En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TSD6 de Bisanne

Les Saisies (Espace Diamant)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège de Bisanne est un appareil performant desservant tout un versant des Saisies. Il remplace un emblématique télésiège débrayable Alpha Evolutif.

Options techniques :
  • Garde-corps verrouillables
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
  • Garage
  • Entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2016

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 30/10/2020 et mise à jour le 23/11/2020
(Mise en cache le 24/11/2020)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Les Saisies
  • le télésiège de Bisanne
  • Bisanne : entre ski propre et liaison secondaire vers Crest Voland
    Un remplacement pour une desserte plus efficace
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Sièges et pinces
    Autres vues
  • Conclusion et remerciements


Les Saisies

Les Saisies est une station savoyarde située dans le massif du Beaufortain. Perchée à 1650 mètres d’altitude au sommet du col du même nom, la station s’articule autour de la D218b, route qui joint la vallée du Doron à celle de l’Arly. L’accès depuis l’ouest se fait par Albertville (où arrive l’A430, prolongement de l’A43 venant de Chambéry et de Lyon) et une route qui monte vers Villard sur Doron et les Saisies.
La station se compose d’un ensemble de chalets placés autour de la route principale. Les Saisies, c’est aussi un domaine skiable relié à l’Espace Diamant. Il s’agit d’un espace qui rassemble 5 stations (Les Saisies, Crest Voland – Cohennoz, Praz sur Arly, Flumet et Notre Dame de Bellecombe) qui forment un domaine de 192 kilomètres de pistes (160 pistes desservies par 81 remontées mécaniques). Le domaine des Saisies en lui-même se décompose en trois secteurs : Bisanne, Chard du Beurre et Légette. Le premier, côté sud-ouest, propose des pistes variées autour du Mont Bisanne. Le second offre une possibilité de liaison vers Crest Voland avec 2 télésièges débrayables qui le structurent. Le dernier permet la liaison avec les autres stations de l’Espace Diamant par une suite de télésièges tout en proposant des pistes plutôt variées et une porte d’entrée secondaire par Hauteluce. Un troisième accès existe au domaine par Bisanne 1500. Il faut malgré tout noter que la majorité des pistes est pour les skieurs plutôt débutant (il y a un grand nombre de pistes vertes et bleues). La clientèle visée est donc plutôt familiale d’autant plus que le cadre offert est plaisant : les skieurs ont une jolie vue sur le Mont Blanc depuis le secteur de Bisanne notamment.
Pour les gens ne pratiquant pas le ski alpin, la station propose notamment une luge 4 saisons, des circuits raquettes et un grand domaine de ski de fond (120 kms). En été, la part belle est donnée aux randonnées, au VTT et aux activités liées à la nature.

Image
Les Saisies depuis le secteur de Bisanne avec le Mont Blanc en arrière-plan.

Le télésiège de Bisanne

Bisanne : entre ski propre et liaison secondaire vers Crest Voland

Le télésiège six places de Bisanne remplace un télésiège débrayable Poma datant de 1986 et le premier téléski des Saisies.

Revenons un peu en arrière. Le télésiège quadriplace a été installé dans l’optique de soulager les téléskis de Bisanne et du Manant qui étaient totalement dépassés. En effet, les files d’attente étaient très longues pour skier sur ce versant au relief doux et proposant des pistes, pour la plupart, faciles. De plus, l’optique des Jeux Olympiques d’Albertville (1992) et la grande longueur des téléskis, combinée à la présence de virages, ont motivé cet investissement. Une liaison secondaire vers Crest Voland a également été ouverte par le biais d’une longue et plate piste verte, ce qui a encore accru la saturation des téléskis. Il faut noter que le téléski de Bisanne a été raccourci par l’aval en 2001 lors de la construction du télésiège du Manant.

C’est dans ce contexte que le télésiège débrayable de Bisanne est construit. Reliant le bas du télésiège du Chard du Beurre au Mont Bisanne, il permet de sensiblement soulager les autres remontées du secteur grâce à son débit de 2400 personnes par heure. La technologie Alpha Evolutive a été ici choisie et cet appareil était moderne pour l’époque. Le télésiège de Bisanne était ainsi l’axe principal et le plus fréquenté du secteur : permettant l’accès à des pistes tous niveaux, le télésiège monte également à un point autorisant la bascule vers le téléski du Chamois ou le retour vers Bisanne 1500. Il secondait également le télésiège du Manant pour accéder au quartier des Carrets et l’accès à Crest Voland par la piste verte de liaison.

Techniquement, la gare aval était motrice et tension. Ces deux fonctions se faisaient au sein d’une gare Alpha, prolongée par les traditionnels canons caractéristiques de cette gamme de télésiège. La gare amont était retour fixe, placée au sommet du Mont Bisanne. 20 pylônes ponctuaient le trajet entre la station et le sommet. Il faut noter que les lanceurs et ralentisseurs ont été peints en bleu. Voici quelques images du télésiège :

Image
La gare aval de côté, avec la gare Alpha et les canons bleus montés devant.

Image
Le début de la ligne, relativement plat, avec le P4.

Image
Au niveau d’un passage en dévers.

Image
La gare amont.

Consultez le reportage sur ce télésiège en cliquant ici : https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsd4-de-bisanne-poma-369.html

Avec le renouvellement progressif des installations du versant Bisanne (remplacement des téléskis des Carrets, du Chamois et du Manant par des télésièges fixes), il est apparu important pour l’exploitant de remplacer le télésiège de Bisanne en raison du débit qui devenait trop juste pour absorber les flux de skieurs. L’échéance des 30 ans de l’appareil en 2016 a accéléré le calendrier, puisque le télésiège aurait alors dû subir une coûteuse inspection réglementaire. Le choix s’est orienté vers un télésiège débrayable six places Poma sur un tracé identique. L’exploitant a commandé à l’entreprise française un moteur DirectDrive (développé par Poma et Leitner) afin de réduire les nuisances sonores et la consommation électrique et de se passer d’un réducteur. Un garage a été installé en gare aval permettant le stockage d’une partie des sièges, l’autre partie l’étant dans les voies. Enfin, un contour tronqué et un tapis de positionnement ont été installés en gare aval pour atteindre un débit de 3300 personnes par heure.

Un remplacement pour une desserte plus efficace

Le télésiège six places de Bisanne remplace ainsi son prédécesseur sur un tracé semblable et dessert donc l’ensemble du secteur du même nom.

Cette partie du domaine s’articule autour du Mont Bisanne, culminant à 1941 mètres d’altitude. Elle comporte un relief doux, comme le reste du domaine des Saisies, ce qui induit que le secteur est composé d’une majorité de pistes peu difficiles, bleues pour la plupart (dans le détail on a 9 bleues, 5 rouges et 2 noires). Côté remontées mécaniques, on retrouve 3 téléskis (hors appareils pour les débutants) et 5 télésièges. Le tout est placé dans un cadre d’alpages peu boisés, au contraire du versant opposé. Plusieurs départs sont possibles : le principal, au pied des télésièges de Bisanne et du Manant et deux autres, aux Carrets et à Bisanne 1500.

Dans ce secteur, le télésiège six places a pour but de desservir quasiment toutes les pistes et permet un ski propre efficace avec des rotations rapides et confortables. Depuis l’installation du télésiège débrayable de la Légette en 2019, Bisanne permet également une liaison skis aux pieds avec le versant opposé sans passer par le télésiège du Chard du Beurre, déjà très chargé. En plus des pistes redescendant aux Saisies, on accède également directement depuis l’arrivée aux tracés de Bisanne 1500 et à ceux desservis par le télésiège du Chamois.

En particulier, le télésiège de Bisanne donne accès directement aux pistes suivantes :
- Bouquetin : Il s’agit d’un tracé direct et technique plongeant sur Bisanne 1500.
- Kamikaze : Cette piste pentue et non damée descend à l’ouest du télésiège du Chamois, légèrement à l’écart des pistes rouges.
- Eterlou : Piste comportant deux descentes plutôt engagées.
- Club : Il s’agit d’une variante de la piste de l’Eterlou.
- Chamois : La rouge du Chamois descend encore une fois plus ou moins parallèlement aux deux pistes précédentes.
- Le Planay : Alternative facile à la piste du Bouquetin, elle donne accès à Bisanne 1500.
- Chevreuils : Piste descendant tranquillement au téléski de la Palette puis au télésiège du Chamois.
- Ecureuils : Il s’agit de la même piste que celle des Chevreuils mais de l’autre côté du téléski de la Palette.
- Bergerie : C’est la piste principale descendant aux Saisies depuis le Mont Bisanne.

En été, le télésiège de Bisanne est ouvert aux piétons et aux VTTistes afin qu’ils puissent accéder facilement aux pentes du secteur. Quelques balades faciles ainsi que des pistes de VTT de descente sont accessibles depuis le sommet.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale sur le secteur des Saisies.

Image
Zoom sur le secteur de Bisanne.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à pinces débrayables : BISANNE
Maître d’ouvrage : SPL Domaines Skiables des Saisies
Maître d’œuvre : CNA
Montage / génie civil : MBTM
Exploitant : SPL Domaines Skiables des Saisies
Constructeur : Poma
Année de construction : 2016
Montant de l’investissement : 9,5 M €

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 3300 personnes/heure
Débit à la descente : 561 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 6 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1613 m
Altitude amont : 1940 m
Dénivelé : 327 m
Longueur développée : 2118 m
Pente maximale : 35 %
Pente moyenne : 15,5 %
Temps de trajet : 5 min 53 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Multix
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Directe
Puissance développée : 794 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Assisté par tapis
Nombre de pylônes : 16
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-M
Nombre de sièges : 116
Espacement : 39,27 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Arcelor Mittal
Diamètre du câble : 48 mm
Type d’âme : Compacte
Composition : 6*31 fils
Année de pose : 2016
Revêtement : Zingué

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station retour tension, classiquement effectuée par un vérin hydraulique. Le départ est situé sur le front de neige principal des Saisies, à proximité des télésièges du Manant, des Challiers et du Chard du Beurre. Il est ainsi accessible directement depuis les arrivées des télésièges de Coventan (qui vient de Crest Voland), de la Légette, de la Roche Blanche (retour de l’Espace Diamant) et des Carrets. Cet emplacement stratégique permet ainsi de récupérer un maximum de flux de skieurs et d’éviter qu’ils surchargent le téléski des Gentianes ou le télésiège du Manant (ainsi que les appareils au-dessus). La gare en elle-même est une Multix arborant des couleurs plutôt sombres. Dans le prolongement latéral se trouve un garage permettant le stockage d’une partie des véhicules, l’autre partie étant stockée dans les voies de la gare aval. Un seul aiguillage a été installé et les voies sont classiquement montées en peigne. L’embarquement est assisté par un tapis bicolore et pour garantir le débit de 3300 personnes par heure, le contour est tronqué.

Image
Zoom sur la zone de la gare aval. De gauche à droite : les télésièges des Challiers, du Chard du Beurre, de Bisanne et du Manant.

Image
La gare aval avec le garage au premier plan.

Image
De trois quarts face.

Image
La gare Multix et le P1.

Image
Vue rapprochée de la gare, sans son arceau.

Image
De trois quarts arrière avec la cabane de commandes et la ligne derrière.

Image
Le garage de loin.

Image
Vue rapprochée.

Image
Le portique de présentation.

Image
Le tympan arrière.

Image
Les portillons de cadencement.

Image
Un siège dans le contour tronqué et le tapis.

Image
Le lanceur.

Image
Vue arrière sur la gare aval depuis la ligne.

La ligne

La ligne, longue de 2118 mètres, se compose de 16 pylônes. A noter que la numérotation des pylônes est inversée, le pylône le plus en aval étant noté 16 et celui avant la gare amont portant le numéro 1.
Après être rapidement sorti du front de neige, le tracé survole à deux reprises un petit torrent dans une partie légèrement boisée. On passe ensuite en contrebas d’une petite crête où se trouve la piste des hirondelles. La ligne monte ensuite régulièrement vers le Mont Bisanne en passant au milieu de la piste de la Bergerie et arrive à la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P16 : 12C/12C
P15 : 8S/8S
P14 : 10S/8S
P13 : 4SC/4SC
P12 : 4SC/4SC
P11 : 10S/8S
P10 : 6S/4S
P9 : 4SC/4SC
P8 : 12S/10S
P7 : 8S/6S
P6 : 8S/6S
P5 : 10S/6S
P4 : 4SC/4SC
P3 : 8S/6S
P2 : 10S/10S
P1 : 10S/10S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
Le P16 en sortie de la gare de départ.

Image
Le P15.

Image
La portée vers le P14 avec la piste du Stade à gauche.

Image
Le P14.

Image
On s’apprête à survoler le torrent avec la suite de la ligne au fond.

Image
Le P13.

Image
On entre dans la petite partie abritée par de la végétation.

Image
Le P12.

Image
La ligne évolue entre les sapins.

Image
Le P11, la piste des Hirondelles en haut à gauche.

Image
On aborde un dévers.

Image
Le P10.

Image
La portée vers le P9.

Image
Le P9, qui détermine la montée vers le Mont Bisanne.

Image
Les bons yeux arriveront à voir le téléski des Gentianes en haut à droite.

Image
Le P8.

Image
Le P7.

Image
On monte dans les alpages du Mont Bisanne.

Image
Le P6.

Image
On s’approche de la piste de la Bergerie.

Image
Le P5.

Image
Le Mont Bisanne est en vue.

Image
Le P4.

Image
On est désormais au milieu de la piste bleue.

Image
Le P3.

Image
La portée vers le P2.

Image
Le P2.

Image
On arrive au débarquement.

Image
Le P1.

La gare amont

La gare amont est la station motrice de l’installation. La mise en mouvement du câble se fait par un moteur DirectDrive, qui permet de s’affranchir du réducteur. Cela procure est un très grand confort auditif et un gain de consommation énergétique. La gare d’arrivée est située au Mont Bisanne, à proximité des arrivées des télésièges du Chamois, des Rosières (qui vient de Bisanne 1500) et du téléski de la Palette. Cet emplacement permet ainsi de donner accès à un très grand choix de pistes qui permet de rejoindre notamment les télésièges de la Légette et du Chard du Beurre pour les liaisons vers les autres stations de l’Espace Diamant. Côté style, la station est identique à celle en aval,à savoir une gare Multix aux couleurs sombres. Enfin, des antennes relais ont été installées sur le toit de la gare.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Le tympan arrière de la gare avec la zone de débarquement.

Image
La gare amont de trois quarts.

Image
De côté.

Image
En contre plongée.

Image
La gare amont et le P1.

Image
En partant de l’autre côté.

Image
L’avant de la gare et le P1 depuis la piste de la Bergerie.

Sièges et pinces

Le télésiège de Bisanne est équipé de 116 sièges LPA-OCR avec assises bicolores (rouges et noires) et reposes-skis individuels. Un système de verrouillage du garde-corps a été installé afin d’éviter son ouverture intempestive en ligne et sécuriser le trajet. Les véhicules sont reliés au câble par des pinces LPA-M.

Image
Vue globale sur un siège.

Image
L’assise.

Image
Les reposes-skis individuels.

Image
Le système de verrouillage du garde-corps est monté sur la suspente.

Image
La pince LPA-M après la came de débrayage en gare amont.

Autres vues

Voici quelques images du télésiège depuis les pistes desservies et le versant opposé.

Image
La fin de la ligne avec les Aravis tout au fond à gauche.

Image
La même vue avec le P2 à droite.

Image
Du côté opposé de la ligne avec cette fois-ci le Mont Blanc en point de mire. Les trouées de pistes au fond sont celles desservies par le télésiège de la Légette.

Image
Un regard vers la gare amont.

Image
La ligne depuis la piste de la Bergerie.

Image
Vue vers l’amont.

Image
Un angle de vue plus global.

Image
Le dernier tiers de la ligne.

Image
Depuis l’arrivée du télésiège du Chard du Beurre.

Conclusion et remerciements

Le télésiège de Bisanne est un appareil efficace remplaçant un télésiège quadriplace déjà performant pour son époque, ainsi que le premier téléski de la station. Doté d’un débit supérieur à l’ancien appareil, le nouveau venu permet une desserte rapide et à grande capacité du secteur de Bisanne. La clientèle familiale des Saisies dispose de sièges à assises bicolores et reposes-skis entre les jambes pour plus de sécurité. Grâce à cet investissement, l’exploitant solidifie la desserte de Bisanne 1500, des Carrets et du secteur du Chamois depuis le front de neige principal des Saisies. Le remplacement du télésiège de la Légette en 2019 a également permis de créer une seconde liaison vers le versant opposé, accessible depuis le télésiège de Bisanne. Cela participe au soulagement du télésiège du Chard du Beurre, déjà bien fréquenté pour la liaison vers l’Espace Diamant et son ski propre.

Image
Le panorama qui s’ouvre depuis la gare amont. On y voit notamment, en plus du toit de l’Europe, le Mont Joly (derrière le col de la Lézette) et le Beaufortain (à droite).

Je remercie LeitnerMan du 28 pour sa photo de la pince débrayable et 91@g pour ses photos de l’ancien télésiège.

Texte & bannière : Clément05
Photos : LeitnerMan du 28 et Clément05 (le 8 décembre 2019)

A bientôt.

© - 2020 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :