En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo

 TSD6 des Sybelles Express

Le Corbier (Les Sybelles)

Leitner

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège des Sybelles Express est l'appareil phare du Corbier : il rachète l'ensemble du dénivelé de la station et permet un accès direct aux autres stations des Sybelles. C'est l'un des 5 premiers télésièges Leitner équipés des pinces LPA.

Année de construction : 2005

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 03/09/2019
(Mise en cache le 03/09/2019)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Le Corbier
  • Le télésiège des Sybelles Express : un appareil structurant du Corbier
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Le Corbier

Le Corbier est une station de sports d’hiver et d’été de Savoie, située dans la vallée de la Maurienne. Elle fait partie depuis 2003 du domaine skiable des Sybelles, ensemble regroupant six stations : La Toussuire, Le Corbier, Saint Jean d’Arves, Saint Sorlin d’Arves, Saint Colomban des Villards et Les Bottières. Le Corbier est facilement accessible depuis Saint Jean de Maurienne (sortie n°27 de l’autoroute A43) par la D78 qui passe notamment par Villarembert, commune sur laquelle est implantée la station. Par le train, la gare de Saint Jean de Maurienne (TER et TGV en saison) est la plus proche tandis que l’aéroport de Chambéry Savoie (CMF) permet la desserte du domaine par avion (liaison finale par bus).
Le Corbier est une station bâtie de toutes pièces, comme sa voisine La Toussuire, de 3ème génération. Elle a ouvert en 1967 et s’est ensuite développée autour du Mont Corbier qui domine la station. Les grandes étapes de l’histoire du domaine sont la liaison avec Saint Jean d’Arves en 1980 puis avec La Toussuire 4 ans après, sans oublier l’ouverture des liaisons Sybelles en 2003. Le domaine du Corbier est essentiellement en altitude hors de la forêt, sur des alpages au relief assez homogène. Depuis le Mont Corbier, l’accès aux liaisons Sybelles (l’Ouillon ou Saint Jean d’Arves) se fait aisément.
La station en elle-même se compose d’un ensemble de tours visibles de loin avec plusieurs ensembles d’appartements et d’hôtels. La station comporte également un centre aqualudique et est reliée par des bus réguliers à La Toussuire tout au long de la journée.

Image
Le Corbier depuis la piste des Racourts.

Le télésiège des Sybelles Express : un appareil structurant du Corbier

Le télésiège des Sybelles Express est l’appareil phare du secteur du Corbier. En effet, depuis la gare amont, toutes les pistes (ou presque) sont accessibles, en plus du secteur de Saint Jean d’Arves et de l’accès à l’Ouillon (piste du Plan de la Guerre vers les téléskis du Nieblais et du Torret).

Construit en 2005 par Leitner, cet appareil intervient dans la restructuration du secteur du Corbier : avant son installation était présent le télésiège du Baïkonour. Cet appareil, Leitner aussi, montait environ à la moitié de la ligne du télésiège débrayable et donnait accès au bas du Corbier ainsi qu’aux télésièges de l’Epaule et du Corbier (vers les sommets). Après l’ouverture des liaisons Sybelles en 2003, il est apparu important de remplacer les remontées du front de neige afin d’apporter de la fluidité au domaine. La première étape est franchie en 2005 avec le déplacement du télésiège du Baïkonour à la place de l’ancien Grand Crozat et l’installation du télésiège des Sybelles Express. Voici une photo du télésiège remplacé (monchu) :

Image

En 2016, après plus de 10 ans sans investissements majeurs, la SATVAC entreprend un réaménagement profond sur plusieurs années : les télésièges du Charvin Express, de la Voie Lactée, de l’Ourson et du Mont Corbier sont construits. Les trois derniers vont plus particulièrement nous intéresser. En effet, le télésiège de la Voie Lactée remplace ceux de la Verne et du Grand Crozat pour simplifier l’accès au plateau d’altitude, donnant ainsi une alternative intéressante au Sybelles Express avec son fort débit (3000 personnes par heure). Le second est une réutilisation du télésiège du Grand Crozat pour en faire un appareil pour les débutants. Le télésiège originel du Baïkonour est ainsi revenu à quelques pas de son ancien tracé… Le dernier remplace les télésièges de l’Epaule et du Corbier pour desservir efficacement toutes les pistes de la partie haute du domaine et décharger le télésiège des Sybelles Express dans son rôle majeur d’accès à l’Ouillon.

Le télésiège des Sybelles Express est donc un appareil très important puisqu’il permet de dévaler d’une traite les quelque 650 mètres de dénivelé séparant les dessous de la Pointe du Corbier du front de neige, soit presque l’ensemble du dénivelé de la station ! Il permet, en plus d’enchaîner les rotations sur le Corbier, un retour rapide et confortable vers l’Ouillon, à l’heure des retours vers les autres stations des Sybelles. Le télésiège des Sybelles Express dessert 3 pistes directement :
- Plan de la Guerre : Piste verte servant de liaison vers l’Ouillon. Elle longe les téléskis du Nieblais sur l’ensemble de leurs tronçons.
- Raccourts : Longue piste en majorité en chemin sans grand intérêt serpentant dans les pentes et desservant plusieurs pistes techniques (Frite, Combe, Stade, Envers, Jean-Noël Augert…).
- Grande Vadrouille : La Grande Vadrouille part sous la crête pour la longer en restant quelques mètres en dessous en direction de Saint Jean d’Arves. Après avoir donné accès à plusieurs pistes rouges, elle se termine à la gare amont du télésiège du Charvin Express et se prolonge vers le télésiège du Mont Corbier par la piste bleue de la Petite Vadrouille.

Situation sur le plan des pistes :

Image
Vue globale.

Image
Zoom sur le secteur du Corbier.

A noter que le télésiège des Sybelles Express est aussi ouvert en été 3 jours par semaine pour desservir des pistes de VTT et permettre aux moins courageux d’accéder aux sommets sans effort.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à pinces débrayables : SYBELLES EXPRESS
Maître d’ouvrage : SATVAC
Maître d’œuvre : MDP
Exploitant : SATVAC
Constructeur : Leitner
Année de construction : 2005

- Caractéristiques d’Exploitation

Saisons d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2600 personnes/heure
Débit à la descente : 1300 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1570 m
Altitude amont : 2220 m
Dénivelé : 650 m
Longueur développée : 2228 m
Pente maximale : 58 %
Pente moyenne : 32,79 %
Temps de trajet : 7 min 25 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : CD6
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Continu
Puissance développée : 780 kW
Sens de montée : Droit
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Nombre de pylônes : 18
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-M
Nombre de sièges : 106
Espacement : 44,1 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Redaelli
Diamètre du câble : 46 mm
Type d’âme : Textile
Composition : 6*31 fils
Année de pose : 2005
Revêtement : Zingue

La gare aval

La gare aval est la station tension du télésiège. Cette fonction est assurée par un unique vérin placé à l’aval de la poulie retour. La gare aval est située sur le front de neige du Corbier, à proximité des principaux bâtiments de la station, des parkings et des autres remontées du front de neige. De type CD6, elle arbore une couverture blanche la rendant plutôt discrète dans un environnement hivernal. A noter que jusqu’en 2016, l’embarquement était tangentiel et que suite à l’installation du télésiège de l’Ourson, celui-ci a été déplacé dans le sens de la ligne.

Image
Zoom sur la gare aval depuis l’arrivée du télésiège de la Voie Lactée, placée sur le front de neige.

Image
Vue globale sur la gare aval, derrière le télésiège de l’Ourson.

Image
Vue presque entière sur la station de départ depuis les bornes à forfaits.

Image
La gare aval.

Image
De trois quarts, avec la zone de débarquement à la descente.

Image
Le rail de stockage avec le véhicule de service entreposé.

Image
La zone d’embarquement.

Image
Le lanceur.

Image
Vue arrière sur la gare aval.

La ligne

La ligne du télésiège des Sybelles Express se compose de 18 pylônes.
Le début, sur le front de neige, monte tranquillement jusqu’à arriver vers la gare amont du télésiège de l’Ourson. Ensuite, un pylône support-compression donne la pente pour la suite de la montée. Elle est assez régulière et franchit à plusieurs reprises la piste des Racourts. Après quelques survols plus élevés, le tracé arrive sur la ligne de crête et se redresse pour atteindre l’arrivée.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 12C/12C
P2 : 10S/10S
P3 : 8S/6S
P4 : 8S/6S
P5 : 8S/6S
P6 : 8S/6S
P7 : 6S/6S
P8 : 4SC/4SC
P9 : 6S/6S
P10 : 8S/6S
P11 : 6S/6S
P12 : 12S/10S
P13 : 6S/6S
P14 : 6S/6S
P15 : 6S/6S
P16 : 12S/12S
P17 : 12S/12S
P18 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
La sortie de la gare aval, vers le P2.

Image
La portée vers le P3, avec le télésiège de l’Ourson en parallèle.

Image
Le P3, au bord des derniers mètres de la piste des Racourts.

Image
On continue sur une pente faible.

Image
Le P4, au bord d’un torrent.

Image
Le survol de ce petit cours d’eau.

Image
Le P5.

Image
Vers le P6, on aperçoit la gare amont du télésiège de l’Ourson à gauche.

Image
Le P6.

Image
On s’apprête à croiser à nouveau la piste bleue des Racourts.

Image
Le P7, avec le déroulé de la ligne derrière.

Image
La portée vers le P8.

Image
Le P8, la pente augmente.

Image
La végétation se fait rare à cette altitude.

Image
Le P9.

Image
La portée vers le P10, on devine le tracé de la piste bleue que l’on va survoler encore une fois.

Image
Le P10.

Image
En plus de la piste des Racourts, on va franchir celle de la Frite, située en amont.

Image
Le P11, de l’autre côté de la piste de la Frite.

Image
Le tracé survole une dépression.

Image
Le P12, la ligne se redresse.

Image
Le tracé est plus en dévers, avec l’ancien télésiège du Corbier à gauche.

Image
Le P13.

Image
La portée vers le P14, avec un survol plus important.

Image
Le P14, on croise encore la piste des Racourts…

Image
La portée vers le P15.

Image
Le pylône 15.

Image
On approche de la fin de la montée.

Image
Le P16, la gare amont est apparue.

Image
Le P17, le câble finit de se redresser.

Image
Le P18 remet le câble à l’horizontale.

La gare amont

La gare amont est la station motrice de l’appareil. Implantée en contrebas de la Pointe du Corbier, elle est idéalement positionnée pour desservir l’ensemble du secteur du Corbier et donner accès à l’Ouillon. Depuis la zone d’arrivée s’ouvre également un large panorama vers Saint Sorlin d’Arves et plus loin les Ecrins. De l’autre côté, les sommets de la Maurienne et de la Vanoise s’offrent à la vue des skieurs. La gare amont est identique à celle du bas au niveau du schéma de couleurs. A noter que la cabane est placée au-dessus du vide, elle est construite sur un pied retenant l’ensemble.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La zone de débarquement et celle d’embarquement à la descente.

Image
Vue sur l’arrière de la gare amont en s’éloignant.

Image
Vue de dessous sur l’arrivée en partant vers les pistes des Racourts et de la Grande Vadrouille (on remarque la position de la cabane).

Image
Zoom sur l’ensemble.

Image
Vue plus globale avec le dernier pylône.

Image
La gare amont en venant de la Pointe du Corbier.

Sièges et pinces

Le télésiège des Sybelles Express est équipé de 106 sièges six places Leitner confortables. Ils sont équipés sur les deux places les plus à droite de deux kid stops afin de retenir les enfants de petite taille et de les empêcher de passer sous le garde corps. L’ensemble des véhicules est relié au câble par des pinces LPA-M.

Image
Un siège Leitner 6 places.

Image
Les deux kid stops.

Image
La pince LPA-M.

Autres vues

Voici des vues supplémentaires du télésiège depuis les pistes desservies :

Image
La fin de la ligne depuis la piste des Racourts.

Image
En regardant vers le bas avec La Toussuire à gauche.

Image
La partie intermédiaire de la ligne.

Image
En descendant un peu plus.

Image
Le bas de la ligne en arrivant sur le front de neige.

Image
Le front de neige d’où part le Sybelles Express.

Conclusion

Le télésiège des Sybelles Express est un appareil essentiel sur le secteur du Corbier : il offre une ascension rapide, directe et confortable vers le sommet du domaine et permet de skier sur l’ensemble du secteur en empruntant qu’une seule remontée mécanique. Cette position ne le rend cependant pas surchargé, ce qui peut paraître surprenant au premier abord car il est tout de même central dans la station. Certainement que le télésiège de la Voie Lactée, plébiscité notamment le matin, absorbe une bonne partie de la fréquentation, les skieurs étant ensuite dirigés vers le télésiège du Mont Corbier pour skier sur la partie haute et rejoindre l’Ouillon. Le Sybelles Express est donc un appareil intéressant pour le ski propre, puisque la queue n’y est jamais très importante, ce qui permet d’enchaîner les pistes rapidement.

Image
Les Aiguilles d’Arves, fraîchement saupoudrées, depuis le télésiège des Sybelles Express.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (les 5 et 6 janvier 2018)

A bientôt.

© - 2019 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :