Localisation(s)
Photo

 TSD6 des Crêtes

Villard-de-Lans (Espace Villard-Corrençon)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Premier TSD6 de Villard-de-Lans

Année de construction : 1996

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de cette partie : Rodo_Af
Section écrite le 26/04/2023
(Mise en cache le 26/04/2023)

Image


Villard de Lans (Espace Villard-Corrençon)
Image
>> Découvrez l’introduction à la station en cliquant sur le logo <<

Le télésiège des Crêtes :

Le télésiège des Crêtes est un appareil qui joue un rôle majeur au sein du domaine skiable. Directement accessible depuis la télécabine de la Côte 2000 et du télésiège du Canyon cet appareil permet de facilement rejoindre le secteur de Corrençon. A l’époque de sa construction, les Crêtes était le seul appareil à permettre la liaison vers Corrençon. Une panne sur ce télésiège pouvait être très pénalisante pour l’exploitation du domaine skiable car autant les clients venant de Corrençon rejoignaient facilement Villard-de-Lans par les pistes, autant les clients résidant à Corrençon ne pouvaient rentrer par les pistes sans cet appareil. C’est pour cette raison, et afin de soulager les Crêtes, qu’en 2006, la SELVC réalisa le télésiège du Grand Buisson.
Le télésiège des Crêtes est également accessible depuis le sommet du téléski de l’Ourson ainsi que depuis le sommet du télésiège du Belvédère. L’un des autres rôles de cet appareil consiste a remonter les clients arrivant depuis ces appareils afin qu’ils puissent regagner le sommet des Jaux sans avoir à repasser par les télécabines du bas de Villard-de-Lans. Logiquement, le soir Les Crêtes est très prisé pour les derniers retours permettant d’effectuer une longue descente de plus de 850 mètres de dénivelée. En effet en passant par le sommet des Jaux on peut rejoindre aussi bien la porte d’entrée de la Côte 2000 où se situent les deux télécabines de Villard-de-Lans, que celle des Glovettes, où se trouve l’appareil du même nom.

Historiquement, la liaison entre Villard-de-Lans et Corrençon effective depuis 1984 s’effectuait via deux téléskis débrayables (Ours I et II) construits en 1976 et 1984. Toutefois avec le temps, les deux téléskis offraient un débit assez limité qui commençait à devenir insuffisant au fur et à mesure du développement des deux stations. C’est pour cette raison qu’en 1996 la SELVC, société issue du regroupement de la SATEC (Corrençon) et de la SEVL (Villard-de-Lans) décida de changer ces deux téléskis par un appareil beaucoup plus performant.
Le nouvel appareil, fourni par Pomagalski, prend un tracé totalement différent des deux téléskis. Le télésiège par de plus haut que les anciens appareils et propulse les skieurs à 2026 mètres d’altitude non loin des Rochers des Jaux.

Les Crêtes a été le tout premier télésiège débrayable six places du domaine skiable de Villard-de-Lans – Corrençon. De part sa position centrale et les différentes possibilités d’accès depuis le sommet de cet appareil notamment vers Corrençon, ce télésiège a rencontré un large succès à sa réalisation. Initialement le débit installé sur cet appareil était de 2400 personnes par heure avec 83 véhicules en ligne. Par la suite, les queues pouvant se révéler très longues en périodes des vacances scolaires, la SELVC a procédé à une augmentation de débit par ajout de sièges. Le nombre de véhicules est passé de 83 à 97 permettant d’atteindre un débit de 2800 personnes par heure.

Le télésiège des Crêtes, construit par Poma en 1996, est équipé de gares Omega-T « Version 2 », qui est version la plus connue. Pour rappel la première version des gares Omega-T a été installé sur les télésièges du Col de Joly (Hauteluce) et Proclou et Lindarets à Avoriaz. La différence principale vient de la manière dont est faite la tension. Dans la première version des Omega-T la tension se faisait en avançant ou en reculant la gare toute entière tandis que dans cette deuxième version, il n’y a plus que la poulie montée sur lorry qui bouge. L’autre différence vient des massifs de gares, deux massifs en bétons pour la version 2 alors que l’on trouve deux fûts métalliques inclinés pour la version 1.
Par rapport aux gares précédentes (Omega et Omega T V1) ces nouvelles gares sont plus longues et permettent systématiquement d’exploiter à une vitesse de cinq mètres par seconde. Autre nouveauté apportée avec les gares Omega-T, les pinces Omega-T avec des ressorts au dessus du câble contrairement aux précédentes pinces de type « T ». Au niveau des véhicules six places on notera également une nouvelle liaison suspente/siège par rapport aux TSD6 à gares Omega.
Une autre petite différence qu’ont les appareils Omega T « Version 2 » est que la poulie motrice est apparente. Ceci vient du fait d’une différence au niveau de la pièce permettant la fixation de la poutre perpendiculaire arrière sur le massif en béton.

Pour l’anecdote historique, le télésiège des Crêtes a été le premier télésiège débrayable (avec le TSD6 de la Fée aux Deux Alpes) à avoir bénéficie des ces gares Omega-T « Version 2 ».

Au niveau des pistes desservies, deux pistes dont une rouge et une bleue sont accessibles depuis cet appareil :
- La piste noire Lièvre Blanc, qui au terme de son tracé débouche sur la piste verte Retour Station.
- La piste rouge Coq qui permet de revenir au bas de cet appareil, qui poursuit son tracé jusqu’au bas du télésiège du Grand Buisson.
- La piste bleue Perdrix Blanche, piste équipée d’enneigeurs, qui permet de revenir au bas de cet appareil. Cette piste donne accès à la piste bleue Narcisse, qui permet de rejoindre le sommet du télésiège des Lattes. Dans sa partie basse, cette piste possède une variante noire appelée Escalier.
- La piste bleue Chevreuil, piste équipée d’enneigeurs qui permet de rejoindre le sommet des Jaux et donc d’accéder au secteur du Pré des Prés.

Localisation de l’appareil sur le plan des pistes :
Image

Image


Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TSD - Télésiège à pinces débrayables : Crêtes
Maître d’Ouvrage : SELVC
Maître d’Oeuvre : ERIC
Exploitant : SEVLC
Constructeur : Poma
Année de construction : 1996

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Vitesse maximale : 5 m/s
Durée du parcours : 5 min 40 sec
Débit : 2800 p/h

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 1514 m
Altitude gare amont : 2026 m
Dénivelé : 512 m
Longueur inclinée : 1834 m
Pente moyenne : 29 %
Pente maximale : 61 %

* Caractéristiques techniques :
Type de gares : Omega T
Gare motrice : Aval
Gare tension : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance du moteur principal : 690 kW
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 23
Équipement d’aide au départ : Non
Sens de la ligne : Par la droite
Embarquement : Sens de la ligne

* Caractéristiques des véhicules :
Type de véhicules : Doudouk
Capacité : 6 Personnes
Nombre de véhicules : 97
Type de pinces : Omega T
Garage : Gare aval
Largeur de la voie : 5,7 m
Espacement : 38,5 m

Caractéristiques du câble :
Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 40,5 mm
Type de Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte

La gare aval :

La gare aval, station motrice, est située à 1515 mètres d’altitude. Le treuil de cet appareil est composé d’un moteur électrique courant continu de 690 kW. Ce moteur donne mouvement à un arbre rapide qui va venir rentrer dans un réducteur Poma-Kissling et donner mouvement à l’arbre lent sur lequel est monté la poulie motrice. La marche de secours est assurée par un moteur thermique qui donne mouvement au réducteur. L’accouplement de l’arbre venant du moteur thermique se fait grâce à un réducteur auxiliaire monté sur le réducteur principal

Vue générale de la gare aval :
Image

Vues autour de la gare aval :
Image

Image

L'accès à l'installation :
Image

Le panneau de présentation de l'installation :
Image

Les bornes de contrôle des forfaits :
Image


Suite à l’augmentation de débit de l’appareil, la SELVC a du installer un garage en gare aval, car des vents assez fort pouvant souffler sur la partie haute de la ligne. Ce garage permet aussi de décycler plusieurs véhicules afin de laisser le haut de la ligne sans véhicules.

Les rails d'accès au garage :
Image

Le tympan arrière de la gare aval :
Image

Les horaires d'ouverture de l'installation :
Image

La poulie motrice :
Image

Le poste de commandes aval :
Image

Les portiques de cadencement :
Image

La zone seiche de départ :
Image

L'échelle permettant d'accéder à l’étage de la gare :
Image

C'est parti !
Image

Les pylônes P1 et P2 en sortie de gare :
Image

Vue arrière vers la gare aval :
Image

La ligne :


La ligne prend rapidement de la hauteur au tout début afin de monter une cote située non loin de la gare aval. Par la suite après avoir survolé la piste du Canyon, la ligne va poursuivre son chemin en forêt puis passer un flanc de montagne. La montée n’est pas trop forte et va se raplatir après avoir passé les pylônes P7 et P8. Après avoir passe le pylône P10, la ligne quitte son tracé en forêt et va survoler, d’une portée dépassant les 190 mètres, un vallon. Après avoir atteint l’autre bord de ce vallon, la ligne va remonter afin de franchir la crête formée par le bord de ce vallon. Par la suite la ligne continue à monter régulièrement pendant un petit moment. Après avoir passé le pylône P16 qui est placé sur une petite bosse, le tracé de la ligne va redevenir quasiment plat. La ligne va remonter au niveau du pylône P18 qui imprime la montée finale à la ligne. Entre les pylônes P18 et le P19, la ligne va longer la piste Coq et va finir tranquillement sont parcours jusqu’au sommet de l’installation. A noter qu’entrent les pylônes P16 et P19, les balanciers sont équipés de flasques anti-givre, le haut de la ligne étant exposé au vent.

* Caractéristiques de la ligne :
P1 : 16C/16C
P2 : 12S/12S
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/4S
P5a : 8S/6S
P5b : 4S-C/4S-C
P6 : 6S/4S
P7 : 4S/4S
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 4S/4S
P11 : 16C/16C
P12 : 4S-C/4S-C
P13 : 6S/6S
P14 : 8S/8S
P15 : 6S/4S
P16 : 8S/8S
P17 : 8S/8S
P18 : 12C/12C
P19 : 6S/4S
P20 : 6S/4S
P21 : 6S/6S
P22 : 8S/8S

Image

Pylône P3 :
Image

Pylône P4 :
Image

Image

Pylône P5 :
Image

Pylône P5 bis :
Image

Balancier support-compression :
Image

Pylône P6 :
Image

Image

Pylône P7 :
Image

Pylône P8 :
Image

Image

Pylône P9 :
Image

Pylône P10 :
Image

Image

Pylône P11 :
Image

Balancier compression :
Image

Image

Pylône P12 :
Image

Pylône P13 :
Image

Pylône P14 :
Image

Image

Pylône P15 :
Image

Pylône P16 :
Image

Pylône P17 :
Image

Image

Pylône P18 :
Image

Image

Pylône P19 :
Image

Image

Les trois derniers pylônes de la ligne :
Image

Balanciers 6S/4S, 6S/6S, 8S/8S :
Image

La gare amont :


La gare amont, station tension, est située au point culminant du domaine de Villard-de-Lans à 2026 mètres d’altitude. Si on tient compte de tout le domaine skiable, l’arrivée du télésiège des Crêtes, est le second point le plus haut. Au sommet se trouve un joli point de vue sur entre autre le massif de l’Oisans. La tension du câble est effectuée par un seul vérin hydraulique.

Entrée en gare amont :
Image

L'arrivée :
Image

La plateforme de débarquement :
Image

Le contour de la gare amont :
Image

Image

Autres vues autour de la gare amont :
Image

Image

Image

Les véhicules :

Gros plan sur un siège de six places en ligne :
Image

Un siège, en 2023, dans le contour :
Image

Gros plan sur un véhicule à l’origine :
Image

La pince débrayable :
Image

Autres photos :

Vues de la ligne depuis les pistes :
Image

Image

Image

Image


Textes et mises en pages :
Tony le savoyard et Rodo_Af
Photos : Rodo_Af
Pour plus d’informations : Villard-de-Lans.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :