Localisation(s)
Photo



 
Auteur de cette partie : alspace
Section écrite le 16/02/2024 et mise à jour le 22/02/2024
(Mise en cache le 22/02/2024)

Image


Au sommaire de ce reportage :
  1. Pralognan-la-Vanoise
  2. Historique : l’aménagement du plateau de Bochor
  3. Ancolie, desserte du secteur de Bochor
  4. Ligne et infrastructures du télésiège de l’Ancolie
  5. Ancolie, une meilleure desserte du secteur de Bochor


Pralognan-la-Vanoise

Pralognan-la-Vanoise est un village situé au fond de la vallée de Bozel, à 1410 mètres d’altitude. Ce village est connu pour avoir accueilli les épreuves de Curling lors des Jeux Olympiques de 1992, mais également pour sa situation géographique au cœur du Parc National de la Vanoise.
Pralognan-la-Vanoise dispose d’un domaine skiable de 35 kilomètres de pistes situées entre 1410 et 2350 mètres d’altitude. Ces pistes sont desservies par 11 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : l’aménagement du plateau de Bochor

Le village Pralognan-la-Vanoise commence à être équipé de ses premiers remonte-pentes à la fin des années 1930-milieu 1940. On y voit notamment la mise en service du téléski du Barioz en 1936, puis de l’Aiguille de Mey en 1946.
En 1953, le téléphérique du Mont Bochor est construit. Cet appareil, fourni par Neyret-Beylier, relie le village au plateau de Bochor, à 2000 mètres d'altitude. Sur ce plateau est par ailleurs installé le téléski à perches découplables du Bochor, fourni par Pomagalski. Cette installation desservait de larges champs de neige peu difficiles et très bien ensoleillés. Le sommet du domaine skiable était alors établi à environ 2250 mètres d'altitude.
Pierre Montaz, qui a participé à la construction de ce téléski, détaille le chantier dans son livre "Les Pionniers du Téléski" :
"J'étais absent du chantier lorsque le câble fut mis en tension par les gars, avec un treuil à cliquets fixé au sommet de l'installation. Dans l'ardeur qui les animait, ils ont sentis une secousse, une légère vibration du câble qui laissait présager une anomalie. En effet, le pylône de la station de départ se couchait sous l'effet de la surtention. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'avais coulé le contrepoids à même le sol. Le gel l'avait solidarisé avec la "terre". Malgré la force de nos jeunes athlètes, ce n'est pas la "terre" qui est montée mais le pylône de départ qui est descendu, ce qui nous donna l'occasion de prolonger le chantier... le temps de la réparation."

Image
La gare aval et la ligne du téléski de Bochor (D.R).

Image
La gare aval (D.R).

Image
Vue aérienne de la gare aval et du début de la ligne (D.R).

Image
Plan des pistes des années 1950 où l'on remarque bien l'enchaînement des tracés du téléphérique du Mont Bochor et du téléski du Bochor, ainsi que le remonte-pente de l'Aiguille de Mey en bas à gauche.

Image
Vue en couleurs de la gare aval du téléski du Bochor (D.R).

Image
Retour sur la gare aval (D.R).

Image
Vue sur la ligne depuis la piste venant du téléphérique (D.R).

Image
La partie haute de la ligne (D.R).


En 1975, le téléski du Bochor est doublé sur un tracé différent par le premier téléski du Creux Noir. Ce nouvel appareil, bien que plus difficile que le téléski du Bochor en raison de sa longue ligne et de ses 3 virages, devient rapidement l'installation la plus réputée du plateau. En effet, arrivant plus haut que Bochor, Creux Noir desservait donc le nouveau sommet du domaine, à près de 2350 mètres d'altitude. Le téléski du Foin est construit la même année pour faire la liaison entre le bas des pistes du Creux Noir et le sommet du téléphérique du Mont Bochor.

Image
La ligne du téléski du Creux Noir (D.R - cliquez sur l'image pour afficher le reportage).


En 1977, le téléski du Bochor est remplacé sur un tracé différent par un télésiège fixe biplace, reprenant le nom de son prédécesseur. Cet appareil avait plutôt une vocation pour débutants, car il desservait uniquement deux pistes bleues.
Le téléski du Creux Noir est doublé en 1982, sur un tracé raccourci par l'amont d'une centaine de mètres, par le téléski à perches découplables du Creux Noir 2.
Dans les années 1970, le téléski du Martinet, est construit sur le plateau. Celui-ci est remplacé en 1995 sur un tracé plus long par le téléski des Campanules.

Revenons un instant sur les caractéristiques du télésiège de Bochor :

Caractéristiques administratives

TSF-Télésiège à pinces fixes : BOCHOR
Exploitant : SOGESPRAL
Constructeur : MONTAZ-MAUTINO
Année de construction : 1977
Année de démontage : 2003

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2 m/s
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1874 m
Altitude amont : 2018 m
Dénivelé : 144 m
Longueur développée : 626 m
Pente maximale : 32 %
Temps de trajet : 5 minutes 13 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 6

Image
Vue aérienne du plateau du Bochor. On remarque au premier-plan la gare aval du télésiège de Bochor (D.R).

Image
La ligne du télésiège de Bochor vue du plateau. Au centre de l'image, nous trouvons le téléski du Martinet (D.R).

Image
La partie haute du télésiège de Bochor. On remarque bien qu'il arrivait plus bas que le téléski du Creux Noir (D.R).

Image
Le plan des pistes de Pralognan-la-Vanoise de 1987. On remarque bien les tracés des téléskis du Creux Noir ainsi que du télésiège du Bochor (plan Atelier Pierre Novat).


En 2003, la mairie de Pralognan décide de remplacer le télésiège du Bochor et le téléski du Creux Noir 2 par un télésiège débrayable 6 places, dénommé Ancolie.
Ce nouveau téléporté donne directement accès au sommet du domaine skiable, à 2350 mètres d'altitude, depuis le départ du feu télésiège du Bochor.
Notons que le téléski du Creux Noir 1 est conservé pour doubler le télésiège de l'Ancolie.


Ancolie, desserte du secteur de Bochor

Le télésiège de l’Ancolie est situé sur le front de neige d’altitude du plateau du Bochor. Il est donc très facilement accessible depuis la station via le téléphérique du Mont Bochor, dont l’arrivée se trouve à seulement 300 mètres du départ de l’Ancolie.
Pour les skieurs venant de la vallée des Glières où évolue le téléporté du Génépi, l’accès au plateau du Bochor se fait par le télésiège de la Gentiane.

Image
Le plateau de Bochor, avec au centre le téléski des Campanules et à droite le télésiège de l’Ancolie.


Le télésiège de l’Ancolie est l’épine dorsale du secteur de Bochor. En effet, il relie directement le plateau, où l’on retrouve un restaurant ainsi que l’espace débutant d’altitude, au sommet du domaine skiable pralognanais.
Ainsi, du sommet de ce télésiège, toutes les pistes du secteur (à l’exception de la piste verte du Crocus), sont accessibles par gravité. On y retrouve des pistes de niveau intermédiaire et avancé, un Boardercross ainsi que des pistes réservées aux très bons skieurs. En effet, du sommet de l’Ancolie, trois pistes noires sont accessibles. Néanmoins, en raison de leur tracé rejoignant soit le village de Pralognan ou la vallée des Glières (où se trouve le télésiège du Génépi), des rotations sont impossibles avec le seul téléporté de l’Ancolie.

Notons que lors des périodes de forte fréquentation, le téléski du Creux Noir est mis en service afin de limiter l’attente au départ du télésiège de l’Ancolie. En effet, bien que partant en contrebas du plateau de Bochor, ce téléski dessert les mêmes pistes que son voisin.

Au niveau ski, le télésiège de l’Ancolie dessert les pistes suivantes :
  • La piste bleue de la Combe, redescendant jusqu’au sommet du téléski des Campanules.
  • La piste rouge du Bochor, qui serpente principalement sur la droite du tracé du télésiège de l’Ancolie.
  • La piste noire Épena, reliant le sommet du télésiège de l’Ancolie au télésiège du Génépi.
  • La piste noire des Glières, reliant également les pistes desservies par le télésiège du Génépi dans la vallée éponyme à la piste.
  • La piste noire des Pariettes, qui redescend directement au hameau des Darbelays à Pralognan.
  • Le Boardercross, qui longe le début de la ligne du téléski du Creux Noir.

Image
Situation du télésiège de l’Ancolie sur le plan des pistes de Pralognan-la-Vanoise.



Voici donc les caractéristiques de cet appareil :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attaches débrayable : ANCOLIE
Maître d’œuvre : CETARM 73
Exploitant : SOGESPRAL
Constructeur : LEITNER
Année de construction : 2003
Montant de l’investissement : 3 680 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2000 personnes/heure (* 2400 personnes/heure)
Débit à la descente : 660 personnes/heure (* 800 personnes/heure), 33 %
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Sens de montée : Par la droite
Dispositif d’aide à l’embarquement : Non

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1990 m
Altitude amont : 2340 m
Dénivelé : 350 m
Longueur développée : 1530 m
Longueur horizontale : 1490 m
Portée la plus longue : 180 m
Hauteur de survol maximale : 17 m
Pente moyenne : 23,49 %
Pente maximale : 42 %
Temps de trajet : 5 minutes 06 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : CD-6
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 600 kW
Diamètre des poulies motrice et retour : 480 mm
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérin : 1
Tension nominale : 43 400 daN
Pression nominale : 138 bar
Nombre de pylônes : 13

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules : 60 (+ 1 véhicule de service)
Masse à vide : 490 kg
Espacement : 10,8 secondes
Dispositif d'accouplement : LA612

Caractéristiques du câble

Fabricant : REDAELLI
Diamètre du câble : 46 mm
Composition : 6x31 fils
Type de câblage : Lang à droite
Type d'âme : Compacte
Pas de câblage : 343,90 mm
Pas de toronage : 121,76 mm
Section du câble : 882 mm²
Section du toron : 147 mm²
Résistance à la rupture : 15 820 daN

* Données en débit final.


Ligne et infrastructures du télésiège de l’Ancolie

La gare aval

La gare aval est située à 1990 mètres d’altitude, sur le plateau du Bochor. Elle se situe à proximité immédiate du départ du téléski des Campanules, ainsi qu’en contrebas des arrivées du téléphérique du Mont Bochor et du télésiège de la Gentiane.
Au niveau technique, nous retrouvons ici une gare motrice tension CD-6 fournie par Leitner. En sortie de contour, on trouve un rail de maintenance permettant notamment de stocker le véhicule de service.

Image
La gare aval vue de la piste arrivant du télésiège de la Gentiane.

Image
La gare aval dans son environnement depuis la piste bleue de la Combe.

Image
Zoom sur la gare. On remarque en arrière-plan, cachée dans les arbres, l’arrivée du télésiège de la Gentiane.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
La gare aval vue de la piste rouge du Bochor.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Le rail de maintenance des pinces, sur lequel est stationné le véhicule de service.

Image
La zone d’embarquement.



La ligne

Le télésiège de l’Ancolie a une ligne de longueur moyenne pour ce type d'appareil avec ses 1530 mètres de longueur développée. La montée se décompose en 4 parties : entre la gare aval et le pylône 6, la montée est progressive dans un terrain souvent en dévers. Le pylône 6 imprime une courte montée, réduite progressivement par les pylônes 7, puis 8.
Une portée plate est alors traversée jusqu’au neuvième ouvrage. Ce dernier imprime la montée finale vers l’arrivée.

Leitner a équipé la ligne de 13 pylônes, dont 10 supports, 1 compression et 2 supports-compressions :

  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 10S/10S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 10S/10S
  • P8 : 10S/10S
  • P9 : 4SC/4SC
  • P10 : 8S/6S
  • P11 : 8S/6S
  • P12 : 10S/10S
  • P13 : 10S/10S


Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Le pylône 1 vu des pistes.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Tête du pylône 6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
Survol du début de la piste rouge du Bochor.

Image
P12.

Image
P13.

Image
L’enchaînement des pylônes 12 et 13 depuis l’arrivée.



La gare amont

La gare amont est située à 2340 mètres d’altitude, et constitue le sommet de la station de Pralognan-la-Vanoise.
Au niveau technique, on retrouve une station retour fixe CD-6 fournie par Leitner.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
De plus bas.

Image
Vue de côté.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste bleue de la Combe.

Image
Vue de trois quarts arrière en partant vers la piste rouge du Bochor.

Image
En contournant la gare.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue de plus bas, depuis la piste rouge du Bochor.



Véhicules et pinces

Le télésiège de l’Ancolie est équipé de 60 sièges 6 places fournis par Leinter. Ils sont reliés au câble par des pinces débrayables LA612.
L’appareil est également équipé d’un plateau de service, stationné en gare aval lorsqu’il n’est pas utilisé.

Image
Un siège en ligne.

Image
Un siège en gare.

Image
Une pince en ligne.

Image
Une pince vue de dessous.

Image
Le véhicule de service stationné en gare aval.



Autres vues…

Image
Les deux derniers pylônes et l’arrivée.

Image
Le télésiège de l’Ancolie vu de son sommet.

Image
La ligne jusqu’au pylône 10 depuis la piste bleue de la Combe.

Image
La ligne entre les pylônes 7 à 9.

Image
La ligne, à partir du pylône 9.

Image
Vue vers le pylône 6 depuis la piste rouge du Bochor. On remarque juste en-dessous l’arrivée du téléski des Campanules.

Image
La ligne, entre les pylônes 6 et 8. On remarque juste derrière l’un des murs de la piste rouge du Bochor.

Image
La ligne jusqu’au pylône 4.

Image
La ligne après le pylône 2, vue de la piste bleue de la Combe.

Image
La gare aval et le pylône 2.

Image
La ligne vue du télésiège de la Gentiane.



Ancolie, une meilleure desserte du secteur de Bochor

Ancolie est donc l’axe central du secteur du Bochor. Accessible directement depuis la station via le téléphérique du Mont Bochor et partant directement du plateau, Ancolie est mieux mis en valeur que son voisin le téléski du Creux Noir, et est aussi plus confortable. C’est pourquoi ce dernier n’est désormais ouvert que lorsque la fréquentation le nécessite, ou en cas de panne du télésiège.
Grâce à sa vitesse et son confort, Ancolie a permis de remplacer avantageusement l’ancien télésiège fixe du Bochor et le téléski du Creux Noir 2, bien moins confortables. Pour les skieurs débutants, il leur permet désormais de profiter de toute la combe du Bochor sans avoir à emprunter le difficile téléski du Creux Noir.
Un investissement réussi qui a donné un coup de jeune à un secteur pourvu de jolies descentes à skis !

Image
Ancolie, l’appareil central du secteur du Bochor !


Merci à ventoux pour le partage du plan des pistes de 1987.

Texte, bannière et mise en page : Alspace
Photos : Alspace
Date des photos : 07 février 2024.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :