Localisation(s)
Photo

 TPH V 50 du Brévent

Chamonix-Mont-Blanc - Brévent-Flégère (Vallée de Chamonix)

Montaz Mautino - PWH

T3 ES
Description rapide :
Un téléphérique mythique de Chamonix dont la première version qui remonte à 1930 a été remplacée par l'installation actuelle en 1987.

Année de construction : 1987
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Appareil recommandé par l'équipe : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : l'alexois
Section écrite le 20/07/2009 et mise à jour le 14/05/2021
(Mise en cache le 14/05/2021)

Image



Capitale mondiale de l´alpinisme, Chamonix-Mont-Blanc s´impose comme un site incontournable de Haute-Savoie été comme hiver. La ville tient sa notoriété de sa situation au cœur de la vallée de l´Arve, face au mont Blanc. La station s´ouvre au tourisme dès le début du XXe siècle avec la construction du chemin de fer à crémaillère du Montenvers, conduisant les estivants à la Mer de Glace. Elle bénéficie aujourd'hui d'autres remontées prestigieuses comme le téléphérique de l'Aiguille du Midi, qui dessert depuis 1955 ce site d'exception culminant à 3842 mètres d'altitude.

En hiver, Chamonix est, bien entendu, connu pour ses nombreux hors-pistes, dont le célèbre circuit de la vallée Blanche. On y pratique le ski de piste sur plusieurs domaines distincts de taille moyenne, en particulier sur le versant ensoleillé du site de Brévent-Flégère, face au mont Blanc, ou est installé depuis 1930 un impressionnant appareil : le téléphérique du Brévent.



Situation

Le téléphérique du Brévent relie en un unique jet, sans pylône intermédiaire, la colline de Planpraz, accessible depuis le centre-ville de Chamonix par une télécabine, au Brévent, sommet situé à l'extrémité méridionale des Aiguilles Rouges. Culminant à 2.525 mètres d'altitude, cet éperon rocheux surplombe directement Chamonix de 1.500 mètres et est réputé pour son panorama sur la vallée de l'Arve et le massif du Mont-Blanc.

Situation sur un plan général de la vallée en version estivale :
Image


Situation sur un plan des pistes du domaine skiable Brévent-Flégère :
Image


Le Brévent et la gare d'arrivée de son téléphérique :
Image
(CC by-sa Franck Langlois)




Historique

On doit l'idée d'un téléphérique reliant Chamonix au Brévent à Alfred Cachat, qui imagine dès 1912, relier par « funiculaire aérien » la colline de Planpraz puis le Brévent lui-même. Après moultes aléas, Cachat est cependant contraint de jeter l'éponge et c'est finalement le promoteur Edouard Pellerin qui reprend le projet dans les années 1920, avec l'appui technique d'André Rebuffel. Le premier tronçon Chamonix - Planpraz ouvre en 1928 (voir le reportage) suivit en 1930 du second tronçon jusqu'au sommet du Brévent.

Image
(Coll. Laurent Berne)

Vue sur la ligne très aérienne du téléphérique :
Image
(Coll. Laurent Berne)



Cet appareil historique est le premier à utiliser le principe breveté par l'ingénieur de double-boucle ou un unique câble fait office de câble tracteur et câble frein en étant renvoyé par deux fois sur chaque voie du téléphérique. Ce nouveau système permet de positionner sans grosse contrainte l'entrainement au niveau de la gare aval, nettement plus facile d'accès et déjà équipée de l'électricité. Cette configuration sera utilisée sur plusieurs des réalisations de Rebuffel et reprise par le constructeur Monziès pour les téléphériques de Las Donnas (Auron), des Grandes Rousses (L'Alpe d'Huez) et de Bellevarde (Val d'Isère).

La configuration du câble en double-boucle :
Image
(Coll. Laurent Berne)

La cabine d'origine, légère, construite par les ateliers chamoniard René Schmidt et son chariot :
Image
(Coll. Laurent Berne)

La cabine en milieu de ligne et la vue sur le sommet :
Image
(Coll. Laurent Berne)

La cabine face aux aiguilles de Chamonix :
Image
(Coll. Laurent Berne)

Arrivée de la cabine 1 en gare amont :
Image
(Coll. Laurent Berne)

Image
(Le Pèlerin - nov. 1930, coll. Laurent Berne)

Exploitation hivernale avec les ski dépassants par l'arrière :
Image
(Coll. Laurent Berne)

On remarque que, avec le temps, le matériel de ski a abimé l'habillage de la cabine :
Image
(Coll. Laurent Berne)

Nouvelles cabines au début des années 50 :
Image
(Coll. Laurent Berne)

Image
(Coll. Laurent Berne)

Image
(Coll. Laurent Berne)

Dernier changement de cabine dans les années 60 :
Image
(Coll. Laurent Berne)

Image
(Coll. Laurent Berne)

Le téléphérique et la télécabine de Planpraz :
Image
(Coll. Laurent Berne)


Après 57 ans d'exploitation, la remontée d'origine a laissé place à un nouvel appareil moderne bi-tracteur bi-porteur construit par l'Isérois Montaz-Mautino. Le nouvel appareil ne partage rien du téléphérique d'origine, sinon, sinon son impressionnante portée sans pylône de 1350 mètres. D'ailleurs, avec ses deux cabines de 60 places, il possède des dimensionnements globaux tout autre. Les nouvelles gares, en métal et ouvertes sur l'extérieur, ont été construites en surplomb des anciennes. Ce nouveau téléphérique est mis en service pour la saison d'hiver 1987-1988.



Caractéristiques

Conception
- Téléphérique bi-porteur bi-tracteur à va-et-vient
- Constructeur : Montaz-Mautino
- Maîtrise d’œuvre : Denis Creissels SA
- Année de construction : 1987

Exploitation
- Saison d’exploitation : Hiver et été
- Vitesse : 12 m/s
- Temps de Parcours : 1 min 52 sec
- Débit : 1000 p/h

Topographie
- Altitude gare aval : 2015 m
- Altitude gare amont : 2519 m
- Dénivelé : 504 m
- Longueur développée : 1350 m
- Pente moyenne: 41%
- Pente maximale de la ligne : 65 %

Technique
- Gare motrice : aval
- Moteur principal : électrique, 430 kW
- Moteur de secours : thermique
- Câbles porteurs : 2 par voie
- Câbles tracteur : 2
- Tension câbles porteurs : aval
- Tension câbles tracteurs : amont
- Nombre de pylônes : 0

Véhicules
- Type: cabines de 60 places
- Nombre de véhicules : 2
- Chariot : indéraillable, 2x8 galets de roulement



La gare aval - Planpraz

La gare aval est située à 2015 mètres d'altitude. Elle assure la mise en mouvement des câbles tracteurs et la tension, par contrepoids, des câbles porteurs.

Image

Image

Image
(CC by-sa Yann)

Un des deux sabots de support du chariot :
Image

La structure de la gare et le local de la machinerie en retrait :
Image



Détails techniques de la station aval

Image

Le moteur électrique principal de 430 kW :
Image

La dynamo tachymètre du moteur électrique :
Image

L'accouplement moteur électrique - réducteur :
Image

Le réducteur :
Image

L'accouplement réducteur - poulie motrice :
Image

De l'autre côté, le désaccouplement du réducteur (pour utilisation du moteur de secours) :
Image

La poulie motrice, avec, en haut, l'accouplement de l'entrainement de secours sur la couronne dentée :
Image

Le moteur thermique de secours, situé au dessus du moteur électrique principal :
Image

Image

Le frein de service agit sur une piste en périphérique de la poulie motrice :
Image

De l'autre côté de la poulie, la centrale des freins :
Image

Le frein d'urgence :
Image

Le frein d'urgence :
Image

La mise a terre des câbles tracteurs :
Image

Remontée des câbles tracteurs :
Image

Image

Les poulies de déviations des câbles tracteurs :
Image

Les galets assurent une légère déviation des câbles tracteurs :
Image

Tachymètre sur les câbles tracteurs
Image

Poulie de déviation des câbles tracteurs en direction de la ligne :
Image

Vue arrière sur ces poulies de déviation ; on remarque leur inclinaison :
Image


Tension des câbles porteurs

La tension des câbles porteurs est faite par des contrepoids. Les câbles porteurs sont reliés aux contrepoids par des mordaches et des mains puis par des câbles de petits diamètres car les contrepoids peuvent avoir une course de plusieurs mètres et la réglementation interdit une telle courbure des câbles porteurs quand ceux-ci sont reliés directement au contrepoids :

L'entrée des câbles porteurs :
Image

Les mordaches et les mains :
Image

La sortie à proximité des mordaches et les mains :
Image

Les poulies de déviation vers la fosse à contrepoids:
Image

La fosse des contrepoids des câbles porteurs :
Image



Le poste de commandes

Image

Le pupitre de commandes :
Image

Les armoires de commandes :
Image

Image

Image




La ligne

La ligne assume une dénivelée de 504 mètres pour une longueur de 1.350 mètres. Elle est constituée d'une seule portée entre la gare aval et la gare amont. Les ingénieurs ont pu installer des chariots indéraillables. Ainsi la structure du chariot enchâsse les câbles porteurs et les câbles tracteurs.

Image
(CC by geographyalltheway.com)

Voyage sur la ligne d'aval en amont :

Image

Image

Image

Image

Croisement avec l'autre cabine
Image

Chaque ligne possède 3 cavaliers de soutien des câbles tracteurs :
Image

Image

Image

Image

Arrivée en gare amont :
Image




La gare amont - Le Brévent

La gare amont est située à 2.519 mètres d'altitude, un peu en dessous du sommet du Brévent. Elle offre un panorama imprenable sur le massif du Mont-Blanc et est le point de départ de belles ballades en été mais aussi de la célèbre piste noire Charles Bozon en hiver. On y trouve un point de restauration et des sanitaires. Techniquement, la station assume la tension des câbles tracteurs et l'ancrage des câbles porteurs.

Image

Image

Image

Un sabot :
Image

Les quais :
Image


Tension des câbles tracteurs et ancrage des câbles porteurs

Les poulies hautes de déviation :
Image

Les autres poulies de déviation vers le contrepoids :
Image

Image

Image

Les ancrages des câbles porteurs et, sur la gare, le contrepoids des câbles tracteurs :
Image

Image

Image

Le Chariot de secours

Image

Image




Les cabines :

Le téléphérique possède 2 cabines de 60 places chacune.

Cabine en ligne
Image
(CC by-nc-sa Thierry Bachellier)

Image
(CC by-nc-sa Thierry Bachellier)

La cabine n°2 à quai :
Image

Détails dans la cabine n°2 :
Image

Image

Image




Panorama

La vue sur la ligne et Chamonix :
Image

Et bien entendu, le panorama sur le massif du Mont-Blanc depuis le sommet :
Image

La terrasse panoramique du restaurant sommital :
Image
(CC nc-by-sa Thierry Bachellier)

Le téléphérique face au mont Blanc :
Image
(CC by-sa-nc Thierry Llansades)


Je tiens à remercier tout le personnel de ce téléphérique pour la visite et les explications.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :