En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

 TSD6 du Morond

Métabief

Leitner

T3 ES
Mise en service en : 2005

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Thomas
Section écrite le 15/03/2006 et mise à jour le 08/05/2017
(Mise en cache le 08/05/2017)

Bonjour, je vous propose un reportage sur le télésiège à pinces débrayables 6 places du Morond à Métabief Mont d'Or.
Image


Métabief et le Morond

Métabief est la plus grande station du département du Doubs et est située aux portes du Jura, dans le Haut Doubs. C'est une station dans laquelle on skie beaucoup à la journée ; l'accès est aisé aussi bien depuis la suisse que depuis la France. La station est à moins de deux heures trente de routes de plus de 3 millions d'habitants. C'est une station à taille humaine : 40 km de pistes de ski alpin de tous niveaux et près de 150 km de pistes de ski de fond. Métabief est essentiellement familiale même si les pistes sont de tous niveaux. Le domaine s'étend de 1000 mètres à un peu plus de 1400 mètres d'altitude sur deux massifs principaux : le Morond et Piquemiette.

Le télésiège du Morond permet d'accéder au sommet du domaine skiable, d'où part bon nombre de pistes de toutes couleurs. Mis à part les pistes sous le télésiège (rouge de la Berche, noire de la Renversée, verte de la Familiale), le télésiège permet l'accès au secteur Bellevue Super Longeville avec des pistes agréables en forêt, et également au secteur Piquemiette sous de magnifiques falaises de 200 mètres de haut.

Voici la localisation du TSD6 du Morond sur le plan des pistes de la station :
Image

C'est donc le départ privilégié de la station de Métabief.



Historique

La ligne du Morond fût équipée dès 1953 d'un télébenne Juliard, marquant les débuts du développement de la station.

Image
(collection Raphaël B )

En 1979, le télébenne fût remplacé par un TSD3 Poma à pinces S. L'appareil possédait des gares imposantes, et sa maintenance était devenue lourde et coûteuse ; le personnel d'exploitation était plus fixé sur le fonctionnement de la remontée, du fait de soucis techniques récurrents, que sur les passagers.

TSD3 Poma de 1979 :
Image
(DR)

Gare amont du TSD3 :
Image

Le nouveau télésiège 6 places a été ouvert au public Samedi 17 Décembre 2005. Ce même jour à 14h30 Leitner remettait les clés symboliques de l'installation à l'exploitant (l'OREX). Il a été inauguré le mardi 21 Février 2005 dans l'après midi en présence du président du conseil général du Doubs (Claude Jeannerot), du maire de Métabief (Gérard Dèque) entre autre, et également des représentants de Leitner. Le 21 Février, une date devenue quasi symbolique pour la station puisque le lendemain Vincent Defrasne, biathlète de Métabief remportait une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Turin.



Caractéristiques techniques principales

Environnement


  • Année de construction : 2005
  • Constructeur : Leitner
  • Maître d''uvre : CNA
  • Maître d'ouvrage : Syndicat mixte du Mont d'Or
Configuration

  • Type d'appareil : Télésiège à pinces débrayables 6 places (CD6)
  • Station aval : Retour tension
  • Station amont : Motrice déplaçable
Géométrie de la ligne

  • Altitude de la gare aval : 1015 mètres
  • Altitude de la gare amont : 1420 mètres
  • Dénivelé : 405 mètres
  • Longueur suivant la pente : 1882 mètres
  • Pente maximale de la ligne : 68%
  • Pente moyenne : 22%
  • Largeur de la voie : 6m10
  • Sens de montée : Gauche
  • Nombre de pylônes : 16
Performances

  • Débit nominal : 2400 p/h (3000 définitif)
  • Débit à la montée / à la descente : 100% / 50%
  • Nombre de véhicules : 88 (109 définitif)
  • Espacement entre les véhicules : 45 mètres (36m définitif)
  • Vitesse en ligne : 5 m/s
  • Vitesse en gare : 1 m/s
  • Vitesse marche de secours : 1,5 m/s
  • Temps de montée en marche normale : 6 min 20 sec
  • Puissance du moteur électrique : 650 kW
  • Puissance du moteur thermique : 309 kW
Câble

  • Tréfileurope, 46mm galvanisé lang à droite à âme compacte.


La gare aval

La gare aval, très silencieuse car retour tension. Le téléski juste à côté fait d'ailleurs plus de bruit que le télésiège. La couverture des gares est celle développée par Sigma composites et est nouvelle cette année. Les gares sont très lumineuses en temps normal car très vitrées. La course du lorry est de 3m. La gare aval dispose d'une zone de maintenance de pinces à l'extérieur de la gare.

Image

Image
L'arrière de la gare aval.

Image
Un siège et le panier de service sur le rail de maintenance en gare aval. Cette installation est équipée des toutes nouvelles pinces « Made in Europe » Leitner , ou pour utiliser leur nom officiel, des pinces LPA-M.

Image
Le ralentisseur.

Une vue générale de la gare aval :
Image

La gare aval
Image

Image

Une armoire électrique en gare aval
Image



La ligne

Le début de la ligne
Image

Le 8C de sortie de gare aval
Image

Voila, nous embarquons pour la ligne qui rappelons le possède 16 pylônes (un compression, trois support compression et le reste de supports).
Image
Une pince sous le compression de sortie de gare. On remarque des marches pieds sur la suspente pour l'évacuation du siège.

Image

Image

Image

Image

Image

Nous arrivons en gare amont :
Image



Gare amont

La gare amont est légèrement plus courte que la gare aval, il est impossible de passer derrière le contour en gare amont alors que cela est possible en gare aval.
Image

Quelques vues de la gare amont
Image

Image

Image



Entraînement

D'un point de vue plus technique, la gare amont est motrice fixe « déplaçable », c'est dire qu'on peur reculer la motrice de 2 mètres maximum pour récupérer un allongement du câble et ainsi repousser l'échéance du raccourcissement. Cela est d'autant plus utile que la course du lorry n'est que de 3 mètres en gare aval.

Enfin, le mieux pour décrire la gare amont est de monter à l'intérieur n'est-ce pas '' Allez, c'est parti !

Donc après avoir monté les 19 marches de l'échelle nous voici dans la gare motrice.
Intéressons nous à la motrice proprement dite pour le moment.

Pour la marche normale, comme tous les TSD Leitner, on a un moteur électrique (ici, un Sicme Motori de 650 kW) suivi d'un réducteur planétaire (ou épicycloïdal) ce qui est une nouveauté chez Leitner cette année. Ensuite on a la poulie motrice d'un diamètre de 4m90.

Image
Le moteur électrique.

Image
L'ensemble de la chaîne cinématique principale (réducteur rouge, freins et transmissions jaune et moteur électrique en bleu.

Pour la marche de secours, elle s'effectue comme sur tous les télésièges :leitner : de ce type : un moteur thermique faisant fonctionner directement en sortie une pompe hydraulique. La pression hydraulique étant utilisée pour faire fonctionner un moteur hydraulique qui engrène sur une couronne dentée sur la poulie motrice, enfin, la phrase classique pour les télésièges Leitner.
Image
Voici le moteur thermique : un moteur Diesel de 309 kW à 1900 tours par minute équipé d'un turbocompresseur.
Image

Image
Le moteur hydraulique. Derrière ce moteur hydraulique on a le système de refroidissement de l'huile du réducteur.

Image
La poulie motrice.


Voies en gare

Image
L'entrée des pinces dans la gare avec des balais de protection contre la neige, relativement inefficaces et surtout qui se dégradent très rapidement. En effet, on trouve des brins en plastique un peu partout dans la gare, vous le verrez sur la vidéo, l'entrée de la pince est assez violente dans ces protections contre la neige.

Image
L'entrée de la gare et les premiers pneus.

Image
Le ralentisseur et les poutres à pneu.
Image

Image
Mais que regardent-ils '

Ils regardent ceci :
Image
Un pesage de pince en fin de la came de débrayage.
Je dis un pesage car il y en a 3 dans chaque gare : deux pesages sur la came de débrayage et un pesage sur la came d'embrayage et aussi bizarre que cela puisse paraître, le pesage de sortie donne un résultat plus élevé que les pesages en entrée' Sûrement une différence d'étalonnage du capteur de force.

Dans les voies on a la présence de deux « embrayages-frein » (pour utiliser la nomenclature doppelmayr, le conducteur a plutôt appelé ça un système anti-bourrage). Cela sert à pouvoir débrayer du reste une série de pneus afin d'espacer manuellement des sièges qui seraient rentrés en collision.
Image

Image

Le cadencement est réalisé à l'aide d'un motoréducteur.
Image

Du côté lanceur comme du côté ralentisseur on a des prises de mouvement des pneumatiques de ralentissement/traînage/accélération, directement sur le câble.
Image
Cela fait au total 4 prises de mouvement totalement indépendantes.

Ensuite une photo que je trouve magnifique : une pince ouverte 2cm au dessus du câble quelques cm avant l'embrayage, sous la prise de mouvement :
Image

Image



Les systèmes de sécurité dans les gares

Les systèmes de sécurité sont classiques pour une telle gare : gabarits de pince, capteurs de cheminement '

Voici une photo du dispositif de non dérive installé en sortie de gare :
Image

Ce système empêche à une pince de sortir de la gare si jamais elle est mal embrayée, et au mieux, elle l'embraye totalement. On a des gabarits de chaque côté tube pour arrêter l'installation en cas de mauvais embrayage.

Image
Les fameux gabarits de pince.

La position du câble est également contrôlée non pas à l'aide de gabarits mais avec un dispositif inductif dans lequel passe le câble :
Image

On a bien sur la pesée des pinces, mais j'en ai déjà parlé précédemment.

Que dire de plus sur la gare amont si ce n'est qu'elle est déplaçable d'au plus 2 mètre et ce, sans vérin. La position de la motrice est bloquée à l'aide de « loquets » et on doit tirer la motrice manuellement je pense.



Commandes

Avant de refermer ce reportage, un petit tour dans le poste de contrôle du télésiège avec les armoires.
Je trouve que la synoptique des armoires a été très nettement améliorée par rapport aux anciennes remontées. On fait tout très facilement à partir de l'écran tactile, les boutons sur les armoires de commandes ont été réduits au maximum.
Image

Image

Voila, une belle machine pour cette sympathique station de moyenne montagne.
Image

Je tiens à remercier vivement le conducteur du télésiège sans qui on n'aurait pas pu vous faire partager toutes ces belles photos d'intérieur de gare.

Thomas



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10842 secondes. 29 requete(s).
114 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2017 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés