En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSCD6-8 de Serre Thibaud

Montgenèvre (Via Lattea)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télémix de Serre Thibaud est un appareil clé sur le domaine de Montgenèvre : il assure en effet la liaison skis aux pieds entre le versant Nord et le Chalvet. Long de presque 3 kilomètres, cet appareil prend son départ en bas du télésiège du Tremplin pour arriver sur une crète à près de 2500 mètres d'altitude.

Année de construction : 2008
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 08/01/2017 et mise à jour le 10/04/2017
(Mise en cache le 10/04/2017)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le...

Image

Au sommaire :


  • Montgenèvre
  • Le télémix de Serre Thibaud
  • Le télémix : un compromis intéressant entre télésiège et télécabine
    Serre Thibaud : relier les deux versants de Montgenèvre skis aux pieds
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Véhicules et pinces
  • Conclusion et remerciements


Montgenèvre

Montgenèvre est une station de ski des Hautes-Alpes. Elle est la doyenne des stations françaises. Le ski y fit son apparition en 1907.
Montgenèvre se situe dans le nord-est des Hautes-Alpes, au nord du Queyras, à la frontière avec l'Italie. La station a su se développer tout en gardant l'aspect d'un village de montagne.
Après la fermeture de son domaine, la station propose une palette d'activités : ski nocturne, restaurants, spas, boîtes de nuits...

Le domaine skiable de Montgenèvre est une étendue de 83 kilomètres de pistes reparties sur deux principaux versants :
- En face sud, le Chalvet. On y trouve des pistes faciles comme techniques.
- En face nord : les Chalmettes, l'Aigle et les Gondrans proposent une grande variété de pistes tous niveaux.

Ces pistes sont desservies par 23 appareils : 1 télécabine, 2 télémix, 1 télésiège débrayable, 9 télésièges à pinces fixes, 9 téléskis et 1 tapis roulant.
Le domaine est relié avec la Voie Lactée (ou Via Lattea en italien). Le domaine forme un ensemble de 400 kilomètres de pistes reliées skis aux pieds !

Image
Montgenèvre avec le sommet du Janus.

Lien vers le site de la station : http://www.montgenevre.com/winter/

Le télémix de Serre Thibaud

Le télémix : un compromis intéressant entre télésiège et télécabine

Le télémix est un nouveau concept développé dans les années 2000 par Poma. L’intérêt principal de ce type de remontée mécanique est de pouvoir combiner les avantages d’une télécabine et d’un télésiège. Les cabines apportent en effet du confort lorsque la météo est défavorable, sécurisent le transport des plus jeunes qui montent dans des véhicules fermés et permettent dans une moindre mesure le transport des piétons (selon le rôle de l’appareil). Les sièges de leur côté permettent d’enchaîner les rotations sur les pistes sans déchausser et d’éviter à avoir à transporter le matériel de ski pour monter dans des cabines, ce qui peut parfois être problématique.
Le premier télémix a été installé dans la station haut alpine d’Orcières 1850, dans le Champsaur en 2003. Depuis cette date, le télémix a séduit de nombreuses stations françaises comme l’Alpe d’Huez, Pra Loup mais aussi à l’étranger (Kitzsteinhorn, le Mont-Orford ou encore Riederalp).

Côté technique, les sièges et cabines circulent dans des gares débrayables un peu plus longues que celles des télésièges standards car la présence de cabines impose une vitesse plus lente en gare. Les stations d’embarquement se décomposent cinq zones :
- 1ère zone : le véhicule, siège ou cabine, est débrayé du câble et ralenti jusqu’à une vitesse de 0,3 m/s.
- 2ème zone : une fois ralentis, les véhicules entrent dans la zone d’embarquement/débarquement des cabines. Les portes de ces dernières s’ouvrent grâce à une came prévue à cet effet. Les passagers souhaitant emprunter les cabines peuvent déposer leurs skis et planches dans les racks des portes si il y en a et entrent dans les cabines (ou en sortent et récupèrent leur matériel). Les sièges continuent leur chemin en empiétant sur le quai des cabines (ils sont plus larges que ces dernières) d’où la présence en général d’une ligne au sol à ne pas franchir en présence de sièges. Cette partie de la gare se parcourt à la vitesse de 0,3 m/s, afin que les skieurs entrent sans se presser dans les cabines.
- 3ème zone : les véhicules entrent dans le contour puis les portes des cabines se ferment et se verrouillent grâce à une came classique que l’on retrouve sur une télécabine. A cet endroit, les véhicules accélèrent jusqu’à la vitesse de 1 m/s pour aborder la zone d’embarquement des sièges.
- 4ème zone : les skieurs souhaitant emprunter les sièges accèdent, après ouverture des portillons de cadencement, à une zone d’embarquement classique de télésiège et s’assoient sur le siège une fois ce dernier à leur hauteur. L’accostage peut être assisté par tapis d’embarquement pour améliorer le débit.
- 5ème siège : les véhicules accélèrent ensuite et sont embrayés sur le câble.

Une gare de débarquement est identique à la seule différence que la zone de débarquement des sièges, faite de neige, est située avant la zone de débarquement/d’embarquement des cabines (les sièges décélèrent d’abord jusqu’à 1 m/s puis à 0,3 m/s dans le contour pour accélérer ensuite après la fermeture des portes des cabines).

Le reste du télémix est identique à un standard d’appareil débrayable (pylônes, motorisation, tension, éventuel garage…). Les véhicules peuvent être de capacité différente : par exemple, des sièges 6 places et des cabines 8 places ou encore des sièges 8 places et des cabines 10 places. Les sièges peuvent être équipés de toutes sortes d’options : garde-corps verrouillables avec repose-skis individuels, séparateurs de places, dossiers hauts, couleurs alternées… Du côté des cabines, les porte-skis sont la principale option disponible.

Serre Thibaud : relier les deux versants de Montgenèvre skis aux pieds

Le télémix de Serre Thibaud est situé entre les deux versants de Montgenèvre.
Cet appareil a été implanté en 2008, en même temps que le télémix des Chalmettes (situé à l’entrée de la station en venant de Briançon). Le télémix de Serre Thibaud a pour objectif principal de relier les versants Nord et Sud de Montgenèvre sans déchausser et sans avoir à marcher.
En effet, avant 2008, la liaison s’effectuait en traversant la N94 à pied depuis le bas d’un chemin accessible par le téléski du Col ou par la piste rouge de l’Office. La connexion entre les deux secteurs était donc peu pratique puisqu’il fallait déchausser et traverser une route assez fréquentée pour rejoindre à pied la télécabine du Chalvet. Dans l’autre sens, la piste Pharo ne traversait pas encore la route : il fallait donc marcher pour rejoindre le front de neige dans l’autre sens également. Cette liaison quelque peu chaotique rendait le secteur du Chalvet globalement peu fréquenté à cause de son accessibilité impossible skis aux pieds.
A l’été 2008, l’installation de la nouvelle remontée qui sera nommée Serre Thibaud (en référence à la crête où le télémix arrive) simplifie grandement la liaison : en effet, le tracé est tout nouveau avec une gare aval à côté de celle du télésiège du Tremplin. Ceci permet d’arriver depuis le versant Nord skis aux pieds et de monter vers le Chalvet sans déchausser et traverser la route. La gare amont est située sous le sommet de Serre Thibaud et permet une desserte optimale du secteur du Chalvet (d’un côté comme de l’autre du col de l’Alpet). Depuis cette dernière, on peut accéder directement au Rocher Rouge comme au télésiège du Chalvet et aux téléskis de l’Alpet et des 3 Fournéous.
La construction du télémix a permis la création de 3 nouvelles pistes : les noires Tétras et Myrtilles et la rouge des Marmottes. La piste bleue de Pharo a été prolongée jusqu’à l’arrivée du télémix. Cette nouvelle partie a été enneigée artificiellement car celle-ci est souvent soumise au vent qui décape la crête. Cette nouvelle remontée mécanique s’inscrit par ailleurs dans un vaste programme d’investissements pour rénover Montgenèvre (station et domaine) : création d’une déviation enterrée pour faire passer le trafic, notamment transfrontalier qui est soutenu, hors du village, construction de remontées mécaniques et du quartier de l’Obélisque et agrandissement et amélioration du réseau d’enneigement artificiel.

Le télémix de Serre Thibaud a donc la lourde tâche de desservir le secteur du Chalvet depuis les pistes exposées au Nord de la station. Un petit parking a été aménagé à proximité de la gare aval (accessible depuis la Pharo) et une caisse a été construite contre le départ du télésiège du Tremplin pour créer un petit départ pour les skieurs journaliers (notamment les italiens). Du fait de l’exposition du haut de la ligne aux vents forts latéraux et du peu d’intérêt pour les piétons de l’emplacement de la gare amont, le nombre de cabines est volontairement faible afin de privilégier une utilisation des sièges. En effet, la majorité des skieurs arrivant déjà les skis aux pieds, ils se dirigent plus facilement vers les sièges que vers les cabines (contrairement au télémix des Chalmettes où les cabines sont plus utilisées car l’appareil est situé en front de neige). 1 cabine est alternée avec 9 sièges pour assurer malgré tout un temps d’attente raisonnable pour les personnes souhaitant utiliser les cabines.

Le télémix de Serre Thibaud donne accès au secteur du Chalvet mais également à 4 pistes :
- Tétras : Piste noire engagée permettant une descente grandiose face au Mont Chaberton (3131 m). De cette piste, on peut accéder au télésiège du Rocher Rouge ainsi qu’à la piste bleue des Baïsses qui emmène dans un sublime vallon débouchant aux portes de Clavière.
- Myrtilles : Très pentue, elle descend sur la face Ouest de la Crête de Serre Thibaud pour rejoindre la piste du Réservoir.
- Marmottes : Piste rouge assez courte qui descend parallèlement à Myrtilles mais avec une pente moins forte.
- Pharo : Piste bleue très longue qui parcourt tout le secteur du Chalvet : de la crête de Serre Thibaud au vallon de l’Alpet où la piste alterne descentes, plats et légères remontées à des parties plus engagées en descendant vers Montgenèvre. La piste franchit la N94 grâce à un pont et rejoint les départs du télémix de Serre Thibaud et du télésiège du Tremplin.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue générale.

Image
Placement du télémix sur le secteur du Chalvet.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSCD – Téléporté débrayable avec sièges et cabines : SERRE THIBAUD
Exploitant : RARM Montgenèvre
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 2008

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes (sièges) et 8 personnes (cabines)
Débit à la montée : 1500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis d'embarquement : Non

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 1820 m
Altitude gare amont : 2509 m
Dénivelé : 689 m
Longueur développée : 2837 m
Pente moyenne : 29.81 %
Pente maximale : 69 %
Temps de trajet : 9 min 27 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : Multix
Type de gare amont : Multix
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Amont
Type de motorisation : Electrique
Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : Dans le sens de la ligne (sièges), de plain-pied (cabines)
Nombre de pylônes : 23
Largeur de la voie : 6 m 10
Dispositif d'accouplement : Pinces LPA-M

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station tension du câble. Celle-ci est assurée par un vérin réglé par une centrale de tension. La station de départ du télémix de Serre Thibaud est située en contrebas de la N94, près du départ du télésiège du Tremplin et des arrivées des pistes Vallon, Pharo et 99 (cette dernière vient de Clavière). L’emplacement de la gare a permis de créer le fameux accès skis aux pieds depuis le versant Nord vers le Chalvet par le survol de la route. La gare aval est de type Multix avec une couverture en bois et en plastique vitre sur la partie supérieure. Elle comporte un rail de stockage capoté permettant de stocker le véhicule de service ainsi qu’éventuellement des sièges ou cabines.

Image
La gare aval en arrivant par la piste bleue Pharo avec la piste Gialla sur Clavière en arrière-plan.

Image
La station de départ de profil.

Image
De trois quarts avec le rail de stockage à droite.

Image
Vue lointaine sur la gare en arrivant depuis le versant Nord de Montgenèvre. A gauche, le télésiège du Tremplin dominé par le Mont Chaberton (3131 mètres d’altitude).

Image
Vue rapprochée de la gare aval avec l’entrée à droite.

Image
La gare aval en partant vers Clavière.

Image
On se rapproche avec à droite la sortie à la descente des cabines.

Image
Le tympan arrière avec le rail de stockage à gauche.

Image
Vue sur le rail, contenant le véhicule de service.

Image
Le quai d’embarquement des cabines, avec la ligne rouge à ne pas franchir en présence de sièges en gare.

Image
La zone d’embarquement des sièges.

Image
Dans le lanceur.

La ligne

La ligne est composée de vingt-trois pylônes tubulaires.
Le tracé du télémix, long de 2837 m, alterne montées et replats dans un premier temps entre les mélèzes. A l’arrivée sur la crête de Serre Thibaud, le tracé se redresse progressivement pour rejoindre la gare amont. Il faut noter que dès le P4, la ligne électrique est équipée de dispositifs afin que les oiseaux ne percutent pas les câbles de l’appareil.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 10C/10C
P2 : 8C/8C
P3 : 10S/10S
P4 : 8S/8S
P5 : 4SC/4SC
P6 : 6S/6S
P7 : 6S/6S
P8 : 4SC/4SC
P9 : 8S/6S
P10 : 10S/10S
P11 : 6S/6S
P12 : 4SC/4SC
P13 : 6S/4S
P14 : 10S/10S
P15 : 8S/6S
P16 : 6S/4S
P17 : 8S/6S
P18 : 8S/6S
P19 : 10S/10S
P20 : 4SC/4SC
P21 : 8S/6S
P22 : 8S/6S
P23 : 6S/6S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
Les deux premiers pylônes.

Image
Le P3.

Image
La portée vers P4 après le franchissement de la N94.

Image
Le P4.

Image
La portée vers P5 avec le survol du parking pour camping-cars.

Image
Le P5.

Image
La portée vers le P6.

Image
Le P6.

Image
On se dirige vers le P7 à travers les mélèzes.

Image
Le P7.

Image
On approche de la route de Suffin.

Image
Le P8, la pente augmente.

Image
Le franchissement de la piste verte est imminent.

Image
Le P9.

Image
Le P10 et fin de cette première importante montée.

Image
Le P11.

Image
La portée vers P12 survole un terrain vallonné.

Image
Le P12, qui imprime une nouvelle forte pente.

Image
Le terrain est en dévers.

Image
Le P13.

Image
Le P14, on arrive sur la crête.

Image
Le P15.

Image
Nous entamons une portée très exposée aux vents venant d’Italie et de la vallée de la Durance.

Image
Le P16.

Image
Quelques mélèzes se battent avec les éléments pour subsister.

Image
Le P17.

Image
Le terrain est désormais dépourvu de vegetation.

Image
Le P18.

Image
Le P19 avec le sommet de Serre Thibaud à droite.

Image
La portée vers P20 est en fort dévers.

Image
Le P20.

Image
La gare amont pointe le bout de son nez.

Image
Les P21 et 22.

Image
Le P23, dernier pylône.

La gare amont

La gare amont est la station motrice du télémix. Celle-ci est assurée par la chaîne classique moteur – réducteur. La station d’arrivée est implantée sur la crête de Serre Thibaud, en dessous du sommet du même nom. Cet emplacement permet d’accéder à l’ensemble des remontées mécaniques du Chalvet directement depuis la zone de débarquement mais place la gare en première ligne dès que le vent se lève ou que la météo devient moins bonne. La station est de type Multix avec, à la différence de la gare aval, une couverture de côté en plastique et non en bois. L’organisation des zones de débarquement est dans l’ordre inverse de la gare aval : on trouve d’abord le débarquement des sièges puis celui des cabines en deuxième partie de contour.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La zone de débarquement des sièges.

Image
Le début du contour, la zone de débarquement des sièges et le rail de stabilisation des cabines.

Image
Le quai pour les cabines.

Image
Le lanceur.

Image
La gare amont de côté depuis la zone de chaussage des skis.

Image
La station d’arrivée en s’éloignant.

Image
De plus loin, depuis le début de la piste bleue de Pharo.

Image
La gare amont depuis l’arrivée du télésiège du Chalvet et du téléski des Trois Fournéous.

Image
La gare, la crête de Serre Thibaud et le Chaberton…

Image
Les derniers mètres de la ligne depuis le téléski de l’Alpet.

Véhicules et pinces

Le télémix de Serre Thibaud est équipé de sièges 6 places avec dossiers hauts pour augmenter le confort des skieurs. Les cabines 8 places, 1 tous les 7 ou 8 sièges, sont équipées de porte-skis et peuvent accueillir autant les skieurs que les piétons (même si ces derniers n’empruntent que très peu, voire pas, le télémix).

Image
Un siège 6 places à dossiers hauts.

Image
L’assise, très confortable.

Image
Une cabine 8 places avec skis à l’extérieur.

Image
En gare aval.

Image
Les porte-skis avec un aperçu de l’intérieur.

Image
Une banquette 4 places.

Image
Une pince LPA-M.

Conclusion

Le télémix de Serre Thibaud est une réussite dans le sens où les skieurs n’ont plus à déchausser pour passer du versant nord au versant sud de Montgenèvre. La mixité de l’appareil permet de faire embarquer des skieurs jeunes, des piétons comme des skieurs ne souhaitant pas déchausser. On peut cependant regretter le faible nombre de cabines : en cas de mauvais temps ou de forte affluence, le quai d’attente peut vite devenir chargé. Le haut du tracé de l’appareil, situé sur une crête, peut aussi amener la remontée à fermer plus facilement en cas de vent violent ou de mauvais temps. Par son rôle primordial dans le domaine skiable, le télémix peut également vite se retrouver chargé à cause de son débit limité (1500 personnes par heure). Cela en fait une proie facile des files d’attente en période de vacances, à l’image du télémix des Chalmettes.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (28 décembre 2013 et 7 mars 2014)

A bientôt.

© - 2017 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :