En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6 des Crozats

Montchavin - La Plagne (Paradiski)

Doppelmayr - Ingélo

T2 ES
Options techniques :
  • Tapis d'embarquement ou de positionnement
  • entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2017

Remplace l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 09/03/2018 et mise à jour le 15/05/2018
(Mise en cache le 15/05/2018)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. L'aménagement du secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches
  3. Une nouvelle liaison entre Montchavin-Les Coches et le domaine d'altitude de la Plagne
  4. Crozats, nouvelle liaison vers les stations d'altitude et la Roche de Mio
  5. Ligne et infrastructures du télésiège des Crozats
  6. Crozats : un nouveau télésiège efficace



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L'aménagement du secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches

Le développement de l'espace d'altitude de Montchavin-Les Coches commence en 1973 avec l'installation du téléski du Dos Rond permettant de basculer vers le plateau d'altitude où est construit dans un premier temps le téléski de la Salla. La vocation première de cet aménagement est de relier le domaine de Montchavin-Les Coches aux stations d'altitude de la Plagne. En effet, le téléski de la Salla n'est qu'un téléski de liaison ne desservant que peu de pistes destinées à du ski propre.
Il faudra attendre 1978 pour voir les premiers télésièges fleurir sur les pentes du lac du Carroley, à savoir la chaîne des télésièges Bauches-Carroley, desservant un espace de ski propre très large. Ainsi, six cents mètres de dénivelé permettent de skier sur des pentes diverses entre la Tête des Arpettes et le hameau des Bauches. En 1986, la SAP décide d'ajouter à ce secteur déjà bien fourni le télésiège des Crozats, offrant une nouvelle liaison vers Plagne Bellecôte et la desserte d'une nouvelle piste bleue, parfaite pour les skieurs moyens.

→ Quelques photos du télésiège fixe des Crozats :

Image
Gare aval du télésiège fixe des Crozats (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Ligne du télésiège fixe des Crozats (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Image
Gare amont du télésiège des Crozats (cliquez sur la photo pour afficher le reportage).

Néanmoins, à part la construction du télésiège fixe 6 places de la Salla en 2004 pour améliorer la liaison vers les stations d'altitude de la Plagne à l'occasion de l'ouverture du téléphérique du Vanoise-Express (liaison Les Arcs-La Plagne en passant par Peisey-Vallandry d'un côté et Montchavin-Les Coches de l'autre), aucune autre remontée mécanique n'a vu le jour avant 2013. Cette année marque le remplacement du vieillissant télésiège fixe des Bauches par la réutilisation du télésiège fixe 4 places des Coqs, démonté la même année sur le secteur d'altitude de Plagne Montalbert.
Sur la partie supérieure du secteur de Montchavin-Les Coches, il devenait urgent de moderniser les télésièges du Carroley et des Crozats afin de permettre un retour rapide depuis les Bauches et un accès plus facile à ces pistes sous-exploitées. De plus, il fallait remplacer le télésiège du Carroley faute de quoi il aurait fallu changer les arceaux des sièges.

La SAP a finalement décidé de remplacer ces deux appareils par un unique télésiège débrayable 6 places. Ce dernier devait originellement arriver sur la crête, entre les gares amont de l'ancien télésiège des Crozats et du télésiège de la Salla, afin de donner en même temps accès aux pistes desservies par le télésiège fixe des Crozats et au sommet de l'Arpette, notamment pour faciliter le retour vers Montchavin-Les Coches.
N'ayant pas pu avoir les autorisations pour réaliser ce projet qui aurait eu un fort impact environnemental sur cette crête, la SAP s'est finalement rabattue sur le remplacement du télésiège fixe des Crozats par un télésiège débrayable 6 places. Dans le même temps, le télésiège fixe du Carroley a été purement et simplement rayé du plan des pistes.

→ Le déroulement du chantier du nouveau télésiège des Crozats a été consigné en partie sur le forum : Construction TSD6 des Crozats (2017).


Une nouvelle liaison entre Montchavin-Les Coches et le domaine d'altitude de la Plagne

La construction du nouveau télésiège des Crozats a profondément modifié les flux de skieurs sur le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches, notamment à cause du démontage du télésiège fixe du Carroley dans le même temps.

Pour rejoindre les stations de Montchavin et des Coches depuis le sommet du télésiège des Bauches, la piste bleue des Teppes ou la piste bleue du Carroley, il faut à présent emprunter le télésiège des Crozats puis les tapis de l'Ange alors qu'il suffisait auparavant d'emprunter le télésiège du Carroley puis de basculer au sommet du Dos Rond.

Image
L'étroite piste bleue des Barrières, unique itinéraire permettant de rejoindre Plagne Bellecôte et Belle Plagne depuis le sommet du télésiège des Crozats (en excluant la possibilité de monter à la Roche de Mio par le télésiège des Inversens).

Image
La fin de la piste bleue des Barrières avec l'arrivée du télésiège de l'Arpette en face de nous. On devine également sous la neige le tunnel du tapis roulant double de l'Ange, appareil permettant de retourner sur Montchavin-Les Coches.

Image
Le tapis roulant double de l'Ange, permettant de retourner sur Montchavin-Les Coches en arrivant depuis le sommet du télésiège des Crozats par la piste bleue des Barrières.

Pour l'accès à Plagne Bellecôte et Belle Plagne, le télésiège des Crozats s'avère plus rapide que le télésiège fixe de la Salla, et ce même s'il faut descendre un peu plus longtemps pour y accéder. La liaison s'effectue par contre par une seule piste bleue élargie au moment de la construction du télésiège à l'été 2017.
Crozats permet également d'atteindre le télésiège des Inversens pour atteindre directement la Roche de Mio en évitant les queues aux remontées mécaniques de Plagne Bellecôte et Belle Plagne.


Crozats, nouvelle liaison vers les stations d'altitude et la Roche de Mio

Le télésiège des Crozats a pour but d'assurer la liaison entre le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches et le reste des stations d'altitude de la Plagne. Via la piste bleue des Barrières, il est possible d'atteindre Belle Plagne en poursuivant par la piste bleue des Lainés ou Plagne Bellecôte en empruntant les deux autres pistes du secteur (Arpette ou Dunes). Depuis Belle Plagne, il est ensuite possible d'aller à la Roche de Mio en empruntant la télécabine éponyme tandis que le front de neige de Plagne Bellecôte est une plaque tournante permettant de rejoindre l'ensemble des stations d'altitude ainsi que le versant de Champagny-en-Vanoise (via les télécabines de Belle Plagne et de la Roche de Mio ou via le télésiège des Blanchets).
Crozats assure aussi l'accès à la Roche de Mio sans passer par Plagne Bellecôte : il faut alors emprunter la piste rouge des Marmottes puis le télésiège des Inversens. Du sommet de la Roche de Mio, on peut rejoindre par gravité le versant de Champagny-en-Vanoise, Belle Plagne et Plagne Bellecôte, et le secteur du glacier via la télécabine de Bellecôte. Les jours de forte fréquentation, emprunter le télésiège des Inversens puis le télésiège des Verdons Sud peut s'avérer un itinéraire bis intéressant pour rejoindre Plagne Centre depuis Montchavin-Les Coches.
Le télésiège des Crozats a donc pour objectif de supplanter le télésiège de la Salla dans son rôle de liaison entre Montchavin-Les Coches (et les Arcs/Peisey-Vallandry par extension en empruntant le téléphérique Vanoise-Express) et le reste du domaine skiable de la Plagne.

Ce télésiège dessert néanmoins de belles pistes de ski propre. Pour les skieurs de niveau moyen, il est possible d'emprunter la piste bleue des Teppes, desservie de bout en bout par Crozats ou d'utiliser le tapis de l'Ange pour skier sur la piste bleue du Carroley.
Pour les très bons skieurs, il dessert deux belles pistes noires, Malatray et Crozats, qui redescendent jusqu'au hameau des Bauches. Le retour se fait soit par la plate et longue piste de la Route des Bauches, soit en remontant par le télésiège fixe des Bauches. Dans ce second cas, il est ensuite obligatoire de reprendre le télésiège des Crozats pour rejoindre le reste du domaine (à moins de tourner sur la piste bleue des Bauches). Au sommet du télésiège des Crozats, le seul moyen de rentrer sur Montchavin-Les Coches est ensuite d'emprunter les tapis de l'Ange pour remonter au col de l'Arpette puis avoir accès à la piste bleue du Replat.

Le télésiège des Crozats dessert des pistes assez variées autant pour du ski propre que du ski de liaison :

  • La piste bleue des Barrières, assez court chemin longeant la ligne de crête avant de rejoindre les pistes bleues Arpette et Laines, d'où l'on peut ensuite atteindre Belle Plagne ou Plagne Bellecôte.
  • La piste bleue des Teppes, belle piste peu pentue évoluant sous le télésiège des Crozats avant de revenir au niveau de sa gare aval. Elle permet aussi d'atteindre la piste noire Malatray qui descend jusqu'au hameau des Bauches.
  • La piste rouge des Marmottes, très beau chemin pentu permettant de rejoindre le télésiège des Inversens en direction de la Roche de Mio. Cette piste permet aussi d'atteindre la noire des Crozats, descendant au niveau des Bauches et offrant une très longue et belle descente avec du dénivelé.


Image
Situation du télésiège des Crozats sur le plan des pistes de la Plagne.

Le télésiège débrayable des Crozats présente la particularité d'être équipé d'une motorisation directe de type Doppelmayr Direct Drive (donnant l'abréviation correspondante DDD). Cette motorisation présente l'avantage de faire tourner le moteur directement à la bonne vitesse sans nécessiter de réducteur. Cela rend la gare motrice bien plus silencieuse et permet des économies d'énergie non négligeables.
On notera aussi que le télésiège des Crozats est le premier télésiège débrayage Doppelmayr de la Plagne à ne pas être équipé de gares à couverture bois et à avoir une gare amont protégée par un bâtiment pouvant être fermé.

Voici donc les caractéristiques de ce télésiège :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à pinces débrayables : CROZATS
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'œuvre : DCSA
Maître d'ouvrage : SAP
Montage : SAP
Constructeur : DOPPELMAYR/INGÉLO
Installation électrique : SEIREL
Année de construction : 2017
Montant de l’investissement : 5 400 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 3600 personnes/heure
Débit à la descente : 0 personne/heure
Vitesse d'exploitation : 5,25 m/s
Équipement d’aide à l’embarquement : Tapis de positionnement

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2066 m
Altitude amont : 2377 m
Dénivelée : 311 m
Longueur développée : 1087 m
Longueur horizontale : 1033 m
Portée la plus longue : 159,5 m
Pente maximale : 65,45 %
Pente moyenne : 30,11 %
Temps de trajet : 3 minutes 28 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Doppelmayr Direct Drive (DDD)
Puissance développée : 630 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 155 bars
Nombre de pylônes : 11
Largeur de voie : 6,10 m
Nombre de véhicules : 77+1 véhicule de service
Espacement : 6 secondes
Type de véhicules : Sièges 6E98
Type de pinces : Pinces débrayables A-108C

Caractéristiques du câble

Fabricant du câble : ARCELOR MITTAL
Diamètre du câble : 45 mm
Âme : Compacte
Type de câblage : Lang à droite
Modèle : 45 6x31WS-SPC 1960 BzZ (composition : 6×31 fils)
Résistance à la rupture : 155 000 daN
Section du câble : 868,43 mm²
Section du toron : 144,74 mm²
Pas de câblage : 335 mm
Pas de toronage : 128 mm


Ligne et infrastructures du télésiège des Crozats


La gare aval

La gare aval du télésiège des Crozats est située à 2066 mètres d'altitude au niveau du départ de l'ancien télésiège fixe des Crozats. Elle est donc facilement accessible par gravité en arrivant depuis l'Arpette, le Dos Rond ou le sommet du télésiège du Bijolin et du téléski du Plan Leschaux via la piste bleue du Carroley, mais également en venant depuis le télésiège des Bauches.

Au niveau technique, on retrouve une gare retour-tension Doppelmayr UNI-G MT blanche avec un liseré rouge rappelant le logo de la Plagne.

Image
Depuis la fin de la piste bleue du Carroley, on peut voir le positionnement du télésiège des Crozats par rapport à l'arrivée du télésiège des Bauches.

Image
Vue de la gare aval en arrivant depuis le télésiège des Bauches. En arrière-plan, on aperçoit la Roche de Mio à droite et le sommet de Bellecôte à gauche.

Image
Vue rapprochée.

Image
Vue de côté face au sommet de Bellecôte.

Image
Vue arrière dans l'axe de la ligne.

Image
Vue de trois quarts. Au bout de la crête à droite de la ligne du télésiège des Crozats, on devine la ligne du télésiège de la Salla.

Image
Direction l'embarquement.

Image
Vue arrière de la gare aval.

Image
Sur la droite, le rail de stockage du véhicule de maintenance, servant également à isoler des véhicules en cas de problème technique.

Image
Sur la gauche, le chalet de vigie.

Image
L'embarquement. Le contour tronqué est bien visible : les sièges passent en ligne droite au-dessus du tapis de positionnement avant de se remettre dans l'axe de la ligne.

Image
Le tapis de positionnement emmène les skieurs jusqu'à la zone d'embarquement.

Image
Sortie de gare aval.


La ligne

La ligne du télésiège des Crozats ne présente pas de difficultés particulières. En sortie de gare aval, la pente est assez douce et devient quasiment nulle dans la portée entre les pylônes 3 et 4, au-dessus du début de la piste noire Malatray. S'ensuit une première montée qui se termine au niveau du pylône 6. On survole ensuite des champs de neige légèrement vallonnés puis la piste bleue des Teppes. Un dernier replat précède la montée finale, assez raide, qui s'amorce au pied du pylône 9.

Doppelmayr a ainsi équipé la ligne de 11 pylônes dont deux compressions, un support-compression et huit supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 4S/4S
  • P3 : 8S/6S
  • P4 : 8SC/8SC
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 10S/8S
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 12S/8S
  • P9 : 16C/12C
  • P10 : 12S/10S
  • P11 : 10S/10S


Image
La ligne depuis l'aval.

Image
Demi-tour sur le pylône 1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Tête du pylône 3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Tête du pylône 4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
En se retournant, on aperçoit parfaitement le domaine skiable de Peisey-Vallandry ainsi que ceux d'Arc 1600 et 1800.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Début de la portée vers le pylône 8 au-dessus de la piste bleue des Teppes.

Image
Fin de la portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
L'arrivée approche sérieusement alors que la ligne franchit une barre rocheuse en dévers.

Image
Enchaînement des pylônes 10 et 11.



La gare amont

La gare amont est située à 2377 mètres d'altitude à l'emplacement de l'ancienne arrivée du télésiège fixe des Crozats, sur la crête séparant Plagne Bellecôte et le secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches.

Afin de protéger la gare amont des intempéries récurrentes sur cette crête exposée aux tempêtes, celle-ci a été insérée dans un grand bâtiment en béton avec un toit arrondi en bois pour améliorer l'esthétique globale. Les façades ont pour la plupart été habillées de parements « imitation bois ». Il n'en reste pas moins que cette gare a un impact assez important sur l'environnement et est visible depuis assez loin (notamment depuis le secteur du Biolley au-dessus de Plagne Centre).

Cette gare abrite la motorisation de l'appareil, à savoir un moteur à entraînement direct Doppelmayr Direct Drive. Cette technologie permet de réduire la consommation électrique de l'appareil tout en rendant la gare plus silencieuse.

Image
Entrée en gare amont.

Image
Débarquement.

Image
La deuxième partie du contour. On aperçoit une voie de maintenance accessible en marche arrière ainsi qu'un escalier permettant d'accéder à la partie supérieure de la gare où se situe la machinerie.

Image
L'aire de débarquement vue depuis l'extérieur.

Image
Façade arrière de la gare.

Image
Vue de trois quarts en partant sur la piste bleue des Barrières.

Image
Vue éloignée en partant par la piste bleue des Barrières.

Image
Vue de côté en partant sur la piste bleue des Teppes.

Image
Vue plus large de la gare amont depuis la piste bleue des Teppes. On remarque bien que le bâtiment a été construit au bord d'un éperon rocheux. À l'arrière-plan, sur la droite, on peut voir le sommet du Dos Rond, l'arrivée du télésiège du Bijolin et une partie du Mont Blanc.



Véhicules et pinces

Le télésiège débrayable des Crozats est équipé de sièges 6E98 qui sont les premiers sièges 6 places sans trous de Doppelmayr à la Plagne. Les assises sont bicolores et coïncident avec les couleurs des cheminements sur le tapis de positionnement en gare aval afin de faciliter l'embarquement. On notera également la présence de dispositifs d'anti-sous-marinage sur les garde-corps afin d'éviter que les plus jeunes skieurs ne glissent sous le garde-corps au cours du trajet.

Les sièges sont reliés au câble par des pinces débrayables A-108C à ressort de compression, le modèle canonique de pinces des télésièges débrayables 6 places Doppelmayr en France.

Image
Un siège en ligne.


Depuis les pistes…

Image
Le replat entre les pylônes 8 et 9 vu en plongée depuis la piste bleue des Teppes. En arrière-plan, on aperçoit la vallée de la Tarentaise et le massif du Mont-Blanc ainsi qu'une partie du domaine skiable des Arcs / Peisey-Vallandry sur la droite de la photo.

Image
La montée finale vue depuis la piste bleue des Teppes.

Image
La rupture de pente du pylône 9.

Image
Vue en contre-plongée du pylône 9.

Image
Le pylône 8.

Image
Vue de la ligne en direction du pylône 7 depuis la piste bleue des Teppes. On aperçoit également à gauche de la piste la gare aval du télésiège de la Salla et l'arrivée des télésièges du Dos Rond et du Bijolin au-dessus.

Image
Vue de la ligne au niveau des pylônes 6 et 7 depuis la piste bleue des Teppes.

Image
L'enchaînement des pylônes 1 et 2.



Crozats : un nouveau télésiège efficace

Le télésiège des Crozats marque la deuxième étape du rafraîchissement du secteur d'altitude de Montchavin-Les Coches après le remplacement du télésiège des Bauches à l'été 2013. Ce nouvel appareil moderne et confortable permet une nouvelle liaison rapide avec les stations d'altitude de Plagne Bellecôte et Belle Plagne ou avec la Roche de Mio via le télésiège fixe des Inversens. Crozats a pour vocation de supplanter à terme le télésiège de la Salla dans son rôle de liaison entre Montchavin-Les Coches et le reste du domaine skiable.

Si le télésiège débrayable des Crozats est le bienvenu sur le domaine skiable de Montchavin-Les Coches, on peut regretter l'abandon du télésiège du Carroley et des pistes faciles qu'il desservait tout en permettant de rebasculer directement vers les stations de Montchavin et des Coches. Cette option était notamment très pratique en arrivant depuis les Bauches par le télésiège éponyme. Aujourd'hui, il faut obligatoirement prendre le télésiège des Crozats puis les tapis roulants de l'Ange avant d'emprunter la plate piste bleue du Replat afin de rejoindre l'arrivée du télésiège du Bijolin.
Il est également possible que le télésiège de la Salla soit démonté dans les prochaines années puisque celui-ci est plus lent que le télésiège des Crozats tout en n'assurant que la liaison entre Montchavin-Les Coches et Belle Plagne/Plagne Bellecôte. Le démontage de ce télésiège obligerait par contre la SAP à enneiger coûte que coûte la piste d'accès au télésiège des Crozats, sans quoi les Arcs/Peisey-Vallandry et Montchavin-Les Coches seraient coupés du reste de la Plagne.

Image
Crozats, un télésiège rapide et confortable pour une nouvelle liaison entre Montchavin-Les Coches et les stations d'altitude, mais aussi avec la Roche de Mio.

Je tiens à remercier l'alexois pour ses photos du télésiège sans lesquelles le reportage n'aurait pas pu être réalisé.

Bannière : Bovinant
Photos (sauf mention contraire) : l'alexois et remontees.
Texte et mise en page : remontees
Date des photos (hors chantier) : 21 février 2014 et 30 janvier 2018.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :