En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6 de Montissot

Valloire (Galibier Thabor)

Doppelmayr

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège de Montissot permet d'améliorer grandement la bascule de la Sétaz vers le Crey du Quart en proposant débit et vitesse. Il dessert également des pistes de ski propre.

Options techniques :
  • Garde-corps verrouillables
  • Tapis de débarquement
Année de construction : 2019

Remplace les appareils suivants : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 26/03/2020 et mise à jour le 15/05/2020
(Mise en cache le 15/05/2020)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Valloire
  • Le télésiège de Montissot
  • La restructuration de la liaison entre la Sétaz et le Crey du Quart
    Montissot version 2019 : débit et vitesse vers le Crey du Quart
    Caractéristiques
  • Ligne et infrastructures
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Sièges et pinces
    Autres vues
  • Conclusion


Valloire

Valloire est une station savoyarde située dans la vallée de la Maurienne. Perchée au-dessus de Saint Michel de Maurienne, la station est accessible par le col du Télégraphe, situé sur la même route que le col du Galibier (D902). Cette route prend son départ dans la vallée, en lien avec la D1006 et l’A43 qui vient de Chambéry et de Lyon (sortie 29). La gare de Saint Michel de Valloire permet de monter en train (des navettes par bus effectuent la liaison avec la gare) jusqu’à la station, perchée à 1400 mètres d’altitude. Elle se compose d’un village savoyard établi en un centre station ainsi que deux hameaux : La Ruaz et les Verneys. Le tout est traversé par la Valloirette, torrent qui prend sa source sur les flancs du col du Galibier.

Le domaine skiable de Valloire est construit en deux secteurs : La Sétaz et le Crey du Quart. Le premier, accessible par une télécabine, propose un ski assez varié sur les flancs de la Sétaz des Près. Le télésiège de Cornafond, pièce maitresse du secteur, dessert la majorité des pistes qui sont de toutes les couleurs. A noter que la télécabine de la Sétaz dessert les pistes de compétition de la station. Le secteur est également accessible depuis la Ruaz et les Verneys par, respectivement, les télésièges du Moulin Benjamin et des Verneys. Le Crey du Quart est situé sur une autre montagne et se compose d’un grand plateau desservi par plusieurs remontées mécaniques. Cet espace de ski est accessible par une autre télécabine (Crêt de la Brive). Le ski sur le Crey du Quart se fait, contrairement à la Sétaz, en dehors de toute végétation, ce qui permet de profiter d’autres ambiances de ski. Autour du téléski de la Crête se trouve le snowpark de Valloire qui vient compléter les espaces ludiques de Valmeinier. En effet, le Crey du Quart est aussi le point de passage de Valloire vers Valmeinier. Depuis les crêtes, on peut rejoindre soit l’Arméra soit le télésiège des Inversins qui permet de remonter sur le versant Gros Crey du domaine. Le tout forme le domaine du Galibier-Thabor qui est un des principaux domaines de la vallée de la Maurienne.

Image
Valloire depuis la piste des Lutins.

Le télésiège de Montissot

La restructuration de la liaison entre la Sétaz et le Crey du Quart

Le télésiège de Montissot remplace une chaîne de deux appareils : le télésiège fixe du Montissot et celui de Colérieux.

Le premier était un appareil quatre places construit par Poma en 1996. Lui-même remplace un premier appareil construit par Montaz Mautino en 1982 qui a permis de relier la Sétaz au Crey du Quart sans descendre jusqu’au front de neige. Le télésiège de Montissot était alors la remontée principale pour basculer sur le Crey du Quart et rejoindre le télésiège de Brive 2 ou le téléski du Grand Plateau pour accéder à Valmeinier 1800. Il desservait également une piste intéressante pour le ski propre bien qu’assez mal exposée et soumise aux coulées de neige. Le premier télésiège de Montissot a été remplacé par l’appareil Poma dans le but d’augmenter le débit car il s’est avéré que les skieurs se sont globalement reportés sur cette nouvelle option pour rejoindre le Crey du Quart et l’ancien appareil arrivait trop régulièrement à saturation (il n’a en effet fonctionné que 14 ans). La gare aval, motrice et tension, était classiquement une structure Alpha. La ligne rejoignait le dessous du lac de la Vieille et arrivait en aval du télésiège du même nom. Cela permettait un accès optimal au télésiège de Brive 2, au téléski du Grand Plateau et au télésiège de Colérieux. Voici quelques images de ce télésiège :

Image
La gare aval.

Image
Les premières portées, au-dessus de la Neuvachette.

Pour en savoir plus sur l’ancien télésiège de Montissot, je vous invite à consulter le reportage dédié : https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf4-de-montissot-poma-1576.html

Le télésiège de Colérieux est donc le second appareil remplacé : lui se situait sur le plateau d’altitude de Valloire, côté Crey du Quart, et permettait du ski propre sur l’ensemble du secteur. Il assurait une chaîne secondaire d’accès à la crête sommitale avec le télésiège du Lac de la Vieille pour décharger le télésiège de Brive 2 en cas de forte affluence. Le Colérieux permettait en outre la bascule sur Valmeinier lorsque l’on débarquait des télésièges de Montissot ou du Lac de la Vieille. Avec son faible débit de 1120 personnes par heure il arrivait souvent à être saturé, notamment pendant les congés scolaires ou certains week-ends. La gare aval, de type Bi-Alp, assurait la mise en mouvement et la tension du câble. La ligne rejoignait le bas de la montée finale du télésiège de Brive 2, de façon à desservir un maximum de pistes ainsi que la liaison avec Valmeinier (vers l’Arméra). Quelques images de cet ancien appareil :

Image
La gare Bi-Alp motrice et tension.

Image
La fin de la ligne avec le télésiège de Brive 2 au fond.

Pour en savoir plus sur cet appareil, cliquez sur ce lien : https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf3-de-colerieux-montaz-mautino-683.html

En raison du débit limité des deux anciens télésièges et de leur lenteur, l’exploitant a choisi de les remplacer au cours de l’été 2019 par un unique télésiège débrayable six places. Ce nouvel appareil a pour objectif principal de fluidifier la liaison de la Sétaz vers le Crey du Quart et plus loin vers Valmeinier. La piste bleue du Primevère a été allongée en aval également afin de permettre aux débutants et skieurs peu aguerris de rejoindre les télésièges de Brive 2 et du Lac de la Vieille qui desservent quelques pistes à leur niveau.

Montissot version 2019 : débit et vitesse vers le Crey du Quart

Le télésiège de Montissot est ainsi un appareil phare dans le domaine de Valloire.

Il permet en effet la liaison de la Sétaz vers le Crey du Quart de manière directe. Accessible depuis la télécabine de la Sétaz et le télésiège des Verneys directement, il offre un accès rapide et avec un débit important au Crey du Quart. Cet endroit est stratégique pour Valloire puisqu’il offre beaucoup de ski propre ensoleillé ainsi que la liaison avec Valmeinier. Le Montissot permet donc de rejoindre ce secteur tout en desservant des pistes de ski propre : assez longues, elles permettent des descentes variées vers le vallon de la Neuvachette.
En plus de ce rôle, le télésiège permet de rejoindre Valmeinier directement (secteur de l’Arméra) ou bien d’accéder à tous les appareils du plateau de Valloire : télésièges de la Brive 2, du Lac de la Vieille et téléskis de Château Ripaille, de la Crête ainsi que celui du Grand Plateau. Ces remontées (hormis Lac de la Vieille) permettent de basculer sur Valmeinier et notamment de rejoindre les télésièges des Inversins et de la Girodière (par les pistes Combe Orsière, Cotérieux et Praz Violette notamment, prolongées par la piste bleue de la Pierre du Midi et de la Neuvache).
Enfin, le télésiège de Montissot permet un retour efficace vers la télécabine du Crêt de la Brive depuis la Sétaz, évitant la plate piste des Myosotis prolongée par la Silène et quelques minutes de marche dans Valloire. De plus, les débutants pourront rentrer facilement à la télécabine par la piste du Primevère, prolongée par l’aval et équipée de canons à neige. Cet appareil permet donc d’ouvrir encore plus largement le domaine aux petits skieurs, après l’installation du télésiège de Cornafond en 2012 qui avait grandement amélioré la liaison dans le sens du Crey du Quart vers la Sétaz.

Le télésiège de Montissot dessert 4 pistes :
- Blanchon : Cette longue piste, agréable par ses descentes successives permet d’accéder au téléski du Grand Plateau. Elle est prolongée par la piste du Mulot qui gagne la vallée de la Neuvachette et finit aux départs des télésièges de Cornafond et de Montissot. Dès le début, la piste de la Belette bifurque sur la droite pour offrir une petite variante à la Blanchon.
- Gentiane : Parallèle au téléski de Château Ripaille sur son début, celle-ci croise ensuite la piste de l’Escargot pour ensuite descendre vers l’arrivée de la télécabine du Crêt de la Brive.
- Selles : Cette longue piste bleue, chemin pour 4x4 l’été, se caractérise par une longue descente faiblement pentue qui fait une boucle dans la vallée de la Neuvachette pour revenir vers le domaine skiable ensuite.
- Escargot : Cette piste serpente en pente douce entre le téléski de la Crête et le télésiège de Brive 2. Elle sert surtout pour les débutants et les écoles de ski qui évoluent entre le télésiège du Lac de la Vieille et les téléskis de la Crête et de Château Ripaille.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale sur le plan du Galibier-Thabor.

Image
Zoom sur la transition Crey du Quart – Sétaz.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à pinces débrayables : MONTISSOT
Maître d’ouvrage : SEM de Valloire
Maître d’œuvre : DCSA
Montage / génie civil : SOMERM
Exploitant : SEM de Valloire
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 2019
Montant de l’investissement : 7 400 000 €

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2700 personnes/heure
Débit à la descente : 1350 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 6 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun
Equipement d’aide au débarquement : Oui

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1737 m
Altitude amont : 2413 m
Dénivelé : 676 m
Longueur développée : 2079 m
Pente maximale : 84,2 %
Pente moyenne : 35,69 %
Temps de trajet : 5 min 46 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : UNI-G Bois
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 840 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 17
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d’accouplement : Pinces A108C
Nombre de sièges : 92
Espacement : 48 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Fatzer
Diamètre du câble : 50 mm
Type d’âme : Compacte
Composition : 6*36 fils
Année de pose : 2019

Ligne et infrastructures

La gare aval

La gare aval est la station tension de l’installation. Cette fonction est assurée par deux vérins hydrauliques placés à l’aval de la poulie retour. La gare de départ se situe légèrement en amont du départ du télésiège de Cornafond (qui effectue la liaison dans l’autre sens), au bord du torrent de la Neuvachette. Elle est très facilement accessible depuis les nombreuses pistes arrivant aux deux gares, qu’elles proviennent du Crey du Quart ou de la Sétaz. La station adopte une couverture UNI-G Bois, conformément aux choix de l’exploitant pour ses derniers appareils achetés à Doppelmayr. Celle-ci s’intègre très bien dans l’environnement du torrent grâce à sa couverture bois. A noter qu’un petit rail de stockage est présent pour entreposer le véhicule de service et assurer les opérations de mise en ligne ou de retirement des sièges.

Image
La zone de la gare aval depuis la piste noire de la Cascade (qui vient de la Sétaz).

Image

Image
On descend.

Image
Vue de côté sur la gare aval.

Image
De trois quarts arrière avec la file d’attente au premier plan.

Image
L’arrière de la gare avec le début de la ligne derrière.

Image
Le tympan arrière.

Image
La zone de débarquement à la descente.

Image
La gare de trois quarts en descendant vers le télésiège de Cornafond.

Image
Le tympan arrière avec l’escalier et la passerelle d’accès à la gare.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Le lanceur.

La ligne

La ligne est longue de plus de deux kilomètres et se compose de 17 pylônes.
Après le survol de la Neuvachette, le tracé adopte une partie très pentue qui se termine au pylône 7. Le tracé franchit la piste du Primevère puis entame une nouvelle montée. On passe ensuite en contrebas de la ligne du télésiège du Lac de la Vieille. Après avoir dépassé ce dernier, la ligne progresse à l’abri du vent du nord pour franchir une dernière montée vers la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 8C/8C
P2 : 10C/10C
P3 : 6S/6S
P4 : 4SC/4SC
P5 : 10S/10S
P6 : 4SC/4SC
P7 : 12S/12S
P8 : 10S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 8C/8C
P11 : 6S/6S
P12 : 12S/12S
P13 : 10S/10S
P14 : 4SC/4SC
P15 : 4SC/4SC
P16 : 12S/10S
P17 : 12S/12S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
La ligne depuis la gare aval.

Image
Le survol du torrent de la Neuvachette.

Image
Le P2, on aborde de suite une partie difficile.

Image
Dans la montée.

Image
Le P3.

Image
La portée vers le P4.

Image
Le P4, la pente augmente.

Image
L’inclinaison est ici maximale.

Image
Le P5, petit répit.

Image
On se dirige vers le P6.

Image
Celui-ci donne un petit sursaut à la ligne pour atteindre la crête.

Image
On monte vers le P7.

Image
Le P7, la ligne se redresse.

Image
Le Crey du Quart se dévoile tout au fond de la photo.

Image
Le P8.

Image
La portée vers le P9.

Image
Le P9.

Image
Il s’en suit un replat.

Image
Le P10, au début d’une nouvelle montée.

Image
On approche de la piste du Primevère.

Image
Le P11.

Image
La pente a légèrement faibli.

Image
Le P12, nouveau redressement du câble.

Image
La gare amont du télésiège du Lac de la Vieille en haut à gauche.

Image
Le P13.

Image
On continue notre progression vers le Crey du Quart.

Image
Le P14. Le canon à neige trahit la piste du Mulot dans le creux derrière le pylône.

Image
On se dirige vers le P15.

Image
Il imprime la dernière montée.

Image
Le télésiège de la Brive 2 en arrière-plan, avec son arrivée aérienne.

Image
Le P16.

Image
L’arrivée est visible.

Image
Le dernier pylône.

La gare amont

La gare amont est la station motrice du télésiège. Cette fonction est assurée par la chaîne cinématique classique (moteur associé à un réducteur relié à la poulie motrice). La gare se situe à côté de l’arrivée du téléski de Château Ripaille, en dessous de la gare amont du télésiège de la Brive 2. Par conséquent, cet emplacement offre un accès direct à Valmeinier (Arméra) mais pas à Valmeinier 1800. La gare arbore la même couverture que la gare aval (couverture bois). A noter que pour éviter les chutes régulières de clients, un tapis de débarquement a été installé à la place de la zone de dégagement classique afin de limiter les ralentissements voire les arrêts. On retrouve également la zone d’embarquement à la descente de l’autre côté du contour.

Image
L’arrivée en gare amont, on arrive sur le tapis.

Image
Vue sur le tapis avec des skieurs dessus.

Image
Le tympan arrière de la gare avec la passerelle d’accès à la gare, identique à celle installée en aval.

Image
La zone d’embarquement à la descente.

Image
Prenons un peu de recul : la gare en arrivant par la piste de l’Escargot (venant du télésiège du Moneul).

Image
Vue globale.

Image
La gare de trois quarts.

Image
De côté.

Image
La gare en contre-plongée avec le télésiège de la Brive 2 à gauche.

Image
Avec le dernier pylône.

Image
La gare en partant vers la piste du Blanchon.

Image
De côté avec la grande cabane.

Image
L’avant de la gare depuis cette même piste rouge.

Image
Pour finir, voici deux vues de la gare amont depuis le télésiège de la Brive 2.

Image

Sièges et pinces

Le télésiège de Montissot est équipé de 92 sièges 6E98 équipé d’assises bicolores, de séparateurs de places, de garde-corps verrouillables et de repose-skis individuels. Ces options ont été achetées dans le but de sécuriser au maximum le trajet sur le télésiège, notamment pour les skieurs de petit gabarit. L’exploitant a choisi des assises bleu foncé et noir, les tapis d’embarquement et celui de débarquement en amont étant colorés en conséquence. A noter que les amortisseurs installés sont ceux issus de la gamme D-Line. Les sièges sont reliés au câble par des pinces A108C.

Image
Vue globale sur un siège en ligne.

Image
En gare aval.

Image
L’assise bicolore.

Image
Un repose-skis individuel.

Image
Le levier de verrouillage du garde-corps.

Image
La came pour réarmer le système en gare aval.

Image
Celle pour déverrouiller le garde-corps à l’arrivée.

Image
La pince A108-C.

Image
Zoom sur le rail de stockage avec le véhicule de service entreposé.

Autres vues

Voici à présent une série de photos prises depuis les pistes.

Image
La fin de la ligne sur fond d’Aiguilles d’Arves à droite et de massif des Ecrins à gauche.

Image
Le haut de la ligne avec l’arrivée du télésiège du Lac de la Vieille au fond.

Image
Regard vers l’amont depuis la piste du Blanchon.

Image
Le dernier tiers de la ligne de plus bas.

Image
La première montée depuis la piste des Selles.

Image
Depuis la piste noire de la Cascade.

Image
L’arrivée sur la gare aval.

Conclusion

Le télésiège de Montissot est un investissement réussi pour l’exploitant : il remplace deux appareils au débit limité et surtout lents. Le nouvelle remontée permet un accès rapide et confortable vers le Crey du Quart et dessert la liaison avec Valmeinier ainsi que le ski propre du plateau en une fois. Son fort débit permet de réduire considérablement les files d’attente et les nouvelles suspentes D-Line garantissent un bon confort en ligne. Couplant desserte de ski propre et liaison, Montissot donne ainsi une nouvelle dynamique sur le domaine de Valloire en attirant de nouveaux skieurs sur ce secteur ensoleillé et propice au ski propre.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 8 février 2020)

A bientôt.

© - 2020 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :