Localisation(s)
Photo

 TSD6 du Belvédère

Morzine - Le Pléney (Morzine-Les Gets - Portes du Soleil)

Poma

T2 ES
Options techniques :
  • Entraînement direct ou semi-direct
Année de construction : 2021

Suivre la discussion sur le forum



 
Co-auteurs de cette partie : Auguste - Cookie
Section écrite le 25/12/2021 et mise à jour le 18/01/2022
(Mise en cache le 18/01/2022)

En collaboration avec Cookie, je vous propose un reportage sur le :

Image


Au sommaire de ce reportage :


  • Bienvenue à Morzine !
  • Belvédère, une ligne évoluant au gré des besoins
  • 2021, un été dédié au chantier
  • Belvédère, entre ski propre et liaison
  • Ligne et infrastructures du télésiège du Belvédère
  • La gare aval
    La ligne
    La gare amont
    Véhicules et pinces
    Autres vues
  • Conclusion



Bienvenue à Morzine !

Morzine est une station de ski de Haute-Savoie située dans la vallée de l’Aulps, nichée entre montagnes et forêts à une altitude de 1000 mètres. Voisine d’Avoriaz, Morzine est un village au caractère savoyard avec ses nombreuses façades en bois, ses balcons ajourés et ses vastes toits couverts d’ardoise de la région. En hiver, on skie sur deux secteurs séparés, non reliés skis aux pieds, répartis sur chaque versant de la vallée : Le Pléney et Super-Morzine. Le secteur de Morzine - Le Pléney est relié skis aux pieds à la station voisine des Gets, formant un domaine skiable de 120 kilomètres de pistes desservies par un important parc de remontées mécaniques. En outre, Morzine est intégrée aux Portes du Soleil ; un vaste espace qui s’étend entre 900 et 2277 mètres, réparti sur 12 stations (reliées skis aux pieds ou par skibus) implantées de part et d’autre de la frontière franco-helvétique.

Image
>> Cliquez sur le logo pour accéder à la fiche de la station <<



Belvédère, une ligne évoluant au gré des besoins

L'histoire de la ligne du Belvédère commence à l'été 1970, lorsque la firme iséroise Poma entreprend la réalisation d'un télésiège fixe biplace. La motricité de cet appareil s'effectuait en gare aval, de type "primitive" (appellation interne au site), à l'aide d'un moteur électrique. La ligne était équipée de pylônes tubulaires, qui, dans un premier temps, n'étaient pas équipés de potences. La gare amont assurait la tension de l’installation, certainement à l'aide de plusieurs câbles reliés à un contrepoids par l'intermédiaire d'un poussard. Voici une photographie de ce télésiège, indiqué par une flèche rouge : (© - Éditions CIM - DR)

Image


Face à l’augmentation croissante du nombre de skieurs et au vieillissement de l’installation, l'exploitant réfléchit au remplacement de cet antique télésiège à la fin du deuxième millénaire. C'est Poma qui est retenu pour réaliser la construction de l'appareil, durant l'été 2000. Il disposait d'une gare aval effectuant la tension du câble de type "Mini-télésiège" et d'une gare amont assurant la motricité du câble, de même type. La ligne était composée de dix pylônes tubulaires plus un dans chaque gare.

Image
La gare aval.

Image
La gare aval avec le pylône 0.

Image
La ligne.


Le télésiège fixe quatre places cessera son exploitation en 2020, étant donné qu'il n'a pas pu ouvrir durant la saison 2020/2021 et sera démonté durant le mois de mai 2021. La forte croissance sur cette partie du domaine et une volonté de moderniser le secteur ont motivé son remplacement. Avec environ 530 000 personnes transportées par saisons, il était fréquent que l'appareil soit saturé durant les vacances scolaires.


2021, un été dédié au chantier

Depuis quelques années, la société d'exploitation des remontées mécaniques de Morzine réfléchit activement au remplacement du télésiège fixe du Belvédère. Trois variantes sont alors étudiées :

- la première serait un télésiège beaucoup plus long avec une ligne prolongée vers l'aval, au niveau du hameau des Bossons pour une ligne longue d'un peu plus de 2700 mètres afin de créer une nouvelle porte d'entrée sur le domaine.
- la seconde serait le remplacement du télésiège fixe du Belvédère ainsi que du télésiège de Nabor.
- la troisième serait le remplacement du télésiège du Belvédère par un téléporté performant, reprenant le même axe. C'est cette dernière solution qui a été retenue et à laquelle nous allons nous intéresser aujourd'hui.

Après divers dépôts de dossiers à la Mission Régionale d'Autorité Environnementale (MRAE), La Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et d'autres organisations aux acronymes barbares ainsi que le lancement d'un appel d'offre pour mettre en concurrence les différents constructeurs, la société d’exploitation des remontées mécaniques de Morzine choisit la firme Poma pour la construction, sous maîtrise d'œuvre CNA. L’appareil est commandé durant l'année 2020 mais le chantier est reporté à 2021 en raison de la crise sanitaire.

Le chantier débute en mai 2021 par le démontage de l'ancien télésiège et donc l'évacuation de la ligne, du câble, des véhicules et des gares grâce au travail de l'entreprise locale TCP.

Début juin, plus aucune trace de l'ancienne installation. Les travaux de génie civil ont débuté avec le coulage de certains massifs en béton. À cette même période, d'importants terrassements ont lieu pour préparer les plateformes des gares.

Image
Les terrassements en gare aval.

Image
Un massif ferraillé, attendant d'être coulé.

Image
Un massif en train de sécher, encore dans son coffrage.


Au mois de juillet, tous les massifs de la ligne sont terminés. Le génie civil des gares a débuté et certains pylônes sont déjà montés par l'intermédiaire d'une grue mobile.

Image
Les massifs de la gare aval.

Image
La tête du pylône 1.

Image
Le pylône 2, déjà en place.

Image
Le pylône 3.

Image
Le pylône 4 et certainement la tête du pylône 3.

Image
Deux balanciers (6S et 4S), certainement pour le pylône 6.

Image
Balancier du brin montant du pylône 7.

Image
Balanciers du pylône 9.


Fin août, le montage des gares bat son plein. L'ensemble de la ligne est mis sur pied et le câble arrive sur place le 30 août. En octobre, les gares sont entièrement terminées, le câble est en place et l'épissure a été réalisée. Les véhicules sont mis en ligne durant l'automne. L'appareil est livré en temps et en heure, pour les essais en charge.

Redécouvrez le suivi de ce chantier sur nos forums


Belvédère, entre ski propre et liaison

Le télésiège du Belvédère adopte deux rôles différents : celui de ski propre en desservant diverses pistes (avec notamment la desserte de l'espace débutants du Pléney) ainsi que celui d'appareil de liaison pour accéder aux secteurs de la Chamossière et de la Pointe de Nyon ainsi qu'aux Gets. Ce remplacement permet une importante amélioration du débit ainsi que du confort, l'ancien installation étant un appareil fixe. Le télésiège est accessible aux skieurs, aux personnes à mobilité réduite et aux piétons (selon le CAIRN). À terme, il est prévu que le télésiège soit accessible à la descente.

À présent, énonçons l'offre de ski propre permise par le télésiège :

- Espace débutants du Pléney : Court espace débutants équipé d'un tapis roulant et devant être nécessairement emprunté pour accéder au télésiège du Belvédère depuis sa gare amont.
- Crocus : Longue piste bleue rejoignant la piste bleue des Bruyères permettant d'accéder à la gare aval du télésiège des Folliets ou bien de redescendre au village des Gets.
- Granges : Longue et étroite piste bleue alternant entre passages plats et passages plus techniques permettant d'accéder au secteur de la Chamossière.
- Nabor : Courte piste bleue se situant pour la majeure partie de son parcours sous le télésiège du Belvédère et regagnant le télésiège fixe de Nabor.
- Grizzly : Longue piste bleue en forêt descendant jusqu'au départ du télésiège de Pré Favre.
- Fouine : Longue piste rouge descendant jusqu'au télésiège d'Atray.


À présent, localisons l'appareil sur le plan des pistes des Portes du Soleil ainsi que celui de Morzine/Les Gets :

Image

Image


À présent, résumons les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TSD – Télésiège à attaches découplables : BELVÉDÈRE
Maître d’ouvrage : SA Téléphérique du Pléney
Maître d’œuvre : CNA
Exploitant : SA Téléphérique du Pléney
Constructeur : Poma
Année de construction : 2021

- Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2800 personnes/heure
Débit à la descente : 0 personne/heure (débit définitif à 700 personnes/heure)
Vitesse maximale d'exploitation : 5,50 m/s
Temps de parcours : Env. 3 min 20 s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude aval : 1475 mètres
Altitude amont : 1551 mètres
Dénivelée : 76 mètres
Longueur développée : 959 mètres

- Caractéristiques Techniques

Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : DirectDrive
Puissance développée : 529 kW
Sens de montée : Gauche
Nombre de pylônes : 9
Largeur de la voie : 6,60 mètres
Dispositif d’accouplement : Pinces LPA-N
Nombre de véhicules : 51 véhicules et 1 véhicule de service
Espacement : 7,71 secondes, soit 42,4 mètres

- Caractéristiques du Câble

Constructeur : Arcelor Mittal
Année de fabrication : 2021
Année de pose : 2021
Sens de câblage : Droite
Type de câblage : Lang
Diamètre : 50,00 millimètres
Fonction du câble : Porteur-tracteur
Masse linéique : 9,29 kilogrammes/mètres
Pas de câblage : 377,00 millimètres
Composition : 6x31 fils
Pas de toronage : 140,00 millimètres
Type d’âme : Compacte
Résistance à la rupture : 194 500 daN
Section du toron : 1051,0 mm2


Ligne et infrastructures du télésiège du Belvédère

Le télésiège du Belvédère est un appareil débrayable de la gamme Multix du constructeur isérois Poma. Les gares adoptent une livrée grise avec 18 vitres sur la longueur et 8 vitres sur la largeur. La tension du câble s'effectue en aval par l'intermédiaire d'un vérin hydraulique d'une pression nominale de 103 bars, d'une tension nominale de 39 000 daN avec d'un seuil d'arrêt de 35 100 daN. La motricité de la ligne s'exécute également en station aval grâce à un moteur DirectDrive d'une puissance principale de 529 kW. Le télésiège possède deux freins de sécurité dont un frein mécanique positionné sur la poulie motrice comprenant deux pinces ainsi qu'un autre possédant les mêmes caractéristiques techniques. La ligne est supportée par neuf pylônes issus de la gamme commune des constructeurs Leitner et Poma (groupe HTI). La liaison de sécurité entre les deux stations s'effectue par l’intermédiaire d'une fibre optique. Les tableaux des automates sont signés par Siemens (SIEMENS S7-1500) ayant pour type de procédure une somme de contrôle (checksum). Les tableaux des armoires électriques proviennent de chez SEMER. Les coffrets ligne de sécurité sont également de chez SEMER (modèle SAFELINE 1.1), et se dénombrent à 9. Les dispositifs de pesage sont gérés par l'automate, avec une jauge de contrainte. Le seuil d'alarme des coffrets aval et amont est de 315 daN. L'appareil ne comporte pas encore de dispositif de simulateur de charge.

La gare aval

La gare aval se situe à 1475 mètres d’altitude, en amont du hameau de la Mouille et une dizaine de mètres en aval de l'arrivée de la télécabine du Pléney et du télésiège des Mouilles. La station occupe deux rôles : tout d'abord celui de mise en mouvement du câble à l'aide d'un moteur DirectDrive. Il n'y a pas de chaîne cinématique, le moteur tournant lentement, il ne nécessite pas de réducteur et se situe directement sur la poulie, d'un diamètre de 4,9 mètres. Le second rôle, qui a été rendu possible grâce à ce moteur se situant sur le lorry, est celui de tension du câble à l'aide d'un vérin hydraulique. L'embarquement s'effectue à 90°, après le passage des portillons de cadencement, face au poste de conduite. L'accès à la machinerie s'effectue perpendiculairement à la gare à l'aide d'un escalier parallèle et accolé au poste de conduite.

Image
Vue en plongée de la gare.

Image
Vue de trois quarts avant.

Image
Vue latérale.

Image
Les portillons de validation des forfaits, au nombre de quatre.

Image
Vue sur la partie arrière de la gare.

Image
Vue sur la partie avant de la gare. On distingue les quatre premiers pylônes.

Image
Vue du lanceur.



La ligne

La ligne transporte les skieurs sur une longueur 959 de mètres pour une dénivellation de 76 mètres, caractéristiques peu communes pour un appareil de la sorte. La portée la plus longue mesure 212 mètres. Une particularité notable de la ligne sont ses plaquettes de numérotation des pylônes qui portent fièrement le nom de l'appareil, le numéro du pylône ainsi que le logo du constructeur. Dans les dernières constructions utilisant des lignes LP (Leitner-Poma), il était plus courant d'observer une plaquette portant simplement le numéro du pylône. À noter également que tous les balanciers sont équipés de flasques anti-givre. Dès la sortie de la gare aval, le pylône 1 dicte à la ligne une pente importante afin de pouvoir se hisser au-dessus de la plateforme de la gare et notamment de l'accès au garage qui se situe en contrebas de cette même gare. Le pylône 2 affaiblit la pente de la ligne qui survole ainsi la piste Nabor. Le pylône 3 n'occupe pas de fonction particulière et se situe à proximité du chalet des secouristes. Quelques mètres après cet ouvrage, on peut constater l'arrivée du télésiège fixe quatre place des Mouilles, provenant du hameau éponyme. Le pylône 4 se situe au cœur de l'espace débutants, avec à son pied le départ du TRSM des Vikings, construit par FICAP en 2016. Le pylône 5 se situe sur un léger dévers et ne comporte pas de fonction notable. Le pylône 6 se situe quant à lui sur un plat, quelques mètres en aval de l'arrivée du télésiège fixe quatre places de Nabor. Le pylône 7 se situe à côté d'une table d'orientation et précède une longue portée pratiquement plane. Le pylône 8 permet à la ligne de regagner la plateforme de la gare amont, avant d'être remise à l'horizontale par le pylône 9, unique support/compression de la ligne.

Poma a équipé la ligne de neuf pylônes dont un compression, sept supports et un support-compression. Les poulies compression ont un diamètre de 420 mm et les poulies support un diamètre de 460 mm.

Caractéristiques de la ligne :

P1 : 12C/12C
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/6S
P4 : 6S/4S
P5 : 6S/4S
P6 : 6S/6S
P7 : 10S/8S
P8 : 8S/6S
P9 : 4SC/4SC

Image
Le pylône 1.

Image
Autre vue.

Image
Portée jusqu'au pylône 2.

Image
Le pylône 2.

Image
Portée jusqu'au pylône 3.

Image

Image
Le pylône 3.

Image
Portée jusqu'au pylône 4.

Image
Le pylône 4 avec le départ du TRSM des Vikings.

Image
Vue rapprochée.

Image
Portée jusqu'au pylône 5.

Image
Le pylône 5.

Image
Vue sur la tête du pylône.

Image
Portée jusqu'au pylône 6.

Image
Le pylône 6.

Image
Vue rapprochée.

Image
Portée jusqu'au pylône 7.

Image
Vue à mi-portée.

Image
Le pylône 7.

Image
Vue sur la tête du pylône.

Image
Portée jusqu'au pylône 8.

Image
Vue sur la Pointe de Nyon s'élevant à 2019 mètres d'altitude.

Image
Le pylône 8.

Image
Portée jusqu'au pylône 9.

Image
Le pylône 9.

Image
Vue sur la tête du pylône.


La gare amont

La gare amont se situe à 1551 mètres d’altitude, à proximité des arrivées des télésièges des Folliets du Golf et des Fys. On retrouve ici une station retour fixe, dont le diamètre de la poulie est égal à 4,9 mètres, qui ne comporte aucune fonction technique majeure. Un rail de stockage perpendiculaire à la gare permet d'y stocker le véhicule de service. À l'instar de la gare aval, l'accès à la machinerie s'effectue perpendiculairement à la gare à l'aide d'un escalier parallèle et collé au poste de vigie. Le débarquement s'effectue dans le sens de la ligne. On peut également noter l'absence d'un anneau à l'avant de la gare, caractérisant notamment les gares Multix du constructeur Poma.

Image
Vue depuis le terme de la ligne.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue latérale.

Image
Vue en contre-plongée de la gare, avec le pylône 9 à droite.



Pinces et Véhicules

Le télésiège du Belvédère est équipé de cinquante-et-un sièges OCR-LPA N, d'une masse à vide de 552 kg, pour pouvoir assurer un débit de 2800 personnes par heure. La couleur des assises alterne entre rouge et noir tandis que le dossier est de couleur noire et a la particularité d'être ajouré. Ce choix semble étonnant puisque la remontée n'est pas particulièrement exposée au vent. Les sièges possèdent six repose-skis individuels mais ne disposent pas de dispositifs anti-sous-marinage étant donné la présence des repose-skis individuels.

Image
Un siège sur le brin montant vu depuis le sol.

Image
Vue opposée.

Image
Croisement de deux sièges

Image
Un siège sur le brin descendant.

Image
Vue en contre-plongée d'un siège avant son entrée en gare amont.

Image
L'assise, avec l'alternance entre le rouge et le noir.

Image
Détail sur le garde-corps avec l'instruction d'ouverture de ce dernier. On notera que la gare ressemble aux gares "Premium" de chez Leitner.

Image
Une pince vue du dessous.



Autres Vues

Avant de conclure ce reportage, je vous propose différentes vues de l'appareil depuis les pistes.

Image
La fin de la ligne vue depuis la gare amont.

Image
Le pylône 8.

Image
Vue rapprochée.

Image
Portée entre les pylônes 7 et 8.

Image
Le pylône 5.

Image
Le pylône 4.

Image
La ligne vue depuis la piste Nabor, avec le départ de la piste du Chardon Bleu sur la droite.

Image
Vue rapprochée.

Image
On s'approche du pylône 2.

Image
Le pylône 2.

Image
La gare aval.


Belvédère, un appareil réussi

Le nouveau télésiège du Belvédère est une véritable réussite. Il permet d'accéder rapidement à une offre variée de ski propre et offre une baisse drastique du temps d'attente. Cet appareil désengorge véritablement cet axe stratégique du domaine du Pléney.

Image
Belvédère, un appareil rapide et capacitaire.


Je tiens à remercier chaleureusement Bovinant pour la bannière, Cookie pour ses photos et son aide, et Hugo S du site Passion Portes du Soleil pour son aimable autorisation de réutilisation de ses clichés.

Bannière : Bovinant
Textes et mise en page : Auguste
Photos : Cookie (le 18 décembre 2021), Hugo S (Passion Portes du Soleil), DR

© - 2022 - Auguste & Cookie - www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :