliser.
Le téléphérique des Prodains possède différents moyens de surveillance et de communications gérés depuis le poste de commande. Tout d'abord, de nombreuses caméras de surveillance sont placées dans les gares et à différents endroits des deux pylônes de la ligne. Elles permettent d’aider dans la réalisation d'un premier diagnostic rapide en cas de problème sur l’un des pylônes, et d'assister la sécurité des utilisateurs. Les caméras sont commandées à distance grâce à un pupitre spécifique.

Vue générale du pupitre de commande des caméras de surveillance :
Image

Le pupitre de commande des caméras de surveillance :

Image



Par ailleurs, une communication radio est possible avec chacune des douze cabines à l'aide d'un interphone.

La radio de communication avec les cabines, ici réglée vers la cabine N°2 :
Image

On aperçoit l'antenne relais sur le toit de la cabine :

Image



Le téléphérique des Prodains est également équipé d'une ligne de sécurité du type SEMER Safeline 1.1 qui surveille à la fois le non-déraillement des câbles, ainsi que l’ensemble des boutons d’arrêt de la ligne.

Image



On notera aussi la présence d'anémomètre sur les deux sabots des gares, et sur les pylônes dont les mesures sont affichées sur une des armoires de commande. Une surveillance incendie en ligne est également réalisée grâce à un boîtier spécifique.

Image

Dans le poste voisin, complètement isolé et indépendant, se trouve le poste de conduite de secours ultime nommé L2 :
Image



L'armoire de commande du fonctionnement de secours L2 reprend les principales fonctionnalités du mode normal : boutons poussoirs pour la commande de l'éclairage, commutateurs sélectionneurs pour le sens de marche et la régulation de la vitesse de l'appareil….

Image

Les armoires de puissance du mode de secours L2...
Image

...où l’on retrouve la commande du groupe électrogène de secours :
Image

Image

Image

Le groupe électrogène spécifique du bâtiment et du moteur hydraulique L2 :

Image



Visite de la machinerie :

La gare motrice vue de haut avec les poutres à pneus et une cabine en gare :
Image

Vues d’ensemble de la machinerie :
Image

Image

Les treuils L1 et L2 sont enfermés dans des caissons anti-bruits afin de réduire la nuisance sonore que leur fonctionnement engendre :
Image

Image

Le moteur électrique principal 1…
Image

…et l'arbre de transmission au réducteur avec, sur la droite, le volant d'inertie :
Image

Enfin, dernier élément composant du treuil L1 : le réducteur.
Image

Les moteurs principaux sont refroidis à l'aide de ventilateurs :

Image



- Le fonctionnement de secours normal L1 : il s’effectue en accouplant sur la même poulie que celle du moteur principal 1 (treuil L1), un moteur électrique. La commande du fonctionnement de secours normal L1 a lieu depuis le poste de commande.

Sur la gauche (en gris), le moteur électrique du fonctionnement de secours normal L1 :
Image

Le dispositif d'accouplement à la poulie motrice :

Image



- Le fonctionnement de secours L2 : également appelé « récupération intégrée », ce mode de fonctionnement est utilisé lorsque la marche de secours normale L1 n'est pas possible. Il fonctionne avec une génératrice, une pompe et un moteur hydraulique associé à un pignon que l'on vient accoupler à la poulie motrice du moteur principal 2 (treuil L2). C'est ce mode de fonctionnement de secours qui remplace l'évacuation verticale, procédure que l'on retrouve en cas de pannes dans des installations plus classiques.

Le moteur hydraulique pour le fonctionnement de secours L2 :
Image

Image

Différentes vues de la génératrice hydraulique pour le fonctionnement de secours L2 :
Image

…qui est commandé via le poste de conduite de secours ultime :

Image

Image



Le lorry et la poulie de renvoi :

Différentes vue du lorry…
Image

Image

…et de la poulie de renvoi :
Image

Image

Vue "zoomée" de la poulie de renvoi :
Image

Image

Les deux vérins hydrauliques :
Image

La centrale hydraulique :
Image

La graduation permettant de mesurer la course du lorry :

Image



Les poulies motrices et les freins de sécurité :

Comme il a déjà été évoqué, l'installation est composée de deux poulies motrices chacune équipée de deux freins de sécurité (FS2).

La poulie motrice n°1 :
Image

Les deux freins hydrauliques de sécurité de la poulie motrice n°1 :
Image

Les deux freins hydrauliques de sécurité de la poulie motrice n°2 :
Image

La centrale hydraulique qui commande les quatre freins de sécurité :

Image



Les câbles porteurs :

Les quatre câbles porteurs, de 57 mm de diamètre fabriqués par Fatzer, sont déviés dès leur entrée en gare vers des tommes d'ancrage. Ils vont ensuite s'enrouler autour de tambours de réserve.

La déviation des deux câbles porteurs du brin montant vue de côté :
Image

La déviation des deux câbles porteurs du brin montant vue du haut :
Image

La voie d'arrivée en gare avec la tomme d'ancrage des câbles porteurs du brin montant :
Image

En bas, de gauche à droite : la tomme d'ancrage, la seconde déviation des câbles porteurs qui leur permet de retrouver l'horizontalité et le tambour de réserve du brin montant.
Image

Vue de plus près de la tomme d'ancrage des câbles porteurs du brin montant :
Image

Vue de plus près du tambour de réserve des câbles porteurs du brin montant :
Image

Les caractéristiques des câbles tracteurs et porteurs équipant le téléphérique :

Image

Image



Le lanceur, le ralentisseur et le traînage des véhicules :

Le lanceur et le ralentisseur du 3S sont chacun composés de deux moteurs. Pour chacune des voies, il est possible de faire fonctionner un seul des deux moteurs ou les deux simultanément. On notera également la présence d'un volant d'inertie en sortie d'arbre du réducteur avec, de part et d'autre, un frein d'urgence.

Les deux moteurs de la voie d'arrivée vus de côté :
Image

Les deux moteurs de la voie de départ :
Image

Le frein d'urgence placé de part et d'autre du volant d'inertie en sortie d'arbre du réducteur :

Image


En gares, les cabines sont traînées à l'aide de pneus. On trouve sur cet appareil deux moteurs électrique (un en voie de départ, et un en voie d'arrivée) pour l'entraînement de secours des véhicules.

Vue de côté d'un moteur d'entraînement de secours avec, en dessous, les galets de déviation verticale du câble tracteur :
Image

Vue de plus près du moteur d'entraînement de secours en voie de départ :
Image

Le dispositif d'accouplement par courroies. En fonctionnement normal, les courroies ne sont pas mises dans les poulies à quadruples gorges :
Image

Le dispositif utilisé en mode dégivrage permettant d'enlever la neige des pinces en entrée de gare :

Image



Présentation des autres capteurs et du sabot de la gare amont :

L'écran de visualisation des différents capteurs :
Image

Le capteur de pesée des pinces en sortie de gare :
Image

L'accès à la passerelle de maintenance du sabot est contrôlé par un capteur. A partir de là, le port des EPI ainsi que l'utilisation de longes antichute et de harnais est obligatoire :
Image

Les galets supportant le câble tracteur sont montés sur ressorts :
Image

Différentes vues du sabot de gare amont :
Image

Image

Dernier détail : de nombreux palans entourent la structure pour le transport de charges lourdes.

Image



Visite des locaux électrique :

Les transformateurs de puissance, qui délivrent la tension électrique nécessaire au fonctionnement de l'appareil et à l'alimentation des bâtiments, sont situés dans une pièce hermétique dans la station amont. Dans une pièce accolée se trouvent les armoires de puissance de l'appareil ainsi que du bâtiment.

L'accès aux pièces des transformateurs et armoires de puissances :
Image

Image

Les transformateurs de puissance du bâtiment et de l'appareil :
Image

Les armoires propres aux transformateurs de puissance :
Image

Les armoires de puissance de l'appareil et du bâtiment :
Image

Image

L'intérieur des armoires de puissance :

Image



Parties techniques de la gare aval :

La gare aval accueille le garage permettant le rangement des véhicules, ainsi que l’atelier de maintenance des cabines et des pinces. Deux pinces étant révisées chaque année.

Le rail permettant l’entrée et la sortie des véhicules vers le garage :
Image

Le mécanisme d’ouverture des portes automatiques…
Image

Le système d’entrainement des véhicules dans la zone de garage :
Image

La zone de garage…
Image

…qui entoure le poste de conduite :
Image

On distingue les prises électriques utilisées toutes les nuits pour recharger les batteries des cabines :
Image

Passerelle rabattable pour accéder au toit des cabines :
Image

La passerelle amovible :

Image

Image



Accès à la partie supérieure :

L’accès à la partie supérieure de la gare aval :
Image

La poulie retour :
Image

Image

Zoom sur l’attache :
Image

Les tommes d'ancrage en gare aval :
Image

Image

Vue sur l'aiguillage de transfert vers le garage :
Image

La motorisation du système de traînage des véhicules dans la zone de garage :
Image

Le capteur de détection des véhicules présents dans le garage :
Image

Vues globales de la zone de maintenance :
Image

La plateforme de maintenance des pinces :
Image

Vue arrière sur la poutre à pneus dans le contour :
Image

Le gabarit de la pince débrayable Leitner 3S :
Image

Le support utilisé pour la maintenance des pinces :
Image

Le palan pour soulever les pinces :

Image


Autre aspect technique en gare aval :

Les bidons qui sont remplis d'eau lors des essais en charge,
Image

Image


Vifs remerciements à la SERMA qui nous a aimablement ouvert ses portes pour la visite de l’appareil.
Texte & photos : Lyokostart et Rodo_Af



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11294 secondes. 38 requete(s).
107 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés