En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 16/04/2020 et mise à jour le 19/05/2020
(Mise en cache le 22/05/2020)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Auris-en-Oisans
  2. Historique : le télésiège des Louvets
  3. Louvets, retour sur Auris
  4. Ligne et infrastructures du télésiège des Louvets
  5. Louvets, un nouveau tracé plus pratique


Auris-en-Oisans

Auris-en-Oisans est une station de ski située au cœur de l’Oisans, dans le département de l’Isère. Elle dispose d’un domaine skiable étalé de 1440 mètres au hameau de Maronne à 2170 mètres d’altitude, au sommet du Signal de l’Homme.
Reliée au domaine « Alpe d’Huez Grand Domaine Ski », on y trouve 80 remontées mécaniques qui desservent 135 pistes dont 16 noires, 40 rouges, 37 bleues et 42 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée d’Auris-en-Oisans en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège des Louvets

Le secteur d'altitude d’Auris-en-Oisans prend progressivement de l'ampleur à partir de 1971 avec l'équipement du sommet du Signal de l’Homme. Cette année-là, un télésiège et un téléski sont construits sur les pentes de la montagne de l’Homme. Le télésiège, dénommé « Signal de l’Homme » dessert le sommet éponyme ainsi que le téléski de Fontfroide. L’accès au télésiège du Signal de l’Homme se fait alors uniquement par le téléporté des Sures, construit en 1970.
Dans le but d’offrir un accès skis aux pieds à la station de l’Alpe d’Huez, la SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez) équipe la même année les gorges de Sarenne de deux télésièges biplaces : Gorges et Rif Brillant. Le premier permet le retour sur Auris, via le téléski de Fontfroide, tandis que le second donne accès au front de neige des Bergers, à l’Alpe d’Huez.

Image
Plan des pistes d’Auris au début des années 1970.


Dès 1975, le téléski débrayable de Fontfroide est doublé par un second téléski sur le même tracé.

10 ans plus tard, le télésiège des Lombards est installé à la fin de la piste noire de Sarenne pour permettre un retour au sommet du Signal de l’Homme, et par gravité à Auris, sans passer par le téléporté des Gorges.
En 1988, les téléskis de Fontfroide sont triplés par un télésiège fixe 4 places, afin de rendre la montée vers le Signal de l’Homme plus confortable, tout en doublant le débit à l’arrivée du télésiège débrayable de l’Alpauris tout juste mis en service en remplacement des téléportés des Gorges et du Rif Brillant.

En 1991, l’accès au secteur d’altitude d’Auris est grandement facilité avec la mise en service du télésiège débrayable Auris Express, propulsant directement les skieurs sur le secteur d’altitude depuis le front de neige d’Auris.
Par la même occasion, un petit espace pour débutants est aménagé à l’arrivée d’Auris Express avec l’installation du télésiège fixe des Louvets. Cet appareil, long d’à peine 400 mètres, dessert deux pistes vertes en dessous de l’arrivée d’Auris Express.
Notons que le télésiège des Louvets est issu de la récupération du téléporté du Col de Maronne, construit en 1979 pour rallier le départ du télésiège fixe du Signal de l’Homme depuis le front de neige d’Auris, sans passer par les Sures. Il a été démonté en 1991 lors de la construction du télésiège débrayable Auris Express.
Cependant, le télésiège des Louvets reste peu ouvert car se trouvant excentré du reste de l’espace débutants d’Auris et accessible uniquement depuis Auris Express.

Voici les caractéristiques du télésiège biplace à pinces fixes des Louvets :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : LOUVETS
Maître d’œuvre : ERIC
Maître d'ouvrage : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Exploitant : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année d’origine : 1979
Année de construction : 1991
Année de démontage : 2006

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 1029 personnes/heure
Débit à la descente : 700 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 2,1 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1770 m
Altitude amont : 1837 m
Dénivelé : 67 m
Longueur développée : 367 m
Portée la plus longue : 108 m
Pente maximale : 19 %
Temps de trajet : 2 minutes 55 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 37 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Type de gare amont : Retour-fixe
Nombre de pylônes : 4

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau
Nombre de véhicules : 51
Masse à vide : 68 kg
Charge utile : 160 kg
Espacement : 7 secondes
Dispositif d’accouplement : Pince fixe

Image
La gare aval du télésiège des Louvets (cliquez sur l'image pour afficher le reportage réalisé par benj).

Image
Le début de la ligne (cliquez sur l'image pour afficher le reportage réalisé par benj).

Image
Le pylône 4 et la gare amont (cliquez sur l'image pour afficher le reportage réalisé par benj).


Aucun aménagement n’a été réalisé ensuite sur le secteur d’altitude d’Auris jusqu’en 2006. Cet été-là, le télésiège des Louvets est démonté et remplacé sur un tracé rallongé par l’aval par un télésiège débrayable. Le but de l’opération : créer une véritable liaison entre le front de neige de Fontfroide, d’où partent les télésièges Alpauris et Fontfroide, et le sommet d’Auris Express. En plus de faciliter le retour sur Auris pour les débutants venant de l’Alpe via Alpauris, Louvets version 2006 ouvre également une liaison piétonne entre les deux stations grâce à une chaîne de 3 télésièges débrayables.
Ce nouveau télésiège débrayable n’est autre que la récupération de l’ex téléporté des Grands Vallons d’Isola 2000, construit en 1991 et remplacé en 2005 par une télécabine débrayable (accédez au reportage sur cette télécabine : https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tcd8-10-du-mercantour-poma-856.html).
Notons que ce projet s’est accompagné du remplacement du télésiège des Lombards en 2010 par un appareil plus court ne desservant plus le sommet du Signal de l’Homme mais une liaison directe aux Louvets. Enfin, l’axe phare du secteur d’altitude d’Auris, Fontfroide, est également modernisé dès 2011 par un télésiège débrayable 6 places.


Louvets, retour sur Auris

Le télésiège des Louvets est situé sur le front de neige de Fontfroide, à proximité des gares de départ des télésièges de l’Alpauris et des Fontfroide.
Louvets dessert directement deux pistes faciles de ski propre, qui partent de l’arrivée du télésiège Auris Express. Malgré la desserte d’une piste verte, les débutants préfèreront s’exercer sur les pentes des Sures, accessibles depuis le front de neige et disposant de plus de pistes faciles.

En plus de ce rôle de desserte de ski facile, Louvets permet aussi un retour rapide sur Auris, via la piste bleue du Col, sans avoir à emprunter le téléporté de Fontfroide. Et c’est le rôle premier de cet appareil : assurer une liaison rapide et directe vers Auris depuis le télésiège de l’Alpauris, venant de l’Alpe d’Huez, ou depuis le télésiège des Lombards, pour les skieurs venant de la piste noire de Sarenne.
De plus, en cas de faible enneigement sur le bas du domaine d’Auris, Louvets permet aux skieurs de rejoindre directement la gare amont du télésiège débrayable Auris Express, qu’ils emprunteront pour redescendre sur la station. Il permet enfin aux débutants de l’Alpe d’Huez, via Alpauris et Auris Express, de rejoindre les pistes faciles du front de neige d’Auris.

Au niveau du ski, le télésiège des Louvets dessert les pistes suivantes :
  • La piste verte des Demoiselles, qui redescend au départ des télésièges des Louvets et de l’Alpauris.
  • La piste bleue du Col, qui rejoint tout d’abord le col de Maronne avant de revenir sur le front de neige d’Auris.
  • La piste bleue des Eterlous, qui redescend au départ des télésièges des Louvets et de l’Alpauris.
  • La piste bleue du Gua, qui rejoint le télésiège du Chalvet avant de finir son tracé à la gare intermédiaire du téléporté de l’Alpauris.

Image
Situation du télésiège des Louvets sur le plan des pistes d’Auris-en-Oisans (© plan Atelier Pierre Novat).

Image
Situation du télésiège des Louvets sur le plan des pistes de l’Alpe d’Huez (© plan Atelier Pierre Novat).


En raison de sa situation entre deux ascenseurs vers Auris ou l’Alpe d’Huez, Louvets est exploité à la fois à la montée et à la descente. Il permet ainsi aux piétons de pouvoir rejoindre l’Alpe d’Huez ou Auris, sans avoir à prendre la voiture.
Cet appareil est également accessible aux skieurs de fond pour rejoindre une boucle nordique qui part du front de neige de Fontfroide.

Image
Situation du télésiège des Louvets sur le plan des pistes nordique d’Auris-en-Oisans (© plan Atelier Pierre Novat).


Tous les deux ans à l'occasion de l'étape du Tour de France à l'Alpe d'Huez, les télésièges Auris Express, Louvets et Alpauris ouvrent afin de faciliter l'accès à la station de l'Alpe d'Huez depuis Auris, pour les piétons.


Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : LOUVETS
Maître d’œuvre : DCSA
Exploitant : SATA (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez)
Constructeur : POMA
Année d’origine : 1991
Année de construction : 2006

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure
Débit à la descente : 2000 personnes/heure (100 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 4,25 m/s
Sens de la montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1706 m
Altitude amont : 1869 m
Dénivelée : 163 m
Longueur développée : 856 m
Longueur horizontale : 830 m
Portée la plus longue : 170 m
Hauteur de survol maximale : 21 m
Pente moyenne : 19,64 %
Pente maximale : 67,6 %
Temps de trajet : 3 minutes 22 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : Oméga couverture basse
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 424 kW
Diamètre de la poulie motrice : 3400 mm
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Tension nominale : 31 000 daN
Pression nominale : 103 bar
Diamètre de la poulie retour : 3800 mm
Nombre de pylônes : 8

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Arceau de rénovation
Nombre de véhicules : 59
Masse à vide : 255 kg
Espacement : 7 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince OMÉGA T

Caractéristiques du câble

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre : 40,50 mm
Type d'âme : Compacte
Composition : 6x26 fils
Type de câblage : Lang à droite
Pas de câblage : 292 mm
Pas de toronage : 112 mm
Section du câble : 663,2 mm²
Section du toron : 110,5 mm²
Résistance à la rupture : 113 800 daN


Ligne et infrastructures du télésiège des Louvets

La gare aval

La gare aval du télésiège des Louvets est située à 1706 mètres d’altitude, sur le front de neige d’altitude d’Auris, à proximité des départs des télésièges débrayables de Fontfroide et de l’Alpauris.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare Oméga couverture basse assurant la mise en mouvement du câble.

Image
Le front de neige d’altitude d’Auris vu du télésiège des Lombards.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste rouge de Fontfroide.

Image
Vue en plongée sur la gare aval.

Image
Vue de plus bas.

Image
Vue opposée depuis la fin de la piste bleue des Eterlous.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de profil.

Image
De trois quarts.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

La ligne du télésiège des Louvets est très courte pour ce type d’appareil avec ses 856 mètres de longueur développée. A la sortie de la gare aval, le pylône 1 imprime la pente maximale du tracé qui est réduite au passage du second ouvrage. La montée est ensuite moins difficile et régulière jusqu’à l’arrivée.

Poma a équipé la ligne de 8 pylônes, dont 7 supports et 1 compression :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 4S/4S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.



La gare amont

La gare amont est située à 1869 mètres d’altitude, à proximité de l’arrivée du télésiège Auris Express.
Au niveau technique, on retrouve une station retour tension de la gamme Oméga couverture basse. Notons que l’on retrouve à proximité de cette gare une bigue et un rail permettant de manipuler et de remiser le plateau de service lorsqu’il ne sert pas. De plus, cet équipement permet de réviser en toute sécurité les pinces des véhicules.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue en plongée sur la gare amont depuis le Signal de l’Homme

Image
Zoom sur la gare amont

Image
Vue plus large de l’implantation de la gare amont par rapport à l’arrivée du télésiège Auris Express.

Image
La gare amont dans son environnement.

Image
La bigue et le rail permettant de remiser le plateau de service.



Véhicules et pinces

Le télésiège des Louvets est équipé de 59 sièges Arceaux de rénovation. Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables Oméga T.

Image
Un siège Arceau de rénovation en ligne.

Image
Une pince Oméga T vue de dessous.

Image
Une pince vue de dessous.

Image
Le véhicule de service en gare amont.



Autres vues hivernales…

Image
Vue en plongée sur la ligne depuis les pistes du Signal de l’Homme.

Image
La ligne vue de l’arrivée.

Image
La fin de la ligne vue de la piste verte des Demoiselles.

Image
La ligne entre les pylônes 4 et 5.

Image
Les pylônes 5 à 8.

Image
La ligne jusqu’au pylône 4.

Image
La ligne à partir du pylône 9.

Image
La ligne vue du télésiège de Fontfroide.



Le télésiège des Louvets en été…

NOTE : les photos de la ligne à la descente ont été prises le 22 juillet 2011, jour d'ouverture exceptionnel pour permettre aux piétons de profiter de l'arrivée de l'étape du Tour de France 2011 entre Modane et l'Alpe d'Huez.

Image
La gare amont.

Image
La fin de la ligne vue de la gare amont.

Image
P7.

Image
P5.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 1 avec en arrière-plan la gare du télésiège Alpauris.

Image
La gare aval vue de trois quarts arrière.



Louvets, un nouveau tracé plus pratique

Le télésiège des Louvets est donc un appareil de liaison très important sur le domaine d’Auris. Il permet un retour rapide sur les pistes de retour-station depuis le front de neige de Fontfroide, tout en desservant deux pistes faciles sur le secteur d’altitude d’Auris.
En plus de son rôle pour le domaine skiable, Louvets peut être considéré comme l’un des appareils précurseurs pour les liaisons touristiques, hors-ski, entre deux domaines skiables. En effet, grâce à la chaîne qu’il constitue avec les télésièges Auris Express et de l’Alpauris, les piétons peuvent se rendre sur l’Alpe d’Huez depuis Auris, et inversement, sans avoir recours à la voiture.
Louvets version 2006 est un investissement s’inscrivant parfaitement dans une démarche de développement durable : créer une liaison à l’intérieur d’un domaine skiable en remplaçant une installation obsolète par un appareil de récupération. Une réussite à tous les niveaux donc !

Image
Louvets, un télésiège de récupération pour une liaison efficace au sein du domaine d’Auris !



Je tiens à remercier remontees pour ses photos de l'appareil ainsi que Bovinant pour les bannières.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : remontees
Date des photos (hors historique) : 11-22 juillet 2011 ; 28 janvier 2018, 21 février 2018 et 01 avril 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :