Localisation(s)
Photo

 TSD6 des Choseaux

Saint-Sorlin-d'Arves (Les Sybelles)

Leitner

T2 ES
Description rapide :
Télésiège essentiel de liaison, qui a permis l'ouverture d'un nouveau secteur de la station avec son voisin le télésiège du Rouet.

Année de construction : 2004

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Legend Lifts
Section écrite le 12/03/2024 et mise à jour le 01/04/2024
(Mise en cache le 02/04/2024)

Bonjour, je vais vous présenter un reportage sur le ...

Image


Au sommaire de ce reportage :

  • Saint-Sorlin d'Arves
  • Historique : le développement de Saint-Sorlin d'Arves
  • Choseaux : un ascenseur pour le bas du domaine
  • Caractéristiques de l'appareil
  • Ligne et infrastructures du télésiège débrayable des Choseaux
  • Conclusion

Saint-Sorlin d'Arves

Saint-Sorlin d'Arves est une station savoyarde nichée à 1600 mètres dans la Vallée de la Maurienne. Elle se situe au pied du Col de la Croix de Fer, porte d'entrée de la Vallée de l'Oisans dans le département de l'Isère. Elle fait partie du domaine skiable des Sybelles qui compte 300 kilomètres de pistes et une soixantaine de remontées mécaniques réparties sur 6 stations différentes de 1200 à 2600 mètres d'altitude.
Le domaine de Saint-Sorlin d'Arves se compose quant à lui d'une centaine de kilomètres de pistes desservies par 15 remontées mécaniques. Le point culminant de la station, les 3 Lacs, se trouve à 2600 mètres et offre une vue imprenable sur les sommets alentours et notamment sur les Aiguilles d'Arves, sommet phare qui fait la fierté de toute la vallée. Le domaine est divisé en 2 secteurs : La Balme, située en bas de la station, est le secteur le plus empreint d'histoire, étant le tout premier à avoir été exploité. Il s'adresse principalement aux skieurs débutants. Le second secteur, située à une altitude plus élevée, attire les amateurs de panoramas grandioses et de sensations fortes, dans un environnement montagneux plus prononcé.

Image
>>> Cliquez sur l'image pour accéder à une présentation plus détaillée de Saint-Sorlin d'Arves <<<


Historique : le développement de Saint-Sorlin d'Arves

Le développement de la station de Saint-Sorlin d'Arves commence très tôt, en 1948, par l'installation d'un premier téléski. Mais ce n'est qu'à partir de 1962 que le ski se développe avec l'installation de nouveaux téléskis sur le massif de Balme. Son sommet est atteint en 1965 grâce au téléski de la Balme, et sa partie haute est aménagée avec l'ajout de téléskis supplémentaires, dans le cadre d'un plan d'investissement en 1974. Le premier téléporté de la station est installé en 1976 (le télésiège 3 places du Plan du Moulin), permettant d'offrir un accès aisé au bas du massif aux skieurs débutants. Les derniers téléskis du secteur sont construits en 1982, faisant un total de plus de 10 téléskis sur le massif, ce qui vaudra à la station le surnom de « Paradis du téléski ». Pour plus d'informations sur le développement de ce secteur, je vous invite à consulter ce reportage.

C'est en 1985 que la station installe le premier appareil à l'écart de ce fameux massif historique de la Balme, avec le télésiège triplace des 3 Lacs. Il permet alors de monter à plus de 2600 mètres, et de profiter d'un espace de ski propre de haute altitude. Cet appareil est tout de même assez long avec un temps de montée de 14 minutes, mais cela suffit pour la clientèle de l'époque.
La création en 1998 de la SAMSO, société exploitant du domaine, va occasionner de nouveaux investissements sur la station. En effet, elle annonce dès lors sa volonté de créer une liaison skis aux pieds avec les stations voisines par l'intermédiaire de l'Ouillon. C'est donc en 2003 qu'est construit le télésiège débrayable 6 places de l'Eau d'Olle, qui permet une liaison avec les stations du nouveau domaine skiable des Sybelles. L'installation un an plus tôt du téléski des Bancs et du télésiège du Petit Perron garantissent quant à eux la liaison inverse vers Saint-Sorlin d'Arves. Mais il apparaît que le télésiège des 3 Lacs, au débit de 1600 personnes par heure, ne pouvait plus assurer seul la liaison vers le télésiège de l'Eau d'Olle. Pour remédier au problème, deux nouveaux télésiège débrayables 6 places nommés Rouet et Choseaux sont rapidement installés l'année suivante.
Le télésiège du Rouet vient apporter une alternative rapide au télésiège des 3 Lacs. Cela permet une desserte efficace du ski propre du secteur mais également un accès rapide à l'Ouillon en empruntant ensuite le télésiège de l'Eau d'Olle. Le télésiège des Choseaux complète quant à lui le Rouet, en lui permettant un accès aisé directement depuis le village. Ces deux nouveaux appareils forment donc une chaîne importante pour le domaine skiable et plus largement pour la liaison des Sybelles.

Image
Schéma représentant la situation


Les deux nouveaux télésiège débrayables ont cependant connu des soucis de jeunesse. En effet, la station apprend en 2007 que le béton utilisé pour construire les deux télésièges débrayables présentait des défauts : il pouvait être friable à long terme en présence d'humidité. D'autres appareils sur la station voisine de La Toussuire et sur Valmeinier ont également été impactés. Afin d'éviter des problèmes dans les années à venir, la station a donc décidé de reconstruire entièrement certains massifs. Concernant le télésiège des Choseaux, il s'agit de ceux des pylônes 1 à 8 et des gares. Le chantier s'est déroulé pendant l'été 2007 et c'est la société STM qui en a été chargée. Le télésiège des Choseaux étant exploité pendant l'été, c'est tout d'abord les massifs des pylônes qui ont été coulés un mètre plus en amont que ceux d'origine en début d'été. Les gares ont ensuite été élevée à partir de septembre pour couler le nouveau béton. Puis le chantier s'est terminé début novembre avec le déplacement des pylônes de ligne et le repositionnement des gares. Notez que le massif amont n'a été reconstruit que partiellement.

Vous pouvez retrouver ici des photos des travaux


En 2010, le télésiège des Choseaux voit arriver un nouvel appareil bienvenu sur le domaine. En effet, afin de moderniser les remontées du massif de Balme, la quasi-totalité des téléskis et le télésiège fixe du Plan du Moulin sont remplacés par un court télésiège fixe et un nouveau télésiège débrayable 6 places du Plan du Moulin. Ce dernier monte au sommet de la Balme directement depuis le village de Saint-Sorlin d'Arves. Il permet alors de délester la chaîne Choseaux-Rouet en proposant un accès secondaire au sommet par le télésiège des 3 Lacs. Malheureusement, le télésiège du Rouet reste aujourd'hui un appareil trop souvent chargé avec son confrère le télésiège des 3 Lacs.

Choseaux : un ascenseur pour le bas du domaine

Le télésiège des Choseaux est essentiellement un appareil de liaison, très important pour le domaine skiable. En effet, il permet de rejoindre depuis son sommet le télésiège du Rouet, qui dessert un bel espace de ski propre pour tout niveau. Ce dernier rend également possible la liaison vers les autres stations des Sybelles par l'Ouillon, le point central de ce grand domaine, en empruntant ensuite le télésiège de l'Eau d'Olle qui est dédié principalement à ce rôle. Depuis le sommet du télésiège des Choseaux, on peut aussi emprunter le téléski des Bancs afin de se diriger vers le secteur de Balme, pratique pour les débutants. Il est également possible d'éviter le télésiège du Rouet, souvent chargé, grâce à ce même téléski puis le télésiège des 3 Lacs.
La clientèle apprécie aussi le télésiège des Choseaux pour sa situation, car il est accessible facilement depuis les résidences de la station. Le second axe du bas du domaine, le télésiège du Plan du Moulin, se situe quant à lui plus loin du centre et est mois utilisé par les clients. Mais celui-ci peut tout de même être utile pour accéder à la partie haute du domaine si le télésiège des Choseaux est saturé.
On peut également citer les deux pistes noires descendant sous l'appareil, mais elles sont cependant assez courtes et ne représentent pas le rôle principal de cette remontée.

Voici la liste des pistes desservies par l'installation :
- la fin de la piste bleue des Blanchons, qui se termine au bas du télésiège du Rouet et du téléski des Bancs ;
- la piste du Rocher et la partie basse de la piste des Perrons, toutes deux de couleur noire et descendant sous la moitié du parcours du télésiège.

Situation de l'appareil sur le plan des pistes :

Image

Image

Légende : Télésiège des Choseaux (en rouge) : 20 ; Télésiège du Plan du Moulin : 1 ; Téléski des Bancs : 15 ; Télésiège du Rouet : 21 ; Télésiège des 3 Lacs : 14 et Télésiège de l'Eau d'Olle : 17


Caractéristiques de l'appareil

Caractéristiques administratives

TSD - Télésiège à attache débrayable : CHOSEAUX
Maître d’ouvrage : SAMSO
Maître d’œuvre : MDP 
Exploitant : SAMSO
Constructeur : Leitner
Année de construction : 2004

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver + été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2100 personnes/heure (* 1800 personnes/heure)
Débit à la descente : 1050 personnes/heure (* 900 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1518 m
Altitude amont : 2081 m
Dénivelé : 563 m
Longueur développée : 1949 m
Longueur horizontale : 1866 m
Pente maximale : 68,00 %
Pente moyenne : 30,17 %
Temps de trajet : 6min 30s

Caractéristiques techniques

Emplacement tension : Aval 
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 108 bars
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu 
Puissance développée : 750 kW
Diamètre des poulies : 4760 mm
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 17

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Sièges Leitner 6 places « Arceau coudé »
Nombre de véhicules : 80
Distance entre véhicules : 51 m
Temps entre véhicules : 10,2 s
Masse à vide : 455 kg
Dispositif d’accouplement : Pince débrayable Leitner LA612

Caractéristique du câble

Fabricant : TRÉFILEUROPE
Année de fabrication : 2004
Diamètre : 46 mm
Composition : 6x36 fils
Type d'âme : Compacte
Tension nominale : 34 000 daN
Tension à la rupture : 177 100 daN
Pas de câblage : 343 mm

* Chiffres avant 2009

Ligne et infrastructures du télésiège débrayable des Choseaux

  • La gare aval
    La gare aval de l'installation a été implantée à 1518 mètres d'altitude. Elle est accessible facilement depuis le front de neige de la station, situé environ 200 mètres un peu plus haut, grâce à une courte piste. Le trajet inverse est également possible grâce à un tapis.
    La gare aval est la station retour-tension de l'installation, chargée de réguler la tension du câble sur la ligne avec un vérin hydraulique. L'installation peut supporter au maximum un débit de 2600 personnes par heure (contre 2100 aujourd'hui).
    Notez qu'avant 2007 et le remplacement du massif de la gare, l'embarquement s'effectuait dans le contour, mais ce dernier a été déplacé pour s'effectuer dans l'axe de la ligne lors du chantier. Découvrez sous ce lien l'installation avant sa rénovation de 2007 (lien).

    Arrivée en gare aval :
    Image

    Vue de trois quarts :
    Image

    De profil :
    Image

    Image

    De plus près :
    Image

    Gros plan sur la gare :
    Image

    La zone d'embarquement :
    Image

    Vue arrière sur les portillons d'embarquement :
    Image

    Le lanceur et le P1 en sortie de gare :
    Image



  • La ligne
    La ligne de l'installation, assez longue, mesure près de 2 kilomètres. Après la sortie de gare, elle survole tout d'abord la piste de Pierre Aigüe jusqu'au P9 avec une faible pente. Puis le câble prend peu à peu de l'inclinaison dans une petite zone boisée pour franchir la principale difficulté de la ligne du P10 au P15 avec une pente maximale de 68 %. On arrive finalement en gare amont après avoir gagné plus de 500 mètres de dénivelé.

    La ligne depuis l'aval :
    Image

    Première portée :
    Image

    P2 :
    Image

    Portée P2-P3 :
    Image

    P3 :
    Image

    Image

    P4 :
    Image

    En direction du P5 :
    Image

    P5 :
    Image

    Nous sommes maintenant entre les arbres :
    Image

    P6 :
    Image

    Portée vers le P7 :
    Image

    P7 :
    Image

    A droite, les habitations les plus hautes du village :
    Image

    P8 support-compression, la ligne s'incline :
    Image

    Portée P8-P9 :
    Image

    P9 :
    Image

    Dernière portée au-dessus de la piste Pierre Aigüe :
    Image

    Deuxième pylône support-compression, la principale difficulté de la ligne approche :
    Image

    Portée vers le P11 :
    Image

    P11 :
    Image

    Le passage le plus pentu de la ligne :
    Image

    P12 :
    Image

    En direction du P13 :
    Image

    P13 :
    Image

    La pente s'adoucit :
    Image

    P14, la pente s'atténue encore :
    Image

    Image

    P15 :
    Image

    Portée P15-P16
    Image

    P16 :
    Image

    Portée vers le P17 :
    Image

    P17, ultime pylône :
    Image



  • La gare amont
    La gare amont de l'appareil a été installée à 2081 mètres d'altitude. De là, on peut facilement rejoindre le télésiège du Rouet pour accéder au sommet du domaine grâce à une courte piste bleue. Trois portillons d'embarquement sont présents pour aider les piétons à emprunter l'appareil à la descente.
    C'est la station motrice de l'installation, chargée de la mise en mouvement du câble avec un moteur développant une puissance de 750 kW.

    Arrivée en gare amont :
    Image

    Vue de trois quarts avec les portillons sur la gauche :
    Image

    En partant vers le télésiège du Rouet :
    Image

    Image

    D'un peu plus loin :
    Image



  • Véhicules et pinces
    Cet appareil est équipé de 80 sièges Leitner 6 places classiques de l'époque. Ils sont reliés au câble par une pince débrayable LA612.
    A l'origine, l'installation comptait 62 sièges pour un débit de 1800 personnes par heure. 18 sièges ont ensuite été ajoutés en 2009 pour augmenter le débit à 2100 personnes par heure.

    Siège en ligne :
    Image

    Vue de dos à l'embarquement :
    Image

    La pince débrayable :
    Image



  • Autres vues
    Voici quelques vues supplémentaires de l'appareil depuis les pistes :

    La fin de la ligne :
    Image

    La principale difficulté :
    Image

    Le P9 :
    Image

    La partie centrale du trajet :
    Image

    Le début de la ligne :
    Image


Conclusion

Le télésiège des Choseaux assure très bien son rôle dans le domaine skiable. Il permet de gagner un dénivelé assez conséquent en peu de temps depuis maintenant 20 ans. Son débit de 2100 personnes par heure semble suffisant pour supporter le flux de skieurs, mais le télésiège du Rouet, souvent très chargé, peine quant à lui à assurer une liaison convenable. Le télésiège des 3 Lacs, voie secondaire pour accéder au sommet de la station, devrait être remplacé dans les années à venir pour mieux répartir les flux. De plus, la commune souhaite remplacer le télésiège des Choseaux par une télécabine sur un tracé plus long afin d'emmener en toute sécurité les débutants sur un nouvel espace dédié en altitude. Le télésiège des Choseaux serait alors réimplanté ailleurs dans le domaine, peut-être sur le tracé du télésiège des 3 Lacs. Une affaire qui s'annonce intéressante et à suivre dans les prochaines années...

----------

Bannière : Legend Lifts
Texte : Legend Lifts
Photos : Legend Lifts (le 30 décembre 2023)

Merci d'avoir lu mon reportage et à bientôt !



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :