En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD4 Gondrans

Montgenèvre (Via Lattea)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Appareil phare du secteur des Gondrans, ce télésiège permet de desservir toute une partie du secteur rapidement et confortablement. Il est également exploité l'été.

Année de construction : 1993

Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 09/07/2018 et mise à jour le 13/07/2018
(Mise en cache le 13/07/2018)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le...

Image

Au sommaire :


  • Montgenèvre
  • Le télésiège des Gondrans
  • Les Gondrans : un secteur très attractif sur la face Nord de Montgenèvre
    Gondrans : desserte totale des Anges
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Sièges et pinces
    Autres vues
    L’exploitation estivale
  • Conclusion


Montgenèvre

Montgenèvre est une station de ski des Hautes-Alpes. Elle est la doyenne des stations françaises. Le ski y fit son apparition en 1907.
Montgenèvre se situe dans le nord-est des Hautes-Alpes, au nord du Queyras, à la frontière avec l'Italie. La station a su se développer tout en gardant l'aspect d'un village de montagne.
Après la fermeture de son domaine, la station propose une palette d'activités : ski nocturne, restaurants, spas, boîtes de nuits...

Le domaine skiable de Montgenèvre est une étendue de 83 kilomètres de pistes reparties sur deux principaux versants :
- En face sud, le Chalvet. On y trouve des pistes faciles comme techniques.
- En face nord : les Chalmettes, l'Aigle et les Gondrans proposent une grande variété de pistes tous niveaux.

Ces pistes sont desservies par 23 appareils : 1 télécabine, 2 télémix, 1 télésiège débrayable, 9 télésièges à pinces fixes, 9 téléskis et 1 tapis roulant.
Le domaine est relié avec la Voie Lactée (ou Via Lattea en italien). Le domaine forme un ensemble de 400 kilomètres de pistes reliées skis aux pieds !

Image
Montgenèvre avec le sommet du Janus.

Lien vers le site de la station : http://www.montgenevre.com/winter/

Le télésiège des Gondrans

Les Gondrans : un secteur très attractif sur la face Nord de Montgenèvre

Le télésiège des Gondrans est l’appareil central du secteur des Gondrans, endroit ensoleillé et possédant une grande variété de pistes. Intéressons-nous l’histoire de ce secteur.

Dans les années 70, les téléskis du Querelay et du Barral sont installés. Ils desservent des pistes entre un petit sommet et le Janus. Le premier compte un virage et une forte pente à la fin tandis que l’autre est classé difficile et comporte 2 virages. Autant dire que ces deux téléskis ont séduit les skieurs confirmés et débrouillards et étaient assez fréquentés. Au point qu’une nouvelle partie du secteur est desservie par le téléski des Anges dès 1971. Ce long téléski, comptant 2 virages comme le Barral, permet de monter directement au sommet des Anges depuis la piste de la Crête, qui descend de la télécabine des Chalmettes. Le téléski des Anges avait un débit de 700 personnes par heure et une vitesse de près de 4 m/s. En plus de desservir tout un panel de pistes, du vert au rouge, les Anges donne accès à un sommet d’où s’ouvre un panorama remarquable entre les Ecrins, le Queyras et les Alpes italiennes. Devant le succès rencontré par ce téléski, il paraissait indispensable de renforcer la desserte. Cependant, le vent au sommet faisait que le téléski des Anges fermait souvent. Il fut donc installé le téléski de l’Alp pour remplacer le téléski des Anges après le deuxième virage. La gare amont a été descendue quelques mètres après l’ancien virage. Classé difficile, le nouvel appareil permet de hisser les skieurs au sommet et de desservir deux pistes rouges de qualité. Les Anges permet toujours d’accéder à la piste verte des Sagnes ainsi qu’à la piste bleue des Poussins (partie basse). Son ouverture est cependant plus régulière du fait de l’installation du téléski de l’Alp.

En 1989, le télésiège de l’Observatoire est installé et met un coup de jeune au secteur : le téléski de Querelay est modifié, le virage est supprimé et la ligne arrive désormais au col situé entre l’arrivée du télésiège nouvellement installé et le Janus, au niveau du passage de la route militaire. Ce télésiège permet de mieux répartir les flux et de décharger légèrement le téléski des Anges, qui est très fréquenté. En 1992, le téléski de la Crête est construit, il permet un accès direct au Rocher de l’Aigle depuis les Gondrans sans avoir à descendre à la télécabine des Chalmettes. Ce nouvel appareil, accessible par le téléski des Anges mais pas depuis le télésiège de l’Observatoire, engendre une nouvelle hausse de fréquentation pour le téléski. Décision fut prise, pour le soulager définitivement, d’installer en 1993 le télésiège débrayable des Gondrans sur un tracé direct entre la gare aval du téléski et le sommet des Anges. A cette occasion, l’arrivée du téléski de l’Alp est abaissée de quelques mètres sous le sommet, celui-ci perd beaucoup de son importance de façon temporaire. Le téléski des Anges subsistera jusqu’en 2008 comme roue de secours au télésiège avant d’être démonté à la date dernièrement citée.

Gondrans : desserte totale des Anges

Le télésiège débrayable des Gondrans a de multiples rôles mais avant de s’y intéresser, penchons-nous sur le secteur des Gondrans.

Ce secteur est l’un des principaux de Montgenèvre : composé de 5 remontées mécaniques en 2018 et d’une dizaine de pistes, cet espace largement ensoleillé est très prisé de la clientèle. En effet, celle-ci y trouve des pentes diversifiées, allant du débutant à l’espace freeride sécurisé de l’Observatoire, raison pour laquelle elles sont très fréquentées. Elles comportent également deux espaces ludiques (un snowpark et un boardercross) desservis par le téléski de l’Alp. Afin de sécuriser l’exploitation a minima du secteur, la piste des Sagnes a été équipée de canons à neige lors de l’été 2016 et le téléski de la Crête a été remplacé en 2018 par un télésiège (amélioration de l’accès au Rocher de l’Aigle depuis les Gondrans). Pour le situer plus précisément, le secteur des Gondrans est situé entre les sommets du Chenaillet et du Janus, au niveau des sources de la Durance (rivière parcourant toutes les Hautes-Alpes et se jetant dans le Rhône à Avignon dans le Vaucluse)

Revenons-en au télésiège débrayable des Gondrans.
En premier lieu, il dessert presque la quasi intégralité du secteur et permet en particulier de skier sur la totalité du sommet des Anges. Partant d’un point se rejoignant directement depuis le télémix des Chalmettes, ce télésiège est l’appareil de prédilection pour faire des rotations sur le secteur. Sa rapidité fait qu’il est souvent privilégié par rapport au télésiège de l’Observatoire et au téléski du Querelay, ce qui rend cette partie du secteur moins fréquentée. Depuis le sommet, de nombreuses pistes sont accessibles depuis les trois qui sont directement desservies par le télésiège. On peut rejoindre directement depuis le sommet le télésiège de la Crête ou encore le télémix des Chalmettes. Il faut noter que l’on ne peut pas rejoindre directement le télésiège du Brousset à cause du fait que la piste du Lac suive la Durance et reste en contrebas de la piste du Vallon (qui elle donne accès au Brousset). Rejoignant un sommet du domaine skiable, ce télésiège est également prisé pour le panorama du sommet, comme nous l’avons vu dans la partie précédente. Ensuite, l’appareil permet de faire des rotations sur les espaces ludiques du secteur, bien que ce rôle étant plutôt occupé par le téléski de l’Alp. Cependant, lorsque ce dernier sature, le télésiège s’avère être une belle alternative.

Le télésiège des Gondrans dessert donc trois pistes :
- Les Sagnes : Cette piste verte descend tranquillement dans les alpages des Gondrans. A noter qu'elle donne accès au chemin du Sentier, qui permet d'atteindre le départ du télésiège de la Crête.
- Les Près : La piste des Près se compose de plusieurs descentes. Piste assez prisée, de larges possibilités de hors-pistes s'offrent aux skieurs, même novices.
- Les Sources : La piste des Sources permet d'admirer le Mont Chaberton. Assez courte, elle se termine au départ du téléski de L'Alp.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Situation générale.

Image
Zoom sur le secteur des Gondrans.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à attache débrayable : GONDRANS
Exploitant : RARM Montgenèvre
Constructeur : Poma
Année de construction : 1993

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 2100 personnes/heure
Débit à la descente : 2100 personnes/heure (utilisé uniquement l’été)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 2090 m
Altitude amont : 2455 m
Dénivelé : 365 m
Longueur développée : 1938 m
Pente maximale : 42 %
Pente moyenne : 18,69 %
Temps de trajet : 6 min 27 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Oméga
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 493 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 18
Largeur de la voie : 4,9 m
Dispositif d’accouplement : Pinces débrayables TB
Nombre de sièges : 112
Espacement : 35 m

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station motrice du télésiège. Installée en bas du secteur des Gondrans, celle-ci est directement accessible depuis les arrivées du télémix des Chalmettes et du télésiège du Brousset. Placée à proximité des départs du télésiège de l’Observatoire et du téléski du Querelay, la gare jouit d’un accès facile (par la piste verte de la Crête notamment) et il s’agit du premier appareil que les skieurs rencontrent en arrivant des Chalmettes et du Brousset. Techniquement, le câble est mis en mouvement par un moteur développant une puissance de 493 kW, relié à un réducteur qui permet de le relier à la poulie motrice. Il faut noter que le tout est intégré dans des gares compactes (Oméga), ce qui rend l’ensemble assez discret visuellement.

Image
La gare aval en arrivant de la piste bleue des Poussins.

Image
Vue globale. Au premier plan, le ralentisseur et dans la partie surmontant les voies de circulation se trouve la chaîne cinématique.

Image
De trois quarts arrière avec la piste bleue de Pré Charré derrière.

Image
Vue globale sur la zone de la gare aval depuis cette piste avec la piste de la Crête en arrière-plan et la gare amont du télémix des Chalmettes à gauche.

Image
En s’approchant.

Image
De côté avec le P1.

Image
L’arrière de la gare depuis la file d’attente.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Vue sur le lanceur, à noter que les skis restent sur la neige jusqu’à la sortie de la gare.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

La ligne

La ligne se compose de 18 pylônes tubulaires.
Le début reste abrité par quelques mélèzes et se situe au-dessus de la piste des Poussins. Après le P6, la ligne s’est aplanie et sort de la végétation pour survoler un petit ruisseau, affluent de la Durance. Après un nouveau franchissement de la piste des Poussins, les pylônes 11 et 12 impulsent une nouvelle montée à la ligne, qui va permettre de rejoindre le sommet des Anges. Celle-ci se fait entre le téléski de l’Alp et la piste rouge des Sources. Au niveau de la gare d’arrivée du téléski, les deux derniers pylônes remettent le câble à l’horizontale pour l’entrée en gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 16C/16C
P2 : 6S/4S
P3 : 6S/6S
P4 : 6S/4S
P5 : 6S/4S
P6 : 4S/4S
P7 : 6S/4S
P8 : 6S/6S
P9 : 6S/6S
P10 : 6S/4S
P11 : 8C/8C
P12 : 4S/4S
P13 : 6S/4S
P14 : 6S/4S
P15 : 6S/4S
P16 : 6S/4S
P17 : 8S/6S
P18 : 6S/6S

S : balancier support
C : balancier compression


Image
La ligne depuis la gare aval.

Image
Le P1.

Image
On sort de la zone de départ.

Image
Le télésiège survole la piste des Poussins.

Image
Le troisième pylône.

Image
Quelques mélèzes permettent à la ligne de rester protégée d’une météo pouvant être capricieuse.

Image
Le P4.

Image
La partie haute du secteur se devine au fond.

Image
Le P5, la pente devient moins forte.

Image
La portée entre les pylônes 5 et 6.

Image
Le P6, on s’éloigne progressivement de la piste bleue.

Image
On poursuit vers le ruisseau.

Image
Le P7.

Image
En approche du ruisseau, qui est, l’hiver, un hors piste ludique et facile.

Image
Le P8.

Image
A gauche, on commence à apercevoir le téléski de l’Alp.

Image
Le neuvième pylône.

Image
Une assez longue portée permet de rejoindre la convergence des pistes Poussins et Sources.

Image
Le P10.

Image
Une portée assez plate.

Image
Le P11 détermine la montée sur les Anges.

Image
Il est suivi de près par le P12.

Image
On survole la piste des Sources.

Image
Le P13, avec le téléski de l’Alp à gauche.

Image
La portée qui suit ce pylône.

Image
Le P14.

Image
Une longue portée permet de franchir la piste rouge des Sources.

Image
Le P15, entre le téléski et la piste.

Image
On s’approche de la fin de la montée.

Image
Le P16, on aperçoit la poulie flottante du téléski juste à droite du fût.

Image
Les vestiges du fort du Gondran commencent à être visibles.

Image
Le P17, près de la gare amont du téléski de l’Alp.

Image
Et enfin le P18, avec sa chaussette thermique.

La gare amont

La gare amont de ce télésiège est la station tension, effectuée au moyen d’un vérin hydraulique. Aussi compacte que la gare aval, la gare amont arbore le même style que la motrice. L’arrivée est placée au sommet des Anges, un peu au-dessus du téléski de l’Alp, de sorte à desservir un maximum de pistes. La gare d’arrivée est située au beau milieu des vestiges du fort du Gondran, haut lieu de combat entre français et italiens lors de la Seconde guerre mondiale (en plus des forts de Briançon). De nombreux baraquements sont encore visibles de l’autre côté de la crête (côté Cervières).

Image
La gare amont de face.

Image
La zone de débarquement.

Image
La gare de trois quarts.

Image
De côté avec le lanceur, très court.

Image
Côté ralentisseur.

Image
En descendant, près de la gare amont du téléski de l’Alp.

Image
Vue globale sur la zone d’arrivée depuis le débarcadère du téléski de l’Alp avec la gare amont au centre.

Véhicules et pinces

Le télésiège des Gondrans est équipé de 134 sièges Arceaux 4 places. Ils sont reliés au câble par des pinces TB41. L’été, certains sièges sont équipés d’un porte VTT.

Image
Un siège en ligne.

Image
Une pince TB41 avec deux ressorts pour le serrage du câble.

Autres vues

Voici à présent quelques photos supplémentaires du télésiège :

Image
Les deux derniers pylônes avec le téléski de l’Alp devant et le Chaberton à gauche (3131 m).

Image
De l’autre côté, le Chaberton est à présent à droite. Derrière la ligne se trouve le sommet du Janus avec son fort.

Image
La fin de la ligne et la gare amont en s’éloignant par la piste des Sources.

Image
La majorité de la ligne.

Image
En descendant, à droite on remarque le secteur du téléski de la Crête (la photo étant prise en février 2017, le télésiège n’était pas encore construit).

Image
En regardant vers l’amont.

Image
Le bas de la montée principale.

Image
Vue sur la montée depuis le téléski de l’Alp.

Image
L’arrivée sur la gare aval par la piste des Poussins.

L’exploitation estivale

En été, le télésiège est exploité lors des mois de juillet et août pour desservir une partie du bike park de Montgenèvre. Il est également utilisé par les piétons pour rejoindre sans aucun effort le sommet des Anges et profiter du panorama allant des Ecrins aux Alpes italiennes. Les marcheurs peuvent également rejoindre le sommet du Chenaillet grâce au sentier géologique (qui part du bas du télésiège mais qui se rattrape facilement depuis son sommet) ainsi que le Janus, situé non loin de l’arrivée.

Image
La gare aval en été.

Image
Trois vues rapprochées de la station de départ.

Image

Image
Avec le premier pylône.

Image
La zone de débarquement pour les piétons.

Image
Un siège équipé d’un porte VTT.

Image
Vue sur la gare amont et le sommet des Anges depuis le Chenaillet (2650 m).

Conclusion

Ainsi, le télésiège des Gondrans est un appareil d’une grande importance sur le secteur du même nom : unique remontée à accéder au sommet des Anges, il dessert une grande variété de pistes et est accessible directement à l’arrivée du télémix des Chalmettes et du télésiège du Brousset. Cela en fait un appareil assez fréquenté tout au long de la journée, avec des queues pouvant se former rapidement en période de vacances scolaires. L’exploitation estivale du télésiège permet de bien compléter le tout, en offrant un accès aux piétons mais surtout aux VTTistes aux pistes des Gondrans et aux itinéraires enduro descendant à La Vachette, Briançon et Montgenèvre. Malgré le remplacement à l’été 2018 du téléski de la Crête par un télésiège, aucun projet de remplacement n’est actuellement à l’ordre du jour.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 20 février 2017 et 9 juillet 2017)

A bientôt.

© - 2018 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :