Localisation(s)
Photo

 TSD6 de la Fontaine Froide

Val-d'Isère (Espace Killy)

Bartholet - Ingélo

T3 ES
Description rapide :
Télésiège permettant de desservir un espace de ski propre tout en assurant le retour sur Bellevarde depuis le secteur du Grand Pré.

Année de construction : 2012

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : j'ib
Section écrite le 10/05/2021 et mise à jour le 18/05/2021
(Mise en cache le 18/05/2021)

Télésiège de la Fontaine Froide
Val-d'Isère (73)


Image


Bienvenue à Val-d'Isère

Val-d’Isère est une station de ski de Haute-Tarentaise située au pied du col de l’Iseran (2700 mètres d’altitude), à la limite entre Tarentaise et Maurienne, non loin de la source de l’Isère, à proximité du parc national de la Vanoise. Le village, au caractère authentique, est habité par quelques 1750 personnes à l’année.

    Vue sur le village de Val-d'Isère depuis le sommet du télésiège du Village
    Image


Val-d’Isère dispose de 49 remontées mécaniques (1 funiculaire, 3 téléphériques, 2 télécabines, 22 télésièges dont 12 débrayables, 18 téléskis et 2 télécordes) qui desservent 82 pistes (12 pistes noires, 22 pistes rouges, 34 pistes bleues et 14 pistes vertes). L’ensemble fait partie prenante de l’Espace Killy, un vaste domaine skiable relié à la station voisine de Tignes.

De juin à mi-juillet, on pratique également le ski d’été sur le glacier du Pissaillas. Les pistes d’été, desservies par deux remontées mécaniques dont un télésiège débrayable, évoluent entre 2725 mètres et 3197 mètres d’altitude.

L’une des particularités de Val-d’Isère est de disposer de son propre constructeur de remontées mécaniques : Montaval. Ce fabricant utilise en grande partie la technologie développée par Skirail. Montaval a construit de nombreux appareils sur ce domaine, comme le téléski biplace à enrouleurs du Montet et les télésièges du Village et du Céma.

Côté événements sportifs : Val-d’Isère organise depuis 1955, le Critérium de la Première Neige, une course internationale qui se déroule sur la piste de coupe du monde Oreiller-Killy du site de la Daille. La station a également accueilli les épreuves hommes de descente, de slalom géant et de Super G des Jeux Olympiques d’Albertville en 1992. Plus récemment, Val-d’Isère a organisé les Championnats du Monde de ski alpin 2009 (FIS). Les épreuves, qui furent un vrai succès populaire, étaient réparties sur les deux versants principaux aboutissant au village : la face de Bellevarde, utilisée pour les épreuves masculines, et la face de Solaise, pour les épreuves féminines. L’événement a réuni 504 sportifs venus de 73 pays différents.

    La mythique Face de Bellevarde
    Image


L'aménagement du secteur haut de Bellevarde

En 1952, le Rocher de Bellevarde est conquis grâce à la construction du téléphérique de Bellevarde. Ce dernier dessert donc toutes les pentes donnant sur le village de Val-d'Isère mais sans pour autant donner accès à d'autres téléskis durant quelques années. En 1957, Tignes décide d'installer le premier téléski des Tommeuses qui a permis aux skieurs de Val-d'Isère de relier la station voisine de Tignes. Au début des années 1960, il est enfin décidé d'aménager toutes les pentes sommitales placées derrière le Rocher de Bellevarde. Ainsi sont construits les téléskis du Grand Pré, sur les contreforts du Rocher du Charvet, du Santon, revenant sur le sommet du téléphérique depuis le Grand Pré, de Borsat 1 et 2 ainsi que le téléski du Col de Fresse, améliorant la liaison avec Tignes, et enfin celui de la Marmotte. Ensuite, 1967 et 1968 sont marqués par la construction de la télécabine de la Daille en 2 tronçons reliant le front de neige éponyme au sommet de Bellevarde.

En 1972, le téléski de la Marmotte est supprimé et remplacé par deux plus grands téléskis sur la face Sud de Bellevarde (Mont-Blanc 1 et 2). En 1977, le premier téléski du Grand Pré est supprimé et remplacé par deux téléskis beaucoup plus grands. Le téléski des Santons est également doublé et renommé Fontaine Froide.

    Plan des pistes de 1972 avec les téléskis du Mont-Blanc et le second tronçon de la Daille
    Image


La décennie 1980 est marquée par de très gros changements sur le domaine. Les téléskis du Mont-Blanc sont supprimés en 1982 et remplacés par deux télésièges fixes trois places Yan : le Mont-Blanc puis les Marmottes. Le téléski du Slalom est également construit durant cette période. En 1987, la STVI décide de construire le Funival, un funiculaire reliant directement le front de neige de la Daille au sommet de Bellevarde, rendant donc inutile le second tronçon de la Daille qui fut démonté en 1988. Cette même année est construit le télésiège fixe de la Fontaine Froide par Montaval en remplacement des deux anciens téléskis.

    Organisation du secteur haut de Bellevarde au début de la décennie 1990
    Image


En 1992, les téléskis du Grand Pré sont raccourcis et dénommés les Santons. La partie haute est alors remplacée par un télésiège fixe Montaval. Les deux téléskis du Borsat et le téléski du Col de Fresse sont supprimés en 1994 et sont remplacés par un télésiège débrayable quatre places Doppelmayr.

En 2001, le téléski du Slalom est démonté et remplacé par deux nouveaux téléskis à enrouleurs Doppelmayr, les "Slalom & Snow-Park". 2002 est marqué par la suppression historique du téléphérique de Bellevarde remplacé par un téléphérique débrayable Doppelmayr type "3S", l'Olympique. En 2007, le petit téléski Poma 2009 est construit en prévision des championnats du monde de ski alpin de 2009 sur le sommet du Rocher de Bellevarde et le télésiège des Marmottes est remplacé par un téléporté débrayable Bartholet. En 2010 le téléski 2009 est supprimé puis en 2012 les téléskis du Santon ainsi que le télésiège de la Fontaine Froide sont remplacés par un nouveau téléporté débrayable six places Bartholet.

1977-1988 > 2012 : Les téléskis du Santon et le télésiège de la Fontaine Froide

Depuis l'ouverture du premier téléski du Grand Pré au début des années 1960, les axes Santon et Fontaine Froide n'ont cessé d'évoluer pour s'adapter aux évolutions du domaine skiable et notamment sur les appareils du col du Grand Pré. Construit en 1988 par Montaval, le télésiège de la Fontaine Froide permettait aux skieurs étant sur le col du Grand Pré de revenir sur Bellevarde sans avoir à redescendre sur Val-d'Isère. Les téléskis du Santon, construits en 1977, permettaient eux d'agrandir l'offre de ski ski tranquille complétée par le télésiège du Grand Pré. L'enchaînement de ces deux dernières installations offrait donc un réel secteur de qualité pour les débutants.

    Situation sur un ancien plan des pistes de l'Espace Killy du télésiège de la Fontaine Froide (bleu) et des téléskis des Santons (marron) (© Atelier Pierre Novat)
    Image


Le télésiège de la Fontaine Froide partait à la fin des pistes du Club des Sports et du Grand Pré. Il reliait le sommet de Bellevarde, quelques mètres en contrebas des arrivées du téléphérique de l'Olympique, du Funival et du télésiège des Marmottes. Néanmoins, il était possible de rejoindre cette plate-forme après avoir emprunté ce télésiège puisqu'il suffisait de prendre un petit tapis roulant. Les pistes des Santons et de l'Epaule du Charvet, redescendant sur Val-d'Isère, étant souvent fermées en plein hiver à cause du risque d'avalanche, ce télésiège s'avérait fortement utile car permettant de conserver le secteur du Grand Pré ouvert.

Construit en 1988, ce télésiège était de manufacture Montaval avec des éléments de récupération Skirail tels que les sièges ou encore les pinces mais aussi une conception ressemblant fortement à celle du constructeur américain Yan pour les gares et les pylônes. Ce télésiège était long de quasi 1240 mètres et se composait de 14 pylônes.

    La poulie retour - tension de la gare aval
    Image

    Vue sur le début de la ligne du télésiège de la Fontaine Froide
    Image

    La gare amont motrice et la dernière partie de la ligne
    Image


Les deux téléskis du Santon partaient juste à côté du télésiège de la Fontaine Froide et arrivaient au niveau du premier tiers de la ligne du télésiège du Grand Pré. Desservant le bas de la piste du Grand Pré et celle du Club des Sports, ces téléskis rejoignaient à l'origine en 1977 le sommet du télésiège du Grand Pré. Ils ont été raccourcis à sa construction en 1992 afin de desservir efficacement le bas de ce secteur qui était leur principal intérêt. Néanmoins avec le remplacement du télésiège de la Fontaine Froide en 2012 par un appareil beaucoup plus rapide, l'axe Santon n'a pas été conservé et simplement supprimé du plan des pistes étant donné la présence de ce nouveau télésiège desservant ces pistes plus rapidement. Ils avaient été construits par Montaz-Mautino et étaient longs de quasi 940 mètres.

    Les gares aval des téléskis du Santon durant leur démontage
    Image


Vers la transformation en débrayable de la Fontaine Froide

Après la mise en service en 2008 du télésiège débrayable des Marmottes en remplacement du télésiège fixe éponyme, la Société des Téléphériques de Val-d'Isère a poursuivi la restructuration du secteur haut de Bellevarde avec la construction du nouveau télésiège débrayable six places de la Fontaine Froide. D'origine peu pratique, cet investissement est le bienvenu car il va permettre grâce à un nouveau tracé légèrement décalé sur la droite d'accéder directement au sommet de Bellevarde sans avoir à emprunter comme avant le télésiège plus le petit tapis. De plus, le débit ainsi que le temps de montée seront grandement améliorés.

Ce sont les équipes de la STVI qui se sont occupées du montage de l'installation sous le regard avisé des équipes d'Ingélo et de Bartholet. Les travaux ont commencé en juillet avec notamment le coffrage de chacun des massifs (gares et ligne) et le démontage des anciennes installations. Les embases des pylônes ont pu donc être directement coulées dans le béton autour de début août. L'héliportage de l'ensemble de la ligne s'est en revanche effectué le 27 août. Pendant ce temps là, le montage des deux gares ont commencé avec une légère avance pour la gare aval. Les couvertures ont été posées en octobre et les tests ont été effectués en novembre. L'appareil a pu être ouvert au public pour le 7 décembre 2012.

    Coulage des fûts dans le béton en juillet 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Héliportage des derniers fûts, des potences et des balanciers en août 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Montage de la gare aval en septembre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Montage de la gare amont en octobre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


    Finition en gare aval avec déroulage de la cablette début novembre 2012
    Image
    (Ou cliquez ici pour accéder au sujet de la construction sur le forum)


Fontaine Froide : desserte de ski en altitude et retour vers le sommet de Bellevarde

Le télésiège de la Fontaine Froide est situé sur le secteur haut de Bellevarde, en contrebas du sommet éponyme et du télésiège du Grand Pré. Construit en 2012, cet appareil est le fruit d'un consortium entre Bartholet, ayant fourni les gares, les sièges et les balanciers, et Ingélo, ayant fourni les pylônes et le matériel nécessaire aux coffrages.
Cette installation permet en premier lieu aux skieurs venant du secteur du Grand Pré de revenir sur le sommet de Bellevarde sans avoir à redescendre sur le village de Val-d'Isère, notamment par des pistes qui sont souvent fermées à cause du risque d'avalanche. Mais aussi, ce télésiège permet également la desserte d'une zone de ski propre sur des pistes courtes et variées en pente (bleues et rouges). Au sommet, il est donc possible de rejoindre les autres installations du massif d'altitude de Bellevarde (télésièges Grand Pré, Borsat Express, Marmottes, Mont-Blanc, Tommeuses ; téléskis Slalom et Snow-Park), le front de neige de la Daille (télécabine éponyme, téléski Lanche et funiculaire Funival), ou bien le front de neige de Val-d'Isère avec le téléphérique de l'Olympique et ses nombreuses remontées mécaniques pour débutants et d'accès aux différents massifs (Bellevarde ou Solaise).

Côté ski, le télésiège de la Fontaine Froide dessert 8 pistes :
  • La piste noire de la Face de Bellevarde, placée sous la ligne du téléphérique de l'Olympique et revenant directement au village. Elle est équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel.
  • La piste rouge de la Fontaine Froide, rejoignant ce télésiège et le longeant sur sa droite. Elle est également équipée de canons à neige.
  • La piste rouge de coupe du monde de la "OK" est une piste mythique utilisée chaque année pour le Critérium de la Première Neige dames. Disposant aussi d'enneigeurs, elle rejoint le front de neige de la Daille.
  • La piste rouge Orange qui est parallèle à la "OK" et placée sous le télésiège des Marmottes. Elle a aussi été équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel.
  • La piste bleue Collet rejoignant le télésiège du Grand Pré ou revenant ensuite en gare aval de la Fontaine Froide.
  • La piste bleue 3J donnant accès aux télésièges du Borsat Express et des Marmottes ainsi qu'aux téléskis du Slalom et du Snow-Park.
  • La piste bleue Diebold, équipée d'enneigeurs, rejoint aussi le front de neige de la Daille en passant par tous les points stratégiques du versant.
  • La piste verte de la "Verte", considérée comme la plus longue piste de la station de Val-d'Isère. Comme la précédente, elle dispose de canons à neige et rejoint la Daille.

Voici sa situation sur le plan des pistes de l'Espace Killy :

    Image


Caractéristiques

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : FONTAINE FROIDE
Maître d'œuvre : ERIC
Maître d'ouvrage : Société des Téléphériques de Val d'Isère (CDA)
Exploitant : Société des Téléphériques de Val d'Isère (CDA)
Montage / Génie civil : Société des Téléphériques de Val d'Isère (CDA)
Constructeur : Bartholet
Constructeur de la ligne : Ingélo
Installation électrique : SEIREL
Année de construction : 2012
Montant de l'investissement : 4 800 000 € HT

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit : 3000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 5,5 m/s
Temps de trajet : 3 min 36 sec

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2384 mètres
Altitude amont : 2690 mètres
Dénivelée : 304 mètres
Longueur développée : 1186 mètres
Longueur horizontale : 1141 mètres
Pente maximale : 58 %
Pente moyenne : 27 %

Caractéristiques techniques

Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Nombre de pylônes : 10
Nombre de véhicules : 66
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 460 kW
Tension nominale : 28 000 daN
Type de tension : Hydraulique
Sens de montée : Droite
Type de gares : K3
Type de sièges : K3
Type de pinces : K3
Type d'embarquement : Sens de la ligne
Type de débarquement : Dans le contour (90°)
Diamètre de la poulie motrice : 4800 mm
Diamètre de la poulie retour : 5800 mm
Espacement : 7,2 s

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : REDAELLI
Date de pose : 2012
Diamètre du câble : 46 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Compacte
Composition : 7×26 fils
Résistance à la rupture : 134 300 daN
Section du câble : 807 mm²
Section du toron : 115 mm²
Pas de câblage : 337,21 mm
Pas de toronage : 114,69 mm

Ligne et infrastructures du télésiège de la Fontaine Froide

Gare aval :

La gare aval est la station tension de l'installation. Elle est située à 2384 mètres d'altitude en contrebas du télésiège du Grand Pré à la jonction des pistes Fontaine Froide et Club des Sports.
On retrouve une infrastructure classique de chez Bartholet de type K3 arborant un schéma de couleur blanc à l'habitude de Val-d'Isère soit rouge et blanc et composé de différents logos (station, domaine, constructeur) et l'altitude de l'appareil. La tension dynamique du câble y est effectuée par deux vérins hydrauliques. L'embarquement s'effectue dans le sens de la ligne.

    La gare aval vue depuis la piste verte du Génépy
    Image

    La gare aval vue depuis la piste rouge de la Fontaine Froide
    Image

    Vue rapprochée et on aperçoit à droite le télésiège du Grand Pré
    Image

    La gare aval vue de profil
    Image

    Vue de trois quarts arrière
    Image

    Le portique d'informations placé à l'entrée de la file d'attente
    Image

    La gare aval vue de face avec l'accès à l'installation
    Image

    Le contour ainsi que les caractéristiques de l'installation
    Image

    C'est parti !
    Image


La ligne :

La ligne est longue de 1186 mètres et se compose de 10 pylônes. Cette dernière prend très rapidement de la hauteur afin de passer la principale pente de la ligne. Le relief s'aplanit ensuite jusqu'en gare amont avec des pentes assez faibles mais vallonnées.

Caractéristiques de la ligne :
  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 8S/6S
  • P3 : 6S/4S
  • P4 : 8S/6S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 6S/4S
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 8S/6S
  • P9 : 8S/6S
  • P10 : 12S/12S
    P1 en sortie de gare
    Image

    P2
    Image

    P3
    Image

    P4
    Image

    P5
    Image

    P6
    Image

    Portée P6 - P7 avec à droite le départ de la Face de Bellevarde et l'arrivée de son 3S
    Image

    P7
    Image

    P8
    Image

    P9
    Image

    Portée P9 - P10
    Image

    P10 avec l'arrivée du 3S de l'Olympique à droite
    Image


Gare amont :

La gare amont est la station motrice de l'installation. Elle est située à 2690 mètres d'altitude à proximité immédiate de l'arrivée du téléphérique de Bellevarde et non loin des gares amont du Funival et du télésiège des Marmottes.
On retrouve la même infrastructure qu'en aval arborant un schéma de couleur blanc et rouge avec des logos et l'écriture du nom de l'appareil sur les vitrages. C'est ici qu'est mis en mouvement le câble grâce à un moteur électrique à mouvement asynchrone développant une puissance mécanique de 460 kW.

    Arrivée en gare
    Image

    La plateforme de débarquement qui se fait dans le contour
    Image

    La gare amont vue de trois quarts arrière depuis l'arrivée du téléphérique 3S de l'Olympique
    Image

    La gare amont vue de trois quarts avec le tympan arrière
    Image

    La gare amont vue de l'autre côté avec la zone de débarquement
    Image

    La gare amont vue de profil
    Image

    La gare amont vue de trois quarts avant avec le dernier pylône
    Image

    Vue en contre-plongée
    Image

    En s'éloignant en direction de la piste noire de la Face de Bellevarde
    Image


Sièges et pinces

Le télésiège de la Fontaine Froide est composé de 66 sièges provenant du constructeur helvétique BMF-Bartholet de type K3, et pouvant accueillir jusqu'à six personnes. L'assise, plutôt confortable, est faite d'une sorte de cuir. De même, chaque place la plus à droite est équipée d'un dispositif d'anti sous-marinage.

    Image


Les sièges sont reliés au câble par des pinces de type K3 dont le débrayage et l'embrayage sur le câble s'effectuent grâce à deux ressorts jaunes s'actionnant en entrée et en sortie de gare au passage d'une came. À noter aussi que ces pinces peuvent être considérées auto-dégivrantes puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Image

    Image


Au cœur du télésiège de la Fontaine Froide

Station motrice (2690 mètres d'altitude) :

La station motrice de l'installation est située en amont du télésiège. Le treuil du télésiège de la Fontaine Froide est composé d'un moteur électrique TT Electric à mouvement asynchrone développant 460 kW. Il est relié au réducteur par un arbre rapide sur lequel sont posés les freins de service. Le réducteur réduit la vitesse donnée par le moteur, et la transmet à la poulie motrice située juste en dessous via un arbre lent. Le treuil dispose également d'un groupe électrogène diesel en cas de panne de l'appareil. Ce dernier actionne une pompe hydraulique qui alimente deux petits moteurs installés sur la poulie motrice et reliés à celle-ci via des pignons amovibles s'engrenant sur une couronne dentée solidaire de la poulie. Une centrale de freins asservit par ailleurs le bon fonctionnement des différents freins de l'installation. Enfin il est à noter que le treuil est installé sur un lorry pouvant être déplacé sur deux longues tiges filetées.

    Vue d'ensemble du treuil
    Image

    Les deux longues tiges filetées pouvant faire déplacer le treuil
    Image

    Le moteur électrique
    Image

    Image

    Image

    L'arbre rapide entre le moteur et le réducteur avec le volant d'inertie au milieu
    Image

    Image

    Le frein de service d'un côté du volant d'inertie
    Image

    Le réducteur PIV
    Image

    Le groupe électrogène diesel
    Image

    Image

    Le panneau électrique du groupe électrogène
    Image

    Les flexibles avec le moteur permettant la redistribution du fluide entre la pompe hydraulique et les moteurs d'entrainement
    Image

    Un premier moteur hydraulique de secours
    Image

    Un second moteur hydraulique de secours de l'autre côté de la poulie
    Image

    La poulie motrice juste en dessous
    Image

    La gorge de la poulie motrice et les pignons bien visibles
    Image

    Détail sur les pignons de la couronne dentée de la poulie entraînés par les moteurs hydrauliques
    Image

    Le frein de poulie de gauche
    Image

    Le frein de poulie de droite
    Image

    La banane de redirection du câble vers la poulie motrice
    Image

    La centrale hydraulique de freins
    Image


Les lanceurs et les ralentisseurs sont équipés de poutres à pneus qui sont entraînés par 2 prises de mouvement sur le câble, une côté lanceur et une côté ralentisseur. Les galets de ces dernières entraînent une courroie, qui transmet le mouvement à une boite, puis à des cardans qui vont entraîner l'ensemble des pneus de la gare. Un cadenceur est également présent qui permet de corriger certains défauts d'espacement entre les sièges. Il est à noter que les pinces K3 sont prévues pour rester ouvertes lors du transit dans les gares.

    Les cardans dans le contour transmettant la vitesse de rotation des pneus avec une pince se faisant entraîner
    Image

    Le cadenceur placé en sortie du contour
    Image

    Le cadenceur est son système d'entraînement par courroie vu de l'autre côté
    Image

    La pince qui reste en position ouverte à l'entrée du lanceur
    Image

    Vue sur l'ensemble du lanceur
    Image

    Les pneus du lanceur
    Image

    La came d'embrayage des pinces sur le câble
    Image


Le télésiège de la Fontaine Froide vu depuis les pistes

    Le dixième ouvrage en partant sur la piste rouge de la Fontaine Froide avec en arrière-plan le glacier du Grand Pissaillas
    Image

    La dernière portée depuis la même piste et la vallée du Manchet sur la gauche
    Image

    Zoom sur les pylônes 8 et 9
    Image

    Les pylônes 3 et 4 vus depuis la piste rouge de la Fontaine Froide
    Image

    La gare aval dans sa globalité et le début de la ligne depuis la piste rouge de la Fontaine Froide
    Image


Avant de terminer ce reportage, je tiens à remercier les équipes de la STVI pour leur accueil et gentillesse lors de la visite de l'installation.

Tony le Savoyard & J'ib, mai 2021

Photos : J'ib
Texte, bannière et mise en page : Tony le Savoyard & J'ib
Date des photos : 10 février 2015, 22 avril 2018 & 24 novembre 2018



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :