En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus


Localisation(s)
Photo

 TSD6 du Belvédère

Montclar

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le télésiège du Belvédère remplace un très long télésiège fixe (264 sièges au compteur !). Le but ici a été de diminuer le temps de trajet tout en maitrisant les coûts d'achat et d'exploitation. Le choix s'est donc porté sur un télésiège débrayable six places à débit limité mais permettant un accès rapide au plateau de la Chau.

Année de construction : 2012

Suivre la discussion sur le forum



 
Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 22/11/2020 et mise à jour le 22/12/2020
(Mise en cache le 23/12/2020)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le…

Image

Au sommaire :


  • Montclar
  • Le télésiège du Belvédère : objectif rapidité
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Sièges et pinces
  • Autres vues
  • Conclusion


Montclar

Montclar est une station de la Vallée de la Blanche, située juste en aval du col Saint Jean (le col est à 1335 m d’altitude et la station à 1330 m). La station se trouve au sud du Lac de Serre-Ponçon, sous les falaises de Dormillouse. Associée aux domaines du Grand Puy et de Chabanon – Selonnet, Montclar fait partie du domaine de la Blanche, non relié mais proposant un forfait commun. Elle propose 50 kilomètres de pistes familiales réparties sur les deux versants de la crête qui domine la station. La face ouest, appelée Blanche – Serre-Ponçon, comporte la station en elle-même avec son front de neige. Celui-ci comporte 3 téléskis pour les débutants ainsi qu’un télésiège débrayable six places d’accès aux pistes d’altitude. A l’arrivée se trouve le plateau de la Chau, d’où l’on accède à des pistes variées en forêt vers le front de neige mais aussi au télésiège de la Brèche : cet appareil, qui s’emprunte dans les deux sens, dessert les deux versants et permet d’accéder à la face Ubaye du domaine de ski. Ce côté, plus sauvage, est desservi par un télésiège fixe et deux téléskis.

Montclar est aussi réputée pour son bike park de qualité : desservi par le télésiège débrayable, il se compose de 2 pistes bleues, 2 rouges et 3 noires. Très fréquenté, il a bâti sa réputation sur son dénivelé (630 m maximum), la qualité de ses pistes et ses dates d’ouvertures très larges (de mai à octobre en général).

Le télésiège du Belvédère : objectif rapidité

Le télésiège du Belvédère est situé entre le front de neige de Montclar et le plateau de la Chau.

Il a remplacé un télésiège fixe deux places de 1986 d’une très grande longueur (presque 2,4 kilomètres !). Ce précédent télésiège remplaçait lui-même un appareil biplace construit aux débuts de la station dans les années 70. Ce premier appareil comportait une gare intermédiaire vers les Clapeiris. La gare aval était motrice fixe et l’arrivée se faisait sur une structure de type « piste d’atterrissage » avec un retour par poulie flottante. Voici une multivues permettant de voir cet ancien télésiège :

Image
DR.

Avec les projets d’aménagement du versant Ubaye qui commencent à prendre forme, l’aménagement du plateau de la Chau se concrétise : deux téléskis sont installés pour le desservir et en 1986 trois télésièges fixes sont achetés par la station à Poma : ceux de la Brèche, des Lacs et du Plateau. Ce dernier comportait 2 gares intermédiaires permettant l’embarquement et le débarquement. La première gare a été implantée au même endroit que l’intermédiaire de l’ancien télésiège tandis que la seconde gare intercalée a été placée à l’emplacement de la gare amont du premier appareil. Ainsi, il est décidé de prolonger le nouvel appareil jusqu’en haut du plateau de la Chau afin de donner accès au télésiège de la Brèche, vers le versant Ubaye. Voici une nouvelle multivues présentant le bas de ce télésiège Poma :

Image
DR.

Le but de ce télésiège était d’emmener les skieurs directement depuis la station vers le domaine d’altitude, en donnant notamment accès au télésiège de la Brèche (vers le versant Ubaye). On retrouvait donc un appareil d’une grande importance, au débit assez faible (900 personnes par heure) pour son rôle et ne comportant pas moins de 264 sièges ! La ligne, longue de 27 pylônes, était bien décourageante pour skier sur ces pistes en forêt, les seules de Montclar. Heureusement, le télésiège du Plateau était secondé par le téléski du Vieux Courtier enchaîné avec le télésiège des Vallons. Cette alternative, plus rapide, s’est révélée intéressante pour décharger l’appareil principal et rejoindre les hauteurs plus rapidement. Le télésiège du Plateau desservait aussi le bike park de Montclar en été, qui est assez réputé. Le faible débit, conjugué au transport des VTT devenait alors un réel handicap pour la station. De plus, les deux stations présentes sur le parcours rendaient l’exploitation compliquée.

Il a donc été décidé de remplacer le télésiège du Plateau par un télésiège débrayable six places au cours de l’été 2012. Pourquoi un tel appareil dans une si petite station me direz-vous ? Le problème de la très grande longueur ne pouvait être réglé qu’avec la technologie débrayable, d’où ce choix. Afin de minimiser les coûts, l’exploitant a souhaité un débit limité à 1500 personnes par heure, bien que cela représente un débit augmenté de 67% par rapport à l’ancien appareil seul. En effet, au bout de quelques saisons, le téléski du Vieux Courtier et le télésiège des Vallons ont été définitivement fermés.
Pour la réalisation du télésiège, le constructeur Poma a été choisi : ce chantier a été l’occasion pour l’entreprise d’expérimenter une technique innovante de montage des gares. Les massifs ont été préfabriqués en usine avant d’être acheminés sur site. La gare aval a ensuite été levée à la grue en deux éléments (partie inférieure principale et partie toit) en moins d’une journée. Cette nouvelle façon de monter permet aux ouvriers de travailler au sol ce qui leur assure d’être plus en sécurité, en limitant le risque de chutes d’une hauteur importante. Une diminution des coûts de construction est également permise par cette technique.

Le télésiège du Belvédère remplace le télésiège du Plateau sur un tracé décalé vers le nord pour desservir les pistes accessibles par le télésiège des Vallons. Il a ainsi deux rôles capitaux sur le domaine : donner accès au plateau de la Chau et desservir du ski propre. Sur le plateau se trouvent, en plus des téléskis de la Barrière et de la Combe, le télésiège la Brèche. Celui-ci donne accès, comme évoqué précédemment, à l’autre versant du domaine. On retrouve également tout un panel de pistes de ski desservies par le télésiège, du vert au noir. Les pistes directement accessibles depuis la gare amont sont :
- Brêche Express : Cette piste, comme son nom l’indique, est un chemin en pente douce débouchant à la gare de départ du télésiège de la Brèche, le tout sans passer par le téléski de la Combe.
- Gabelle : En plus de donner accès au téléski de la Combe, cette piste permet l’accès à la rouge de Font Claire et à la noire de Blanche Serre-Ponçon
- Belvédère : Unique piste équipée de neige de culture du domaine avec celle du Chemin des Marmottes, elle serpente entre la gare amont, les Clapeiris et le front de neige en donnant accès à des pistes variées.

L’été, le télésiège est très fréquenté pour le bike park desservi, de grande qualité et réputé dans la région. 7 pistes dont 3 noires sont desservies par le Belvédère dont l’exploitation est, de ce fait, adaptée. Un siège sur deux est condamné et muni de deux porte-VTT Partech qui accueillent les VTT à l’arrière en accrochant la roue avant.

Situation sur le plan des pistes hivernal :

Image
Vue globale sur le domaine.

Image
Zoom sur le versant Blanche Serre-Ponçon.

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l’appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD - Télésiège à pinces débrayables : BELVEDERE
Maître d’ouvrage : Montclar Domaine Skiable
Maître d’œuvre : CNA
Montage / génie civil : Joly et Philippe
Exploitant : Montclar Domaine Skiable
Constructeur : Poma
Année de construction : 2012

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1500 personnes/heure
Débit à la descente : 1000 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 5,5 m/s
Equipement d’aide à l’embarquement : Aucun

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1330 m
Altitude amont : 1955 m
Dénivelé : 625 m
Longueur développée : 2113 m
Pente maximale : 56 %
Pente moyenne : 30,7 %
Temps de trajet : 6 min 24 s

- Caractéristiques Techniques

Type de gare : Multix
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 455 kW
Sens de montée : Gauche
Embarquement : Dans l’axe de la ligne
Nombre de pylônes : 16
Largeur de la voie : 6,1 m
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-M
Nombre de sièges : 57
Espacement : 79,2 m

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Trefileurope
Diamètre du câble : 46 mm
Type d’âme : Textile compactée
Composition : 6*26 fils
Année de pose : 2012
Revêtement : Clair

La gare aval

La gare aval est la station tension de l’installation. Cette fonction est assurée par un unique vérin hydraulique placé à l’avant de la poulie retour et déplaçant le lorry. La gare de départ est située sur le côté du front de neige de Montclar, à proximité des téléskis débutants, des logements et des parkings de la station. La gare arbore une couverture Multix bois et vitres qui s’intègre bien dans son environnement. Elle est très facilement accessible aussi bien depuis le centre station que depuis les pistes redescendant à la gare aval. La station comporte un court rail permettant la dépose ou la mise en ligne des sièges ainsi que le stockage du véhicule de service.

Image
Vue lointaine sur la zone de la gare aval.

Image
On s’approche, le début de la ligne derrière.

Image
Vue globale sur la zone d’implantation de la gare, dans un décaissement.

Image
La gare aval de côté.

Image
De trois quarts.

Image
Le tympan arrière avec la zone de débarquement à la descente et les portillons de cadencement à gauche.

Image
De léger trois quarts.

Image
Vue globale sur la gare côté ralentisseur.

Image
De plus loin avec le P1.

Image
La gare de trois quarts avant.

Image

Image
La zone d’embarquement.

Image
Vue arrière depuis la ligne.

La ligne

La ligne se compose de 16 pylônes tubulaires et mesure 2113 mètres de long.
Le début de la ligne, en forêt, est très régulier jusqu’au pylône 8. On franchit ensuite la zone des Clapeiris et la ligne s’engage dans la montée principale. Celle-ci permet d’atteindre le plateau de la Chau et la gare amont.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 6S/6S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 6S/6S
P7 : 4S/4S
P8 : 8S/6S
P9 : 8S/6S
P10 : 4SC/4SC
P11 : 4SC/4SC
P12 : 4S/4S
P13 : 4S/4S
P14 : 8S/6S
P15 : 8S/8S
P16 : 8S/8S

S : balancier support
C : balancier compression
SC : balancier support-compression


Image
Le P1, balancier compression.

Image
On sort de la zone de départ.

Image
Le P2.

Image
A gauche, l’arrivée des téléskis des Maisonnettes et du Vieux Courtier.

Image
Le P3.

Image
La portée vers le P4.

Image
Le P4.

Image
La portée vers le P5, plutôt boisée.

Image
Le P5.

Image
On survole une portion en dévers.

Image
Le P6.

Image
La portée vers le P7.

Image
Le P7.

Image
On commence à voir la gare aval de l’ancien télésiège des Vallons.

Image
Le P8.

Image
On survole la zone des Clapeiris et l’ancien télésiège deux places.

Image
Le P9.

Image
La suite de la ligne avec la montée principale est visible au fond.

Image
Le P10.

Image
La pente a augmenté.

Image
Le P11, au bord de la piste du Belvédère.

Image
Le passage au-dessus de la piste bleue.

Image
Le P12.

Image
La ligne est en fort dévers.

Image
Le P13.

Image
La portée finale vers le plateau de la Chau.

Image
le P14, la ligne se redresse.

Image
Le P15.

Image
La portée finale avec la crête de Dormillouse au fond.

Image
Le P16.

La gare amont

La gare amont est la station motrice du télésiège. Cette fonction est assurée par une chaîne cinématique classique : un moteur asynchrone entraîne un arbre rapide dont la vitesse de rotation est réduite grâce à un réducteur à renvoi d’angle. La gare est située sur le plateau de la Chau, de façon à desservir un maximum de pistes et notamment celle de la Brèche Express, qui permet de rejoindre le télésiège de la Brèche. De là, il est notamment possible de basculer sur le versant Ubaye de la station. La gare adopte une couverture bois et vitres identique à celle de la station de départ.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La zone de débarquement.

Image
L’arrière de la gare avec l’accès à la descente à gauche.

Image
La gare de trois quarts.

Image

Image
En s’éloignant vers le télésiège de la Brêche.

Image
La gare depuis l’aval.

Image
Zoom.

Image
En se décalant vers le nord.

Image
Autre vue de trois quarts avant.

Image
La gare d’arrivée et le dernier pylône.

Image
Zoom.

Sièges et pinces

Le télésiège du Belvédère est équipé de 57 sièges LPA-6OC reliés au câble par des pinces LPA-M. Ces véhicules ont des dossiers bas et ne disposent pas de dispositif de sécurité particulier. En été, un siège sur deux est muni de deux porte-VTT Alpim. Notons que 43 sièges ont été récupérés du télésiège de l’Estany, démonté en 2005 à Grandvalira (Andorre).

Image
Vue globale d’un siège.

Image
En gare.

Image
L’assise.

Image
Deux porte-VTT sur un siège en gare.

Image
Une pince sur le brin descendant.

Autres vues

Voici quelques vues supplémentaires du haut de la ligne depuis les environs de la gare amont.

Image
Les pylônes 15 et 16.

Image
L’avant dernière portée.

Image
De l’autre côté de la gare.

Image

Conclusion

Le télésiège du Belvédère est l’une des installations phares de la station de Montclar. Investissement pouvant paraître disproportionné au départ face aux capacités du domaine et de son exposition, force est de constater que le débit de 1500 personnes par heure permet une maitrise des frais d’entretien. Ce même débit ne semble pas poser de problème en hiver, le télésiège est cependant sous dimensionné pour la saison estivale. Les files d’attente peuvent être importantes à la gare de départ (supérieures à 20 minutes) étant donné le fait qu’un siège sur deux ne transporte que deux VTT. Il ne faut cependant pas oublier que les capacités d’investissement de Montclar sont limitées (le dernier investissement majeur en remontées mécaniques remontait à 1988 avant le télésiège du Belvédère) et que l’entretien d’un tel télésiège n’est pas négligeable. La longueur de l’appareil remplacé était un argument de poids pour installer un appareil débrayable sur ce tracé et la station a essayé d’optimiser au mieux son parc avec la suppression d’un téléski et d’un télésiège. Un investissement raisonné pour obtenir un appareil moderne et répondant aux besoins hivernaux, mais pas estivaux.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément05 (le 22 juillet 2018)

A bientôt.

© - 2020 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :