En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD4 du Bettex

Les Menuires (Les Trois Vallées)

Poma - Ingélo

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège du Bettex, qui est en fait une récupération de l'ancien télésiège de Saint Martin 2 à Saint Martin de Belleville, assure l'accès au domaine skiable des Menuires depuis le quartier du Bettex.

Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
Année de construction : 2015

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 20/10/2017 et mise à jour le 22/11/2017
(Mise en cache le 22/11/2017)

LE TELESIEGE DU BETTEX
Les Menuires (Les Trois Vallées)
Poma – 2015 (1997)


Image


Les Trois Vallées : le ski version XXL !

Entre les vallées de la Tarentaise et de la Maurienne, au cœur de la Savoie, le domaine des Trois Vallées est sans aucun doute le plus grand domaine skiable de France. Totalisant plus de 300 pistes, il est desservi par 3 téléphériques, 4 funitels, 35 télécabines, 50 télésièges débrayables, 10 télésièges fixes et 44 téléskis, soit un total de 146 remontées mécaniques ! Le domaine est composé, comme son nom l’indique, de trois vallées principales : la vallée de Bozel (dans laquelle se trouve le domaine de Courchevel), la vallée des Allues (dans laquelle se trouve le domaine de Méribel), et la vallée des Belleville, dans laquelle se trouvent les domaines de Saint Martin, des Menuires et de Val Thorens. Le domaine est composé de 12 stations principales : Méribel, Méribel-Mottaret, Brides-les-Bains, Saint-Martin-de-Belleville, les Menuires, Val Thorens, Orelle, Courchevel 1850, Courchevel-Moriond, Courchevel-Village, Courchevel-le Praz et la Tania.
Le domaine des Trois Vallées s’étale de 1300 à 3230 mètres d’altitude, et on y trouve la station de ski la plus haute d’Europe, Val Thorens, perchée à 2300 mètres d’altitude.

Les Menuires

La station des Menuires se situe en Savoie, dans la vallée des Belleville, à une altitude de 1800 mètres environ. Le domaine des Menuires se compose de deux secteurs principaux : la Masse, sur le versant ouest de la vallée, et le Mont de la Chambre, sur le versant est, où est implantée la station. Le domaine est exploité par la Sevabel, qui exploite aussi le domaine skiable de Saint Martin de Belleville, située en aval des Menuires. On y skie entre 1400 mètres et 2850 mètres, et les 85 pistes du domaine sont desservies par un téléphérique, un télébenne, six télécabines, dix télésièges débrayables, trois télésièges fixes et 6 téléskis.

Bettex : le remplacement du plus vieux télésiège des Menuires encore en activité

La station des Menuires est composée de plusieurs quartiers différents. Parmi eux, on peut citer la Croisette, Reberty, les Bruyères, le Levassaix... Le plus isolé de tous est sans aucun doute celui du Bettex, qui se trouve au fond de la vallée, à environ 1550 mètres d'altitude. Ce quartier était depuis 1988 relié skis aux pieds au reste du domaine skiable des Menuires via un télésiège fixe 2 places, du constructeur Montaz-Mautino. C'était un télésiège assez particulier, puisqu'il s'agissait en fait de l'ancien télésiège des Combes (construit en 1967), démonté en 1983 pour être remplacé par un télésiège débrayable 4 places Montaz-Mautino (lui-même remplacé par la télécabine du Roc des Trois Marches 1 en 2005). Il a donc été stocké cinq ans aux Menuires avant d'être remonté en 1988.

Cliquez sur la bannière ci-dessous pour lire le reportage consacré au télésiège biplace du Bettex :
Image


Mais ce télésiège s'avérait peu pratique. En effet : depuis l'arrivée, les skieurs n'avaient d'autre choix que d'emprunter le haut de la piste "Bettex", qui les emmenait jusqu'aux télésièges du Tortollet et du Rocher Noir. C'était fort pratique pour rejoindre le secteur de la Masse, puisque le télésiège du Rocher Noir y monte directement, mais nettement moins pratique pour rejoindre le secteur du Mont de la Chambre et le reste du domaine skiable des Menuires et des Trois Vallées, puisqu'emprunter le télésiège du Tortollet impliquait d'enchaîner ensuite avec le télésiège des Menuires puis une autre remontée (bien souvent le télésiège du Mont de la Chambre, mais aussi celui du Sunny Express ou la télécabine des Bruyères), ou bien encore la télécabine du Roc des Trois Marches 1, pour accéder au reste du domaine skiable. Le télésiège du Tortollet étant un télésiège fixe, il fallait compter une petite demi-heure pour rejoindre le front de neige de la Croisette depuis le Bettex !

La donne changera toutefois enfin en 2015 : à l'occasion du remplacement du télésiège de Saint Martin 2 par un télésiège débrayable six places à bulles, la SEVABEL décide de récupérer le télésiège de Saint Martin 2 pour le réimplanter à la place du télésiège du Bettex, qui ne correspondait plus du tout aux attentes de la clientèle.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire le sujet consacré à la construction du télésiège sur le forum :
Image


Le chantier s'est étalé sur un peu plus de 7 mois. Sur les 170 sièges que comptait le télésiège de Saint Martin 2, seuls 125 ont été conservés sur le télésiège du Bettex. De même, sur les 26 pylônes que comptait le télésiège de Saint Martin 2, seuls 19 ont été récupérés pour le télésiège du Bettex. On remarquera également que la gare amont a été repeinte en gris sombre, afin d'être identique à la gare aval qui l'était déjà (depuis le rajout du contour tronqué sur le télésiège de Saint Martin 2 en 2010).

Bettex : un ascenseur vers le domaine skiable

Le télésiège du Bettex a donc été construit en 2015 par les équipes d'Ingélo avec du matériel Poma, et est issu de la récupération de l’ancien télésiège de Saint Martin 2 à Saint Martin de Belleville, remplacé en 2015.
Situé, comme son nom l’indique, sur le secteur du Bettex du domaine skiable de Menuires, c’est un ascenseur vers le domaine skiable pour le quartier du Bettex. Les quelques pistes qu’il dessert n’ont en effet pas grand intérêt, et voient passer assez peu de skieurs hors périodes de retour station (c’est-à-dire en fin de matinée et en fin d’après-midi). Pour les résidents du Bettex, c’est en effet le seul moyen de rejoindre le reste du domaine skiable skis aux pieds. Arrivés au sommet, plusieurs possibilités s’offrent à eux : ils peuvent choisir de rejoindre le secteur du Mont de la Chambre ou les autres domaines des Trois Vallées en allant emprunter les télésièges des Menuires puis du Mont de la Chambre, ou peuvent rejoindre le secteur de la Masse via la télécabine de la Masse 1 ou le télésiège du Rocher Noir.

Côté technique, on retrouve ici un télésiège de la gamme Oméga T, commercialisée par Poma dans la deuxième moitié des années 1990. L’intégralité des gares a été récupérée de l'ancien télésiège de Saint Martin 2, de même que la majorité des pylônes (quelques fûts sont neufs, d'autres ont été partiellement rénovés). Les sièges ont eux aussi été conservés.

Côté ski, le télésiège du Bettex ne dessert que deux pistes :

  • La piste "Violette", qui achemine les skieurs jusqu'au front de neige de la Croisette. De là, ils peuvent emprunter le télésiège des Menuires pour accéder au secteur du Mont de la Chambre, le téléski du Stade pour évoluer sur le stade de slalom, ou bien encore la télécabine du Roc des Trois Marches 1 pour rejoindre le secteur du Roc des Trois Marches, desservi par les télésièges de la Becca et du Roc des Trois Marches 2. Mais la piste "Violette" ne s'arrête pas ici ! Elle poursuit en effet son chemin jusqu'au carrefour du Doron, situé en contrebas de la station des Menuires. De là, les skieurs peuvent accéder au secteur de la Masse via la télécabine de la Masse 1 ou le télésiège du Rocher Noir (dont le départ se trouve un peu plus bas), mais aussi au secteur du Mont de la Chambre via le télésiège du Doron, ou enfin au secteur des Bruyères via le télésiège du Reberty.
  • La piste "Bettex", qui, en slalomant dans les chalets et résidences du quartier du Levassaix, retourne en gare aval du télésiège du Bettex. C'est la seule piste permettant d'accéder au quartier dont elle porte le nom.


Situation sur le plan des pistes des Trois Vallées :
Image

Situation sur le plan des pistes des Menuires :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e de la région (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD – Télésiège à attache débrayable
  • Nom de la remontée : BETTEX
  • Exploitant : SEVABEL
  • Constructeur : INGELO/POMAGALSKI
  • Maître d'oeuvre : DCSA
  • Maître d'ouvrage : SEVABEL
  • Année de construction : 2015
  • Année d'origine : 1997

Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 4 personnes
  • Débit à la montée : 2400 p/h
  • Débit à la descente : 600 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5 m/s
  • Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1568 m
  • Altitude amont : 1942 m
  • Dénivelé : 374 m
  • Longueur développée : 1769 m
  • Longueur horizontale : 1721 m
  • Pente moyenne : 21,14 %
  • Pente maximale : 30 %

Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Puissance développée : 432 kW
  • Nombre de pylônes : 19
  • Dispositif d'accouplement : Pinces débrayables Oméga T
  • Type de véhicules : Doudouk 4
  • Espacement entre deux sièges : 6 secondes
  • Nombre de sièges : 125
  • Diamètre de la poulie motrice : 3800 mm
  • Diamètre de la poulie retour : 4500 mm

Caractéristiques du câble :

  • Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
  • Année de pose : 2015
  • Type de câblage : Lang à droite
  • Diamètre : 40,5 mm
  • Composition : 6*26 fils
  • Âme : Compacte

Caractéristiques de la ligne :

  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 4S/4S
  • P4 : 8C/8C
  • P5 : 4S/6S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 4S/6S
  • P8 : 4S/6S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 4SC/4SC
  • P11 : 4S/6S
  • P12 : 4S/6S
  • P13 : 4S/4S
  • P14 : 4S/6S
  • P15 : 8C/8C
  • P16 : 6S/8S
  • P17 : 6S/8S
  • P18 : 6S/8S
  • P19 : 6S/6S


Ligne et infrastructures du télésiège du Bettex :


La gare aval :

La gare aval du télésiège du Bettex se trouve à 1568 mètres d'altitude, à la fin de la piste "Bettex", au bord du Doron de Belleville. C'est ici qu'est assurée la tension du câble, par le biais d'un vérin hydraulique.
La gare aval a été récupérée dans son intégralité de l'ancien télésiège de Saint Martin 2, y compris le contour tronqué et le tapis de positionnement. Elle a toutefois été repeinte dans des couleurs plus sombres, identiques à celles qu'arbore la gare amont.

Premier aperçu de la gare aval depuis l'arrivée de la piste "Bettex" :
Image

Vue de trois quarts avant :
Image

Vue rapprochée :
Image

Sous un soleil de plomb :
Image

De trois quarts arrière :
Image

Le portique d'informations et les bornes de validation des forfaits :
Image

Le tympan arrière de la gare aval :
Image

Embarquement imminent. Au sol, le tapis de positionnement :
Image

C'est parti !
Image


La ligne :

La ligne du télésiège du Bettex, longue de 1769 mètres (avec une portée maximale de 156 mètres) et rachetant un dénivelé de 374 mètres, ne présente pas de difficultés particulières. Après une première partie assez peu pentue en sortie de gare aval (où l'on franchit le doron de Belleville), le quatrième pylône imprime une pente un peu plus forte au câble. S'ensuit alors une longue partie en léger dévers où l'on survole les prés du Levassaix, ce même quartier ainsi que celui de Preyerand. On entre ensuite dans un petit bois, où le quinzième pylône accentue la pente, qui ira par la suite decrescendo jusqu'en gare amont.

En sortie de gare, le P1 :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Le haut du pylône P2 :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

Portée P3-P4, et passage au-dessus de la piste "Bettex" :
Image

P4 :
Image

P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

P7 :
Image

Longue portée P7-P8 :
Image

P8 :
Image

Portée P8-P9 :
Image

P9 :
Image

Portée P9-P10 :
Image

P10 :
Image

Tête du pylône 10 :
Image

Portée P10-P11 :
Image

P11 :
Image

Portée P11-P12, au-dessus de la D117, route reliant Moûtiers à Val Thorens en passant par Saint Martin de Belleville et les Menuires :
Image

P12 :
Image

Portée P12-P13 :
Image

P13 :
Image

Longue portée P13-P14 :
Image

P14 :
Image

Portée P14-P15 :
Image

P15, seule compression de la ligne exception faite de celle en sortie de gare aval :
Image

Portée P15-P16 :
Image

P16 :
Image

Longue portée P16-P17, en dévers :
Image

P17 :
Image

Portée P17-P18 :
Image

P18 :
Image

Portée P18-P19 :
Image

P19 :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège du Bettex se trouve à 1942 mètres, au bord de la fin de la piste "Violette". C'est la station motrice de l'installation, où le câble est entraîné par un moteur à courant continu d'une puissance de 432 kW. Tout comme la gare aval, la gare amont a été récupérée intégralement du télésiège de Saint Martin 2. Elle a toutefois subi de petites retouches esthétiques : elle s'est vue repeinte en gris foncé, et certaines de ses sous-faces ont été recouvertes de bois pour une meilleure intégration dans le paysage.

Entrée en gare amont, le débarquement approche :
Image

Vue du tympan arrière de la gare :
Image

La zone de débarquement, avec le chalet de commandes à gauche :
Image

Vue de trois quarts avant, depuis le début de la piste "Bettex" :
Image

Vue de profil :
Image

En s'éloignant un peu, avec la Pointe de la Masse (2804 mètres) en arrière-plan :
Image

Depuis la piste "Violette", avec cette fois-ci la Cime Caron (3193 mètres) en arrière-plan à gauche :
Image


Véhicules et pinces :

Le télésiège du Bettex est équipé de 125 sièges Doudouk 4, tous issus de l'ancien télésiège de Saint Martin 2. Suspendus au câble par des pinces débrayables Oméga T, ils sont également tous équipés de dispositifs d'anti-sous-marinage depuis leur transfert du télésiège de Saint Martin 2.

Un siège en ligne :
Image

La pince et la suspente :
Image

Les dispositifs d'anti-sous-marinage fixés au garde-corps :
Image


Autres photos

Le haut de la ligne, le long du haut de la piste "Bettex" :
Image

Le bas de la piste "Bettex" :
Image

Vue sur la vallée des Belleville :
Image

Le télésiège du Bettex longe la piste de manière plus ou moins éloignée :
Image

En s'approchant de la gare aval :
Image

Le passage au-dessus de la piste "Bettex" :
Image

Les deux premiers pylônes depuis la piste :
Image


Bettex : un remplacement réussi

Le télésiège du Bettex est venu très avantageusement remplacer son prédecesseur, apportant ainsi confort, débit et rapidité sur cet axe clé. L'exploitant a également su limiter les coûts en réutilisant un télésiège de la même station, qui n'était pas encore très vieux. Il est désormais nettement plus rapide de rejoindre le reste du domaine skiable depuis le Bettex, et les longues montées d'antan ne sont plus qu'un mauvais souvenir.

Image


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

(c) – Novembre 2017 – collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Photos : collonges74
Photos prises le 16 février 2017
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :