En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : fan2montagne73
Section écrite le 05/03/2017 et mise à jour le 15/08/2017
(Mise en cache le 15/08/2017)

Image


Au sommaire de ce reportage :

  • La Bresse, au cœur des Vosges
  • Historique : Grand Artimont, du fixe au débrayable
  • Le télésiège du Grand Artimont, une remontée structurant le domaine
  • Les caractéristiques de l’installation
  • Les infrastructures de la ligne
  • Autres photos
  • Grand Artimont, un appareil essentiel mais vieillissant


La Bresse, au cœur des Vosges

La Bresse est une station de ski créée en 1965 et située dans le département des Vosges (88). Elle se compose de 6 télésièges (dont 2 débrayables), 10 téléskis pour un total de 42 pistes étendues de 900 à 1350 m d'altitude, ce qui en fait le plus grand domaine skiable de tout l'est de la France. Elle se distingue donc par sa taille, mais aussi par des offres de ski matinales ou nocturnes, chose rare dans ce massif.

Image
^^Cliquez sur le logo pour accéder à la présentation plus détaillée^^

Historique : Grand Artimont, du fixe au débrayable

La station de la Bresse a initialement ouvert ses portes en 1965 sous l'impulsion d'un fils d'hôtelier visionnaire : Jean-Marie Remy. Cette petite station se situait dans la vallée de la Vologne, on l'appelait Supervallée. Mais le manque de neige et l'altitude trop basse, ont fait qu'une année plus tard les dirigeants eurent l'idée de monter en altitude pour arriver au niveau du lieu-dit de Belle-Hutte, à côté de la rivière "La Mosellotte", source de la Vologne. Dès lors, les premiers téléskis ont étés construits et la station eut tellement de succès qu'elle ouvrit son premier télésiège en 1972 (télésiège de Vologne).

Un second vint le rejoindre la même année : le télésiège fixe de Grand Artimont. Il fut construit par le Français Montaz-Mautino et reliait le front de neige au sommet éponyme. Désormais, la station s'étendait sur les deux côtés du Lac de la Lande. En 1984 ce télésiège céda sa place, après de nombreuses années de service, à un tout nouvel appareil débrayable Poma. Cependant, il fut réimplanté sur les pentes de la Lande et continue toujours ses rotations de nos jours.

Image
Une photo de l'ancien télésiège fixe du Grand-Artimont.


Son raccourcissement en 2009

Le télésiège du Grand Artimont fut raccourci en 2009 suite à un projet d'agrandissement et d'embellissement du front de neige. En effet, les anciennes constructions des années 1970 ne convenaient plus à un accueil de touristes et il devenait assez pressant de réaménager la grenouillère. Dans ce grand projet, des appartements, une cafétéria, des caisses pour les remontées mécaniques, des magasins et des nouveaux locaux techniques, tout cela dans un style chalet vosgien.

Or, tout ce grand chantier allait empiéter sur les remontées mécaniques, c'est donc logiquement que toutes les remontées du front de neige ont étés déplacées de 40 mètres vers l'amont.
Les infrastructures concernées : les téléskis École 1, 2 et 3 (A, D et E sur le plan) le TSD4 du Grand Artimont (S) et le téléski du Snow-Park.

Image
Une petite vue explicative des modifications : en rouge les remontées supprimées, en jaune les remontées déplacées et en bleu celle qui a été créée.


Pour commencer un aperçu des travaux réalisés:

  • En aval, le déplacement de la gare de 30 m et la modification des lanceurs pentagonaux avec création d’un plancher et l'installation d’une couverture complète.
  • Des terrassements et une modification du profil de ligne dans le bas du tracé jusqu’au pylône 3, à la suite du recul de la gare.
  • Le remplacement des sièges par des arceaux de rénovation.


Les photos du chantier ont été fournies par Tony.

Image
L'ancienne configuration de l’installation.

Image
La couverture de la motrice au sol, et en arrière plan les futurs bâtiments qui se construisent.

Image
Les lanceurs avant leur déplacement.

Image
Les massifs de la motrice Alpha.

Image
Le coffrage des massifs des pylônes supportant les lanceurs.

Image
Les massifs du portique P1.

Image
Les massifs des P2 et P3.

Image
Le massif du P3, et le P4 qui n'a pas été modifié.

Image
La nouvelle couverture.


Si vous voulez en savoir plus, cliquez sur ce lien : sujet de discussion .

Son contrôle des 30 ans durant l'été 2014

Le contrôle a été effectué lors de l'été 2014. Il est obligatoire de faire passer cette sorte de visite médicale à ce genre d'appareil de 30 ans et plus, car les risques de pannes voire de casse sont plus importants. Lors de ce contrôle toutes les poulies et les sièges ont été démontés, le câble fut sorti de son roulement et toute la machinerie a été vérifiée. Tout ceci consistait à déterminer l'état de la remontée pour pouvoir donner un avis sur sa capacité à continuer à accueillir du public.

Image
Cliquez sur l'image pour accéder au sujet dans le forum.


Le télésiège du Grand Artimont, une remontée structurant le domaine

Le télésiège débrayable du Grand Artimont est situé sur la partie droite du front de neige, à proximité des remontées pour débutants des Écoles 1,2 et 3 ainsi que du télésiège de Vologne Express. Il joue donc un rôle primordial au sein du domaine car c'est lui, combiné au télésiège de Vologne, qui permet aux skieurs de gagner les espaces d'altitudes tels que la Lande, le Kastelberg ou encore le Chitelet-Goulet. De plus, cet appareil bénéficie de caractéristiques avantageuses, lui permettant de désengorger le front de neige lors des pics de fréquentation pendant les vacances scolaires. Enfin, le télésiège est une des 6 installations à fonctionner de nuit pour le plus grand bonheur des skieurs matinaux ou nocturnes.

L'appareil dessert les pistes suivantes :

  • La Noire : comme son nom l'indique, cette piste est de couleur noire, elle est d'ailleurs la seule de la station. Celle-ci longe la totalité de la ligne pour arriver au pied de la gare aval. On notera qu'elle n'est jamais damée, et seuls des skieurs expérimentés peuvent s'y aventurer.
  • Gaby Curien : piste rouge ayant vocation à rejoindre le bas de la remontée en empruntant un itinéraire parallèle mais beaucoup moins pentu que La Noire. Elle est aussi réputée pour être l'une des plus belles pistes de France, selon l'organisme de presse du groupe Labellemontagne.
  • Surplombante : piste rouge très courte et peu pentue qui sert à basculer sur les pentes du lac de la Lande. Elle est tracée dans un sous-bois et est très souvent verglacée.
  • Blanchemer : piste bleue longue et relativement facile à skier rejoignant le bas de la remontée par son côté droit, elle est très fréquentée et appréciée par les familles et les débutants. Elle s'inscrit également dans un ensemble de pistes nommées "Labell'Bleue".
  • La Casquette : Piste verte très calme et facile redescendant jusqu'au téléski éponyme. Elle fait partie d'un espace ludique d'altitude "Opoualand" proposant un parcours pour petits ou grands enfants dans la forêt.


Image
La situation de l'appareil sur le plan des pistes.


Au niveau technique, on retrouve ici une gare Alpha évolutive, composée d’une gare Alpha motrice-tension et de lanceurs pentagonaux réalisant l’embrayage et le débrayage des sièges.

Les caractéristiques de l’installation

Caractéristiques administratives :

Type d'installation : Télésiège 4 places à attaches débrayables (TSD4)
Nom de l'installation : Grand-Artimont
Année de construction : 1984
Constructeur : Poma

Caractéristiques géométriques :

Altitude départ
: 910 m
Altitude arrivée : 1202 m
Longueur : 1063 m
Dénivelée : 292 m
Pente maximale : 48,8 %
Pente moyenne : 29,05 %
Largeur de la voie : 4,6 m

Caractéristiques d'exploitation :

Type de véhicule : Siège 4 places Poma Doudouk
Capacité des véhicules : 4 places
Nombres de sièges : 70
Débit : 2215 p/h
Vitesse d'exploitation : 5,00 m/s
Sens de montée : Droite

Caractéristiques techniques :

Emplacement motrice : aval
Emplacement tension : aval
Poulie retour : Fixe
Type de tension : Hydraulique
Diamètre du câble tracteur : 40.5 mm
Type de gares : Alpha évolutive
Nombres de pylônes : 13

Les infrastructures de la ligne

La gare aval

La gare aval est située à 900 m d'altitude sur la partie ouest du front de neige, a proximité du parking et de l'attraction Schlittle Mountain (luge quatre saisons). Au niveau technique, on peut observer une gare Poma Alpha motrice-tension munie de lanceurs. On relèvera la présence d'une corne d'embrayage à l'entrée et à la sortie de chaque lanceur.

Image
Pour commencer une vue de face de la remontée.

Image
Une vue de 3/4.

Image
La poulie aval.

Image
Et enfin l'aire d'embarquement.


La ligne

Le tracé de la ligne longe sur sa quasi-totalité la piste La Noire ainsi que l'attraction Schlitte Mountain (sur les premiers 200 m). Le profil de la ligne est très variable : en effet du P1 au P6 la montée est régulière, puis de P7 au P12 la ligne est à son maximum de pente (qui atteint par endroits les 50%). Enfin du P12 jusqu'à la gare amont la pente est presque nulle.

Poma a équipé sa ligne de 13 pylônes dont 11 supports et 2 compressions disposés ainsi :



  • P1 : 12C / 12C
  • P2 : 4S / 4S
  • P3 : 4S / 4S
  • P4 : 6S / 6S
  • P5 : 6S / 4S
  • P6 : 10C / 10C
  • P7 : 6S / 4S
  • P8 : 8S / 6S
  • P9 : 6S / 4S
  • P10 : 8S / 8S
  • P11 : 6S / 6S
  • P12 : 8S / 6S
  • P13 : 6S / 6S


Image
P2, on peut remarquer le creux dû aux travaux de déplacement de la remontée.

Image
P3.

Image
P4.

Image
P5, avec une vue d'ensemble de l'unique piste noire de la station.

Image
P6, imprimant la plus forte pente de la montée.

Image
P7.

Image
P8.

Image
P9.

Image
P10, rétablissant la pente à un niveau beaucoup plus faible.

Image
P11.

Image
P12.

Image
P13 avec son portique.


La gare amont

Située à 1200 mètres d'altitude, au sommet du Petit Artimont, elle ne jouxte directement aucune remontée, mais dessert des pistes permettant de joindre tout le domaine. Au niveau technique, la gare est équipée d'un ensemble de lanceurs et d'une poulie retour fixe.

Image
L'arrivée en gare amont avec une corne de stabilisation en entrée de gare qui permet de débrayer correctement même si le siège est mal équilibré.

Image
Une vue de face.

Image
Sur un profil et l'aire d'arrivée.

Image


On passe à présent à quelques vues de la gare, axées sur un aspect plus technique.

Image
La poulie retour amont.

Image
La poulie avec son support.

Image
Le rail, la chaîne et la poulie retour.

Image
Les pneus.

Image
La chaîne.

Image
La chaîne dans le contour.


Autres photos

Image
Un des 70 sièges Doudouk 4 places que compte l'installation.

Image
La pince de type Poma TA.

Image
La pince en plongée.


Grand Artimont, un appareil essentiel mais vieillissant

Le télésiège de Grand Artimont est une des deux remontées les plus importantes de la station. Or, malgré sa vitesse élevée et son débit très honorable, il peine à accueillir plus de skieurs ; c'est d'ailleurs rapidement l'embouteillage au moment des pics de fréquentation lors des vacances scolaires. La réponse est simple : il n'est plus à la hauteur du domaine et de sa fréquentation ; mais aucun projet de remplacement ni de rénovation n'est envisagé. En tout cas une certitude persiste, c'est que cet hypothétique remplacement ne devra se faire qu'avec une remontée plus performante.

Image
Pour terminer une vue depuis la piste de L’Anicé (desservie par la remontée).


Voilà pour ce reportage, j’espère qu'il vous aura été agréable de le lire. Je tiens à remercier Tony et Raphaël B pour leurs photos sur cet appareil, ainsi que remontees pour ses photos et ses conseils.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :