En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 14/04/2020 et mise à jour le 22/05/2020
(Mise en cache le 22/05/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Auris-en-Oisans
  2. Historique : les télésièges du Col de Maronne et du Pré Rond
  3. Auris Express, un axe stratégique
  4. Ligne et infrastructures du télésiège Auris Express
  5. Auris Express, un axe vitrine victime de son succès


Auris-en-Oisans

Auris-en-Oisans est une station de ski située au cœur de l’Oisans, dans le département de l’Isère. Elle dispose d’un domaine skiable étalé de 1440 mètres au hameau de Maronne à 2170 mètres d’altitude, au sommet du Signal de l’Homme.
Reliée au domaine « Alpe d’Huez Grand Domaine Ski », on y trouve 80 remontées mécaniques qui desservent 135 pistes dont 16 noires, 40 rouges, 37 bleues et 42 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée d’Auris-en-Oisans en cliquant sur le logo ^^


Historique : les télésièges du Col de Maronne et du Pré Rond

La station d’Auris-en-Oisans ouvre en 1970, sous l’impulsion des deux créateurs de la SAMHO (Société d'Aménagement de la Montagne de l'Homme), messieurs Soucher et Bardagli ainsi que du maire de l'époque, Louis Ponce. On y trouve à l’époque le télésiège fixe biplace des Sures et le téléski des Bauchets. Ces deux appareils ont été fournis par l’entreprise française, Weber.
Le télésiège des Sures rejoint le col de Sûres, situé à plus de 1850 mètres d’altitude. Il est équipé d’une gare aval motrice-tension, de pylônes tubulaires peints en jaune et d’une poulie retour fixe en gare amont.
Quant au téléski des Bauchets, il donne accès directement au sommet du Piégut (1750 mètres d’altitude). Ce dernier est inauguré par le maire, Louis Ponce, le 21 décembre 1970.

Image
Le front de neige d’Auris au début des années 1970. On remarque les gares aval du télésiège des Sures et du téléski des Bauchets (D.R).

Image
La ligne du télésiège des Sures vue du front de neige (D.R).


L’année suivante, le domaine s’agrandi vers le sommet du Signal de l’Homme (2150 mètres d’altitude) avec la création de deux appareils : le télésiège biplace du Signal de l’Homme, et le téléski débrayable de Fontfroide, tous deux construits par Montaz-Mautino.

Voici les caractéristiques du télésiège à pinces fixes du Signal de l’Homme :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : SIGNAL DE L’HOMME
Maître d’œuvre : SIBILLE
Maître d'ouvrage : SATA
Exploitant : SATA
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1971
Année de démontage : 2008

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Débit à la descente : 435 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1708 m
Altitude amont : 2151 m
Dénivelé : 443 m
Longueur développée : 1120 m
Portée la plus longue : 155 m
Pente maximale : 95 %
Temps de trajet : 6 minute 51 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : 25T
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Type de gare amont : Poulie flottante
Nombre de pylônes : 15

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Carré
Nombre de véhicules : 115
Masse à vide : 50 kg
Charge utile : 160 kg
Espacement : 8 secondes
Dispositif d’accouplement : Pince fixe

La même année, la première liaison avec l’Alpe d’Huez, via les gorges de Sarenne, est ouverte. Deux télésièges fixes sont construits afin de traverser les gorges : Gorges et Rif Brillant. Le premier donne accès à Auris, via le téléski de Fontfroide tandis que le second permet de rallier l’Alpe d’Huez.
Les télésièges des Sures et du Signal de l’Homme constituent ainsi les deux premiers maillons d’une chaîne de trois appareils permettant la bascule sur l’Alpe d’Huez.

Image
Vue aérienne du front de neige d’Auris, avec le télésiège des Sures et le téléski des Bauchets. On remarque en haut au centre le départ du télésiège du Signal de l’Homme (D.R).


En 1976, le hameau de Maronne, situé sur la commune de la Garde-en-Oisans, est rattaché au domaine skiable d’Auris avec la mise en service du téléski du Chatelard. Cet appareil est également le premier appareil construit par Poma sur le domaine d’Auris.

Image
Reconstitution d’un plan des pistes d’Auris de la seconde moitié des années 1970.


En 1979, afin de décharger le télésiège des Sures dans son rôle d’accès au Signal de l’Homme, le télésiège fixe biplace du Col de Maronne est installé. Construit par Montaz-Mautino, il relie directement le départ du télésiège du Signal de l’Homme depuis le front de neige d’Auris.

Voici les caractéristiques du télésiège à pinces fixes du Col de Maronne :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : COL DE MARONNE
Exploitant : SATA
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1979
Année de démontage : 1991

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1029 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 2,1 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1600 m
Altitude amont : 1710 m
Dénivelé : 110 m
Longueur développée : 425 m
Pente maximale : 39 %
Temps de trajet : 3 minutes 23 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 19

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau
Dispositif d’accouplement : Pince fixe

Image
Le front de neige d’Auris après 1979. On remarque de gauche à droite : les télésièges du Col de Maronne et des Sures ; ainsi que les téléskis des Bauchets 1 et 2 (D.R).

Image
La ligne du télésiège du Col de Maronne vue du front de neige (D.R).

Image
Vue aérienne du front de neige d’Auris après l’installation du télésiège du Col de Maronne (D.R).

Image
La ligne vue depuis les pistes (D.R).

Image
Le télésiège du Signal de l’Homme. On remarque derrière l’arrivée du télésiège du Col de Maronne (D.R).


En 1987, afin de décharger le télésiège du Signal de l’Homme, la SATA commande auprès de Poma un télésiège fixe 4 places : le Pré Rond. Partant du col de Maronne, à proximité de l’arrivée du télésiège du Col et du départ du téléporté du Signal de l’Homme, Pré Rond dessert également le secteur de Fontfroide et l’accès à la liaison avec l’Alpe d’Huez.
Notons d’ailleurs que dès l’année suivante, les téléskis de Fontfroide sont triplés par un télésiège fixe 4 places, identique à celui du Pré Rond.

Image
Vue aérienne du col de Maronne en 1989. On remarque en bas l’arrivée du télésiège du Col de Maronne et juste au-dessus les gares aval des téléportés du Pré Rond et du Signal de l’Homme (© cliché IGN).

Image
Plan des pistes d’Auris en 1990. On remarque bien le tracé des trois télésièges : Col de Maronne (1) ; Signal de l’Homme (2) ; et Pré Rond (3 - © plan Atelier Pierre Novat).


Voici les caractéristiques du télésiège à pinces fixes du Pré Rond :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : PRÉ ROND
Exploitant : SATA
Constructeur : POMA
Année de construction : 1987
Année de démontage : 1991

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Débit à la descente : 1000 personnes/heure (50 %)
Vitesse d’exploitation : 2,3 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1708 m
Altitude amont : 2121 m
Dénivelé : 413 m
Longueur développée : 1373 m
Pente maximale : 62 %
Temps de trajet : 9 minutes 57 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : ALPHA
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type de gare amont : Retour-fixe

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau
Dispositif d’accouplement : Pince fixe

Néanmoins, cette nouvelle chaîne constituée des télésièges du Col de Maronne et du Pré Rond reste peu efficace : le débit du premier appareil reste faible (1020 personnes/heure) et l’enchaînement de deux appareils rend l’accès au domaine d’altitude très long, environ 15 minutes, sans compter les possible temps d’attente au départ des deux installations.
C’est pourquoi en 1991 ces deux derniers appareils sont démontés et remplacés par un unique télésiège débrayable 4 places. Désormais, il suffit de 6 minutes pour rejoindre le secteur de Fontfroide, et le débit est augmenté de près de 800 personnes/heure au départ du front de neige d’Auris.
Notons que le télésiège du Col de Maronne est alors déplacé à l’arrivée du nouveau télésiège débrayable Auris Express pour desservir un petit espace débutants en altitude. Il devient donc le télésiège des Louvets.

Image
Le front de neige d’Auris après 1991 et la mise en service du télésiège Auris Express. On remarque également le nouveau télésiège des Sures, installé en 1988 (D.R).

Image
Le plan des pistes d'Auris en 2000. On remarque bien le tracé direct du télésiège Auris Express de la station vers le secteur de Fontfroide. On remarque également la présence du court télésiège fixe des Louvets (© plan Atelier Pierre Novat).


En 2006, le télésiège des Louvets est remplacé par un télésiège débrayable 4 places sur un tracé rallongé par l’aval pour prendre son départ à proximité du télésiège de l’Alpauris. Grâce à ce nouvel appareil, les piétons peuvent pour la première fois rallier l’Alpe d’Huez depuis Auris -et inversement- en empruntant trois télésièges débrayables : Auris Express, Louvets et Alpauris.
Enfin, le télésiège du Signal de l’Homme est finalement démonté sans remplacement en 2008.

Image
Le télésiège débrayable des Louvets (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).



Auris Express, un axe stratégique

Le télésiège Auris Express est situé sur le front de neige d’Auris-en-Oisans, non loin du téléporté des Sures et des appareils du secteur débutants de la station.
Auris Express donne directement accès au secteur d’altitude du domaine d’Auris, composé des télésièges des Louvets, de Fontfroide et des Lombards. Ainsi, depuis le sommet d’Auris Express, il est possible de skier sur les pistes d’altitude du domaine skiable d’Auris mais également rejoindre la station de l’Alpe d’Huez.
En effet, depuis l’arrivée d’Auris Express, deux appareils permettent de basculer sur l’Alpe d’Huez : le télésiège débrayable de l’Alpauris, accessible notamment par la piste verte des Demoiselles, ainsi que le téléporté fixe du Chalvet par la bleue du Gua.
En plus de donner accès au secteur d’altitude, Auris Express permet également de rejoindre le hameau de Maronne et son télésiège, via la piste rouge du Rosai ou par l’enchaînement des bleues du Col et des Farcis.

Au niveau ski propre, une piste bleue permet le retour à ski sur la station depuis l’arrivée du télésiège d’Auris Express : la piste bleue du Col. Cependant, en cas de manque de neige, cet appareil permet de rentrer sur Auris même si toutes les pistes du bas du domaine sont fermées.

Au niveau du ski, le télésiège Auris Express dessert les pistes suivantes :
  • La piste verte des Demoiselles, qui redescend au départ des télésièges des Louvets et de l’Alpauris.
  • La piste bleue du Col, qui rejoint tout d’abord le col de Maronne avant de revenir sur le front de neige d’Auris.
  • La piste bleue des Eterlous, qui redescend au départ des télésièges des Louvets et de l’Alpauris.
  • La piste bleue du Gua, qui rejoint le télésiège du Chalvet avant de finir son tracé à la gare intermédiaire du téléporté de l’Alpauris.
  • La piste rouge du Rosai qui rejoint le hameau de Maronne.

Image
Situation du télésiège Auris Express sur le plan des pistes d’Auris-en-Oisans (© plan Atelier Pierre Novat).

Image
Situation du télésiège Auris Express sur le plan des pistes de l’Alpe d’Huez (© plan Atelier Pierre Novat).


Notons que depuis la construction du télésiège des Louvets en 2006, Auris Express permet aux piétons d’aller ou revenir de l’Alpe d’Huez sans avoir à prendre leur voiture. En effet, en partant d’Auris, notre télésiège constitue le premier maillon d’une chaîne de trois téléportés débrayables rejoignant directement le front de neige des Bergers à l’Alpe d’Huez.
De plus, Auris Express donne accès à un itinéraire de ski nordique, il est donc accessible aux fondeurs.

Image
Situation du télésiège Auris Express sur le plan des pistes nordiques d’Auris-en-Oisans (© plan Atelier Pierre Novat).


Tous les deux ans à l'occasion de l'étape du Tour de France à l'Alpe d'Huez, les télésièges Auris Express, Louvets et Alpauris ouvrent afin de faciliter l'accès à la station de l'Alpe d'Huez depuis Auris, pour les piétons.


Auris Express est un appareil assez classique de la gamme de télésièges débrayables à gares Compétitions des années 1990. Il a tout de même deux particularités : un tracé en "cloche" avec une altitude sommitale se trouvant au niveau du pylône 15, avant que la ligne ne redescende sur la gare amont ; et des stations Compétitions couverture basse qui ont été rénovées en 2010 et 2011, entraînant une modification architecturale des gares. En effet, les canons des gares ont été recouverts d'un toit, permettant aux techniciens du domaine skiable de pouvoir intervenir sur les voies plus confortablement.

Image
La gare aval avant sa rénovation de 2010.

Image
Vue de profil en mars 2009.

Image
Vue arrière.

Image
La gare amont avant sa rénovation de 2011.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : AURIS EXPRESS
Maître d’œuvre : ERIC
Exploitant : SATA
Constructeur : POMA
Année de construction : 1991

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1800 personnes/heure
Débit à la descente : 1800 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1600 m
Altitude amont : 1867 m
Dénivelée : 267 m
Longueur développée : 1787 m
Longueur horizontale : 1710 m
Portée la plus longue : 186 m
Hauteur de survol maximale : 17 m
Pente moyenne : 15,61 %
Temps de trajet : 5 minutes 58 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : Compétition couverture basse
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 552 kW
Diamètre de la poulie motrice : 3400 mm
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Tension nominale : 16 800 daN
Pression nominale : 111 bar
Diamètre de la poulie retour : 4500 mm
Nombre de pylônes : 23

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau 4 places
Nombre de véhicules : 91
Masse à vide : 200 kg
Charge utile : 320 kg
Espacement : 8 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince TB

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILUNION
Diamètre : 40,50 mm
Type d'âme : Textile
Composition : 6x17 fils
Type de câblage : Lang à droite
Pas de câblage : 283,60 mm
Pas de toronage : 118,10 mm
Section du câble : 644,04 mm²
Section du toron : 107,34 mm²
Résistance à la rupture : 119 890 daN


Ligne et infrastructures du télésiège Auris Express

La gare aval

La gare aval du télésiège Auris Express est située à 1600 mètres d’altitude, en plein cœur du front de neige d’Auris, accolée au départ du télésiège des Sures.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare Compétition assurant la mise en mouvement du câble. En début de contour, on trouve également un rail de maintenance permettant d’y remiser un siège.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste bleue du Col.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.

Image
La poulie motrice.



La ligne

La ligne du télésiège Auris Express est longue avec ses 1787 mètres. A la sortie de la gare aval, la ligne prend rapidement de la hauteur afin de franchir les premières pentes du Col de Maronne. La pente monte régulièrement jusqu’aux pylônes 8 et 9. La ligne survole ensuite un replat. Le pylône 11 imprime une nouvelle montée, où la pente est forte mais régulière.
L’enchaînement des pylônes 14 à 16 permet à la ligne de passer une ligne de crête et ensuite de redescendre de façon assez prononcée vers le secteur de Fontfroide.
Le pylône 21 remet le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Poma a équipé la ligne de 21 pylônes, dont 18 supports et 4 compressions :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 4S/4S
  • P11 : 16C/16C
  • P12 : 6S/6S
  • P13 : 6S/6S
  • P14 : 8S/8S
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 6S/6S
  • P17 : 6S/6S
  • P18 : 4S/4S
  • P19 : 4S/4S
  • P20 : 4S/4S
  • P21 : 16C/16C

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
Le pylône 8 et survol de la piste rouge de l’Escapade.

Image
Les têtes des pylônes 8 et 9.

Image
Portée vers le pylône 10. Nous survolons actuellement l’ancien croisement avec le télésiège du Signal de l’Homme.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
P15.

Image
P16.

Image
P17. Nous commençons à redescendre sur la gare amont

Image
P18.

Image
Portée vers le pylône 19.

Image
P19.

Image
Portée vers le pylône 20. Sur la droite, on remarque la gare amont du télésiège des Louvets.

Image
P20.

Image
P21.



La gare amont

La gare amont est située à 1867 mètres d’altitude, à proximité de l’arrivée du télésiège des Louvets.
Au niveau technique, on retrouve une station retour tension de la gamme Compétition couverture basse.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Les vérins hydrauliques assurant la tension du câble.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de l’autre côté.

Image
Vue de plus loin.

Image
Zoom sur la gare amont.

Image
Vue en plongée sur la gare amont depuis la piste bleue du Pré Rond.

Image
Vue plus large de l’implantation de la gare amont par rapport à l’arrivée du télésiège des Louvets.

Image
La gare amont dans son environnement.



Véhicules et pinces

Le télésiège Auris Express est équipé de 91 sièges Arceaux fournis par Poma. Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables TB.

Image
Un siège Arceau en ligne.

Image
Un siège Arceau de rénovation en ligne.

Image
Une pince vue de dessous.

Image
Une pince en ligne.



Autres vues hivernales…

Image
La ligne vue de l’arrivée.

Image
La ligne, du pylône 19 au pylône 16.

Image
La fin de la ligne vue de la piste rouge du Rosai.

Image
Les pylônes 17 et 18.

Image
Les pylônes 14 à 16.

Image
La ligne à l’aval du pylône 14 depuis la piste rouge de l’Escapade.

Image
La ligne après le pylône 9.

Image
Les pylônes 8 et 9.

Image
Vue vers l’aval.

Image
La ligne vue de la piste bleue des Gentianes.

Image
La ligne, à partir du pylône 7 vue du col de Maronne.

Image
La ligne à partir du pylône 4, vue de la piste bleue du Col.



Le télésiège Auris Express en été…

NOTE : les photos de la ligne à la descente ont été prises le 22 juillet 2011, jour d'ouverture exceptionnel pour permettre aux piétons de profiter de l'arrivée de l'étape du Tour de France 2011 entre Modane et l'Alpe d'Huez.

Image
La gare amont vue de trois quarts avant.

Image
Vue arrière.

Image
P20.

Image
P16.

Image
P13.

Image
P9.

Image
P5.

Image
P3.

Image
La gare aval vue du front de neige.

Image
Vue en plongée sur la gare aval.



Auris Express, un axe vitrine victime de son succès

Le télésiège Auris Express est donc un ascenseur indispensable pour le domaine d’Auris. Depuis le démontage du télésiège du Signal de l’Homme en 2008, Auris Express est le seul appareil à donner accès au secteur d’altitude du domaine, ainsi qu’à la liaison avec l’Alpe d’Huez. En plus de son rôle pour le domaine skiable, Auris Express peut être considéré comme l’un des appareils précurseurs pour les liaisons « douces » entre deux domaines skiables. En effet, grâce à la chaîne qu’il constitue avec les télésièges des Louvets et de l’Alpauris, les piétons peuvent se rendre sur l’Alpe d’Huez depuis Auris, et inversement, sans avoir recours à la voiture.
Aujourd’hui, après 29 années de bons et loyaux services en 2020, Auris Express se retrouve, en période de pointe, surchargé lors des départs station le matin. Cependant, Auris étant une station satellite, elle reste peu fréquentée le reste de la journée. Aucun projet de remplacement ne semble être à l’ordre du jour.

Image
Auris Express, un ascenseur indispensable...



Je tiens à remercier remontees pour ses photos de l'appareil, kaldini pour ses images des gares avant rénovation ainsi que Bovinant pour les bannières.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos (hors historique) : remontees
Date des photos (hors historique) : 11-22 juillet 2011 ; 28 janvier 2018, 21 février 2018 et 01 avril 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :