Localisation(s)
Photo

 TSD6 des Brochaux

Avoriaz (Morzine-Avoriaz)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Nouveauté 2015 du domaine d'Avoriaz, le télésiège des Brochaux remplace un vieux télésiège triplace. Il dessert toute une zone de ski propre en forêt et permet de rejoindre la station d'Avoriaz ou les Lindarets sans avoir à emprunter la longue partie inférieure de la piste de l'Abricotine, particulièrement plate.

Année de construction : 2015

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 06/04/2016 et mise à jour le 25/06/2018
(Mise en cache le 25/06/2018)

LE TELESIEGE DES BROCHAUX
Avoriaz (Les Portes du Soleil)
Poma – 2015


Image


Les Portes du Soleil : 12 stations entre France et Suisse

Le domaine skiable des Portes du Soleil est un immense domaine franco-suisse, regroupant les stations suisses de Champoussin, Champéry-Val d’Illiez-Les Crosets, Morgins et Torgon, ainsi que les stations françaises de Châtel, Morzine, Avoriaz, Les Gets, Saint-Jean-d’Aulps, Abondance, Bellevaux-la Chèvrerie et la Chapelle d’Abondance. On y skie entre 900 et 2275 mètres d’altitude, sur des pentes variées sur lesquelles tous les skieurs peuvent se faire plaisir.
Totalisant ainsi près de 650 km de pistes, ce domaine est un des plus grands domaines skiables d’Europe et du monde. Sa situation, au cœur du massif du Chablais, lui prodigue un enneigement abondant, tout particulièrement à Avoriaz, véritable « trou à neige » bien connu dans la région, où les 8 à 10 mètres de neige cumulés sur l’année sont régulièrement atteints.

Avoriaz : au cœur des Portes du Soleil

Avoriaz a vu le jour dans les années 1960. A l’époque, le domaine de Morzine était déjà bien développé, et on cherchait à l’étendre. Déjà, des compétitions de ski avaient lieu en juin et juillet, sur le névé d’Arare, sur la face nord des Hauts-Forts, au-dessus de l’alpage d’Avoriaz. C’est cet emplacement qui sera repéré par Jean Vuarnet, né à Morzine, pour implanter une nouvelle station de ski. Il se voit confier l’ensemble des études d’aménagement du plateau à l’été 1960.
Ainsi naît Avoriaz. La station ouvre ses portes en 1966, bien que les premières remontées sont en place depuis 1962 : le télésiège des Follys, le téléski d’Arare et le télésiège de Plan Brasy.

Depuis, la station s’est considérablement agrandie, et le domaine aussi. On y skie entre 1160 et 2275 mètres d’altitude, sur un domaine d’une quarantaine de pistes desservies par un 3S, deux télécabines, quatorze télésièges débrayables, trois télésièges fixes et quinze téléskis.

La Vallée des Lindarets : histoire d’un secteur clé des Portes du Soleil

L’aménagement de la vallée des Lindarets, secteur clé entre les domaines de Châtel, des Crosets et d’Avoriaz, commence en 1970. Cette année-là, deux téléskis parallèles, les téléskis de la Lécherette, y sont construits : avec un départ au hameau des Lindarets et une arrivée sur la crête au-dessus d’Avoriaz, ils offrent d’immenses possibilités de ski dans la forêt et les alpages de l’ubac de la vallée.

En 1975 est construit le télésiège de Cuboré, qui a la particularité de desservir les deux versants du Pas de Cuboré. Il ouvre l’accès à une longue descente depuis le Pas de Cuboré jusqu’aux Lindarets, soit près de 800 mètres de dénivelé !

En 1980 est construit le télésiège des Brochaux. Situé bien plus en amont dans la vallée des Lindarets, il remonte les skieurs venant de la Pointe des Mossettes (accessible depuis la Suisse) sur Avoriaz, et permet par la même occasion de skier sur les pentes des Brochaux sans avoir à redescendre jusqu’aux téléskis de la Lécherette.

L’année suivante, la liaison avec Châtel est enfin réalisée, avec la construction du télésiège de la Chaux Fleurie.

En 1985, il est décidé de faciliter l’accès au secteur des Lindarets en offrant à Montriond son propre accès au domaine skiable. C’est dans cette optique que voit le jour la télécabine d’Ardent, partant du Lac de Montriond jusqu’au hameau des Lindarets.
La même année, un accès au télésiège des Brochaux depuis les Lindarets apparaît, avec le télésiège de la Léchère.

En 1987, les téléskis de la Lécherette sont doublés par le télésiège des Lindarets, à pinces fixes et quadriplaces, afin de faciliter la liaison entre Châtel et Avoriaz et le retour sur Avoriaz.

En 1991, le téléski des Barmettes voit le jour aux Lindarets, pour desservir un petit espace débutant.

C’est en 1993 que le secteur évolue vraiment, puisque Poma implante le très long télésiège des Mossettes : partant du même endroit que le télésiège des Brochaux, il rejoint le sommet de la Pointe des Mossettes et garantit ainsi un accès au domaine des Crosets et à la partie suisse des Portes du Soleil. Désormais, plus besoin de passer par le Pas de Chavanette ou le téléski de Cuboré !

En 1995, le télésiège des Lindarets est transformé en débrayable, mais les téléskis de la Lécherette restent en place.
Ces téléskis, s’ils ont été préservés en 1995, seront finalement démontés en 2001, avec la construction du télésiège débrayable des Prolays, qui double lui aussi les deux téléskis pour faciliter et fluidifier l’accès à Avoriaz.

En 2006, c’est l’accès à Châtel qui est enfin simplifié, avec le remplacement du télésiège de la Chaux Fleurie par un téléporté débrayable six places.

Derniers investissements en date dans la vallée, les remplacements de la télécabine d’Ardent en 2010 par une télécabine plus moderne, et du télésiège des Brochaux en 2015 par un télésiège débrayable six places.

Carte récapitulative des remontées principales s'étant succédées dans la vallée des Lindarets.
1) TSD4 des Mossettes ; 2) TSD6 des Brochaux ; 3) TSF3 des Brochaux ; 4) TSD6 des Prolays ; 5) TKD de la Lécherette 1 & 2 ; 6) TSF4 puis TSD4 des Lindarets ; 7) TSF3 de la Léchère ; 8) TSF3 puis TSD6 de la Chaux Fleurie ; 9) TCD9 d'Ardent
Image


Le chantier du télésiège des Brochaux

Le remplacement du télésiège des Brochaux s'inscrivait dans un vaste plan de modernisation de plusieurs axes du domaine d'Avoriaz, qui en 2 ans a vu la construction de trois télésièges dévrayables six places : les télésièges du Proclou et de Séraussaix, puis le télésiège des Brochaux. Le chantier de ce dernier s'est étalé du début de l'été au mois de décembre, avec une ouverture au public le 12 décembre 2015, comme prévu.

Le plan des travaux prévus à l'occasion du remplacement du télésiège des Brochaux :
Image

Cliquez sur l'image ci-dessous pour accéder au reportage du télésiège fixe des Brochaux :

Image




Le chantier a commencé au début de l'été 2015, avec notamment le démontage du télésiège fixe à la fin du mois de juin.

La gare aval en cours de démontage :
Image

La gare amont à terre :

Image


Durant le mois de juillet, c'était au tour des terrassements d'avoir lieu. Les terrassements les plus importants ont été entrepris à l'emplacement de la future gare amont ainsi qu'en contrebas de cette dernière, sur le tracé de la nouvelle piste bleue "Blue Velvet".

Les travaux au 2 août 2015 :
Image

Image


Les fûts, les balanciers et les têtes des pylônes ont ensuite été livrés dans le courant du mois d'août, pendant que les terrassements touchaient à leur fin et que les massifs de la ligne étaient en train d'être coulés.

Les massifs de la gare amont au 22 août :
Image


Les infrastructures du télésiège, quant à elles, ont été levées à cheval sur la fin du mois d'août et le début du mois de septembre.

Le 6 septembre, la gare aval était prête à être montée :
Image

Certains pylônes de la ligne étaient déjà debout...
Image

...à l'image du pylône 2 par exemple :
Image

Quant à la gare amont, elle était en place dès début septembre :
Image

Le 20 septembre, le levage de la gare amont était achevé :
Image

Tout comme la gare aval :
Image


Le câble a été déroulé début octobre, et l'épissure de celui-ci a été faite au milieu du mois.

Le câble fraîchement déroulé :
Image


Les sièges ont été installés au début du mois de novembre, et une fois ces derniers en ligne, les essais ont pu commencer.

Les sièges bicolores, aux couleurs identiques aux sièges des télésièges du Proclou et de Séraussaix :
Image

Image


Le suivi de chantier dans sa totalité peut être consulté ici : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=22958&st=0

Brochaux : liaison vers Avoriaz et desserte de ski propre

Le télésiège des Brochaux a donc été construit par Poma durant l'été 2015, en remplacement d'un télésiège fixe triplace, le tout pour un montant de 5 700 000 €.

Plusieurs rôles lui sont conférés. Tout d'abord, comme les télésièges des Prolays et des Lindarets un peu plus bas dans la vallée, il est chargé de ramener les skieurs arrivant au carrefour des Brochaux (par les pistes Blue Velvet, Abricotine ou Mossettes) sur la crête du Tour, leur permettant ainsi de rejoindre la station d'Avoriaz ou de passer sur d'autres secteurs du domaine. Il peut s'avérer très pratique, car la partie inférieure de l'Abricotine, qui rejoint le hameau des Lindarets, est peu intéressante et peu raide. Les skieurs souhaitant l'éviter peuvent ainsi, avec le télésiège des Brochaux, directement rejoindre les Lindarets depuis le sommet du télésiège en empruntant une des nombreuses pistes en forêt du secteur. Il permet également d'éviter les queues aux télésièges des Prolays ou des Lindarets.

Ce télésiège dessert a également un peu agrandi la zone de ski propre qui était desservie par l'ancien télésiège fixe, espace de ski propre composé de pistes essentiellement bleues, dont l'une d'elles (Blue Velvet) est assez peu fréquentée puisqu'elle n'est desservie que par le télésiège des Brochaux. Il permet en outre, lorsque l'on vient des Mossettes, de skier sur les pistes boisées des Lindarets sans avoir à redescendre jusqu'au carrefour éponyme.

Côté technique, c'est un télésiège assez classique qui s'offre aux skieurs : de la gamme Multix, les gares reprennent le même bardage gris métallique que les télésièges du Proclou et de Séraussaix construits un an avant lui. La gare amont est la station motrice de l'appareil, tandis que la gare aval est la station tension.

Côté ski, le télésiège des Brochaux dessert les pistes suivantes :
- La bleue "Blue Velvet", nouveauté 2015 de la station, qui rejoint le bas de la gare aval. Elle tire son nom du film de David Lynch, primé en 1987 au festival du film fantastique d'Avoriaz.
- La bleue "Crête", piste bleue assez étroite mais très importante, passant par la gare amont du télésiège des Prolays et permettant de rejoindre toutes les pistes du secteur des Lindarets, mais aussi de gagner la station d'Avoriaz et le secteur du Proclou.

Situation sur le plan des pistes d’Avoriaz :
Image

D’un peu plus près :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000e d’Avoriaz (Géoportail – Droits réservés) :
Image


Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :

  • Type de remontée : TSD – Télésiège à pinces débrayabes
  • Nom de la remontée : BROCHAUX
  • Exploitant : SERMA
  • Maître d’ouvrage : SERMA
  • Constructeur : Poma
  • Année de construction : 2015


Caractéristiques d’exploitation :

  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 6 personnes
  • Débit à la montée : 3000 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 5,5 m/s


Caractéristiques géométriques :

  • Altitude aval : 1581 m
  • Altitude amont : 1994 m
  • Dénivelé : 413 m
  • Longueur développée : 979 m
  • Longueur horizontale : 904 m
  • Pente moyenne : 45,69 %
  • Pente maximale : 84,80 %


Caractéristiques techniques :

  • Tension : Aval
  • Type de tension : Hydraulique
  • Motrice : Amont
  • Puissance développée : 520 kW
  • Sens de montée : Droite
  • Nombre de pylônes : 9
  • Dispositif d'accouplement : Pinces LPA
  • Type de sièges : LPA-6
  • Espacement entre deux sièges : 7,2 secs
  • Nombre de sièges : 57
  • Diamètre de la poulie motrice : 4900 mm
  • Diamètre de la poulie retour : 4900 mm


Caractéristiques du câble :

  • Fabricant du câble : Arcelor Mittal
  • Année de pose : 2015
  • Revêtement : Zingue
  • Type de câble : Lang à droite
  • Composition : 6*26 fils
  • Âme : Compacte


Caractéristiques de la ligne:
P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 4SC/4SC
P4 : 4SC/4SC
P5 : 8S/6S
P6 : 6S/6S
P7 : 8S/8S
P8 : 12S/12S
P9 : 12S/12S

Ligne et infrastructures du télésiège des Brochaux :


La gare aval :

La gare aval du télésiège des Brochaux se trouve dans la vallée des Lindarets, à 1581 mètres d’altitude. Elle se trouve à quelques dizaines de mètres de la gare aval du télésiège des Mossettes, et c’est ici qu’est effectuée la tension du câble, grâce à un vérin hydraulique.

Premier aperçu de la gare aval avec le télésiège des Mossettes derrière :
Image

Vues en plongée, de trois-quarts à gauche :
Image

Image

De l'autre côté :
Image

Vue de profil avec le premier pylône :
Image

Vue de trois-quarts arrière, avec en haut sur la crête le sommet du télésiège des Prolays :
Image

Vue arrière de la gare, avec l'ensemble de la ligne et le portique d'informations du télésiège :
Image

Le tympan arrière de la gare :
Image

L'embarquement :
Image


La ligne :

La ligne du télésiège des Brochaux est assez courte, puisqu’elle ne s’étire que sur à peine un kilomètre. Après une première partie peu raide jusqu'au troisième pylône, la pente s'accentue pour atteindre un maximum de 84,80% entre les pylônes 5 et 6. Après le sixième pylône, on passe une grosse barre rocheuse, puis l'on évolue au-dessus d'alpages bien moins pentus, avant d'entrer en gare amont juste derrière les pylônes 8 et 9. La portée la plus longue de la ligne mesure 174 mètres, tandis que la hauteur de survol maximale atteint les 19 mètres.

En avant sur la ligne avec le P1 en sortie de gare :
Image

Portée P1-P2, on aperçoit en haut de la crête à droite la gare amont du télésiège des Prolays :
Image

Regard en arrière vers la gare aval :
Image

P2 :
Image

Longue portée P2-P3 :
Image

Image

Tête du pylône P3 :
Image

Portée P3-P4, la ligne se fait plus raide :
Image

P4 :
Image

Portée P4-P5 :
Image

P5 :
Image

Tête du pylône P5 :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

P7, au sommet de la barre rocheuse :
Image

Portée P7-P8, la gare amont pointe le bout de son nez :
Image

P8 et P9, la ligne repasse à l’horizontale :
Image


La gare amont :

La gare amont du télésiège des Brochaux est située à 1994 mètres d’altitude, en contrebas de la crête qui surplombe la station d’Avoriaz. C'est la station motrice de l'appareil.

Vue de l'aire de débarquement :
Image

Vue arrière de la gare :
Image

Vue de trois-quarts arrière, en partant sur la piste "Blue Velvet" :
Image

De profil, en contre-plongée :
Image

Vue en contre-plongée de la gare amont depuis la piste "Blue Velvet" :
Image


Véhicules et pinces :

Poma a équipé le télésiège des Brochaux de 57 sièges LPA-6, pouvant accueillir jusqu'à six personnes en même temps. Afin de faciliter le placement des skieurs en gare aval, la SERMA a choisi d'opter pour des sièges aux couleurs alternées : on obtient ainsi des revêtements assez voyants, alternant entre le gris et le rouge en fonction des places.

Un siège en ligne :
Image

Un siège dans le contour de la gare aval :
Image

La pince vue du siège :
Image

Un véhicule de service est stocké sur un petit rail en gare aval :
Image


Brochaux : une nouveauté nécessaire ?

On ne peut que saluer le dynamisme de la station d'Avoriaz qui ne comptera bientôt plus aucun télésiège fixe sur son domaine. Le remplacement du télésiège des Brochaux commençait à se faire attendre étant donné son âge avancé (35 ans à son démontage), et son emplacement assez stratégique évitant d'avoir à descendre jusqu'aux Lindarets pour repasser sur Avoriaz. Toutefois, on est tout à fait en droit de s'interroger sur la nécessité d'implanter la gare amont aussi haut sur la crête, nouvel emplacement qui a nécessité de gros terrassements pour une augmentation de l'espace skiable somme toute assez réduite. Les aménagements de ce secteur ne sont vraisemblablement pas encore terminés, la SERMA ayant comme projet d'installer deux nouveaux télésièges débrayables pour doubler le télésiège des Mossettes dans un futur proche...

Brochaux et la piste Blue Velvet, les deux nouveautés d'un domaine à la pointe de la modernité :
Image


------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de l’avoir lu et à bientôt !

Merci à Cookie pour ses photos du chantier !

(c) – Avril 2016 – kilano18 et collonges74 - Tous droits réservés – Modification interdite sans l’accord des auteurs.

Photos : kilano18
Photos prises le 5 février 2016
Textes, bannière et mise en page : collonges74



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :