En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo



 
Auteur de ce reportage : arbisman
Section écrite le 11/11/2020 et mise à jour le 24/11/2020
(Mise en cache le 24/11/2020)

Image



Luz-Ardiden, sports d’hiver et Tour de France

La station de Luz Ardiden est située dans le département des Hautes-Pyrénées sur la commune de Luz-Saint-Sauveur à 1720 mètres d’altitude. Elle a été créée en 1975 d’abord sur le secteur du Bederet avant de s’agrandir sur le secteur d’Aulian l’année suivante, ce dernier étant actuellement le point de départ principal des pistes de ski alpin doté de vastes parkings.

Pied de pistes du secteur d'Aulian
Image

Image

La montée à la station est particulièrement difficile : longue de 15,3 kilomètres à 7,2 %, elle en est même devenue une arrivée prestigieuse du Tour de France cycliste, huit arrivées au sommet ayant été effectuées entre 1985 et 2011.
Le domaine skiable actuel est composé ainsi : six télésièges dont deux débrayables 6 places, deux téléskis et trois tapis roulants. Ces remontées mécaniques desservent 28 pistes dont 18 rouges et 3 noires. Le point culminant du domaine skiable est le Col de Cloze culminant à 2500 mètres d’altitude. Avec l’encadrement d’un moniteur il est possible depuis ce col d’évoluer sur le sublime espace hors piste de Barnazaou offrant 1250 mètres de dénivelée.

Luz Ardiden fait partie du groupe N'Py (Nouvelles Pyrénées) rassemblant 7 stations et les sites du Pic du Midi et de la Rhune.

Le télésiège du Bederet Express

La station de Luz-Ardiden a été créée sur un site vierge, au terminus d'une route en Y donnant accès à 2 points d’entrée sur le domaine skiable : le secteur Bederet, équipé en 1974, et le secteur Aulian, équipé en 1975.

Au pied du parking de Bederet, 2 téléskis Poma ont été construits en 1974 et ouverts au public en janvier 1975. Le plus long des deux, le téléski des Aulhères, montait jusqu'au Soum des Aulhères. Les gares étaient situées approximativement aux mêmes emplacements que le télésiège actuel, mais la ligne remontait dans la combe en effectuant 2 virages à gauche. Avec une ligne de plus de 1,5 km, il était équipé d’une gare H210 munie d’un grand magasin de perches. Il était doublé dans sa partie basse par le petit téléski du Gay.

Le départ du téléski des Aulhères, au premier plan, et du téléski du Gay, au second plan :
Image

Le deuxième virage :
Image

Le haut de la ligne :
Image

En 1977, la route menant au parking du Bederet fut prolongée vers l’amont, jusqu’à un second parking plus petit desservant un restaurant et les pistes de ski de fond. Le téléski des Aulhères fut raccourci par l'aval, avec un nouveau départ placé près du restaurant. Au départ du premier parking, un nouveau téléski, le Bederet, fut construit dans le bas de la ligne du télésiège actuel, pour donner accès au téléski des Aulhères raccourci.

Le téléski des Aulhères connut ensuite plusieurs modifications. Il fut doublé en 1984 par le téléski des Bergères, issu partiellement de la récupération de l’ancien téléski de Picot. L’opération entraîna le déplacement de certains pylônes mono-brin et le retournement de leurs suspentes, afin de créer des pylônes communs avec le nouveau téléski.

En 2003, les téléskis de Bederet et des Aulhères furent remplacés par le télésiege débrayable actuel, partant du parking et arrivant au Soum des Aulhères comme le téléski d’origine de 1974. Le téléski des Aulhères fut démonté et le téléski des Bergères raccourci par l’amont, sa longueur passant de 1498 à 764 mètres. Cependant, le débit du télésiège était suffisant et le téléski des Bergères, à l’arrêt depuis 2012, fut démonté en 2017.

Le télésiège Bederet Express en 2003 (crédit : Poma)
Image

La ligne actuelle, longue de 1494 mètres permettant de gravir 467 mètres de dénivelée, compte 15 pylônes. Deux ruptures de pentes sont marquées au niveau des P8 et P13.
L'appareil dessert toutes les pistes du secteur Bederet (une piste bleue dotée d'enneigeurs, de nombreuses rouges et deux noires) et offre aussi un retour vers le secteur d'Aulian ainsi qu'un accès direct vers le télésiège de la Caperette.
La remontée est autorisée aux personnes pratiquant le handiski.

Sa situation sur le plan des pistes

Image

Les caractéristiques techniques de l'installation

Caractéristiques administratives :

TSD – Télésiège à attache débrayable : BEDERET EXPRESS
Constructeur : Poma
Maitre d'oeuvre : DCSA
Maitre d'ouvrage : Régie des Sports d'Hiver de Luz-Ardiden
Année de construction : 2003

Caractéristiques d'exploitation :

Saison d'exploitation : hiver
Capacité : 6 personnes
Débit provisoire : 2000 personnes/heure
Débit définitif : 2800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Vitesse maximale en marche de secours : 1,3 m/s
Temps de trajet : 4'59''

Caractéristiques géométriques :

Altitude de la gare aval : 1689 m
Altitude de la gare amont : 2156 m
Longueur développée : 1494 m
Dénivelée : 467 m
Pente moyenne : 33 %
Pente maxi : 68 %
Portée maxi : 160 m

Caractéristiques techniques :

Sens de montée : droite
Type de gare : Satellit

Emplacement motrice : amont
Type de motorisation : courant continu
Puissance du moteur principal : 633 kW
Puissance du moteur de secours : 195 kW
Type de réducteur : PK 21-L
Diamètre poulie motrice : 4000 mm

Emplacement tension : aval
Tension admissible : 31 500 daN
Type de tension : hydraulique
Nombre de vérins : 1
Pression nominale : 166 bars
Diamètre poulie retour : 4900 mm

Nombre de pylônes : 15
Largeur de voie : 5,70 m
Diamètre du câble : 45 mm
Composition : 6*36 fils
Fabricant : Redaelli
Type d'âme : compacte

Nombre de véhicules : 58
Type de pince : Oméga T-L
Poids d'un véhicule : 450 daN
Distance entre véhicules : 36,57 m


Les photos de l’installation

Elles ont été prises le 29 mars 2017.

La gare aval

La gare aval est une station Satellit retour tension. L’embarquement s’effectue dans le contour. A l’arrière du contour, un rail de service sert de garage au plateau de service et permet d’isoler un siège.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

La ligne

Dans l'ordre de la montée, le nombre de galets de chaque pylône :
P1 : 12C / 12C
P2 : 8S / 8S
P3 : 8S / 6S
P4 : 6S / 6S
P5 : 8S / 8S
P6 : 8S / 8S
P7 : 4S / 4S
P8 : 8C / 8C
P9 : 6S / 6S
P10 : 8S / 6S
P11 : 8S / 8S
P12 : 4S / 4S
P13 : 4SC / 4SC
P14 : 8S / 8S
P15 : 8S / 8S

P1
Image

Image

P2
Image

Image

P3
Image

Image

P4
Image

Image

P5
Image

A gauche, l’arrivée de l’ancien téléski de Bederet :
Image

P6
Image

Image

P7
Image

P8
Image

A droite, l’ancienne piste bleue descendant du sommet du téléski de Bederet et permettant de gagner les téléskis des Aulhères et des Bergères :
Image

Image

P9
Image

Image

P10
Image

Image

P11
Image

Image

P12
Image

Image

P13
Image

Image

P14 et P15
Image

La gare amont

La gare amont est motrice fixe, dotée d’un entraînement à moteur à courant continu de 633 kW.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Quelques vues supplémentaires de la ligne

Image

Image

Image

Image

Image

A gauche, l’ancien téléski des Bergères aujourd’hui démonté :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Liens vers les sites Internet de la station

https://www.n-py.com/fr/luz-ardiden

http://www.luz.org



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :