En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
L'affichage en version mobile est en cours de développement.
Il se peut que la page ne s'affiche pas correctement sur votre appareil.
Nous travaillons actuellement pour vous apporter la meilleure expérience possible.
Merci pour votre compréhension


Localisation(s)
Photo



Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 05/01/2018 et mise à jour le 06/01/2018
(Mise en cache le 09/01/2018)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Saint-François-Longchamp
  2. L’aménagement du secteur du Roc Noir
  3. Marquis, le premier télésiège débrayable de la station
  4. Marquis, l’ascenseur incontournable du secteur
  5. Ligne et infrastructures du télésiège du Marquis
  6. Marquis, un appareil très important


Saint-François-Longchamp

Saint-François-Longchamp est une station-village située à 1450 mètres d’altitude, aux portes de la vallée de la Maurienne. La station est décomposée en trois hameaux, dont les stations de 1450 et de 1550 qui sont de taille modeste, et un autre ensemble touristique situé à 1650 mètres d’altitude. C'est dans cette dernière qu'est situé le cœur touristique de la station et où l’on retrouve la plupart des commerces et des vacanciers logeant à Saint-François.

Il est possible d’y skier sur 60 kilomètres de pistes desservies par 16 remontées mécaniques. Le domaine étant exposé au sud, il propose des pistes variées qui sont baignées par un ensoleillement assez conséquent sur l'ensemble de la saison hivernale.
Reliée à la station voisine de Valmorel, les deux stations forment l’entité "le Grand Domaine" qui propose un forfait unique permettant de profiter de 160 kilomètres de pistes accessibles grâce à 64 remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L’aménagement du secteur du Roc Noir

La première remontée mécanique du village de Saint-François-sur-Bugeon (nommé Saint-François-Longchamp depuis 1969) a été installée en 1950. Il s’agissait du petit téléski à perches découplables des Clochettes installé par Montaz-Mautino. C’était un moteur à essence de Citroën B2 qui mettait en marche les 150 mètres de ligne de ce premier appareil. Ce moteur a été remplacé plus tard par un moteur de traction avant, plus performant.

Image
Vue aérienne du téléski des Clochettes au cours des années 1950, dans sa deuxième version avec des pylônes tubulaires métalliques (D.R).


L'année suivante, le téléski du Roc Noir a été construit à 800 mètres de distance du téléski des Clochettes. Il semblerait que son départ, situé à 1485 mètres d’altitude n’était pas accessible directement par le téléski des Clochettes qui ne montait pas assez haut pour rallier par gravité le Roc Noir.
Cette installation était équipée à l’origine de pylônes en bois puis en treillis et donnait accès à une altitude de 1900 mètres.

Image
La gare aval du téléski du Roc Noir, construite en treillis (D.R).

Image
La ligne du téléski du Roc Noir lors de ses toutes premières années d'exploitation (D.R).

Image
La gare amont en 1959. Les pylônes en bois avaient déjà laissés place à des pylônes en treillis (D.R).


En 1960, le téléski du Grand Schuss a été construit dans le prolongement du Roc Noir. Ce nouvel appareil a permit d'ouvrir deux nouvelles pistes difficiles sur le sommet du domaine skiable. Deux années plus tard, la société Poma a installé le premier téléski du Sapin. Cet appareil donnait accès à une extension de l'espace débutants desservi par le téléski du Slalom situé sur la station de Saint-François 1650.

En 1972, le télésiège de la Buffe a été installé sur la station de 1450 afin de proposer un accès facile au domaine d'altitude depuis la station de Saint-François 1450. L’année suivante, le téléski du Marquis a été construit. Il permettait de faire la liaison avec le téléski du Schuss depuis la station de 1650 via le téléski à perches découplables du Slalom ou celui de la Lune.

Avant de continuer ce reportage, petit retour sur les caractéristiques du téléski du Roc Noir :

Caractéristiques administratives

TKE-Téléski à enrouleurs : ROC NOIR
Maître d'oeuvre : DDE 73
Maître d'ouvrage : COMMUNE DE SAINT-FRANÇOIS-LONGCHAMP
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp-Labellemontagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1973
Année de démontage : 2001

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,9 m/s
Sens de montée : Par la gauche
Type de départ : A plat

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1630 m
Altitude gare amont : 1938 m
Dénivelé : 308 m
Longueur développée : 1165 m
Portée la plus longue : 187 m
Pente maximale : 55 %
Temps de trajet : 5 minutes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 74 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 11

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Perches télescopiques
Nombre de véhicules : 131
Masse à vide : 11 kg
Espacement : 4 secondes

Image
Vue sur la ligne du téléski du Marquis au milieu des années 1970.

Image
Le début de la ligne du téléski du Marquis dans les années 1980 (D.R).


En 1976, le téléski du Schuss a été remplacé par un téléski débrayable plus moderne sur un tracé identique. En 1982, le téléski du Sapin est lui aussi remplacé.
En 1983, le téléski débrayable du Roc Noir a été lui aussi remplacé par un téléski à enrouleurs deux places afin d’apporter plus de débit sur cet axe très fréquenté.

Avant de continuer ce reportage, petit retour sur les caractéristiques du téléski du Roc Noir :

Caractéristiques administratives

TKE-Téléski à enrouleurs : ROC NOIR
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Constructeur :
Année de construction : 1983
Année de démontage : 2001

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 2 personnes
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3,1 m/s
Sens de montée : Par la gauche
Type de départ : A plat

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1550 m
Altitude gare amont : 1970 m
Dénivelé : 450 m
Longueur développée : 1515 m
Portée la plus longue : 177 m
Pente maximale : 51 %
Temps de trajet : 8 minutes 9 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 132 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 13

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Pioches
Nombre de véhicules : 120
Masse à vide : 20 kg
Espacement : 8 secondes

Image
La gare aval du téléski du Roc Noir à l'état d'abandon en 2008.

Image
La ligne.

Image
La gare amont, située toute proche de l'arrivée du télésiège de la Buffe.


Mais finalement, les téléskis du Roc Noir et du Marquis ont été victimes de leurs propres succès : c'est pourquoi l’exploitant a projeté leur remplacement par un unique appareil en 2001.


Marquis, le premier télésiège débrayable de la station

Au tout début des années 2000, Rémy Loisirs, en charge de l'exploitation du domaine skiable depuis 1996, s'est engagé dans une procédure de remplacement des téléskis du Roc Noir et du Marquis, complètement dépassés par leurs rôles. Après avoir lancé un appel d’offre, l’exploitant a conclu avec la société Pomagalski la construction du télésiège débrayable six places du Marquis. La nouvelle installation a été construite sur un tracé totalement nouveau, partant au niveau du front de neige de la future station de Saint-François 1550 (qui était alors en cours de construction), et arrivant près du téléski du Schuss.
Cette nouvelle implantation a nécessité le déplacement partiel des lignes de deux téléskis, celui du Sapin et du Schuss.

Image
Le tracé du TSD6 du Marquis en rouge, le TKD du Marquis en vert, le TSF2 de la Buffe en noir, le TKE2 du Roc Noir en bleu, en orange le TKD du Schuss (son nouveau départ en rouge foncé) et le téléski du Sapin en violet (nouveau départ en jaune).
Photo datant de l'été 2001 (© Géoportail).



Marquis, l’ascenseur incontournable du secteur

Le télésiège du Marquis a pour rôle de permettre l’accès au domaine skiable depuis le front de neige de Saint-François 1550. Ainsi, les skieurs arrivant de Saint-François 1450 depuis le télésiège fixe des Clochettes ou bien des pistes de liaison venant de Saint-François 1650 peuvent remonter suffisamment haut pour rallier la partie intermédiaire du secteur de Côte 2305 grâce au téléporté du Soleil Rouge. Au niveau du ski sur le secteur du Roc Noir, il est possible d’enchaîner avec le téléski du Schuss afin de pouvoir descendre environ 560 mètres de dénivelé grâce aux pistes noires du Loup puis de l’Aigle, et ce jusqu’au front de neige de Saint-François 1550. Depuis le remplacement du télésiège de la Buffe en 2008 par le télésiège fixe des Clochetes, Marquis est le seul appareil donnant accès au téléski du Schuss.

Aujourd’hui, même si son rôle d’ascenseur est très important, Marquis dessert tout de même une offre étoffée de ski propre, allant de la simple piste verte à la piste noire en passant par la piste bleue avec une vue panoramique sur la vallée de la Maurienne.

Le télésiège du Marquis dessert donc les pistes suivantes :

  • La piste verte de la Cornue.
  • La piste bleue du Marquis, redescendant au départ de l’installation ainsi que sa variante donnant quant à elle accès au télésiège du Soleil Rouge.
  • La piste bleue du Rimolard, qui permettait l’accès à Saint-François 1450 (portion ayant disparue il y a quelques années) ainsi qu’une variante qui permet de redescendre au départ du télésiège du Marquis. Le début de cette piste offre une vue magnifique sur la vallée de la Maurienne.
  • La piste rouge des Coqs.
  • La piste noire de l’Aigle.

Image
Situation du télésiège du Marquis sur le plan des pistes de Saint-François-Longchamp.



Voici les caractéristiques de ce télésiège débrayable :

Caractéristiques administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : MARQUIS
Maître d'œuvre : CNA
Maître d'ouvrage : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Exploitant : SAGLAT (Saint-François-Longchamp Labellemontagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année de construction : 2001
Montant de l'investissement : 2 744 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 2400 personnes/heure (* 2800 personnes/heure)
Vitesse d'exploitation maximale : 5 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne
Équipement d’aide à l’embarquement : Non
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1535 m
Altitude amont : 1970 m
Dénivelée : 435 m
Longueur développée : 1543 m
Portée la plus longue : 180 m
Hauteur de survol maximale : 20 m
Pente maximale : 55 %
Temps de trajet : 5 minutes 15 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : Satellit
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 534 kW
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de vérins : 2
Tension nominale : 12840 daN
Pression nominale : 170 bar
Diamètre de la poulie motrice et de la poulie retour : 4000 mm
Nombre de pylônes : 17

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Doudouk6
Nombre de véhicules : 72
Espacement : 9 secondes
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable Oméga T

Caractéristiques du câble (2001)

Fabricant : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 42,50 mm
Type de câblage : Lang à droite
Composition : 6x26 fils
Type d'âme : Textile compactée
Pas de câblage : 30 mm
Section du toron : 1 mm²
Résistance à la rupture : 127 203 daN

* Valeur à terme.


Ligne et infrastructures du télésiège du Marquis

La gare aval

La gare aval du télésiège du Marquis est située à 1535 mètres d’altitude, au cœur du front de neige de Saint-François 1550 et à proximité immédiate du départ du téléski du Sapin. Elle est ainsi très facile d’accès tant depuis le sommet du télésiège des Clochettes que depuis le haut du domaine skiable.
Au niveau technique, nous retrouvons une gare Satellit à couverture bois et tôle assurant la tension du câble grâce à deux vérins hydrauliques. Notez la présence d’un petit rail de stockage présent en continuité du ralentisseur qui permet de stocker quelques véhicules.

Image
La gare aval dans son environnement.

Image
Vue depuis la piste bleue du Sapin.

Image
Vue de trois quarts avant depuis le téléski du Sapin.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue arrière.



La ligne

La ligne du télésiège du Marquis est assez longue avec ses 1543 mètres. Dès la sortie de la gare aval, le pylône 1 imprime une première pente, rapidement radoucie par le deuxième ouvrage. Ensuite, une portion moins pentue et un peu plus régulière est traversée. Il faut attendre le survol d’une piste de liaison entre le sommet du téléski du Sapin et le stade de compétition de l’ESF pour observer la montée principale avec une pente très importante (avec des pointes à 55% d’inclinaison). Le pylône 9 affaiblit un peu la pente avant de survoler la piste noire de l’Aigle et de passer une petite crête au niveau des pylônes 10 et 11. Juste après, nous retrouvons une portion légèrement descendante jusqu’au pylône 13 qui imprime la dernière montée vers la gare amont. Les trois derniers pylônes rétablissent la ligne dans le plan horizontal pour l'entrée en gare amont.

Poma ainsi équipé la ligne de 17 pylônes, dont 2 compressions, 14 supports et 1 support-compression :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 8S/8S
  • P5 : 8S/6S
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 6S/4S
  • P8 : 4S/4S
  • P9 : 8S /8S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 8S/8S
  • P12 : 6S/6S
  • P13 : 12C/8C
  • P14 : 4S/4S
  • P15 : 8S/6S
  • P16 : 4S/4S
  • P17 : 6S/6S

Image
P1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
Survol de la piste noire de l'Aigle.

Image
P10.

Image
Tête du pylône 11.

Image
P12.

Image
Longue portée légèrement descendante vers le pylône 13.

Image
Le pylône 13, situé en bordure de la piste verte de la Cornue.

Image
P14.

Image
Portée vers le pylône 15.

Image
P15.



La gare amont

La gare amont du télésiège du Marquis est située à 1970 mètres d’altitude, à proximité du virage du téléski du Schuss. Les terrassements effectués pour le positionnement de cette gare permettent de rejoindre facilement les pistes desservies ainsi que le téléski du Schuss.

C'est une gare Satellit assez longue afin d'offrir un temps de débarquement suffisant qui permet d'éviter tout accident. La zone de débarquement est équipée d'un tapis glissant permettant de faciliter la sortie du siège. Cette gare, qui abrite le poste de conduite principal de l'appareil, assure la mise en mouvement du câble grâce à un moteur électrique de 534 kW en marche normale.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois quarts arrière.

Image
Vue opposée.

Image
La gare amont vue depuis le téléski du Schuss.

Image
Vue en contre-plongée depuis la piste verte de la Cornue.



Véhicules et pinces

Le télésiège du Marquis est équipé de 72 sièges Doudouk 6 places avec des dossiers bas et aérés afin de réduire la prise au vent, tout comme sur le télésiège du Frêne construit 4 ans plus tard. Ils sont reliés au câble via une pince débrayable Oméga T.

Image
Un siège Doudouk6 en ligne.

Image
Zoom sur une pince Oméga T.



Autres vues…

Image
Les trois derniers pylônes, vus depuis la piste verte de la Cornue.

Image
La partie haute de la ligne.

Image
Zoom sur la fin de la ligne depuis le télésiège du Mollaret.

Image
La ligne depuis le téléski du Sapin.



Marquis, un appareil très important

Le télésiège débrayable du Marquis est un appareil indispensable sur le domaine skiable de Saint-François-Longchamp. En effet, il dessert une très grande partie du secteur du Roc Noir, tout en permettant l’accès au téléski du Schuss, accessible uniquement par cet appareil.
Depuis le remplacement du télésiège fixe de la Buffe en 2008 par le télésiège fixe des Clochettes, son importance a considérablement augmenté car il s'agit du seul appareil permettant de rejoindre le téléski du Schuss et basculer facilement sur la liaison de Valmorel grâce au nouveau télésiège du Soleil Rouge. Malgré tout, Marquis arrive très bien à assurer son rôle, sans réelles saturations même lors des périodes de vacances scolaires. Le seul point négatif à ce démontage est que si le télésiège du Marquis tombe en panne, le téléski du Schuss ne peut pas ouvrir, tout comme une majeure partie du secteur du Roc Noir. Malgré tout, il est toujours possible de rejoindre la liaison avec Valmorel grâce au téléski du Sapin donnant lui même accès au télésiège de la Lune Bleue.

Image
Le télésiège du Marquis, un ascenseur moderne et efficace !


Je tiens à remercier Sid pour le partage de ses clichés historiques.

Photos : Alspace
Texte, bannière et mise en page : Alspace
Date des photos (hors historique) : 10 et 12 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :