En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSCD8-10 du Signal

L'Alpe d'Huez (Alpe d'Huez Grand Domaine Ski)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Le télémix du Signal est un appareil permettant de desservir le secteur du même nom et de rejoindre Villard Reculas. Il est situé sur le secteur historique de L'Alpe d'Huez, où se sont succédés un téléski à enrouleurs de 1936 ainsi que trois téléskis et un télésiège...

Mise en service en : 2016

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 21/04/2017 et mise à jour le 12/05/2017
(Mise en cache le 12/05/2017)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • L’Alpe d’Huez
  • Le télémix du Signal
  • La ligne historique du Signal
    2016 : Le Signal fait peau neuve pour une meilleure desserte du secteur
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Véhicules et pinces
    Autres vues
  • Conclusion et remerciements


L’Alpe d’Huez

L’Alpe d’Huez est une station iséroise située dans le massif de l’Oisans. Accessible par la vallée de la Romanche au bout d’une montée de 22 virages, la station est implantée sur un plateau agréablement exposé au Sud dans les Grandes Rousses.
L’Alpe d’Huez est très connue pour son domaine skiable l’hiver, qui s’étale sur 5 stations pour former l’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski, qui regroupe l’Alpe d’Huez, Auris en Oisans, Villard Reculas, Oz en Oisans et Vaujany. Les deux dernières stations sont situées dans la vallée de l’Eau d’Olle qui mène au col du Glandon et à la Maurienne. Le domaine de l’Alpe d’Huez, c’est 250 kilomètres de pistes situées entre 3330 mètres d’altitude (arrivée téléphérique du Pic Blanc) et 1135 mètres à l’Enversin d’Oz sur Vaujany. Alternant paysages en forêt sur Oz en Oisans et grands espaces vierges sur le glacier de Sarenne, le domaine skiable est très diversifié entre pistes techniques du Clocher de Macle, de Fontfroide ou du Dôme des Petites Rousses et larges prairies douces des Jeux et du Rif Nel, on retrouve un large panel de pistes pour tous les skieurs. L’Alpe d’Huez comporte 2 pistes très connues, l’une pour ses splendides paysages et sa grande longueur (la piste noire Sarenne) et l’autre pour faire le cauchemar des skieurs, même des très bons, par son début très abrupt (la piste noire Tunnel).
L’après-ski est très développé à l’Alpe d’Huez avec un quartier où se situe un certain nombre de discothèques (quartier du Cognet). Le village comporte aussi de très nombreux restaurants, une patinoire et une piscine à ciel ouvert, des bars...
L’été, la station est connue pour le passage régulier du Tour de France et les terribles 22 virages de la montée à l’Alpe d’Huez avec des pentes à plus de 12 % par endroits ! L’autre évènement majeur est aussi la Mégavalanche, course de VTT qui débute sur la neige au Pic Blanc pour se terminer dans les magnifiques gorges de Sarenne avec une montée sur la station où est jugée l’arrivée. Le domaine propose aussi de nombreuses activités estivales : VTT de descente, randonnées, piscine, activités culturelles…

Image
Le Pic Blanc, point culminant du domaine, vu depuis la piste noire de Cassini.

Le télémix du Signal

La ligne historique du Signal

Le secteur du Signal est la partie la plus chargée d’histoire du domaine de L’Alpe d’Huez. Dès 1936, un téléski construit par Bleichert a permis de remonter les skieurs au sommet du Signal à plus de 2110 mètres d’altitude. Il permettait la desserte de pistes d’un niveau varié et très ensoleillées. L’augmentation progressive de l’attrait de ces pistes a entraîné l’ouverture en 1962 du télésiège fixe de la Grande Sûre, en plus du secteur des Rousses qui se développe. Le développement du Pic Blanc s’est ensuite s’accéléré avec la construction d’un nombre important de remontées mécaniques : les téléphériques des Grandes Rousses, les télésièges des Plates, du Clocher de Mâcle…
Mais du côté de Villard Reculas, le domaine skiable s’élargissait également : les téléskis de Villard Reculas, du Petit Prince et de la Souveraine étaient en service. Le téléski du Signal était au milieu de tous ces appareils. Il était (et l’est toujours) donc un axe stratégique pour relier L’Alpe d’Huez à Villard Reculas mais également desservir les pistes techniques très appréciées sur ses flancs.

Le téléski du Signal, d’un débit de 400 personnes par heure, était donc tout simplement dérisoire face aux rôles qui lui étaient demandés et les files d’attente devenaient interminables à son départ, le télésiège de la Grande Sûre n’étant que difficilement accessible depuis les pistes des Jeux. En 1960, la SATA a donc racheté le téléski pour le remplacer un an plus tard par deux appareils Poma d’un débit de 800 personnes par heure chacun. Ces remontées reprenaient plus au moins le trajet du téléski à enrouleurs, partant du front de neige des Jeux pour rejoindre le Signal. Cependant, en 1968, l’installation d’un troisième téléski s’imposait car le débit manquait déjà ! Les téléskis du Signal ont donc été triplés à l’image de ceux des Jeux. Arrêtons-nous un peu sur ces trois appareils : les gares aval étaient, pour les appareils de 1961, des grandes structures de type T150. Pour le plus jeune des trois, Poma a équipé le téléski d’une station H150 de grande capacité. Les lignes étaient composées chacune de 8 pylônes de différentes générations : ceux des téléskis du Signal 1 et 2 étaient parfois reliés entre eux tandis que les ouvrages du dernier appareil ne l’étaient jamais. Les stations amont étaient des lâchers sous poulie installés après la construction qui étaient équipés d’un système de débrayage pour procurer plus de confort aux skieurs. Ces téléskis ont donc permis la desserte de diverses pistes rouges et bleues ainsi que d’accéder au Vieil Alpe (télésiège de la Grande Sûre) et à Villard Reculas.

Pour en savoir plus sur les téléskis du Signal (y compris celui de 1936), cliquez sur la bannière :

Image

Cependant, le triplement des téléskis n’a pas suffi à enrayer les files d’attente sur le front de neige des Jeux en direction du Signal. La SATA a donc pris la décision d’installer, parallèlement aux téléskis, un télésiège à pinces fixes 4 places Poma. La gare aval permettait de mettre en tension et en mouvement le câble de l’installation. La machinerie était située dans une gare Alpha. La ligne, composée de 11 pylônes, longeait intégralement les téléskis et montait légèrement plus haut que ces derniers. La gare amont, simple poulie retour, effectuait le renvoi du câble et des sièges et permettait un accès aux mêmes pistes que les téléskis.

Pour en savoir plus sur le télésiège du Signal, cliquez sur la bannière :

Image

Ces quatre appareils ont cohabité jusqu’en 2016 sur les pentes du Signal, alors que les files d’attente continuaient de croître. Le réaménagement du front de neige des Jeux (télémix des Jeux et téléskis débutants) imposait un nettoyage de la forêt de pylônes qui trônait sur le sommet historique du domaine. La SATA a donc fait table rase lors de l’été 2016 avec le remplacement du télésiège et des téléskis du Signal par un unique télémix à très grande capacité. Elle en a profité pour remplacer le télésiège de la Grande Sûre par un rétrofit du télésiège du Signal, ce qui permet de pérenniser la desserte du quartier du Vieil Alpe. Il faut noter cependant que la station a démonté le téléski des Sarrasins au profit d’une piste pour les débutants à l’intérêt difficilement compréhensible.

Pour lire le suivi complet du chantier, cliquez sur ce lien : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=24918&st=0

2016 : Le Signal fait peau neuve pour une meilleure desserte du secteur

Le télémix du Signal est donc un appareil situé sur le secteur du Signal de L’Alpe d’Huez.

Partant du front de neige, il permet de relier d’une traite le Signal, point de liaison important sur le domaine de L’Alpe d’Huez Grand Domaine Ski : en effet, c’est le seul endroit permettant d’accéder à Villard Reculas. Le télémix du Signal donne également accès aux pistes donnant sur le quartier du Vieil Alpe (télésiège de la Grande Sûre) ainsi qu’à un point de vue plutôt sympathique : en effet, depuis l’arrivée du télémix, on peut observer les sommets de Belledonne tout comme ceux des Ecrins jusqu’au département des Hautes Alpes (massif de la Meije). Le sommet permet aussi d’apprécier le front de neige et la station dans sa globalité. Au sommet, on retrouve également un restaurant et un point de départ pour les parapentes, ce qui en fait un lieu attractif en toutes saisons (il est facilement accessible l’été à pied). Le télémix du Signal permet par la même occasion de desservir toutes les pistes du Signal, du vert au rouge sur le versant de L’Alpe d’Huez et jusqu’au noir sur Villard Reculas. Cet appareil est donc destiné à tous les publics même si les débutants ont tendance à rester sur les téléskis du front de neige et le front de neige des Bergers. Il faut également noter que le télémix est exploité en nocturne avec le téléski du Stade et dessert uniquement le Stade Désiré Lacroix. Le téléski dessert la partie basse du stade.

Le Signal est un télémix à haut débit : l’organisation des zones d’embarquement et de débarquement est similaire à celle du télémix de Serre Thibaud à Montgenèvre, à quelques petites différences : en effet, pour permettre l’important débit dont est doté le télémix (3370 personnes par heure), les deux gares sont d’une longueur très conséquente. De ce fait, l’embarquement dans les cabines en gare aval se fait en ligne droite et les portes se ferment avant que le véhicule n’entre dans le contour. La zone d’embarquement des sièges est pourvue d’un tapis de positionnement et d’un dispositif de réglage de la zone en hauteur pour s’adapter à la petite taille des débutants. En gare amont, un contour tronqué permet d’allonger le temps de débarquement des cabines et ainsi procurer plus de confort aux passagers. En gare, les véhicules sont également rapprochés au maximum pour optimiser le débit.

Par rapport aux précédents appareils, le télémix ne compte que 8 pylônes, ce qui change des 35 que comptaient les quatre anciennes remontées ! Le nouvel appareil emprunte globalement leur tracé sans grand changement.

Voici une vue générale du télémix et du tracé qu’il adopte :

Image
Vue globale sur le télémix du Signal. © - J.P. Gardet – Poma.

Passons aux pistes desservies par le télémix :


  • Versant L’Alpe d’Huez :

- Signal : Piste rouge pentue intéressante et très agréable car face au front de neige et au soleil.
- Stade Désiré Lacroix : Piste parallèle au Signal située entre le télémix et le téléski du Stade. Comme son nom l’indique, elle peut être réservée pour des compétitions ou des entraînements pour les ski-clubs.
- Petite Sûre : Piste rouge descendant vers le télésiège de la Grande Sûre et le quartier du Vieil Alpe.
- Marcel’s Farm : Aménagée en même temps que le télémix, cette piste est un genre de parc d’attractions pour enfants. Ayant nécessité des terrassements très importants très visibles depuis les autres secteurs, elle est censée remplacer les pistes bleues abandonnées et attirer les débutants sur le Signal.


  • Versant Villard Reculas :

- Forêt : Piste noire rejoignant le front de neige de Villard Reculas dans un environnement plus naturel que sur L’Alpe d’Huez.
- Villard : Piste bleue qui traverse un espace nommé Les Vallons du Petit Prince. Après un passage près du téléski du Petit Prince, le Villard rejoint le télésiège débrayable du Villarais et le front de neige de Villard Reculas.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale. Plan Atelier Pierre Novat

Image
Zoom sur le secteur du Signal. Plan Atelier Pierre Novat

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSCD – Téléporté débrayable à sièges et cabines : SIGNAL
Maître d’ouvrage : SATA
Maître d’œuvre : ERIC
Montage / génie civil :
Exploitant : SATA
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 2016

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 8 personnes (sièges) et 10 personnes (cabines)
Débit à la montée : 3370 personnes/heure (100 %)
Débit à la descente : 690 personnes/heure (20 %)
Vitesse d'exploitation : 5,5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1864 m
Altitude amont : 2118 m
Dénivelée : 254 m
Longueur développée : 770 m
Pente maximale : 57,46 %
Pente moyenne : 33,51 %
Temps de trajet : 2 min 20 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Multix
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 760 kW
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Dans le sens de la ligne (sièges) et de plain-pied (cabines)
Nombre de pylônes : 8
Largeur de la voie : m
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-L
Nombre de véhicules : 39 (sièges) et 8 (cabines)
Espacement : 49 m

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval du télémix du Signal est en charge de la tension du câble. Elle est installée sur le front de neige des Jeux, au plus près des rues de l’Alpe d’Huez. La station de départ est légèrement en retrait du télémix des Jeux et du DMC mais reste néanmoins très accessible depuis ces derniers, tout comme depuis le Télécentre. Côté technique, la gare est de type Multix XL avec une longueur très conséquente ce qui implique l’ajout d’un fût pour soutenir l’arrière de la gare. Cette longueur est due au fort débit de l’installation qui impose des véhicules rapprochés ainsi que la zone d’embarquement/débarquement des cabines qui est d’une longueur importante. L’embarquement sur les sièges est assisté par un tapis d’embarquement qui permet aux clients de se rendre sur une zone où la hauteur de celle-ci peut être adaptée en fonction de la taille des skieurs. Malgré son caractère imposant, la gare aval s’intègre bien dans son environnement grâce à son bardage en bois et le décaissement qui a été créé pour l’y installer.

Image
Commençons par situer la gare. La voici depuis la piste verte des Jeux avec le DMC à gauche.

Image
Vue globale sur la gare aval et les deux premiers pylônes en arrivant par la piste rouge du Signal.

Image
La gare aval avec la zone d’embarquement/débarquement couverte des cabines accolée.

Image
La gare de côté : on remarque son importante longueur.

Image
La gare de trois quarts.

Image
Avec le début de la ligne à droite et le stade Désiré Lacroix en arrière-plan.

Image
Le tympan arrière de la gare et la ligne derrière.

Image
La gare aval depuis le stade Désiré Lacroix : au fond, on peut voir le DMC ainsi que le télémix des Jeux.

Image
Vue rapprochée sur la gare avec le P1.

Image
Vue d’ensemble sur la gare.

Image
La gare aval de trois quarts.

Image
Vue rapprochée sur le tympan arrière de la gare, les portillons de cadencement des sièges et le rail de stockage du véhicule de service.

Image
Vue sur le rail.

Image
Le tympan arrière de la gare.

Image
La zone d’embarquement/débarquement des cabines.

Image
Le contour avec des sièges et une cabine.

Image
Le tapis de positionnement.

Image
La zone d’accostage des sièges réglable en hauteur.

Image
Le lanceur.

Image
Vue arrière sur la gare aval depuis la ligne.

La ligne

La ligne est composée de 8 pylônes tubulaires. Le tracé se compose de deux parties : une première avec la sortie du décaissement de la gare aval et une pente peu prononcée. La seconde, après le P5, monte plus fortement le long du relief du Signal. Le P5 possède des balanciers particuliers puisqu’il est équipé de 8 galets support compression, ce qui reste assez marginal encore de nos jours.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 12C/12C
P2 : 10C/10C
P3 : 10S/10S
P4 : 12S/10S
P5 : 8SC/8SC
P6 : 10S/8S
P7 : 12S/12S
P8 : 12S/12S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support compression


Image
La ligne vue depuis la gare aval.

Image
Les deux premiers pylônes, en sortie de gare aval.

Image
Le P3, la ligne se redresse.

Image
La portée vers le P4, avec le stade Désiré Lacroix à gauche et la piste du Signal à droite.

Image
Le P4, la pente est presque nulle ensuite.

Image
Le P5, on attaque la montée finale.

Image
Le balancier 8SC.

Image
Vue sur la tête de ce pylône depuis la piste du Signal.

Image
La pente est plus forte. En dessous, les canons à neige présents permettent l’enneigement artificiel de la piste du Signal.

Image
Le P6, la gare amont devient visible.

Image
Le P7, l’avant dernier ouvrage de la ligne.

Image
Le P8, l’entrée en gare amont est imminente.

La gare amont

La gare amont est la station motrice du télémix. La mise en mouvement du câble est assurée par un moteur asynchrone accouplé au réducteur et à la poulie motrice. Placée au sommet du Signal, la gare dessert idéalement les pistes sur le versant de Villard Reculas comme de l’Alpe d’Huez. On peut également se diriger du côté du quartier du Vieil Alpe (télésiège de la Grande Sûre) par la piste rouge de la Petite Sûre. La gare amont est équipée d’un contour tronqué afin d’allonger le temps d’embarquement/débarquement depuis ou vers les cabines. Accolé à la zone réservée aux cabines, un garage couvert permet le rangement de l’ensemble des véhicules sur 2 rails en boucle. Une zone d’entretien des pinces est également présente.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Le ralentisseur.

Image
L’arrière de la gare avec la zone de débarquement des sièges et la zone de chaussage des skis pour les cabines.

Image
Vue vers le garage et la sortie du quai des cabines.

Image
La zone de débarquement lorsqu’on monte en cabine.

Image
Le contour tronqué.

Image
La gare amont en partant vers le stade Désiré Lacroix.

Image
Avec le poste de secours à droite.

Image
La gare amont de côté.

Image
Vue globale sur la zone de la gare amont avec le massif des Grandes Rousses en toile de fond. © - J.P. Gardet – Poma.

Image
La gare amont depuis le stade. © - J.P. Gardet – Poma.

Image
Vue plus lointaine depuis la piste de la Petite Sûre.

Image
La gare amont en partant vers la piste rouge du Signal.

Image
Le garage est au premier-plan.

Image
Vue globale sur l’architecture en bois de ce dernier.

Image
L’intérieur avec les deux rails en boucle et la zone d’entretien des pinces à gauche.

Image
La gare amont en contre plongée avec le P8.

Image
De plus bas. Le prolongement du toit de la gare vers le garage est très réussi.

Image
La gare amont depuis le télémix des Jeux.

Image
Depuis les environs du Télécentre.

Véhicules et pinces

Le télémix du Signal est équipé de sièges 8 places LPA 8OCC. Ils sont munis d’assises bicolores orange et noires, de séparateurs de places en plastique et de reposes-skis individuels sécurisant le transport (la barre qui relie le garde-corps au repose-skis passe entre les jambes). Pour les snowboarders, monoskieurs et autres amateurs de glisse qui ne souhaitent pas emprunter les cabines, les places centrales ne sont pas équipées de séparateur de places.

Image
Un siège LPA 8OCC avec le Rocher de la Muzelle à droite.

Image
En gare aval : on remarque les séparateurs de places, les assises bicolores et les reposes-skis individuels.

Image
Croisement de deux sièges.

Image
L’assise en ligne.

L’appareil est également équipé de cabines 10 places assises. Celles-ci sont alternées à raison d’une tous les cinq ou quatre sièges. Etant donné que le temps de transport est très court, les skieurs emportent leur matériel à l’intérieur du véhicule, où ils peuvent le déposer sur des barres prévues à cet effet.

Image
Le croisement d’un siège et d’une cabine avec le glacier des Deux Alpes et l’Aiguille du Plat de la Selle au fond.

Image
Une cabine en ligne avec le Rocher de la Muzelle à droite.

Image
Depuis le brin montant du télémix.

Image
Une cabine en gare aval.

Image
L’intérieur de la cabine avec le système d’ouverture des portes.

Ces véhicules sont reliés au câble par des pinces LPA-L adaptées à des véhicules d’une telle capacité. En regard de leur gabarit, les sièges sont équipés d’un amortisseur assez important en bas de la suspente et d’une suspente longue (à cause de la présence des cabines).

Image
Une pince de trois quarts sur le brin descendant.

Image
Sur le brin montant.

Autres vues

Voici à présent des vues du télémix depuis la piste rouge du Signal :

Image
Les pylônes 7 et 8 juste avant la gare amont.

Image
Vue globale sur la ligne. A gauche le DMC, au fond le front de neige des Bergers avec en toile de fond le glacier des Deux Alpes et le majestueux massif de la Meije (3983 m).

Image
Le haut de la ligne.

Image
Le P5 avec le domaine d’Auris en Oisans et le Rocher de la Muzelle au fond.

Image
Un regard vers l’amont depuis le P5.

Image
Depuis le P4, vue sur la majorité de la ligne.

Image
L’arrivée sur la zone de la gare aval.

Conclusion et remerciements

Le télémix du Signal est un appareil permettant de sensiblement améliorer la liaison avec Villard Reculas et la desserte du Signal : rapide, confortable et doté d’un fort débit, le nouvel appareil remplace parfaitement les anciens téléskis et le télésiège du Signal. La rationalisation du nombre de pylônes est également une évolution bienvenue, puisque ce secteur comportait auparavant 7 remontées mécaniques (les téléskis du Signal, du Stade et du Schuss ainsi que les télésièges du Signal et de la Grande Sûre), les canons à neige ainsi que les dispositifs d’éclairage pour le ski nocturne. Le passage de 35 à 8 pylônes sur la ligne du Signal est donc une vraie décharge visuelle améliorant l’image du Signal visible depuis la station et le front de neige. Cependant, l’aménagement de la piste Marcel’s Farm est sujet à débats : en plus d’avoir créé une véritable balafre dans la montagne, cette piste, qui ressemble à un parc d’attractions pour débutants, n’est que peu fréquentée par le public visé. En effet, les débutants restent généralement sur les télémix des Jeux et du Rif Nel Express ainsi que les remontées débutantes du front de neige plus adaptées à leur niveau (la piste comporte des passages étroits et un virage à 180° pouvant être difficile à négocier). Malgré tous les aménagements ludiques et la mise en scène, la piste peine à attirer le public visé. Mis à part ce point, les skieurs peuvent désormais oublier les files d’attente au Signal et profiter des pistes rouges ensoleillées ainsi que rentrer sur Villard Reculas en toute sérénité…

Image
Le télémix du Signal : un appareil réussi remplaçant parfaitement le télésiège et les téléskis du Signal. Ici une cabine descendant avec la Meije, le Pic de la Grave, le Dôme de la Lauze et le Râteau au fond…

Je remercie j’ib, CB06 et Jean Pierre Gardet (Poma) pour leurs photos.

Photos : j’ib (le 30 mars 2017 et le 31 mars 2017), CB06 (le 18 février 2017) et Jean Pierre Gardet (le 18 janvier 2017)
Texte & bannière : Clément05

A bientôt.

© - 2017 – j’ib et Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :