En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD4 Brigels-Burleun

Brigels - Waltensburg

Poma

T2 ES
Description rapide :
Accès au domaine skiable depuis le village de Brigels, le télésiège Brigels-Burleun est une rare installation Poma de la Suisse alémanique.

Année de construction : 1992

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Artsinol
Section écrite le 26/04/2020 et mise à jour le 11/05/2020
(Mise en cache le 11/05/2020)

Avec les photos de Kilano18, je vous présente un reportage sur le :


Image


Le domaine skiable de Brigels: Brigels-Waltensburg-Andiast

Le domaine skiable commun aux trois villages de Brigels, Waltensburg et Andiast, connu plus simplement sous le nom de domaine de Brigels, est situé dans la partie nord-ouest du canton des Grisons, sur le flanc nord de la vallée du Rhin antérieur dans la région de la Surselva.

Le domaine skiable s'étend entre 1100 mètres au niveau du front de neige de Waltensburg et 2420 mètres au Fil da Rubi, le sommet qui le couronne. En 2020, le domaine est équipé de 3 télésièges débrayables, 1 télésiège fixe et 2 téléskis, plus diverses petites installations (téléskis et tapis roulants). Il offre 40 km de pistes de niveau facile à moyen, ce qui, associé à l'ensoleillement constant dû à la situation de la région, en fait une destination populaire pour les familles.

La station de Brigels (Breil en romanche), le plus important des trois villages, est située sur un plateau offrant de nombreuses autres activités tant en hiver et qu'en été, avec notamment un terrain de golf renommé et un bon nombre de sentiers de promenades et de randonnées.


Brigels-Burleun: Accès depuis le village principal du domaine

C'est dans cette vallée, à Flims, que Von Roll a construit son premier télésiège débrayable et aujourd'hui cette même vallée accueille un des plus importants domaines skiables de Suisse se développant autour de Flims et Laax, ainsi que d'autres stations très prisées comme Sedrun, Disentis et Obersaxen. Mais aussi Brigels, un domaine skiable situé sur un haut plateau extrêmement ensoleillé dans une large vallée, situation faisant penser à un "Crans Montana des Grisons".

Le ski est arrivé à Brigels au début des années 1960 avec la construction d'un petit téléski sur les hauteurs immédiates du village au lieu-dit "Campliun", installation qui préfigura de ce qui allait devenir plus tard le véritable développement touristique de la région. Dans le village voisin de Waltensburg un téléski, appelé "Scuein" fut aussi construit dans ces années-là et c'est ainsi qu'est née l'idée de développer un domaine skiable commun aux deux villages voisins.

Le "vrai" domaine skiable est ainsi né un peu plus tard, suite à ces premières constructions de remontées mécaniques, c'est-à-dire dans les années 70 alors que le ski était déjà en pleine expansion depuis une décennie. Cependant, entre 1972 et 1975, un nombre important de remontées mécaniques ont été mises en service à un rythme soutenu et ainsi en 1975, le domaine pouvait déjà compter sur un bon nombre de remontées : du côté de Walensburg, un télésiège entre Walensburg et l'alpage "Parli" et deux remontées permettant de monter d'abord à l'Alp Dado puis au Fil da Rubi, et du du côté de Brigels, un long téléski d'altitude entre "Spinatsch" et "Crest Ault", ainsi qu'un télésiège deux places partant du village en direction de Crest Falla et du téléski de "Crest Ault", celui-ci étant le premier télésiège "Brigels-Burleun".

Dans les années 1980, plus précisément en 1987, un nouveau télésiège a été construit entre "Burleun" et "La Cauma" pour soutenir la longue remontée mécanique Spinatsch-Crest Ault, qui a néanmoins été conservée jusqu'en 2006. En 1992 un nouveau télésiège débrayable quadriplace remplacera le télésiège biplace Brigels-Burleun 20 ans après sa construction, avec un débit horaire doublé par rapport à l'installation précédente. Ce nouvel appareil est l'actuel télésiège Brigels-Burleun, objet du présent reportage.


Situation sur le plan des pistes


Image
Situation générale


Comme vous pouvez le voir sur le plan des pistes où la ligne Brigels-Burleun se trouve en bas à gauche, une fois arrivé en gare amont il est possible de continuer son ascension avec le télésiège "La Cauma" ou d'atteindre la station intermédiaire du télésiège Waltensburg-Alp Dado en descendant la piste bleue "Hasi". L'installation dessert également deux pistes de retour en station, une bleue et une rouge enneigée artificiellement en raison de sa faible altitude et de son exposition au soleil.

Caractéristiques techniques


Image
Le panneau des caractéristiques


Caractéristiques administratives

Télésiège débrayable "BRIGELS-BURLEUN"
Exploitant : Brigels Bergbahnen
Constructeur : Baco-Poma
Année de construction : 1992


Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : hiver/été
Capacité : 4 personnes par siège
Débit théorique : 1200 p/h
Exploitable à la descente : oui
Vitesse : 4,25 m/s
Durée du Trajet : 5,7 min

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1260
Altitude amont : 1669
Dénivelé : 409
Longueur inclinée: 1456 m


Caractéristiques techniques

Emplacement tension : aval
Type de tension : hydraulique
Emplacement motrice : amont
Puissance en service : 349 kW
Nombre de pylônes : 14
Diamètre du câble : 40 mm
Charge de rupture effective du câble : 1045 kN
Nombre de sièges : 61
Modèle de pince : TBS50
Modèle de gare aval : Oméga I basse
Modèle de gare amont : Oméga I basse
Sens de la montée : droite



Infrastructures du télésiège Brigels-Burleun

Le constructeur choisi pour la réalisation de cette installation est un acteur de classe mondiale, Poma, qui est cependant très peu présent en terres germanophones. Dans le cas spécifique de la Suisse, le fabricant grenoblois construit ses installations sous la signature Baco-Poma, après avoir repris en 2000 le constructeur thounois Baco qui représentait déjà le géant français sur le marché helvétique depuis 1981. A Brigels, Poma installera donc en 1992 l'une de ses dernières innovations de ces années-là, un télésiège débrayable avec de nouvelles couvertures de la gamme Omega, célèbre pour sa légèreté et ses excellentes performances pour l'époque. Les deux gares ont une couverture basse soutenue par un seul pied en forme de "Z", conçu pour réduire l'espace et les coûts de construction. La ligne, d'autre part, est composée de 14 pylônes tubulaires classiques pour Poma, c'est-à-dire à base cylindrique avec des élargissements "sectoriels" en forme de cônes tronqués.


La gare aval : Brigels-Plaun Rueun

La gare aval est située dans le quartier de Plan Rueun sur un plateau servant également de terrain d'initiation au ski. Elle se trouve au bord du Lac de Brigels et à proximité d'un grand parking. Le bâtiment qui abritait la gare de l'ancien télésiège biplace Brigels-Burleun a été restaurée et sert en partie de garage pour les dameuses. Le local de contrôle, en bois, se trouve sur la droite. La station aval adopte la livrée aux couleurs standards de la gamme Omega de Poma, c'est-à-dire blanche sur les surfaces latérales qui entourent le contour et les lanceurs et gris foncé tendant au noir sur le dessus. En outre le nouveau logo de la station de Brigels est apposé sur le flanc droit de la gare.


Image
Zoom sur la gare aval depuis la piste de retour rouge ; le lac et le parking sont bien visibles

Image
La gare aval avec le lac de Brigels en arrière-plan

Image
Vue depuis l'autre côte avec le village de Brigels en arrière-plan

Image
Vue rapprochée

Image
Vue depuis l'angle avant gauche

Image
Vue depuis l'angle arrière gauche

Image
Vue arrière gauche

Image
Vue arrière droite avec la file d'attente

Image
L'embarquement



La ligne

La ligne du télésiège Brigels-Burleun fait 1456 mètres de long pour 409 mètres de dénivelé et gravit une pente douce. La ligne traverse le zone appelée "Cuolm da Breil" qui se caractérise par la présence de grandes prairies parsemées de chalets. En raison de l'exposition sud et de la faible altitude, la couverture neigeuse est généralement faible. Aux trois quarts de la ligne, le télésiège croise les pistes de retour en station. Du fait de la régularité de la pente, aucun pylône aux caractéristiques hors normes n'est présent.


Image
P2

Image
Portée P2-P3

Image
P3

Image
Portée P3-P4

Image
P4

Image
Portée P4-P5

Image
P5

Image
Portée P5-P6

Image
P6

Image
Portée P6-P7

Image
Demi-portée

Image
P7

Image
Portée P7-P8

Image
P8

Image
Portée P8-P9

Image
P9

Image
Portée P9-P10

Image
P10

Image
Portée P10-P11

Image
P11

Image
Portée P11-P12

Image
P12

Image
Portée P12-P13

Image
P13

Image
Portée P13-P14

Image
P14

Image
Portée P14-Gare Amont


La gare amont : Burleun

La station amont est située sur une terrasse naturelle au lieu-dit "Burleun", d'où l'on peut accéder à la piste bleue partant en direction de "Canischauma" ou directement au télésiège "Burleun-La Cauma" afin de continuer son ascension. Comme la gare aval, la station supérieure possède une couverture basse issue de la gare Omega. Cette couverture a la même livrée que la station aval et l'ancien logo de la station de ski au dos ayant tendance à s'effacer.


Image
la gare amont dans son contexte

Image
Angle posterieur gauche

Image
Le débarquement et les portillons de cadencement de l'embarquement à la descente

Image
Vue depuis l'angle arrière droit

Image
Vue de trois quart droite avec le local de contrôle en bois

Image
Vue depuis le bas



Les véhicules et pinces

Le télésiège étant issu de la gamme Omega, les pinces sont naturellement de type TB et plus précisément TBS50. Les sièges sont également classiques pour cette gamme du constructeur isérois, avec leur silhouette presque hexagonale, arrondie aux coins et leurs assises noires.


Image
Vue sur une siège

Image
Vue sur la benne de transport de matériel

Image
la pince TBS50


Autres Photos


Image
La gare aval depuis la ligne

Image
Le télésiège avec le village de Brigels en fond


Conclusion

Cette installation est un bel exemple de ce que Poma a proposé dans les années 90, immédiatement à la suite des gammes "Compétition" et "Performance", pour sa gamme compacte révolutionnaire permettant des performances de bon niveau pour l'époque tout en limitant l'emprise au sol. Le constructeur grenoblois n'a toutefois jamais vraiment réussi à percer sur le marché suisse malgré son succès planétaire. Et si, du côté francophone du pays il est malgré tout présent en continu depuis de nombreuses décennies, du côté germanophone ses installations demeurent très rares. Ainsi, ce n'est pas un hasard si nous avons ici l'unique télésiège "Omega" de Suisse alémanique. Toutefois ce télésiège semble aller comme un gant à la région de Brigels bien que, du fait de son âge, un projet de remplacement à moyen/long terme par une télécabine 10 places sur une ligne prolongée jusqu'à "Alp Dado" soit à l'étude.

Image
Brigels-Burleun, une des rares réalisations Poma parlant allemand (ou romanche)


Fin du reportage.
A bientôt !


Texte et bannière : Artsinol
Photos: Kilano18
Relecture: SnowLoup



Suivre la discussion sur le forum