En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSCD6-10 du Clos de la Balme

Corrençon-en-Vercors (Espace Villard-Corrençon)

Poma

T3 ES
Options techniques :
  • Garage
Année de construction : 2014

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 15/06/2017 et mise à jour le 19/10/2017
(Mise en cache le 19/10/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Corrençon-en-Vercors
  2. Historique : le télésiège des Lattes
  3. Le remplacement du télésiège des Lattes
  4. Clos de la Balme, l’ascenseur principal de la station du Clos de la Balme
  5. Ligne et infrastructures du télémix du Clos de la Balme
  6. Clos de la Balme, un axe moderne et rapide pour rejoindre le domaine


Corrençon-en-Vercors

Corrençon-en-Vercors est l'une des plus grandes stations du massif du Vercors. Reliée à Villard de Lans par le télésiège de Combeauvieux et le télémix du Clos de la Balme, elle propose un domaine skiable d'une taille raisonnable composé de 20 remontées mécaniques desservant 50 pistes situées entre 1050 et 2050 mètres d'altitude.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège des Lattes

La station de Corrençon-en-Vercors a ouvert en 1963. On y trouvait alors le télésiège de Combeauvieux qui desservait des pentes sur un dénivelé de 557 mètres. Le restaurant d’altitude, le Choucas, a été construit autour de l’arrivée du télésiège et proposait une belle vue sur le plateau du Vercors. L’année suivante, le téléski du Clos de Balme a été mis en service afin de proposer un espace débutant au pied des pentes desservies par le télésiège de Combeauvieux.
En 1966, la commune de Corrençon a agrandi son domaine par le bas avec la mise en service du téléski des Rambins 2 qui partait du hameau des Rambins et desservait deux courtes pistes vertes. 4 ans plus tard, le téléski des Rambins 1 a été mis en service. Il reliait le hameau des Rambins à la station naissante du Clos de la Balme, d’où partait le télésiège de Combeauvieux.

Image
Le début de la montée du téléski du Clos de la Balme avec en arrière-plan la gare aval du télésiège de Combeauvieux (D.R).

Image
Le début de la ligne du télésiège de Combeauvieux, survolant le départ du téléski de la Moucherolle (D.R).


En 1982, les stations de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors ont décidé de se relier ensemble pour proposer un domaine de taille moyenne permettant de rivaliser avec les grands domaines skiables de l’Oisans.
Du côté de Corrençon, le télésiège des Lattes a été mis en service. Reliant le front de neige de la station du Clos de la Balme au départ de la piste verte des Lilas qui permettait de basculer sur le front de neige de la Côte 2000, à Villard-de-Lans.
En 1984, le télésiège de Combeauvieux est rénové avec notamment le changement de la poulie flottante en gare aval par une station Delta fournie par Poma. La gare amont d'origine, située dans un bâtiment, a été remplacée par la même occasion par une poulie de retour fixe déplacée de quelques dizaines de mètres par rapport à l'ancien emplacement de la station motrice.

Image
Multi-vues de Corrençon-en-Vercors avec deux vues sur la gare aval du télésiège des Lattes (D.R - cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).

Image
La gare aval du télésiège des Lattes en 2008 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).

Image
Le début de la ligne (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).

Image
Retour sur le début de la ligne avec sur la gauche de l'image la gare aval du télésiège de Combeauvieux, datant de 1984 (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).

Image
La fin de la ligne vue de la descente (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cet appareil).


Dès 2010, un projet de remplacement du télésiège des Lattes voit le jour. En effet, les Lattes coutait cher en entretien et manquait de débit aux heures de pointe. Il était prévu de déplacer le télésiège de l'Estany de Portes des Neiges sur le même tracé que l'ancien appareil. Finalement le projet a avorté et le télésiège de l'Estany a été transformé en télécabine 10 places pour remplacer la télécabine de la Côte 2000 sur Villard de Lans.
Un deuxième projet voit le jour en 2013 : un télésiège de la gamme EEZII devait prendre place sur le même tracé que le télésiège existant. Finalement, le projet se voit modifié en télémix et est reporté d'un an avec le renouvellement de la DSP liant la commune de Corrençon et la SEVLC.


2014 : le remplacement du télésiège des Lattes

Le chantier pour la construction du télémix du Clos de la Balme a débuté fin mai 2014 avec le démontage de l’ancien télésiège des Lattes. Au 9 juin 2014, il ne restait plus rien de la gare aval.
Les travaux de génie civil ont commencé vers la mi-juillet puis différents éléments de l’appareil (comme les pylônes) ont été livrés dans la foulée.

Le 27 août, les fondations préfabriquées pour accueillir la gare aval ont été mises en place. Puis le 1er septembre, les pylônes ont été héliportés par un Super Puma. A la mi-septembre, la gare amont était en cours de montage et la motorisation était posée. La gare aval était aussi en cours de montage.

A la mi-octobre, les couvertures des gares aval et amont étaient bien avancées. Le câble était placé et a été épissuré par la suite.
Un mois plus tard, les sièges étaient en ligne et le garage des cabines en gare aval était en cours de pose.
Notons que ce chantier a aussi permis à la station d’améliorer l’accès aux départs des téléportés du Combeauvieux et du Clos de la Balme depuis les Rambins avec l’installation du télécorde de la Liaison entre la route d’accès à la station et l’agence de l’ESF Corrençon.
Le télémix a pu ouvrir la première fois le 29 décembre 2014 après l’arrivée de la neige.

-> Lien vers le suivi du chantier sur les forums : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=20884


Clos de la Balme, l’ascenseur principal de la station du Clos de la Balme

Le télémix du Clos de la Balme est situé sur le front de neige de la station de Corrençon-en-Vercors. Il est donc facilement accessible depuis la station ainsi que depuis le hameau des Rambins par l’enchainement du téléski du Village et du télécorde de la Liaison.
Clos de la Balme assure l’accès au domaine skiable. De nombreuses possibilités de ski s’offrent aussi aux skieurs par rotations sur l’appareil avec notamment la piste verte de la Violette ou alors la noire du Rhodo. De plus, en enchaînant avec le télésiège du Belvédère, ils ont la possibilité de rejoindre le sommet du domaine skiable de Corrençon. Sinon, pour les skieurs débutants, il est possible de rejoindre l’espace d’initiation desservi par les téléskis de la Falaise 1 & 2.

Enfin, le télémix du Clos de la Balme est un axe phare de l’Espace Villard-Corrençon : doublé sur un tracé totalement différent par le télésiège du Combeauvieux, Clos de la Balme assure la liaison vers Villard de Lans grâce à la piste verte des Lilas qui est accessible directement depuis son arrivée.
Le télémix du Clos de la Balme est aussi ouvert aux piétons pour rejoindre le restaurant d’altitude situé juste derrière les départs des téléskis de la Falaise.

Image
Le front de neige du Clos de la Balme vu depuis la piste verte de la Viollette.


Revenons sur les pistes desservies par le télémix du Clos de la Balme :
  • La piste verte de la Violette.
  • La piste verte des Lilas.
  • La piste rouge Edelweiss 2.
  • La piste noire du Rhodo.

Image
Situation du télémix du Clos de la Balme sur le plan des pistes de Corrençon-en-Vercors (© Plan Atelier Pierre Novat).



Voici donc les caractéristiques de ce télémix :

Caractéristiques administratives

TSCD-Téléphérique monocâble avec sièges et cabines (Télémix) : CLOS DE LA BALME
Maître d'œuvre : ÉRIC
Maitre d'ouvrage : SEVLC
Exploitant : SEVLC
Constructeur : POMAGALSKI
Génie civil de la ligne/Montage : CETA
Année de construction : 2014

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité des sièges : 6 personnes
Capacité des cabines : 8 personnes assises ou 10 debout
Débit à la montée : 1965 personnes/heure
Débit à la descente : 452 personnes/heure (23 %)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1239 m
Altitude amont : 1599 m
Dénivelée : 360 m
Longueur développée : 1302 m
Longueur horizontale : 1279 m
Portée la plus longue : 165,75 m
Hauteur de survol maximale : 20 m
Pente moyenne : 28,15 %
Pente maximale : 57 %
Temps de trajet : 4 minutes 21 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : MUTLIX
Emplacement motrice : Amont
Diamètre des poulies motrice et retour : 4900 mm
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 445 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 47 000 daN
Pression nominale : 124 bar (seuil d’arrêt minimal : 110 bar)
Nombre de pylônes : 12

Caractéristiques des sièges

Type de véhicules : Sièges OCR
Nombre de sièges : 44
Masse à vide d'un véhicule : 580 kg
Dispositif d’accouplement : LPA M
Espacement : 10,2 secondes

Caractéristiques des cabines

Type de cabines : Diamond C8/10 H190
Nombre de cabines : 8 (4 groupes de 2 cabines)
Masse à vide d'un véhicule : 780 kg
Dispositif d’accouplement : LPA L
Espacement : 10,2 secondes

Caractéristiques du câble

Fabriquant : ARCELOR MITTAL
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre : 46 mm
Type d'âme : Compacte
Composition : 6x26 fils
Pas de câblage : 346 mm
Pas de toronage : 129 mm
Section du câble : 878,04 mm²
Section du toron : 146,25 mm²
Résistance à la rupture : 160 500 daN


Ligne et infrastructures du télémix du Clos de la Balme

La gare aval

Situation générale

La gare aval du télémix du Clos de la Balme est située à 1239 mètres d’altitude, au pied de la station de Corrençon-en-Vercors. Elle est installée à proximité du télécorde de la Liaison et le départ du télésiège de Combeauvieux.
On retrouve une gare Multix couverture bois avec un liseré marron prolongé par un arceau décoratif à l'avant de la gare.

Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste verte de la Violette.

Image
Vue de trois quarts avant (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant depuis la piste noire du Rhodo (Jean Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue de profil.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière (Jean Pierre GARDET/POMA).

Image
L’autre côté avec le quai d'embarquement et de débarquement des cabines (Jean Pierre GARDET/POMA).

Image
La zone d’embarquement des sièges.

Image
Un siège dans la zone d’embarquement (Jean Pierre GARDET/POMA).

Image
Dans le lanceur.


Approfondissement technique

La tension est assurée au niveau de la gare aval par un vérin hydraulique disposé à l’avant du lorry, et le déplace, ce qui a pour effet de déplacer en avant ou en arrière la poulie retour, et donc de plus ou moins tendre le câble.
Ce vérin est contrôlé par une centrale hydraulique à l’avant de la gare.

Image
Vue générale de l’intérieur de la gare aval avec la poulie retour au premier plan. On remarque juste derrière le vérin hydraulique en charge de la tension du câble (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Autre vue de l’intérieur de la gare aval avec le vérin hydraulique au premier plan (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le vérin et sa centrale hydraulique (Jean-Pierre GARDET/POMA).


Le garage

Pour ce télémix, Poma a installé une voie de garage couverte sur la droite de la gare aval pour stocker les cabines lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Au bout de la voie de stockage, on retrouve le véhicule de service garé en permanence, sauf lorsque des opérations de maintenance sur les pylônes ont lieu et où il peut être mis en ligne. La liaison entre le garage et la gare aval est assurée par un aiguillage mobile situé à l’entrée du contour. Un deuxième aiguillage est présent pour permettre aux véhicules d’assurer un virage pour qu’ils se retrouvent sur le rail de stockage.

Image
Le garage de l’appareil.

Image
Vue arrière.

Image
L’aiguillage (en jaune) situé dans la gare aval (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
La sortie de l’aiguillage vu depuis le quai de débarquement des cabines.

Image
L’aiguillage qui relie le rail de convoyage à celui de stockage (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue opposée de ce dernier aiguillage (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le rail de stockage vu depuis le quai de débarquement des cabines.

Image
La fin du rail de stockage avec en haut à gauche la plateforme de maintenance à la hauteur des pinces permettant aux employés d'intervenir aisément sur celles-ci.



La ligne

La ligne du télémix du Clos de la Balme est longue de 1302 mètres et la montée se décompose en 4 grandes parties : entre les pylônes 1-2 et l’ouvrage n°6, la pente est forte et assez constante. Entre les pylônes 6 et 7, l’inclinaison est plus faible. Entre les pylônes 7 et 9, la pente est maximale. Enfin, à partir de ce pylône la pente est plus faible et relativement régulière jusqu’à l’arrivée située juste après le pylône 12.

Poma a équipé la ligne de 12 pylônes, dont 2 compressions, 9 supports et 1 support-compression :
  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 10C/10C
  • P3 : 10S/10S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 :10S/10S
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 10S/10S
  • P9 : 10S/8S
  • P10 : 4S/4S
  • P11 : 4S/4S
  • P12 : 12S/12S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Vue opposée (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Les pylônes 1 et 2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12 et survol de la piste noire du Rhodo.

Image
P12. On remarque juste derrière le développement de la ligne du télésiège du Belvédère ainsi que celle du téléski des Arolles.


La gare amont

Situation générale

La gare amont est située à 1599 mètres d’altitude, juste devant le départ du télésiège fixe du Belvédère.
On retrouve une gare Multix couverture bois avec un liseré marron prolongé par un arceau décoratif à l'avant de la gare.

Image
Entrée en gare amont avec l’aire de débarquement des sièges en face.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière en partant vers la piste verte des Lilas (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière en partant vers la piste verte de la Violette (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue large sur la gare amont (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue de profil.

Image
Vue en contre-plongée (Jean-Pierre GARDET/POMAGALSKI).

Image
L’accès à la zone d’embarquement des cabines.

Image
Le quai de débarquement/embarquement des cabines (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
La même chose vue depuis le bout du quai (Jean-Pierre GARDET/POMA).


Approfondissement technique

La mise en mouvement du câble du télémix du Clos de la Balme est assurée en gare amont par un moteur asynchrone développant 445 kW. Il entraîne un arbre rapide allant au réducteur qui entraîne la poulie motrice.
Les deux freins de service (dit aussi de parking) sont placés sur l'arbre rapide sortant du moteur tandis que les deux freins d'urgence sont présents sur la poulie motrice.

Image
Vue générale de la machinerie (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Autre vue de la machinerie depuis l’arrière de la gare (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
La machinerie avec à gauche les moteurs de secours, au centre le réducteur et derrière les volants d’inertie et les freins de service ainsi que le moteur électrique en bleu (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
L’un des deux freins de service qui agit sur un volant d’inertie (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
La centrale hydraulique pour les freins (Jean-Pierre GARDET/POMA).



Véhicules et pinces

Les sièges

Le télémix du Clos de la Balme est équipé de 44 sièges OCR à dossier haut. Les gardes corps de l’ensemble des sièges sont équipés du système Magnestick Bar qui permet le verrouillage du garde-corps dès lors que ce dernier est abaissé. Les garde-corps ne sont déverrouillés qu’à l’entrée de la gare amont.
Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables LPA M.

Image
Un siège OCR en ligne.

Image
Un siège passant au-dessus du quai de débarquement des cabines en gare aval (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Un siège juste après la phase d’embarquement en gare aval (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le système Magnestick-Bar (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le crochet qui rentre dans le système Magnestick-Bar qui permet de verrouiller le garde-corps (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Une pince LPA M.


Les cabines

Le télémix du Clos de la Balme est équipé de 8 cabines Diamond C8/10 H190. Spacieuses et confortables, elles peuvent accueillir 8 skieurs assis ou 10 personnes debout. Dans un souci de confort, les skis sont déposés à l’entrée de la cabine dans des racks prévus à cet effet. Elles sont reliées au câble par des pinces débrayables LPA L. L’ouverture des portes s’effectue grâce à un petit levier sur la suspente qui actionne les portes au passage d’une came.

Image
Une cabine Diamond C8/10H190 (Jean Pierre GARDET/POMA).

Image
Une cabine en ligne.

Image
Une cabine grimpant vers la gare amont.

Image
Une cabine dans le contour de la gare aval.

Image
Croisement d’une cabine avec un siège (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
L’intérieur d’une cabine (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Une pince LPA L.

Image
La came de fermeture des portes en gare aval.

Image
Le véhicule de service stationné en bout du rail de stockage en gare aval.

Image
Vue arrière de ce même véhicule de service.



Équipements de ligne

Le télémix du Clos de la Balme est équipé de 12 pylônes, pouvant être compressions, supports ou les deux à la fois. Les galets supports ont un diamètre de 460 mm tandis que ceux de compression ont un diamètre de 420 mm.

Image
Exemple d’un balancier compression sur le pylône 2.

Image
Exemple d’un balancier support sur le pylône 10.

Image
La tête du pylône 7 et ses balanciers supports-compressions.



Autres vues…

Image
Le dernier pylône.

Image
La fin de la ligne depuis l’arrivée.

Image
La ligne jusqu’au pylône 11.

Image
Le pylône 11.

Image
Le même pylône vu de dessous.

Image
La fin de la ligne depuis la piste verte de la Violette.

Image
Le pylône 9.

Image
Vu de plus bas.

Image
La ligne à la descente dans la portée vers le pylône 7 (Jean-Pierre Gardet/POMA).

Image
Le début de la ligne vu depuis le front de neige du Clos de la Balme



Clos de la Balme, un axe moderne et rapide pour rejoindre le domaine

Le télémix du Clos de la Balme a permis de moderniser l’axe central du secteur d’altitude de Corrençon-en-Vercors. Ceci de par le démontage du vieillissant télésiège débrayable des Lattes qui coûtait cher en entretien et dont le débit était assez faible, ce qui nécessitait une mise en service plus régulière du télésiège fixe des Combeauvieux.
Ce télémix apporte donc un meilleur confort et un débit accru. Ainsi, malgré un débit augmenté de seulement 325 personnes par heure, les heures du télésiège de Combeauvieux sont comptés car il ouvre encore plus rarement qu’à l’époque des Lattes. Affaire à suivre…

Image
Clos de la Balme, un appareil moderne et confortable remplaçant un télésiège mythique devenu inadapté à son rôle (Jean-Pierre Gardet/POMA)...


Je tiens à remercier Bovinant et Jean-Pierre Gardet (Pomagalski) pour m’avoir transmis gracieusement ses photos de l’installation. De plus, mes remerciements à Monts-Jura et bison 38 (membre flickr) pour le partage de leurs images du TSD3 des Lattes.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Bovinant et Jean-Pierre Gardet (Pomagalski)
Date des photos : 30 décembre 2014 et 12 janvier 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :