En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSD4 des Autannes

Chamonix-Mont-Blanc - Le Tour (Balme)

Doppelmayr

T1 ES
Mise en service en : 1992

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 31/12/2016 et mise à jour le 20/05/2017
(Mise en cache le 20/05/2017)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Chamonix-Le Tour (Balme)
  2. Historique : du télésiège biplace à embarquement latéral au téléporté quadriplace Doppelmayr
  3. Autannes, desserte de la partie supérieure du domaine de Balme
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Autannes
  5. Autannes, un axe important tant en hiver qu'en été


Chamonix-Le Tour (Balme)

Le domaine de la Balme est situé au bout de la commune de Chamonix-Mont Blanc, au-dessus du village Chamonix-Le Tour.
Relié depuis 2004 à la ville de Vallorcine, le domaine dispose de 12 remontées mécaniques (dont 2 télécabines, 2 télésièges et 8 téléskis) desservant 19 pistes, dont 11 bleues et 8 rouges, totalisant 29 kilomètres de descentes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée sur la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : du télésiège biplace à embarquement latéral au téléporté quadriplace Doppelmayr

L'aménagement du domaine de Balme a commencé en 1937 avec la construction du téléski Dandelot de Charamillon sous l'impulsion de Charles Viard et de Paul Arpin. Il ne sera néanmoins exploité qu'à partir des années 1940. Il démarrait au-dessus du départ de l'actuelle télécabine pour arriver sous l'arrivée actuelle. Il a notamment permis l'organisation d'un slalom spécial en 1957.

Image
Le téléski de Charamillon vu depuis les environs de l'actuelle gare aval de la télécabine du même nom (D.R).


En 1957, Charles Viard a décidé de remplacer le téléski de Charamillon par un télésiège débrayable 2 places. En effet, en plus d'être assez difficile d'accès car son départ se trouvait plus haut que le parking, le téléski était souvent en panne parce que la technologie n'était pas encore tout à fait au point.
Le nouveau téléporté, couplé au télésiège des Autannes permettait d'agrandir le secteur de ski puisqu'il grimpait jusqu'à un point situé en contrebas du sommet des Grandes Autannes, à près de 2200 mètres d'altitude. Les deux télésièges, Charamillon et Autannes, fournis par le constructeur suisse GMD Müller et montés par la Société d'Équipement des Stations de Sports d'Hiver (SESSH), étaient équipés de sièges biplaces à embarquement latéral. Ainsi, les skieurs ne pouvant pas y embarquer skis aux pieds, les véhicules étaient équipés de racks à skis situés entre les deux places du siège. En gare, le cheminement des véhicules était manuel, c'est-à-dire que les employés devaient pousser les sièges de l'entrée vers la sortie de la station.
Notons que les jours de mauvais temps, l'exploitant mettait à disposition des clients des couvertures pour se protéger du froid.

Dès lors, le projet d'agrandir le secteur de ski jusqu'à Vallorcine a été envisagé, mais le domaine n'était pas encore suffisamment développé pour que cette idée devienne réalité.

Revenons un instant sur quelques caractéristiques du télésiège des Autannes :

Exploitant : Société du Tour - Col de Balme
Ouverture au public : Mars 1958
Altitude aval : 1861 m
Altitude amont : 2190 m
Dénivelée : 329 m
Longueur développée : Environ 1350 m
Vitesse d'exploitation : 3 m/s
Débit : 500 personnes/heure
Temps de trajet : 7 minutes
Emplacement motrice : Aval
Emplacement tension : Amont
Dispositif d'accouplement : Mono-pinces Müller type C

Image
La fin de la ligne du télésiège des Autannes.

Image
Le dernier pylône du télésiège des Autannes.

Image
Un siège au passage du dernier pylône.


Quelques années après leur première mise en service, les télésièges ont été équipés de cabines 2 places GMD Müller . Ces dernières étaient mises en ligne uniquement les jours de grand froid.

Image
Le début de la télécabine 2 places des Autannes et l'arrivée du premier tronçon juste derrière (D.R).


En 1961, l'exploitant a décidé de construire le téléski biplace à archets de l'Arve, toujours par GMD Müller, destiné à faciliter la desserte des pentes d'altitude du Charamillon sans passer par le télésiège des Autannes.

Image
La ligne du télésiège des Autannes avec en arrière-plan le téléski de l'Arve (D.R).


En 1967, les téléportés 2 places de Charamillon et des Autannes ont été remplacés par deux télécabines 4 places Weber reprenant les bâtiments et l'ancienne ligne Müller, en y adaptant la largeur de voie qui était plus importante qu'auparavant. Avec ce remplacement, le débit est passé de 280 à 480 personnes/heure et la vitesse de 2,5 à 3 mètres/seconde.
Le projet d'aménagement du versant de Vallorcine est toujours dans les esprits, mais n'aboutit pas encore.

Image
Sortie de la gare aval de la télécabine des Autannes en hiver.

Image
Vue opposée en été.

Image
Le pylône 1.

Image
La partie haute de cette même télécabine (D.R).

Image
La fin de la ligne de la télécabine des Autannes.

Image
L'entrée de la gare amont.

Image
La partie avant de la gare amont, rajoutée en 1968.

Image
La gare amont dans son environnement estival.


En 1972, le téléski de l'Arve a été remplacé par un téléski à perches découplables sur le même tracé. Ce remplacement a permis d'apporter plus de confort à la montée et d'améliorer le débit, difficilement atteignable auparavant, sûrement à cause de nombreux arrêts dus à des embarquements ratés.

Image
La gare aval du téléski à perches découplables de l'Arve (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cette installation).

Image
La ligne de la télécabine des Autannes et du téléski de l'Arve au niveau des Écuries de Charamillon.


En 1981, le téléski du Col de Balme a été construit et arrive sous le col à proprement dit. De même, le télésiège fixe 3 places de Charamillon a été construit entre le hameau du Tour et le début de ce téléski afin de créer un second axe doublant l'appareil structurant historique. Cet appareil était équipé d'une gare Delta motrice-tension en aval et d'une station de retour réduite à sa plus simple expression en amont qui était située à quelques dizaines de mètres en amont du départ du téléski du Col de Balme.

Image
La gare aval du téléski du Col de Balme (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cette installation).


En 1986, la télécabine de Charamillon a été remplacée par une télécabine 6 places. Construite par l'entreprise iséroise Montaz-Mautino, une partie de la ligne de l'ancienne installation a été conservée et l'ancienne gare aval a été transformée en garage.

Image
Vue en plongée sur les départs de la télécabine et du télésiège de Charamillon.

Image
La gare aval de la télécabine de Charamillon (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cette installation).


6 ans plus tard, en 1992, la télécabine des Autannes a été démontée et remplacée par un télésiège débrayable à 4 places Doppelmayr sur un tracé décalé de quelques mètres sur la droite. On passe alors à 1500 personnes/heure et 4,5 mètres/seconde sur Charamillon ainsi que 2400 personnes/heure et aussi 4,5 mètres/seconde sur Autannes. On a gagné ainsi en qualité de desserte puisque les rotations sont permises skis aux pieds sur l'espace d'altitude tandis que la vitesse de montée et le confort en ligne sont bien meilleurs.
En 1990, les téléskis de l'Aiguillette et du Plan des Reines ont été construits, étendant le domaine skiable en direction du col des Posettes et de la Tête de Balme. Il est devenu possible de descendre à skis vers Vallorcine. Il ne manquait plus que les remontées mécaniques pour revenir vers le Tour.

Ainsi, en 1997, l'aménagement du versant Vallorcine et du col des Posettes a été permis en échange de la création de la réserve naturelle du Vallon de Bérard. L'année suivante a ouvert le télésiège débrayable 4 places de la Tête de Balme, desservant enfin l'espace d'altitude de Vallorcine, quarante ans après les pionniers de l'aménagement du domaine de Balme.
Le projet a été totalement terminé en 2004 avec la construction de la télécabine de Vallorcine qui offre un nouvel accès au domaine skiable depuis le village de Vallorcine, et l'accès au télésiège de la Tête de Balme.


Autannes, desserte de la partie supérieure du domaine de Balme

Le télésiège des Autannes est situé dans le prolongement de la télécabine du Charamillon et permet ainsi que gagner les alpages situés en contrebas du col de la Balme depuis l'arrivée de cette dernière. Le télésiège des Autannes fait ainsi partie de l'axe central du domaine puisqu'il constitue le second maillon de la chaîne de deux téléportés entre le village du Tour et le centre du domaine.
Il dessert aussi de nombreuses pistes et une grande partie des installations de la partie haute du domaine skiable, à savoir les téléskis de l'Arve, du Col, du Plan des Reines et de l'Aiguillette ainsi que la liaison vers Vallorcine. Cette liaison avec Vallorcine se fait depuis le sommet du télésiège des Autannes par la piste bleue Liaison Balme, puis avec la partie basse de la piste rouge des Alpages rejoignant le départ du téléski du Plan des Rennes. C'est ce dernier qui permet de rejoindre le sommet de la Tête de Balme et de basculer sur Vallorcine.

Le télésiège des Autannes dessert les pistes suivantes :
  • La piste bleue du Stade, qui rejoint la piste du Col. Elle est située le long du stade de slalom de l'ESF.
  • La piste bleue de l'Arve, qui rejoint d'abord le sommet du téléski du même nom avant de le longer sur sa gauche.
  • La piste bleue Liaison Balme, qui permet de rejoindre le sommet de la télécabine de Vallorcine. Elle dessert aussi les téléskis du Col (par les pistes des Marmottes et du Col), du Plan des Reines (via les pistes Béchat, Béchat Esserts et Alpages) et le téléski de l'Aiguillette.
  • La piste rouge des Écuries qui revient au départ du téléski de l'Arve puis à celui du télésiège des Autannes.
  • La piste rouge du Châtelet, qui revient au départ du télésiège des Autannes.

Image
Situation du télésiège des Autannes sur le plan des pistes du domaine de la Balme.

Image
Situation du télésiège des Autannes sur le plan de la vallée de Chamonix.


En été, le télésiège des Autannes est ouvert pour desservir les chemins pédestres rejoignant le col de Balme et donne aussi accès à 2 pistes pour VTT :
  • La piste bleue du Chevreuil, partant du Col de Balme et rejoignant le départ du télésiège des Autannes, soit 330 mètres de dénivelé.
  • La piste rouge Variante Chevreuil, partant du Col de Balme et se terminant dans la piste bleue du Chevreuil vers 2000 mètres d'altitude : soit un dénivelé de 175 mètres.

Image
Situation du télésiège des Autannes sur le plan VTT du domaine de la Balme.

Image
Situation du télésiège des Autannes sur le plan de la vallée de Chamonix.


Le télésiège des Autannes est un appareil classique issu de la gamme des téléportés débrayables commercialisée par Doppelmayr en France via sa filiale française "Études de Transports" (devenue aujourd'hui Doppelmayr France) au cours des années 1990. Notons que le débit de l'appareil a été augmenté en 1993.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attaches débrayables : AUTANNES
Maître d'ouvrage : SA Equip.Arg (SETA)
Exploitant : CMB-LE TOUR (Compagnie du Mont Blanc)
Constructeur : DOPPELMAYR
Année d’origine : 1992

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure
Débit à la descente : 1200 personnes/heure (50 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 4,50 m/s (*4,53 m/s)
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1850 m
Altitude amont : 2193 m
Dénivelée : 343 m
Longueur développée : 1368 m
Longueur horizontale : 1324 m
Portée la plus longue : 180 m
Hauteur de survol maximale : 24 m
Pente moyenne : 25,91 %
Pente maximale : 55 %
Temps de trajet : 5 minutes 04 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : Uni
Diamètre des poulies motrice et retour : 3950 mm
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 458 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 168 bars
Tension nominale : 30 000 daN
Nombre de pylônes : 13

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : 4E95
Nombre de véhicules : 104
Masse à vide : 340 kg
Espacement : 6 secondes
Dispositif d'accouplement : ET106

Caractéristiques du câble

Fabricant : C.Y.A.E.S.A
Diamètre : 40 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x25 fils
Type d'âme : Textile
Section du câble : 683 mm²
Section du toron : 114 mm²
Pas de câblage : 294,49 mm
Pas de toronage : 123,26 mm
Résistance à la rupture : 113 800 daN

* Valeur théorique.


Ligne et infrastructures du télésiège des Autannes

La gare aval

La gare aval du télésiège des Autannes est située à 1850 mètres d’altitude, à quelques mètres de l'arrivée de la télécabine de Charamillon et en contrebas du départ du téléski de l'Arve.
Au niveau technique, nous retrouvons une gare Uni classique assurant la mise en mouvement et la tension du câble grâce à deux vérins hydrauliques.
Notons la présence d’un rail de stockage présent à côté de la gare aval et raccordé au contour de l'appareil par un aiguillage mobile, qui permet de ranger le véhicule de service et d'ôter un siège pour entretien grâce à une plate forme située sous le rail.

Image
La gare aval dans son environnement. Sur la gauche, le départ du téléski de l'Arve, au centre la gare aval du télésiège des Autannes et sur la droite
la station sommitale de la télécabine de Charamillon.

Image
Vue en plongée sur la gare aval.

Image
Vue de trois quarts avant depuis la piste rouge des Écuries.

Image
Zoom sur la gare aval.

Image
Vue de profil.

Image
Vue depuis la sortie de la télécabine de Charamillon.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
De l'autre côté depuis la file d'attente.

Image
Le rail de maintenance situé à droite de la gare aval.

Image
La trompette de sortie de gare.



La ligne

La ligne du télésiège des Autannes est longue de 1368 mètres. Après la sortie de la gare aval se trouvent les pylônes 1 et 2 qui impriment une première forte pente pour sortir du décaissement où se trouve le départ. Ensuite, le pylône 3 radoucit quelque peu l'inclinaison du câble puis la ligne continue son chemin au-dessus d'un terrain en montée constante et en dévers. Après le survol d'un vallon situé juste après le pylône 6, la montée est plus douce jusqu'aux environs du pylône 9 où la pente forcit. Le pylône 13 remet le câble à horizontale pour l'entrée en gare amont.

Doppelmayr a équipé la ligne de 13 pylônes, dont 2 compressions et 11 supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 4S/4S
  • P5 : 4S/4S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 6S/4S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 4S/4S
  • P11 : 6S/4S
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 8S/8S


Image
Vue éloignée de l'ensemble du tracé du télésiège des Autannes.

Image
Les pylônes 1 et 2

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4. Sur la gauche, le restaurant d'altitude "Les Écuries de Charamillon".

Image
P5.

Image
P6.

Image
Très longue portée vers le pylône 7.

Image
Milieu de la portée vers le pylône 7 et survol d'un petit canyon.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Longue portée vers le pylône 9.

Image
Fin de la portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Longue portée vers le pylône 11.

Image
Fin de la portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
P13.



La gare amont

La gare amont du télésiège des Autannes est située à 2193 mètres d’altitude. De ce point, nous pouvons rejoindre la gare aval par les pistes Châtelet ou Écuries, ou encore se diriger vers Vallorcine via la piste bleue Liaison Balme.
Nous retrouvons ici une station retour-fixe Uni abordant la même couverture et la même livrée que celles de la gare aval.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de l'autre côté.

Image
De profil.

Image
En s'éloignant, la gare amont et la chaîne du Mont Blanc.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le même endroit.

Image
De plus loin.

Image
Vue en contre-plongée.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le sentier pédestre qui permet de basculer sur Vallorcine.

Image
De plus haut.

Image
La gare amont dans son environnement estival depuis les hauteurs du Col de Balme, symbolisé par le refuge au centre de l'image.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Autannes est équipé de 104 sièges 4E95 fournis par Études de Transports, reliés au câble via une pince débrayable ET106.

Image
Un siège 4E95 en ligne.

Image
L'arrière d'un siège 4E95.

Image
Une pince ET106 en ligne.

Image
Vue de dessous.


Le télésiège des Autannes est aussi équipé d'un véhicule de service stocké au bout du rail de maintenance en gare aval, qui est mis en ligne seulement pour assurer des opérations de maintenance sur les pylônes.

Image
Le véhicule de service.



Autannes, un axe important tant en hiver qu'en été

Le télésiège des Autannes est donc un appareil très important sur le domaine de la Balme puisqu'il donne accès à la totalité du domaine d'altitude grâce à la piste Liaison Balme. Malgré son rôle important, son débit à l'air d'être suffisant et le téléski de l'Arve permet de le décharger pour rejoindre les différentes installations du domaine puisque ce dernier donne aussi accès à la piste Liaison Balme.
En été, il permet aussi la desserte de pistes de VTT ainsi que de chemins de randonnée pédestre autour du col de Balme, qui sont aussi accessibles en hiver en raquettes.
Aucun projet de remplacement n'est à l'ordre du jour pour cet appareil.

Image
Autannes, un appareil indispensable été comme hiver sur le domaine de Balme...


Je tiens à remercier remontees pour les photos de l’appareil ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : remontees
Date des photos : 27 juillet 2013 et 24 juillet 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :