Localisation(s)
Photo

 TPH V Emmetten - Niederbauen

Emmetten (Klewenalp- Stockhütte)

NSD Niederberger

T2 ES
Description rapide :
Première remontée mécanique d'Emmetten, le petit téléphérique conduisant à Niederbauen, à l'usage aussi bien touristique qu'agricole, a été remplacé et rénové plusieurs fois au cours de sa longue existence.

Options techniques :
  • Estacade sur pylône
Année de construction : 1960

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Nico05
Section écrite le 20/09/2021 et mise à jour le 15/11/2021
(Mise en cache le 16/11/2021)

Partez à la découverte du :

Image


Sommaire


  1. Emmetten, la station de montagne de Nidwald
  2. Situation du téléphérique de Niederbauen
  3. Niederbauen, la première ligne de téléphérique d'Emmetten
  4. Rôle et infrastructure du téléphérique
  5. Caractéristiques
  6. La remontée en images
  7. Conclusion, liens et informations utiles

Emmetten, la station de montagne de Nidwald

Emmetten se situe en Suisse centrale dans le demi-canton de Nidwald, sur la rive sud du lac des Quatre Cantons. Cependant, contrairement aux autres villages de la région tels Beckenried, Buochs ou encore Ennetbürgen, Emmetten ne se trouve pas au bord du lac. En effet, le village, accessible par la route en quelques minutes depuis Beckenried, est perché à une altitude de 755 mètres.
De ce fait, Emmetten est l'unique station touristique purement "de montagne" de Nidwald (avec la petite station de Wirzweli, dans la vallée d'Engelberg).
On y trouve donc des chalets et immeubles au style plutôt montagnard et l'ambiance se rapproche de celle d'une station alpine.
Les commerces et hôtels y sont assez nombreux, tout comme les téléphériques. Autour du village, on trouve quatre petits téléphériques et une télécabine, tous ouverts au public.

L'été, les touristes viennent en nombre pour emprunter les remontées mécaniques et les nombreuses randonnées autour de Niederbauen et Stockhütte. Alors que les parapentistes s'élanceront du haut de Niederbauen, les cyclistes dévaleront les itinéraires VTT ou le bike-park. Les familles sont également nombreuses pour profiter des sentiers didactiques, aires de jeux et restaurants de montagne.

Emmetten est aussi une station de sports d'hiver. Le domaine skiable, accessible par la télécabine de la Stockhütte, est relié à la Klewenalp au-dessus de Beckenried. Les 14 remontées mécaniques et les 30 kilomètres de pistes évoluant entre 455 et 1935 mètres d'altitude en font le plus grand domaine skiable du demi-canton. En outre, divers balades hivernales, sentiers raquettes, pistes de luge ainsi qu'une piste de ski de fond sont proposés aux visiteurs.

Image
^^ Cliquez sur le logo pour accéder à la station dans la base de données


Situation du téléphérique de Niederbauen

Le téléphérique de Niederbauen débute une centaine de mètres après le village d'Emmetten, au lieu-dit Egg. L'installation grimpe en direction de la Kirchenwand pour ensuite traverser le vallon du Choltal. La montée se poursuit ensuite à travers la forêt du Choltal (au-dessus d'une petite ravine nommée Steinzug). L'arrivée se dresse en amont de l'alpage de Frutt, au lieu-dit Niederbauen, un belvédère surplombant la région et le lac des Quatre Cantons.

Image
Situation sur la carte nationale (image tirée de Swisstopo)

Image
Situation sur le plan estival de la région

Image
Situation sur le plan hivernal de la région


Niederbauen, la première ligne de téléphérique d'Emmetten

Historique

Cela fait près de 110 ans qu'Emmetten possède un transport par câble.
En effet, c'est en 1913 déjà qu'un téléphérique reliant le village à l'alpage de Niederbauen fut réalisé. Le consortage d'alpage était alors l'investigateur du projet, la nouvelle installation permettant d'accéder facilement aux alpages de Niederbauen et ainsi en faciliter l'exploitation.
Niederberger se chargea de la construction du petit téléphérique.
La remontée pionnière, après avoir été rénovée en 1925, obtint deux ans plus tard une concession officielle de la part du canton de Nidwald.

En 1933, le rustique téléphérique fut remplacé par une installation plus moderne à nouveau fournie par Niederberger. Le consortage d'alpage effectua par la suite plusieurs rénovations pour garantir la sécurité des usagers. En effet, si la plupart des utilisateurs étaient des agriculteurs, certains touristes commencèrent peu à peu à utiliser le téléphérique pour atteindre sans effort les prairies d'altitude.

En 1956, l'organe de contrôle exigea une rénovation en profondeur de l'appareil. Le comité du Niederbauen se réunit donc et étudia différentes possibilités. La gare amont de l'installation se situait à l'époque en contrebas de l'alpage de Frutt, soit à l'extrémité basse des pâturages. Pour des raisons techniques, touristiques et pratiques, il fut donc décidé de reconstruire entièrement le téléphérique et de déplacer sa station d'arrivée de cinq cents de mètres vers l'amont, au lieu-dit Hohfad. Ce nouvel emplacement permit donc un accès plus aisé aux autres alpages de la région et donnait accès à un belvédère très apprécié des touristes. La salle d'attente fut en ce sens équipée de tout le confort nécessaire.
Le téléphérique, construit une fois encore par Remigi Niederberger, manufacturier de Dallenwil (NW), possédait des cabines pouvant accueillir jusqu'à six personnes. Néanmoins, l'ensemble de l'infrastructure avait été étudiée pour mettre des cabines de huit ou douze personnes si la demande augmentait.

Quelques années plus tard, en 1974, l'engouement pour Niederbauen était tel qu'il fut décidé d'augmenter la capacité des cabines, soit de six à huit personnes. L'infrastructure du téléphérique et en particulier la motorisation furent adaptées à cette modification. C'est également à cette période qu'une société anonyme fut constituée pour gérer l'installation, le consortage d'alpage de parvenant plus à s'en occuper.
De plus, la possibilité d'une piste de ski descendant dans le Choltal fut étudiée, permettant ainsi une liaison avec la Stockhütte. Cependant cela ne se concrétisa jamais en raison notamment de la topographie du terrain fort peu adaptée au ski.

En 1977, Niederbauen s'ouvrit au tourisme hivernal avec l'inauguration d'un téléski d'occasion Müller conduisant de Frutt au sommet du téléphérique. 1000 mètres de long, 4 minutes de trajet et 800 personnes par heure, telles étaient les caractéristiques du nouveau remonte-pente de Niederbauen dont la piste rouge était entretenue à l'aide d'une dameuse.
De plus, une piste de ski de fond longue de quatre kilomètres fut proposée autour de Niederbauen.
Cependant, le téléski de Niederbauen dut déclarer forfait assez rapidement, la concurrence de la Stockhütte étant trop importante. Il ne fut pourtant démonté que bien des décennies plus tard. La piste de fond fut également abandonnée au profit d'un chemin piéton hivernal.

Par la suite, diverses rénovations furent effectuées sur le téléphérique. On peut noter la rénovation du bâtiment de la gare amont en 1999, le remplacement du moteur et des commandes en 2013 par Inauen Schätti et Frey ou encore le remplacement des câbles porteurs en 2014.

Aujourd'hui, le Niederbauen continue d'attirer les randonneurs, sportifs et contemplateurs toujours plus nombreux à venir profiter d'un cadre idyllique et préservé. Si le ski n'a pas été une réussite, le tourisme doux l'est en revanche sur cet alpage nidwaldois.

Documents d'archive

Image
Situation de l'ancien téléphérique (en rouge) et de l'ancien téléski (en orange). Image tirée de Swisstopo.

Image
Ancien plan des pistes avec le téléski de Frutt (Skimap.org)

Image
L'actuel téléphérique avec ses anciennes cabines (DR)

Image
Idem avec le Lac des Quatre Cantons (DR)

Image
Image
Entreprises s'étant occupées de la construction du téléphérique en 1960 (archives Nidwaldner Volksblatt)


Rôle et infrastructure du téléphérique

L'actuel téléphérique de Niederbauen a été construit en 1960 par Remigi Niederberger, un fabricant spécialisé dans la réalisation de petits téléphériques et basé à Dallenwil (NW).
La gare aval, érigée au lieu-dit Egg légèrement en amont d'Emmetten, est un bâtiment blanc d'aspect plutôt traditionnel. A l'extérieur, en plus d'un parking, plusieurs panneaux d'informations sont présents. A l'intérieur de bâtiment, on trouve une petite salle d'attente ainsi qu'un guichet de caisse.
C'est en gare aval que vous entendrez ronronner le petit téléphérique puisque c'est là que se trouve son moteur, qui a été remplacé en 2013 par Inauen Schätti.
Le trajet, qui dure plus de six minutes, traverse forêts et falaises en offrant un paysage magnifique sur les pâturages d'Emmetten, le lac des Quatre Cantons ou encore les sommets des préalpes schwytzoises tels que le Hoflue, le Gottertli ou les fameuses Mythen.
Cinq pylônes treillis composent la ligne et soutiennent les câbles porteurs et le câble tracteur de chaque côté. Les deux câbles porteurs ont par ailleurs été remplacés en 2014.
Notons que le pylône numéro quatre sert d'arrêt intermédiaire pour charger et décharger du matériel nécessaire à l'exploitation de l'alpage de Frutt, et une passerelle d'accès est donc présente.
En gare amont se trouve également une petite salle d'attente mais pas de guichet. La station amont, rénovée une première fois en 1999, a été équipée par Frey en 2013 d'un système de vidéosurveillance, de commande à distance et de verrouillage automatique des portes.
Accolé à la station amont, on trouve une importante auberge de montagne disposant d'un restaurant panoramique ainsi que de chambres.
Les cabines, qui ne sont pas celles d'origine puisqu'elles datent de 1974, peuvent accueillir huit personnes ou 600 kg de matériel. Elles possèdent des petites caissettes à l'avant et à l'arrière pour permettre de charger du matériel ou des bagages.

Depuis le sommet du téléphérique, qui est ouvert toute l'année, de nombreuses activités sportives sont praticables. L'été, la randonnée est le point fort de Niederbauen avec de nombreuses possibilités pour tous les niveaux comme par exemple le Niederbauen Chulm, l'Oberbauenstock, le Faulberg ou encore le sentier de la faune sauvage conduisant à la Stockhütte. La région vallonée se prêt également à la contemplation d'un panorama superbe sur le lac des Quatre Cantons et les sommets environnants, ainsi qu'à la dégustation avec le restaurant de Niederbauen, l'alpage de Tritt, celui de Frutt ou encore d'Urwängi.
La région est aussi très prisée des parapentistes qui s'élancent du sommet de l'installation ; l'école de parapente d'Emmetten propose d'ailleurs des vols toute l'année.
Durant l'hiver, la raquette et la marche sur neige remplacent la randonnée avec plusieurs kilomètres d'itinéraires balisés. Et si le ski de piste n'est plus possible à Niederbauen, le ski de randonnée reste en revanche l'une des activités hivernales phares de la région.

Caractéristiques

Administratives

Nom : Emmetten - Niederbauen
Type : Téléphérique à va-et-vient
Année de construction : 1960
Années de rénovation : 1974 (remplacement des cabines et rénovations), 1999 (rénovation de la gare amont), 2013 (remplacement du moteur et des commandes électroniques), 2014 (remplacement des câbles porteurs)
Constructeur : Remigi Niederberger und Söhne, Dallenwil (NSD)
Exploitant : Luftseilbahn Niederbauen AG
Installations remplacées : TPH Emmetten - Niederbauen (1913-1933, Niederberger), TPH4 Emmetten - Niederbauen (1933-1960, Niederberger)

Géométriques

Altitude aval : 764 m
Altitude amont : 1570 m
Dénivellation : 806 m
Longueur : 1782 m
Pente moyenne : ~50%

Techniques

Nombre de pylônes : 5
Motrice : Gare aval
Puissance du moteur : 55 kW (en service)
Diamètre des câbles porteurs : 25 mm
Diamètre du câble tracteur : 17 mm
Système électronique : Frey AG, Stans

D'exploitation

Capacité des cabines : 8 personnes / 600 kg
Saison d'exploitation : Toute l'année
Durée du trajet : 6,2 min
Vitesse : 6 m/s
Débit horaire : 70 personnes

La remontée en images

Gare aval

La gare aval se situe une centaine de mètres à l'ouest du village d'Emmetten, au lieu-dit Egg, au bord de la route conduisant à Seelisberg. Elle est composée d'un bâtiment blanc relativement traditionnel dans lequel on trouve un guichet de caisse et une petite salle d'attente.
D'un point de vue plus technique, c'est dans la station aval que se trouve le moteur du téléphérique.

Image
La gare aval depuis la route

Image
Les diverses informations touristiques

Image
Randonnées pédestres

Image
La gare vue de trois quarts

Image
La façade avant

Image
La station vue d'en bas

Image
La façade gauche

Image
L'arrière de la gare

Image
A l'intérieur du bâtiment

Image
Inauen Schätti et Frey se sont chargés de la rénovation du téléphérique

Image
Câbles porteur et tracteur côté droit

Image
Et côté gauche

Image
Le chariot

Image
Galets de soutien du câble tracteur

Image
Vue sur la ligne

Image
Le nouveau moteur fourni par Inauen Schätti (merci à eux pour l'image)

Image
Idem (merci à Inauen Schätti pour l'image)


Ligne

La ligne, longue de 1782 mètres et accusant un dénivelé de 806 mètres, comporte cinq pylônes et est par endroits assez spectaculaire. Elle survole tout d'abord la Kirchenwand en pente raide puis traverse le vallon du Choltal avec une hauteur de survol importante. Ensuite, l'ascension se poursuit en forêt pour aboutir à l'alpage de Frutt et enfin au restaurant d'altitude de Niederbauen.
Il peut être important de préciser que le pylône numéro 4 sert d'arrêt intermédiaire pour charger et décharger le matériel nécessaire à l'alpage de Frutt et est donc équipé d'une passerelle.

Image
Zoom sur la ligne depuis la gare aval

Image
Gros plan sur le premier pylône

Image
La gare aval depuis la ligne

Image
Le village d'Emmetten avec le Bürgenstock en arrière-plan

Image
On avance en direction du premier pylône

Image
Le hameau de Sagendorf avec le Hoflue en second plan

Image
On se rapproche du premier pylône

Image
Le P1

Image
Sa tête

Image
Très longue portée jusqu'au second support

Image
On traverse le vallon du Choltal

Image
Les prairies vallonnées d'Emmetten

Image
Coup d'œil en arrière avec le lac des 4 cantons

Image
Croisement avec la cabine N°2

Image
Un parapentiste survole l'installation

Image
Le P2

Image
Sa tête

Image
Portée jusqu'au troisième pylône

Image
Dont on se rapproche

Image
Le P3

Image
Sa tête

Image
Portée jusqu'à l'ouvrage de ligne suivant

Image
Les sommets du Hoflue et des Mythen (Schwytz), le village de Seelisberg (Uri) et les pâturages de Hattig (Nidwald)

Image
Le P4

Image
Ce pylône a la particularité de servir d'intermédiaire servant à acheminer du matériel à l'alpage de Frutt

Image
La passerelle

Image
Courte portée jusqu'au dernier pylône

Image
Le P5

Image
Sa tête

Image
La gare amont et le restaurant d'altitude

Image
Le voyage touche à sa fin

Image
Terminus


Gare amont

La gare amont se dresse à 1570 mètres d'altitude au lieu-dit Niederbauen, juste en-dessous d'un petit belvédère. Contrairement à la station aval, on n'y trouve pas de guichet mais seulement une petite salle d'attente.
Le bâtiment blanc est accolé à l'auberge d'altitude de Niederbauen, ce qui lui donne l'air relativement imposant.

Image
Le pylône à l'intérieur de la gare

Image
Les galets de support du câble tracteur

Image
Idem

Image
De l'autre côté

Image
La cabine à proximité de la station amont

Image
Zoom sur le P5

Image
L'intérieur de la gare

Image
Les câbles porteurs et le câble tracteur deux deux côtés

Image
Côté gauche

Image
Le butoir côté droit

Image
Le chariot

Image
Tableaux d'informations

Image
La cabine en gare

Image
Prix décerné par Nidwalden Tourismus

Image
On sort de la gare

Image
Le pylône dans la gare

Image
La station amont vue de trois-quarts

Image
L'arrivée du téléphérique depuis la terrasse

Image
Le restaurant d'altitude et la gare

Image
Gros plan sur le sommet de l'installation (vu depuis la Langhütte)


Cabines et chariots

Les cabines d'origines, de couleur rouge, pouvaient accueillir 6 personnes. Les cabines bleues actuelles datent de 1974 et ont été rénovées par la suite. Elles peuvent chacune accueillir jusqu'à 8 personnes et sont équipées de caissettes extérieures pour charger du matériel.

Image
La cabine 1 non loin de la station aval

Image
Idem

Image
D'un autre angle

Image
La cabine et le P5

Image
Le chariot et la suspente

Image
La cabine 1 en ligne

Image
Son chariot

Image
Arrivée en gare amont

Image
La cabine 2 devant Emmetten

Image
La cabine avec le P5

Image
Avec le lac des Quatre Cantons

Image
Le chariot

Image
Arrivée en gare amont

Image
Commandes électroniques à l'intérieur de la cabine

Image
L'intérieur de la cabine 1


Vues diverses

Image
Le dernier pylône P5

Image
Idem

Image
Vu d'un autre angle, avec les villages d'Emmetten et Beckenried

Image
Passage de la cabine sur le support

Image
Le P4 servant d'intermédiaire

Image
Idem avec Emmetten

Image
Sa tête

Image
Le lac des Quatre Cantons

Image
La chaîne de l'Oberbauen couronnée de l'Oberbauenstock

Image
L'alpage de Tritt sur les flancs du Niederbauenstock

Image
L'un des nombreux parapentistes s'élançant de Niederbauen

Image
Nombreuses possibilités de randonnées


Conclusion, liens et informations utiles

Les histoires du téléphérique et de Niederbauen sont étroitement liées depuis près de 110 ans. L'installation, qui à l'origine ne servait que pour l'agriculture, a été progressivement modifiée puis remplacée par une installation plus polyvalente servant à la fois à l'alpage et aux touristes. Aujourd'hui, s'il n'est plus possible d'y pratiquer du ski de piste, Niederbauen est en revanche un exemple en matière de tourisme doux et alternatif avec un succès toujours grandissant.
Je tiens à remercier la Luftseilbahn Niederbauen AG pour leurs diverses informations techniques et historiques.

Photos : Nico05, le 9 août 2021
Textes : Nico05
Bannière : Nico05

Informations



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :