En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD4 du Plan du Four

Les Karellis

GMM

T3 ES
Description rapide :
Le dernier TSD4 Montaz-Mautino construit.

Année de construction : 1990

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 07/12/2018 et mise à jour le 23/12/2018
(Mise en cache le 24/12/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :

  1. Les Karellis
  2. Historique : le télésiège fixe du Plan du Four et le développement du secteur d’altitude des Karellis
  3. Plan du Four, ascenseur vers le secteur de Casse Massion
  4. Ligne et infrastructures du télésiège du Plan du Four
  5. Plan du Four, le second ascenseur du front de neige


Les Karellis

Les Karellis est une station de ski située en vallée de la Maurienne, entre 1600 mètres d’altitude à la station et 2520 mètres d’altitude au sommet de la pointe des Chaudannes.
Elle dispose d’un domaine skiable composé de 16 remontées mécaniques desservant 28 pistes de tous niveaux.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le télésiège fixe du Plan du Four et le développement du secteur d’altitude des Karellis

A la fin des années 1950, la commune de Montricher-Albanne décide l’aménagement de son territoire pour le ski alpin afin de limiter l’exode de ses habitants vers la vallée. En 1963, des remontées mécaniques sont installées au-dessus du lieu-dit du Plan Thimel. On retrouve alors deux téléskis, probablement construits par Pingon, qui desservaient pour l’un des pentes faciles dédiées aux skieurs débutants et l’autre, le téléski le plus long, reprenait à peut-près le tracé du télésiège du Plan du Four actuel.
En 1969, le domaine skiable est agrandi par l’amont avec la construction du téléski de la Tête d’Albiez partant du sommet du long téléski partant du front de neige du Plan Thimel. Le sommet du domaine skiable passe alors de près de 2000 à 2475 mètres d'altitude.
En 1971, le front de neige du domaine de Montricher-Albanne est modernisé avec le télésiège du Plan du Four. Cet appareil, probablement construit par Montaz-Mautino, a remplacé le plus grand des deux téléskis sur le même tracé. D’une longueur supérieure à 1200 mètres, cet appareil pouvait transporter deux passagers par sièges.

Image
Les gares aval du télésiège du Plan du Four et du petit téléski dédié aux débutants juste derière (D.R).

Image
Le début de la ligne du télésiège du Plan du Four (D.R).

Image
Le pylône 2 quelques années plus tard avec l'ajout d'une potence de décablage à sa tête (D.R).


En 1976, la station des Karellis est ouverte autour des remontées mécaniques déjà présentes au Plan Thimel. Cette année-là, le front de neige des Karellis se développe avec la construction du télésiège de la Porte Brune offrant une nouvelle porte d’accès au domaine skiable. Sa construction a permis de soulager le téléporté du Plan du Four qui saturait facilement à cause de son faible débit.
En 1977, le domaine d’altitude est complété avec la mise en service des téléskis de Casse Massion et de la Rama. Casse Massion, situé sur la droite de l’arrivée du Plan du Four, a permis l’ouverture de 4 pistes rouges tandis que Rama, installé à proximité du téléski de la Tête d’Albiez, donne principalement accès à une unique piste noire. Notons que l’installation du téléski de la Rama a obligé le raccourcissement du remonte pente de la Tête d’Albiez d’environ 200 mètres par l’aval afin de centraliser le départ des deux remontées mécaniques.
5 ans plus tard, le secteur de Casse Massion est complété vers l’Est avec le téléski des Faysses qui ouvre une nouvelle piste rouge.
Au cours des années 1980, le télésiège du Plan du Four a été modernisé avec le changement des potences de décablage installées dans les années 1970. De plus, les sièges Aguido qui équipaient jusqu'alors l'appareil ont été le remplacés par des véhicules Goutte d'Eau provenant de chez Poma.

Image
Le télésiège du Plan du Four avec ses nouveaux sièges Goutte d'Eau (D.R).

Image
La ligne du télésiège du Plan du Four survolant le téléski des Loix (construit en 1977) qui dessert une piste verte pour les débutants (D.R).


En 1985, le téléski de la Tête d'Albiez est doublé par un second appareil installé sur sa droite. Trois ans plus tard, le domaine skiable s’étend au-delà du col des Chaudannes, vers les sommets surplombant le village d’Albanne. Pour l’occasion, deux appareils sont construits : le télésiège des Chaudannes pour relier le Plan du Four au col des Chaudannes et le téléski de la Plagne situé de l’autre côté du col. Ce dernier ouvre un nouveau versant, plus ensoleillé et disposant de pentes plus accessibles aux skieurs débutants mais proposant également une piste noire pour les experts. Notons que le téléski de la Plagne sera rejoint par celui des Arpons en 1993.

Image
Les gares aval des téléskis de la Tête d'Albiez 1 & 2 en 2018 (reportage à venir).

Image
La gare aval du télésiège des Chaudannes en 2018 (reportage à venir).


En 1990, le télésiège du Plan du Four est remplacé par un téléporté débrayable sur le même trajet. Les performances en termes de débit, de vitesse et de confort sont largement améliorées. Le débit a été augmenté et le temps de trajet entre le secteur de Casse Massion et la station des Karellis a été divisé par deux.

Image
Le départ du nouveau télésiège débrayable du Plan du Four avec sur la gauche le télésiège fixe de Porte Brune (D.R).


En 2000, le téléski de Casse Massion est doublé par le télésiège des Fontagnoux et trois ans plus tard, le téléski des Arpons est lui aussi déposé pour laisser place à un téléporté.
Enfin, en 2006, le télésiège de Porte Brune est remplacé sur un tracé totalement différent par le télésiège débrayable de Vinouve. Ce nouvel équipement relie directement le secteur des Arpons depuis la station des Karellis. Il permet ainsi d’éviter la longue chaîne composée des télésièges du Plan du Four et des Chaudannes pour l’accès au télésiège des Arpons et le téléski de la Plagne.

Image
La gare aval du télésiège des Fontagnoux avec juste derrière le départ du téléski de Casse Massion (cliquez sur l'image pour afficher le reportage sur le télésiège).

Image
La gare aval et la ligne du télésiège de Vinouve (cliquez sur l’image pour afficher le reportage)



Plan du Four, ascenseur vers le secteur de Casse Massion

Le télésiège débrayable du Plan du Four est situé sur le front de neige de la station des Karellis, à proximité du départ du télésiège de Vinouve. Il est donc accessible à pied ou par gravité depuis les différentes résidences du front de neige, ainsi que depuis le parking skieurs à la journée par le télésiège fixe des Granges.
Plan du Four est le principal accès aux pistes d’altitude du secteur de Casse Massion, où l’on retrouve les téléskis de la Tête d’Albiez 1 & 2, le téléski de Casse Massion ainsi que les télésièges des Fontagnoux et des Chaudannes desservant tous les quatre des pistes difficiles (allant du rouge au noir). Il dessert également de nombreuses possibilités de ski de tous niveaux, allant de la piste verte Ponsonnière à la partie basse de la rouge des Vordaches.
Enfin, Plan du Four est le premier maillon d’une chaîne de deux téléportés, avec le télésiège fixe des Chaudannes, qui permet de basculer sur le secteur des Arpons sans passer par le télésiège de Vinouve.

Notons qu'en cas d'indisponibilité du télésiège du Plan du Four, le secteur de Casse Massion est toujours accessible depuis le téléporté de Vinouve via la piste bleue de Vinouve.

Au niveau du ski, le télésiège du Plan du Four dessert les pistes suivantes :

  • La piste verte Ponsonnière.
  • La piste bleue du Guetton.
  • La partie basse de la piste rouge des Vordaches, accessible depuis la piste bleue du Guetton.
  • La piste rouge des Achères.

Image
Situation du télésiège du Plan du Four sur le plan des pistes des Karellis (© Plan Atelier Pierre Novat).



Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : PLAN DU FOUR
Maître d’œuvre : ERIC
Maître d’ouvrage : RÉGIE AUTONOME DES REMONTÉES MÉCANIQUES DES KARELLIS
Exploitant : RÉGIE AUTONOME DES REMONTÉES MÉCANIQUES DES KARELLIS
Constructeur : GMM (Gimar Montaz-Mautino)
Année de construction : 1990

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (*2500 personnes/heure)
Débit à la descente : 750 personnes/heure (* 1250 personnes/heure) (50 %)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1600 m
Altitude amont : 1996 m
Dénivelée : 396 m
Longueur développée : 1266 m
Longueur horizontale : 1194 m
Portée la plus longue : 171 m
Hauteur de survol maximale : 27 m
Pente moyenne : 33,17 %
Pente maximale : 63 %
Temps de trajet : 4 minutes 14 secondes

Caractéristiques techniques

Diamètre des poulies motrice et retour : 3400 mm
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 436 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 19 000 daN
Pression nominale : 124 bar
Nombre de pylônes : 14

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 59 + 1 véhicule de service
Type de véhicules : Arceau central 4 places
Masse à vide : 207 kg
Espacement : 9,6 secondes
Dispositif d'accouplement : MMG

Caractéristiques du câble

Diamètre du câble : 38 mm
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Compacte
Compostion : 6x17 fils
Pas de câblage : 278,30 mm
Pas de toronage : 117,10 mm
Section du câble : 591 mm²
Section du toron : 98 mm²
Résistance à la rupture : 103 194 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Plan du Four

La gare aval

La gare aval du télésiège du Plan du Four est située à 1600 mètres d'altitude, sur le front de neige des Karellis et à proximité immédiate du télésiège débrayable de Vinouve.
Au niveau technique, nous retrouvions ici une station motrice-tension. Nous y reviendrons plus loin dans la partie « Au cœur du télésiège du Plan du Four ».

Image
La gare aval vue de la piste verte longeant le télécorde du Plateau.

Image
Vue opposée avec sur la gauche la gare aval du télésiège de Vinouve.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

A la sortie de la gare aval, les pylônes 1 et 2 impriment la première forte pente de la ligne. Le troisième ouvrage réduit l’inclinaison du câble. La montée est ensuite progressive jusqu’au pylône 7 qui impulse la seconde forte montée de l’appareil. La pente maximale de la ligne se trouve entre les pylônes 7 et 10. L’enchaînement des pylônes 13 et 14 remet le câble dans le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Gimar Montaz-Mautino a équipé la ligne de 14 pylônes, dont 3 compressions et 11 supports :
  • P1 : 10C/10C
  • P2 : 10C/10C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 4S/4S
  • P7 : 8C/8C
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 4S/4S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 8S/8S
  • P13 : 8S/8S
  • P14 : 6S/6S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Tête du pylône 2.

Image
Retour sur le pylône 2 et le départ.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4 et survol du téléski des Loix.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12 et survol de la piste verte de la Ponsonnière.

Image
Fin de la portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Les pylônes 13 et 14 vus des pistes.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 1996 mètres d'altitude, à quelques centaines de mètres des départs des téléskis de la Tête d’Albiez, du télésiège des Chaudannes (en partant sur la piste de la Ponsonnière), du téléski débrayable de Casse Massion et du télésiège fixe des Fontagnoux (via la piste des Fontagnoux). De ce point, on peut continuer notre ascension vers le secteur des Arpons via le télésiège fixe des Chaudannes, faire des rotations sur les pistes du secteur de Casse Massion grâce aux téléskis de la Tête d’Albiez et le télésiège des Fontagnoux, ou encore skier sur la partie basse du domaine skiable.
Au niveau technique, c'était une station retour fixe. Au niveau couverture, on retrouvait une structure en tôle peinte en blanc permettant une meilleure intégration de la gare dans son environnement hivernal. Notons que cette gare est équipée d’un rail de stockage, permettant de remiser des véhicules pour effectuer leur entretien.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue plus large de l’emplacement de la gare amont depuis la piste verte de la Ponsonnière. On remarque en arrière-plan le télésiège des Fontagnoux et le téléski de Casse Massion.

Image
Vue de trois quarts arrière en partant vers la piste rouge des Fontagnoux.

Image
Vue de plus loin.

Image
Vue de plus bas.

Image
La gare amont dans son environnement depuis le télésiège des Fontagnoux.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Plan du Four est équipé de 59 sièges Arceau central 4 places de Gimar Montaz-Mautino, reliés au câble par des pinces débrayable MMG. Cet appareil est aussi équipé d'un véhicule de service permettant de faciliter les entretiens des pylônes. Ce dernier reste en ligne lors de l’exploitation normale du télésiège. Notons que 28 corps de pinces ont été remplacés en 2005 par du matériel provenant de l’ancien télésiège des Combes aux Ménuires.

Image
Un siège Arceau central 4 places en ligne.

Image
Un siège en gare aval.

Image
L’assise.

Image
Le véhicule de service.

Image
Une pince MMG dans le contour en gare aval.



Au cœur du télésiège débrayable du Plan du Four

La tension du câble

Le télésiège du Plan du Four est équipé d'une gare motrice-tension en aval : la tension se fait par un unique vérin hydraulique disposé à l’avant de la structure motrice, et la déplace, ce qui a pour effet de déplacer en avant ou à l'arrière la poulie motrice, et donc de plus ou moins tendre le câble.

Image
Le vérin hydraulique assurant la tension de la ligne.

Image
Les roues du lorry.

Image
Le coffret qui commande le vérin.



Mise en mouvement du câble

La mise en mouvement du câble est effectuée en station aval grâce à un moteur électrique relié à un réducteur par un arbre rapide. Un volant d'inertie est installé sur l'arbre rapide sur lequel agit le frein de service (dit aussi frein de parking). Enfin, le réducteur assure l'augmentation du couple, la réduction de la vitesse donnée par le moteur ainsi que la déviation à 90 degrés vers la poulie motrice.

Image
La machinerie vue de l’arrière de la gare avec le réducteur au premier plan.

Image
La machinerie vue de l’avant de la gare.

Image
Vue sur le moteur électrique à courant continu.

Image
Autre vue du moteur.

Image
Le frein de service agissant sur le volant d’inertie de l’arbre rapide.

Image
L’arbre rapide reliant le moteur au réducteur.

Image
Le réducteur de marque HANSEN-SIT.


En cas d'avarie sur le treuil principal, un moteur thermique IVECO/FIAT de 152 kW peut prendre le relais. Il entraîne alors un arbre rapide qui rentre dans le réducteur.

Image
Le moteur thermique de secours.

Image
Autre vue du moteur thermique.

Image
L’arbre rapide de sortie du moteur thermique.

Image
L’accouplement de la machinerie de secours sur le réducteur.



Entraînement des véhicules en gare

Les sièges sont entraînés en entrée et sortie de gare par des poutres équipés de pneus et reliés entre eux par des courroies, et dans le contour par une chaîne de traînage. Les pneus sont mus par un moteur électrique. Notons qu'un moteur + vite/- vite situé entre la sortie de la chaîne de trainage et le début de la rampe d'accélération assure le cadencement des véhicules.
En cas de panne sur le moteur des poutres à pneus, il est possible d'entraîner les poutres grâce à des courroies installées entre l'un des galets de dévivation du câble et la poutre à penus.

Image
La partie avant de la gare aval avec les lanceurs côté descente (à gauche) et montée (à droite).

Image
Une boite de transmission avec sur le dessus une poulie pour l'entraînement des penus en cas de panne du moteur.

Image
Le lanceur côté montée.



Les commandes de l'installation

En gare aval, nous retrouvons des armoires de commande contrôlant le cadencement des véhicules en station. Nous y trouvons également toutes les commandes nécessaires pour exploiter l'appareil. En effet, il est installé dans le chalet des commandes un pupitre depuis lequel on peut tout surveiller (vitesse du vent, allure de l'appareil, état du moteur thermique...).
Notons qu’en 2010 les armoires de commande en gare aval et amont ont été remplacées par du matériel récupéré de l’ancien télésiège du Rosaël (Orelle). De plus, les armoires de puissance en gare aval ont également été remplacées par celles de l’ancien télésiège de Pincerie des 7 Laux.

Image
Le pupitre de commande de l’appareil en gare aval.

Image
L’écran d’alarmes.



Plan du Four, le second ascenseur du front de neige

Le télésiège du Plan du Four est l’ascenseur principal vers le secteur de Casse Massion depuis le front de neige des Karellis. Il permet l'accès direct à des appareils desservant les sommets du domaine skiable tels que les télésièges des Fontagnoux et des Chaudannes ainsi que les téléskis de la Tête d’Albiez. C'est sans oublier l'offre de ski propre qu’il dessert avec 4 pistes de niveaux différents. Avec près 30 années de carrière en 2019, le télésiège du Plan du Four répond correctement aux besoins de la clientèle : débit et confort suffisant. Un remplacement par un appareil plus moderne ne semble pas envisagé pour le moment.

Image
Plan du Four, le dernier télésiège débrayable construit par Gimar Montaz-Mautino !


Je tiens à remercier Rodo_Af pour les photos ainsi que Bovinant pour la bannière.
Vifs remerciements à la station des Karellis pour leur accueil et la visite de l'appareil.


Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Rodo_Af
Date des photos : 14 avril 2018



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :