En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6 de Coulouvrier

Samoëns (Le Grand Massif)

Doppelmayr

T2 ES
Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
  • Motrice enterrée
Année de construction : 2017

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 01/03/2018 et mise à jour le 19/05/2018
(Mise en cache le 22/05/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Samoëns
  2. L'histoire des liaisons Grand Massif
  3. 2017 : le remplacement des télésièges des Gouilles Rouges et de la Lanche
  4. Coulouvrier, accès au Grand Massif depuis Samoëns et Morillon
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Coulouvrier
  6. Coulouvrier, un appareil moderne et un futur agrandissement du Grand Massif


Samoens

Samoëns est une station de ski située en vallée du Haut-Giffre, à 1600 mètres d’altitude au plateau des Saix et au-dessus du village éponyme.
Elle dispose d’un domaine skiable composé de 14 remontées mécaniques desservant environ 25 pistes de tous niveaux. Relié au groupement de stations « Le Grand Massif », il est possible de skier sur 147 pistes dont 20 vertes, 64 bleues, 50 rouges et 13 pistes noires qui sont desservies par 69 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L'histoire des liaisons Grand Massif

Le Grand Massif, un regroupement de 5 stations placée sur le massif du Giffre. En 1981, la première liaison "Grand Massif" a été ouverte avec 3 des 5 stations du Grand Massif : Samoëns, Les Carroz d'Arâches et Flaine. Depuis Samoëns, deux appareils permettaient de remonter sur la Tête du Pré des Saix : les télésièges de la Croix et de la Gouille Rouge, constuits respectivement en 1979 et 1981. Du côté des Carroz d'Arâches, seul le télésiège de l'Airon (datant de 1980) permettait de remonter à la Tête du Pré des Saix. Depuis Flaine, deux autres installations permettaient de basculer sur le Grand Massif : le téléski de la Tête des Saix et le télésiège de Corbalanche, mis en service en 1975 et 1980.

Néanmoins, une station restait à l'écart de ce domaine en expension : Morillon. En effet, bien que le Grand Massif était accessble depuis Morillon via les Carroz d'Arâches (enchaînement du téléski de Gron ou Cupoire et le télésiège de l'Airon), la liaison était trop longue et peu confortable.
Du côté de la combe de l'Airon, la liaison a été consolidée en 1985 avec l'installation du télésiège fixe des Gentianes doublant le téléporté de l'Airon sur un tracé totalement différent.
Ce n'est qu'en 1989, soit 8 ans après l'ouverture officielle du Grand Massif que Morillon se relie directement à la Tête du Pré des Saix grâce à la construction du télésiège de la Lanche.

En 1999, soit 10 ans sans investissements pour améliorer l'accès à la Tête des Saix, le télésiège de Corbalanche et le téléski de la Tête des Saix ont été remplacés par un unique téléporté 4 places. En 2009, le télésiège de Chariande Express a été construit pour relier directement la station de Samoëns et la Tête des Saix. Pour l'occasion, le télésiège fixe de la Croix a été démonté. Enfin, en 2016 les télésièges fixes de l'Airon et des Gentianes ont été déposés et remplacés par le télésiège débrayable de la Tête des Saix.


2017 : le remplacement des télésièges des Gouilles Rouges et de la Lanche

Après le remplacement du télésiège des Demoiselles et la construction du Club Mediterranée sur le plateau des Saix en 2016, l'exploitant du domaine de Samoëns a décidé d'ouvrir un nouvel axe pour l'accès au Grand Massif. Pour créer ce nouvel accès à la Tête du Pré des Saix, il a été décidé d'agrandir le domaine de Samoëns dans la combe du Coulouvrier avec l'installation d'un télésiège débrayable 6 places et la création de 4 pistes. Partant d'environ 1160 mètres d'altitude, il sera accessible à la fois depuis Samoëns et Morillon. Ainsi, les télésièges fixes de la Lanche et des Gouilles Rouges placés respectivement à Morillon et Samoëns vont pouvoir être remplacés.

Image
La gare aval du télésiège des Gouilles Rouges (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La ligne (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La gare amont (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La gare aval et le début de la ligne du télésiège de la Lanche (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La ligne (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).

Image
La gare amont du télésiège de la Lanche (cliquez sur l’image pour afficher le reportage).


Ce projet d’équiper cette combe datait déjà depuis de nombreuses années. Initialement il était prévu d'installer un télésiège en V entre les Saix et Biollaires en passant par la combe de l'Echarny (ou du Coulouvrier). Puis, un second projet portait sur la réalisation d'un télésiège dévrayable entre l'Echarny et Cupoire ainsi qu'un télésiège fixe reliant l'Echarny et la Chariande.
Ces projets ont finalement été abandonnés et remplacés par ce télésiège débrayable du Coulouvrier, permettant d’offrir d’avantage de ski propre. Par la même occasion, afin d'améliorer la répartition des flux de skieurs à la Tête du Pré des Saix, le sommet de l'ancien télésiège de la Lanche sera raboté et terrassé.

Le chantier pour la construction du télésiège du Coulouvrier a débuté en mai 2017 avec le démontage du télésiège de la Lanche. Les fouilles pour l’implantation de la gare amont et le coffrage du pylône 18 ont été réalisées en juillet 2017. Dans la foulée, les premiers ferraillages ont été installés.
A la mi-août, la gare aval était en cours de montage, le tracé de la ligne et pistes d'accès au télésiège ont été déboisés. Pendant ce temps, les massifs en gare amont étaient en cours de coulage.

Image
La zone de la gare aval à la mi-août 2017.

Image
Zoom sur l'arrivée du télésiège de Coulouvrier depuis la Tête du Colonney.

Image
La drop zone (DZ) d'une partie des éléments du futur télésiège du Coulouvrier à Samoëns.

Image
La gare aval à la fin août.

Image
Le tracé du futur télésiège du Coulouvrier.

Image
La seconde drop zone (DZ) sur le plateau des Esserts (Morillon).


Les pylônes ont été héliportés le 5 septembre 2017. A la mi-septembre, la gare amont était presque terminée et la ligne de sécurité était tirée.
A la mi-octobre, les gares et terrassements étaient terminés (en aval uniquement) et le câble a été livré sur le chantier le 16 octobre et a été tiré le 19 du même mois.

Un mois plus tard, le câble était entièrement posé et les terrassements en gare amont étaient terminés. Les sièges ont été posés à la mi-novembre. Les essais en charge ont débuté quelque temps plus tard.

→ Revivez ce chantier sur nos forums : https://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=27037


Coulouvrier, un appareil moderne et un futur agrandissement du Grand Massif

Le télésiège débrayable du Coulouvrier prend donc un tracé nouveau entre le bas de la combe du même nom et le sommet de la Tête du Pré des Saix. Il est accessible depuis la station de Samoëns via la piste bleue Aouïa et de Morillon par l'enchaînement du télésiège du Sairon et de la piste bleue des Chars. Notons que pour l'hiver 2017-2018, aucune piste de ski propre n'est désservie par le télésiège du Coulouvrier et est donc entièrement dédié à la liaison Grand Massif depuis Morillon et Samoëns. A terme, deux pistes rouges seront tracées dans la combe du Coulouvrier, l'une partant de l'ancien départ du télésiège de la Croix (démonté en 2009) et revenant au départ du Coulouvrier et la seconde débutant au niveau de l'ancienne gare aval du téléporté de la Lanche.

Coulouvrier dessert tout de même de nombreuses pistes donnant sur toutes les stations du Grand Massif (à l'exception de Sixt-Fer-à-Cheval qui ne reste accessible que depuis Flaine) :

→ Versant Samoëns :
  • La piste bleue de la Vérosse. Cette piste débute au sommet du télésiège de Chariande 2 pour se terminer dans la piste bleue du Dahu. Notons qu'elle est survolée deux fois par le télésiège de Chariande 2.
  • La piste bleue du Dahu, qui se dirige vers le télésiège des Gouilles Rouges avant de revenir sur la station.
  • La piste bleue des Gouilles. Cette piste permet de faire le lien entre l'arrivée du télésiège de Chariande 2 et le départ de celui des Gouilles Rouges.
  • La piste rouge de la Marmotte, qui redescend directement sur la station en passant à proximité de l'ancien aire de départ du télésiège de la Croix.
  • La piste noire du Chamois, longeant sur la droite le haut du télésiège de Chariande Express.

→ Versant Morillon-Les Carroz d'Arâches :
  • La piste bleue du Perce-Neige, qui revient sur le sommet du télésiège des Molliets. De ce point, il est possible de redescendre soit sur les Carroz d’Arâches soit sur Morillon.
  • La piste rouge des Chamois, qui revient au départ du télésiège de l'Airon.

→ Versant Flaine :
  • La piste bleue de la Silice. Piste facile qui donne accès au front de neige de la combe de Vernant via l'enchaînement avec la bleue de la Dolomie.
  • La piste rouge du Sortilège. Plus difficile que la précédente, elle permet aussi de redescendre sur le front de neige de la combe de Vernant, au niveau des départs des télésièges de Vernant et de Corbalanche.

Image
Situation du télésiège du Coulouvrier sur le plan des pistes de Samoëns.

Image
Situation du télésiège du Coulouvrier sur le plan des pistes du Grand Massif.



Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : COULOUVRIER
Maître d’œuvre : DSCA
Maître d’ouvrage : GRAND MASSIF DOMAINES SKIABLES
Autre intervenant : INGELO
Exploitant : GRAND MASSIF DOMAINES SKIABLES
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 2017

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 3000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 5,25 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Équipement d'aide à l'embarquement : Tapis de positionnement
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1163 m
Altitude amont : 2108 m
Dénivelée : 945 m
Longueur développée : 2848 m
Longueur horizontale : 2656 m
Pente moyenne : 35,58 %
Pente maximale : 86 %
Temps de trajet : 9 minutes 03 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : UNI-G
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 2x800 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 36 000 daN
Pression nominale : 150 bar
Diamètre de la poulie motrice et de retour : 6100 mm
Nombre de pylônes : 21

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : 6E98
Nombre de véhicules : 157
Masse à vide : 492 kg
Espacement : 7,2 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable A108 C

Caractéristiques du câble

Fabricant : FATZER
Composition : 6x36 fils
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre du câble : 54 mm
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 396 mm
Pas de toronage : 160 mm
Section du câble : 1332 mm²
Section du toron : 222 mm²
Résistance à la rupture : 240 400 daN


Ligne et infrastructures du télésiège du Coulouvrier

La gare aval

La gare aval du télésiège du Coulouvrier est située à 1163 mètres d’altitude, à l'arrivée des pistes bleues Aouïa venant de Samoëns et des Chars venant de Morillon.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare Uni-G assurant la tension du câble grâce à 2 vérins hydrauliques. Nootns que la gare aval est équipée d'une petit rail de stockage du côté montée, abrité par une cabane en bois dépendant architecturalement du chalet des opérateurs.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste bleue Aouïa.

Image
Vue de plus près.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
La gare aval vue depuis la piste bleue des Chars.

Image
Vue de profil.

Image
Vue arrière.

Image
L'atelier de maintenance des véhicules.

Image
Quelques sièges en attente.

Image
Le tapis de positionnement.



La ligne

Le télésiège du Coulouvrier est très long avec ses 2848 mètres. La montée se décompose en 6 parties : entre la gare aval et le pylône 2, la pente est très forte pour sortir du décaissement où se trouve le départ. Ensuite, du pylône 2 au septième ouvrage, la pente est assez faible et régulière. Le pylône 7 imprime une montée assez faible qui est remise à plat par le pylône 10. Puis, le pylône 14 impulse la pente maximale du tracé, avec 86 % au moment du survol d'une petite falaise. Le pylône 15 radoucit la pente qui reste assez constante jusqu'au pylône 18.
Ensuite, la pente est décroissante jusqu'à l'enchaînement des pylônes 20 et 21 qui remettent le câble à l'horizontale pour l'entrée en gare amont.

Doppelmayr a ainsi équipé la ligne de 21 pylônes, dont 14 supports, 1 compression et 6 supports-compressions :

  • P1 : 16C/16C
  • P2 : 12S/10S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 8S/6S
  • P7 : 4SC/4SC
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 4SC/4SC
  • P10 : 12S/10S
  • P11 : 4SC/4SC
  • P12 : 4SC/4SC
  • P13 : 8S/6S
  • P14 : 8SC/8SC
  • P15 : 12S/10S
  • P16 : 6S/4S
  • P17 : 6S/4S
  • P18 : 10S/8S
  • P19 : 8S/6S
  • P20 : 12S/10S
  • P21 : 12S/12S


Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Retour sur le pylône 13.

Image
Portée vers le pylône 14.

Image
P14.

Image
Tête du pylône 14.

Image
Portée vers le pylône 15.

Image
Fin de la portée vers le pylône 15.

Image
P15.

Image
Portée vers le pylône 16.

Image
P16.

Image
Portée vers le pylône 17.

Image
P17.

Image
Portée vers le pylône 18.

Image
P18.

Image
Portée vers le pylône 19.

Image
P19.

Image
Portée vers le pylône 20.

Image
P20.

Image
P21.



La gare amont

La gare amont est située à 2108 mètres d’altitude, sur la Tête du Pré des Saix et à proximité de l’arrivée du télésiège débrayable de Chariande Express.
Au niveau technique, on retrouve une station Uni-G assurant la mise en mouvement du câble grâce à deux moteurs à courant continu de 800 kW. Notons que la machinerie est placée en sous-sol, fait assez rare sur ce genre d'appareil.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue en contre-plongée sur la gare amont.

Image
Vue un peu plus éloignée de la gare amont.

Image
La gare amont vue du télésiège de Corbalanche. On remarque sur la droite l'arrivée du télésiège débrayable de Chariande Express.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Coulouvrier est équipé de 157 sièges 6 places 6E98 fournis par Doppelamyr. Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables A108 C.
Notons que l’appareil est aussi équipé d’un véhicule de service qui est mis en ligne seulement pour effectuer des opérations de maintenance sur les pylônes.

Image
Un siège 6E98 en ligne.

Image
Une pince A108 C vue de dessous.



Autres vues…

Image
Les deux derniers pylônes.

Image
La fin de la ligne.

Image
La ligne entre les pylônes 18 et 19. On remarque en arrière-plan le plateau des Saix.

Image
Vue vers le pylône 18.

Image
Le pylône 18 vu de profil.

Image
La ligne du pylône 19 à la gare amont.

Image
Vue vers le début de la ligne.

Image
Les pylônes 1 et 2 vus de la piste bleue des Chars.



Coulouvrier, un appareil moderne et un futur agrandissement du Grand Massif

Avec ce nouveau télésiège débrayable, Le Grand Massif a rénové le dernier axe de liaison vétuste vers la Tête du Pré des Saix : la Lanche. Avec ce nouvel appareil, les skieurs venant de Morillon gagnent du temps sur la liaison car l'appareil de liaison vers la Tête du Pré des Saix est plus rapide que l'ancien télésiège de la Lanche.
Coulouvrier est donc une réussite apportant vitesse et débit pour l'accès au Grand Massif depuis Morillon et Samoëns. Ce nouvel appareil devrait éviter également la saturation du télésiège de Chariande Express après le démontage des Gouilles Rouges et l'ouverture du Club Méditerranée au plateau des Saix.

Après cette réalisation, l’exploitant de Samoëns et de Morillon va tracer dès l'été 2018 deux nouvelles pistes rouges, l'une depuis Samoëns et l'autre depuis Morillon permettant ainsi un agrandissement intéressant du domaine skiable.

Image
Coulouvrier, un appareil rapide et confortable pour une liaison Grand Massif de meilleure qualité !



Je tiens à remercier l’alexois pour les photos ainsi que Bovinant pour la réalisation de la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois
Date des photos : 24 janvier 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :