En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD4 de Plattja

Grächen

Garaventa

T1 ES
Description rapide :
Partez à la découverte du nouveau télésiège de Plattja à Grächen construit en 2017 par Garaventa.

Année de construction : 2017

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 07/04/2018 et mise à jour le 24/05/2018
(Mise en cache le 24/05/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :



  1. Grächen, au cœur des Alpes valaisannes
  2. Historique du secteur du Seetalhorn
  3. Le télésiège de Plattja, la desserte d'un espace de ski propre préservé
  4. Les infrastructures de la ligne
  5. Autres photos
  6. Plattja, un investissement assurant la pérennité du secteur


Grächen, au cœur des Alpes valaisannes

La station de Grächen est située dans le canton du Valais, à une altitude de 1620 mètres, dans la vallée de Viège, connue dans tout le pays pour l'accès à des stations parmi les plus prestigieuses de Suisse, à savoir Zermatt et Saas Fee. Côté ski, la station dispose de 40 kilomètres de pistes entre de 1619 mètres à 2868 mètres d'altitude. Le domaine est desservi par un ensemble de 12 remontées mécaniques.

Image
^^Cliquez sur l'image pour accéder à la description plus détaillée de la station^^


Historique du secteur du Seetalhorn

Le secteur Seetalhorn est un des deux secteurs historiques de la station de Grächen. En effet, la création de la station à la fin de années 1950 a vu la construction d'une télécabine et d'un front de neige d'altitude au lieu-dit de Hannigalp ; Seetalhorn est le second secteur chronologiquement parlant. Un premier appareil y fut ouvert en mars 1984 : une télécabine. Cette dernière fut construite par Von Roll, comme sa voisine à Hannigalp qui a été construite à la même époque pour remplacer la télécabine originale Giovanola de 1958. La télécabine a permis au domaine de s'étendre au pied du Seetalhorn (3037 mètres d'altitude) et donc d'accéder à une vaste zone de ski propre. Cette télécabine partait du centre de la station, au niveau du "Sportzentrum", comprenez "salle des sports", et arrivait au lieu-dit de Seetal (2868 mètres d'altitude) soit environ 200 mètres plus bas que le sommet. La ligne, longue de 2800 mètres, traversait des paysages très variés allant de la forêt aux paysages rocailleux. Pour redescendre à skis à Grächen, il fallait passer par le secteur d'Hannigalp qui était accessible par gravité.

Image
Le départ de la télécabine, au centre du village de Grächen.

Image
Les derniers pylônes avant la gare amont.

Image
Ces mêmes pylônes en hiver.


Un autre appareil fut ouvert un mois après la télécabine, soit en avril 1984 : le TSF2 de Plattja. Construit par Von Roll, ce dernier a donné accès à un tout nouvel espace de ski jusqu'alors inexploité offrant des belles pistes rouges dans un environnement caillouteux. Désormais, c'est tout l'espace du Seetalhorn qui s'étend et attire de plus en plus. Outre une exploitation estivale de la télécabine, les deux appareils furent pleinement en activité lors de la saison 1984-1985.

Image
La construction du télésiège de Plattja lors de l'hiver 1983-1984.


En 1985, un second télésiège est venu compléter le dispositif sommital : le TSF2 Riedberg-Gabelhorn. Celui-ci fut encore construit par Von Roll. À la différence du précédent, il se situait à l'extrême droite du secteur et offrait des pentes réservées aux très bons skieurs (pistes noires). Il était accessible par gravité depuis le sommet du Seetal et le retour vers Hannigalp et Grächen se faisait via le télésiège de Plattja.

Image
Les remontées du secteur sur le plan des pistes de 1985-1986.

Image
Le TSF2 Riedberg-Gabelhorn ( ici déjà hors service).


En 1997, c'est un vent nouveau qui souffle sur le secteur du Seetalhorn. En effet, la station a construit cette année-là un télésiège débrayable 4 places Leitner reliant Stafel au Seetalhorn, faisant dès lors la liaison entre les secteurs d'Hannigalp et du Seetalhorn.. Désormais, plus besoin de prendre la télécabine du Seetalhorn depuis Grächen pour accéder à ce secteur. Cette construction a donc aussi eu pour effet de réduire l'utilisation de la télécabine Grächen- Seetalhorn.

Image
Le télésiège Stafel- Seetalhorn, cliquez pour afficher le reportage.


En 2004, le télésiège Riedberg-Gabelhorn fut arrêté définitivement, bien qu'il n'était plus répertorié sur le plan des pistes depuis quelques saisons. Aujourd'hui, il en reste quelques vestiges de la gare amont. Six ans plus tard, c'est au tour de la télécabine Grächen-Seetalhorn de tirer sa révérence après plus de 26 ans de service. une des causes étant la forte instabilité du sol dans cette zone, due à la fonte du pergélisol. Son remplacement étant difficilement envisageable, la station a finalement fait le choix de remplacer la télécabine de Hannigalp par une nouvelle installation plus performante. Depuis 2011, celle-ci est la seule remontée permettant de rejoindre le front de neige d'altitude depuis Grächen.

Après de tels changements et une telle technologie apportée aux remontées, Plattja s'est vite essoufflé du fait d'une fréquentation en hausse constante du secteur. L'appareil était devenu trop vieux, trop lent, trop peu confortable ; en bref, il était devenu un point noir sur le domaine.
Après des études, un projet de remplacement a vu le jour en 2016. Le groupe Doppelmayr-Garaventa remporta le chantier, pour la somme de 7 millions de CHF (soit environ 6 millions d'Euro). C'est donc en 2017 que l'ancien télésiège a effectué ses dernières rotations, non sans quelques regrets...

Image
Le télésiège biplace de Plattja lors de sa dernière saison, 2016-17. Cliquez pour accéder au reportage.


Le chantier du nouveau Plattja a débuté à la fin de l'hiver par le décâblage et l'enlèvement des pylônes/gares de l'ancien télésiège. Puis, à la fin du printemps, ce sont les fondations qui ont été exécutées. On relèvera aussi que certains pylônes ont des fondations très imposantes du fait des problèmes de stabilité du sol dans le secteur. Une fois les fondations réalisées et les gares montées, vient le moment de l'héliportage des pylônes en date du 7 septembre.
La remontée a ouvert ses portes au public pour le début de la saison hivernale 2017-2018.

---> Cliquez sur le lien ci-contre pour visualiser quelques photos du chantier : chantier TSD4 Plattja

Le télésiège de Plattja, la desserte d'un espace de ski propre préservé

Le télésiège de Plattja est situé, tout comme son prédécesseur, à l'extrême sud du domaine skiable, au pied du Seetalhorn. Accessible uniquement depuis le télésiège Stafel- Seetalhorn, la remontée se situe dans un cadre préservé assez unique en son genre ; les pistes se frayent un chemin entre rochers et falaises, ce qui rend la pratique du ski très limitée sur ce secteur. Étant donné sa position lointaine du front de neige principal de Hannigalp, le télésiège est beaucoup moins fréquenté que ses homologues du domaine. Cependant, toutes ces contraintes n'empêchent en rien la pratique d'un ski propre de qualité en face du Weisshorn (4505 m) et de la vallée de Sankt Niklaus.

Image
La situation de la remontée sur le plan des pistes de Grächen.

Image
Un zoom sur le secteur de Plattja.



Le télésiège de Plattja dessert donc les pistes suivantes :

  • Seetalhorn-Stafel (N°1) : piste rouge en direction du télésiège de Stafel qui permet de prendre la direction du secteur d'Hannigalp, avec ensuite la possibilité de descendre sur Grächen. Elle offre aussi la possibilité de rejoindre la piste desservant la station aval du télésiège de Plattja.
  • Plattja : piste rouge qui emprunte la partie supérieure de la piste précédente sur une courte distance. Une fois à l'intersection, elle redescend en direction de la gare aval en serpentant sous la ligne. On remarquera que de gros amas rocheux jonchent la piste : le hors piste peut être assez périlleux sur ce secteur...


Résumons à présent quelques caractéristiques :

Caractéristiques administratives :

TSD4 - Télésiège à pinces débrayables 4 places : PLATTJA
Exploitant : Société touristique Grächen AG
Constructeur : DOPPELMAYR - GARAVENTA
Année de construction : 2017

Caractéristiques d’exploitation :

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1000 personnes/heure (pouvant être porté à 1200 par ajout de sièges)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques :

Altitude aval : 2371 m
Altitude amont : 2865 m
Dénivelée : 494 m
Longueur développée : 1495 m
Temps de trajet : 5 minutes et 20 secondes

Caractéristiques techniques :

Emplacement motrice : Amont
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 12
Véhicules : 45 sièges Doppelmayr 4E98FMV (+ 1 benne de service)
Pinces : Doppelmayr DT-104
Type d'embarquement : à 90° dans le contour
Type de débarquement : dans l'axe de la ligne


Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval du télésiège est située à une altitude de 2371 mètres d'altitude, sur un promontoire nouvellement aménagé. On retrouve ici une gare Doppelmayr UNI-G assurant le retour-tension. Sur cette remontée, l'embarquement s'effectue dans le contour de la gare, pour un souci évident de place ; car, rappelons-le, l'espace alloué à la gare est assez restreint du fait de la forte pente.
Côté esthétique, la gare est peinte aux couleurs de la station, c'est-à-dire en rouge et noir.

Image
Une vue lointaine depuis la piste de Plattja avec vue sur le Weisshorn.

Image
Une seconde vue de 3/4 de l'ouvrage.

Image
Vue lointaine depuis les pistes.

Image
Une vue globale de la gare et des portiques de cadencement.

Image
Une vue sur la gare et le premier pylône.

Image
Profil de l'ouvrage.

Image
Le début de la file d'attente avec le portique de cadencement. On remarquera la présence de panneaux indicatifs sur les règles de bon usage du télésiège sur le haut du portique.

Image
L’extrémité de la gare et le début de la ligne.

Image
L'embarquement, délimité ici par des brosses orange.

Image
C'est parti pour 5 minutes de montée...


La ligne

La ligne du télésiège de Plattja est longue de 1495 mètres et comporte un total de 12 pylônes. Elle se fait régulière du début au pylône P4, avant de s’aplanir sous forme de très grandes et longues portées (notamment entre les pylônes P6 et P7). Après un passage au-dessus de la piste, elle reprend de la hauteur pour gravir le rocher sur lequel siège la gare aval. On remarquera que le tracé diffère de celui de l'ancien appareil sur se partie basse, mais converge tout de même vers les 3/4 de la ligne.

Garaventa a équipé le télésiège de 12 pylônes équipés ainsi :
  • P1 : compression
  • P2 : support
  • P3 : support
  • P4 : support
  • P5 : support
  • P6 : support
  • P7 : support/compression
  • P8 : support
  • P9 : support
  • P10 : compression
  • P11 : support
  • P12 : support


Les problèmes de stabilité du sol dans certains portions de la ligne ont déjà été évoqués plus haut. Les mouvements du sol avaient d'ailleurs nécessité à plusieurs reprises la reconstruction des socles de 4 pylônes de l'ancien télésiège. Pour éviter de se trouver confrontés à la même situation, des socles spéciaux ont été construits pour 2 pylônes, les P8 et P9. Il s'agit de socles de très grande taille équipés de rails sur lesquels peuvent se déplacer les bases des pylônes. Ceux-ci permettent un déplacement latéral de 4 mètres pour le P8 alors que des déplacements horizontaux du sol jusqu'à 7 mètres peuvent être compensés pour le P9.


Image
Portée P1 à P2, qui s'élève au-dessus des rochers.

Image
La portée P2 à P3, qui passe au-dessus de la piste de Plattja.

Image
Pylône P3.

Image
Portée P3 à P4.

Image
Pylône P4.

Image
Portée P4 à P5, durant laquelle la ligne perd progressivement en déclivité.

Image
Pylône P5.

Image
Portée P5 à P6.

Image
Pylône P6, à l’aplomb du plateau et remet la ligne à pente presque nulle.

Image
Portée P6 à P7, la plus longue de la ligne.

Image
Pylône P7, maintenant la ligne sur un plan quasi horizontal.

Image
Portée P7 à P8, qui survole un grand champ rocailleux, prouvant bien la fragilité du terrain.

Image
Pylône P8.

Image
Portée P8 à P9, qui survole la piste de Plattja.

Image
La fin de cette même portée.

Image
La tête du pylône P9.

Image
Portée P9 à P10, dernière avant la côte finale.

Image
Pylône P10, imprimant la dernière montée.

Image
Portée P10 à P11.

Image
Pylône P11.

Image
Pylône P12, dernier ouvrage de la ligne.

Image
L'arrivée en gare amont.


La gare amont

La gare amont du télésiège de Plattja est située à une altitude de 2865 mètres d'altitude, au sommet du Seetal, sous le Seetalhorn. On remarquera que cette dernière jouxte un calvaire, déjà présent du temps de l'ancien appareil ; preuve que l'espace initial a été réutilisé au mieux. On retrouve ici, comme en aval, une gare Doppelmayr UNI-G assurant ici la motricité de la remontée. Elle comporte également un rail en sortie de contour permettant de stocker un véhicule de service ou 1 ou 2 sièges.

Image
Vue lointaine de la gare avec en fond sur la gauche, le Weisshorn.

Image
Premier 3/4 face montrant la zone de débarquement.

Image
L'infrastructure de face.

Image
Seconde 3/4, on remarque bien la benne de service et son rail.

Image
La gare tout de long...

Image
La gare amont et le calvaire. On remarquera que la remontée a été avancée de quelques mètres (en comparaison avec l'ancien ouvrage).

Image
Revenons à une vue plus classique...

Image
La gare de face avec un magnifique reflet.


Autres photos

Les véhicules

Le télésiège de Plattja est équipé de sièges Doppelmayr 4E98FMV. Ces derniers sont bicolores en rouge et noir, dans le but de faciliter l'embarquement skieurs et pour respecter les couleurs de la station. Sur les assises, on retrouve des séparateurs et un dispositif d'anti sous-marinage sur les barres de sécurité, permettant un placement optimal en toute sécurité. Enfin, chaque skieur a son propre dispositif de repose-skis, fixé sur le bas de la barre de sécurité.
Les véhicules sont reliés au câble par une pince Doppelmayr DT.

Image
Un siège en ligne.

Image
Un véhicule en gare aval.

Image
Le croisement en ligne.

Image
Le siège et ses séparateurs de places.

Image
La pince à barres de torsion DT-104 vue de dessous.


Autres vues depuis les pistes

Image
Le début de la ligne depuis la gare aval.

Image
Le télésiège au loin en redescendant par la piste de Plattja.

Image
Le "plateau" depuis la piste.

Image
Vue arrière au niveau des pylônes P7 à P9.

Image
L’enchaînement des 4 derniers pylônes.

Image
L'immense pylône P9, avant la montée finale.

Image
Vue lointaine de la gare amont et de ses alentours, avec notamment un restaurant d'altitude et le télésiège Stafel- Seetalhorn.

Image
Le P12 et le calvaire.


Plattja, un investissement assurant la pérennité du secteur

En remplaçant l'antique télésiège Von Roll, le nouveau Plattja assure un ski propre de qualité tout en alliant sécurité, confort et respect de la nature. En effet, au vu des sols instables, le télésiège se devait d'être judicieusement placé et ne prendre que peu d'emprise au sol : ce qui fut entièrement respecté. De plus, il constitue avec le télésiège Stafel- Seetalhorn, une chaîne de remontées permettant de relier le village de Grächen (via Hannigalp). On peut également penser que cet investissement pourrait jouer un rôle sur la fréquentation du domaine en faisant une certaine publicité due à la nouveauté.
Ainsi, Grächen s'inscrit à présent parmi les domaines équipés d'infrastructures modernes et rapides ; peut-être un moyen de concurrencer les stations alentours (Zermatt, Saas-Fee...) sur la clientèle journalière ?

Image
Plattja, un investissement raisonné pour une desserte de qualité.



Je tiens à remercier particulièrement Kilano18 pour ses splendides photos et Bovinant pour la bannière.


Photos : Kilano18
Textes : fan2montagne73
Bannière : Bovinant



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :